La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mieux comprendre lélève présentant une déficience intellectuelle légère pour mieux intervenir Danielle Dunberry, Services régionaux de soutien et dexpertise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mieux comprendre lélève présentant une déficience intellectuelle légère pour mieux intervenir Danielle Dunberry, Services régionaux de soutien et dexpertise."— Transcription de la présentation:

1 Mieux comprendre lélève présentant une déficience intellectuelle légère pour mieux intervenir Danielle Dunberry, Services régionaux de soutien et dexpertise de lEstrie Benoît Dumas, Services régionaux de soutien et dexpertise de Montréal Colloque du Centre François-Michelle 17 octobre 2008

2 Objectifs Mieux comprendre le profil de fonctionnement de lélève présentant une DIL Mieux comprendre le profil de fonctionnement de lélève présentant une DIL Mieux comprendre ses besoins pour apprendre et socialiser Mieux comprendre ses besoins pour apprendre et socialiser Mieux cibler les rampes daccès qui lui permettent de développer ses compétences Mieux cibler les rampes daccès qui lui permettent de développer ses compétences

3 Quest-ce que la déficience intellectuelle ?

4 Définition de lAAMR Fonctionnement adaptatif inférieur Présent avant lâge de 18 ans Retard mental Fonctionnement intellectuel inférieur

5 Fonctionnement adaptatif inférieur Présent avant lâge de 18 ans Fonctionnement intellectuel inférieur Définition du MELS Degré de sévérité: DIL, DIM, DIS, DIP déficience intellectuelle

6 5 Postulats 1. Les limitations dans le fonctionnement actuel doivent tenir compte des environnements communautaires typiques du groupe dâge de la personne et de son milieu. 2. Une évaluation valide tient compte à la fois de la diversité culturelle et linguistique de la personne ainsi que des différences sur les plans sensorimoteurs, comportementaux et de la communication.

7 Suite… 3. Chez une même personne, les limitations coexistent souvent avec des forces. 4. La description des limitations est importante notamment pour déterminer le profil de soutien requis. 5. Si la personne présentant une déficience intellectuelle reçoit un soutien adéquat et personnalisé sur une période soutenue, son fonctionnement devrait saméliorer.

8 Fonctionnement intellectuel

9 Implique le traitement de linformation à laide de processus cognitifs et métacognitifs qui permet de: donner du sens donner du sens comprendre et raisonner comprendre et raisonner apprendre et réutiliser apprendre et réutiliser porter un jugement et sadapter porter un jugement et sadapter

10 Les comportements adaptatifs

11 Pourquoi évaluer les comportements adaptatifs ? Contrer le biais des tests dintelligence Contrer le biais des tests dintelligence Éviter détiqueter des personnes ayant seulement un faible QI alors quelles fonctionnent de façon satisfaisante Éviter détiqueter des personnes ayant seulement un faible QI alors quelles fonctionnent de façon satisfaisante Établir un diagnostic différentiel Établir un diagnostic différentiel Se conformer aux règles du MELS Se conformer aux règles du MELS Permettre de dresser le profil des forces et des faiblesses Permettre de dresser le profil des forces et des faiblesses Déterminer les besoins de soutien Déterminer les besoins de soutien

12 Matrice du QI et des comportements adaptatifs Fonctionnement adaptatif Non-déficitaire Déficitaire Fonctionnement intellectuel Déficitaire Non déficitaire Déficience intellectuelle Pas de déficience intellectuelle

13 Courbe comparative du développement et du fonctionnement intellectuel dun enfant sans DI avec un enfant présentant une DI Source: Dionne, Langevin, Paour et Rocque. Dans Habimana Psychopathologie de lenfant et de ladolescent: Approche intégratrice. Boucherville: Éditions Gaëtan Morin, p. 329.

14 Pourcentage de la population pour chaque niveau de QI Anastasi, Anne Introduction à la psychométrie. Traduit et adapté par Françoys Gagné. Montréal: Éditions Guérin, 278 p.

15 Chez les personnes présentant une déficience intellectuelle légère, «le développement sarrête généralement au début de la période opératoire concrète; placée devant un problème trop complexe, elles auront même tendance à revenir à un mode de pensée préopératoire». Source: Dionne, Langevin, Paour et Rocque. Dans Habimana Psychopathologie de lenfant et de ladolescent: Approche intégratrice. Boucherville: Éditions Gaëtan Morin, p. 330.

16 Lintelligence… cest évolutif… INTELLIGENCE SENSORI- MOTRICE 0-2 ans INTELLIGENCE PRÉ- OPÉRATOIRE 2-7 ans INTELLIGENCE OPÉRATOIRE- CONCRÈTE 7-12 ans INTELLIGENCEFORMELLE ans

17 Pour apprendre et socialiser, lenfant… explore sans but explore par essais et erreurs commence à planifier dans laction de gestes simples (début dintentionnalité) manipule des objets; découvre par les sens Développement cognitif Intelligence sensori-motrice (0 à 2 ans)

18 Développement cognitif Pour apprendre et socialiser, lenfant… imite fait semblant joue à des jeux comportant des règles simples sappuie sur du concret pour comprendre manipule se représente des choses à partir de dessins, de symboles utilise limagerie mentale fait des liens avec ses connaissances et ses expériences antérieures travaille en équipe planifie dans laction dans des tâches simples supportées par du concret (intentionnalité) saisit des notions despace, de quantité et de temps (passé et futur) en situations concrètes considère une chose à la fois croit que les autres voient les situations de son point de vue Intelligencepréopératoire (2 à 6 ans) Intelligence préopératoire (2 à 6 ans)

19 Pour apprendre et socialiser, lenfant… imite fait de plus en plus de liens entre ses connaissances et les nouvelles connaissances a recours au concret manipule organise explique joue à des jeux comportant des règles plus complexes travaille en équipe planifie dans laction dans des tâches plus complexes supportées par du concret (intentionnalité) envisage des événements à lextérieur de sa propre vie prend conscience du point de vue dautrui commence à conceptualiser et à créer des raisonnements logiques nécessitant un rapport direct au concret résout des problèmes avec des nombres, coordonne des opérations dans le sens de la réversibilité, mais toujours en lien avec des faits observables (un certain degré dabstraction qui permet daborder des disciplines comme les mathématiques) Intelligenceopératoire concret (6 à 12 ans) Intelligence opératoire concret (6 à 12 ans) Développement cognitif

20 Pour apprendre et socialiser, ladolescent… fait des hypothèses: raisonne dune manière logique sur des concepts abstraits élabore les différentes possibilités dune situation raisonne à laide de trois variables ou dimensions fait des plans à moyens et à long terme en prévoyant les avantages, les inconvénients et leurs conséquences fait montre dun raisonnement hypothético-déductif, permettant de résoudre dune manière planifiée les problèmes fait montre dune amélioration des capacités mnésiques et perceptuelles Intelligenceformelle (12 à 16 ans) Intelligence formelle (12 à 16 ans) Développement cognitif

21 Développement langagier Dumas (2002) rapporte que dans lensemble, les enfants qui présentent une déficience intellectuelle légère «apprennent à parler sans difficultés majeures mais cet apprentissage se fait souvent lentement, et leur compréhension et leur utilisation du langage sont généralement limitées et concrètes». Source: Dumas, Jean E Psychopathologie de lenfant et de ladolescent. 2 e édition. Bruxelles: Éditions de Boeck, p. 45.

22 Développement socio-affectif Notre expérience nous a permis de constater que dans lensemble, les enfants qui présentent une déficience intellectuelle légère vivent à peu près les mêmes étapes du développement socio-affectif que les enfants de leur âge.

23 Suite Toutefois, les élèves présentant une DIL manifestent fréquemment des comportements sociaux qui résultent dun retard du développement cognitif et interfèrent avec le développement socio-affectif.

24 Mesures de soutien

25 Comment amener lélève le plus loin possible, le plus près possible des attentes ?

26 «Pattern» de léchec Échecs répétés Démotivation Non engagement Résistance Sentiment dincompétence Faible estime de soi

27 «Pattern» de la réussite Réussites répétées Motivation Engagement Sentiment de compétence Meilleure estime de soi

28 Principe éducatif Est-ce que je vois quelquun du même âge faire cette activité ?

29 Mesures de soutien pour agir Dégager avec lélève des façons de faire Dégager avec lélève des façons de faire Montrer à lélève des façons de faire Montrer à lélève des façons de faire Identifier avec lélève des situations dapplication et de non application des stratégies apprises en classe. Identifier avec lélève des situations dapplication et de non application des stratégies apprises en classe. Fournir des occasions et des contextes variés pour réutiliser les moyens et les stratégies proposées. Fournir des occasions et des contextes variés pour réutiliser les moyens et les stratégies proposées. Offrir un accompagnement de type: modélisation, pratique guidée, pratique coopérative, pratique autonome Offrir un accompagnement de type: modélisation, pratique guidée, pratique coopérative, pratique autonome Privilégier le jeu, le faire semblant Privilégier le jeu, le faire semblant Apprendre avec les autres, apprendre des autres Apprendre avec les autres, apprendre des autres

30 Mesures de soutien pour agir (suite) Morceler les tâches, les démarches, les procédures, les stratégies en plus petites sections pour en faciliter lappropriation et lexécution Morceler les tâches, les démarches, les procédures, les stratégies en plus petites sections pour en faciliter lappropriation et lexécution Offrir des aide-mémoires, des procéduriers visuels Offrir des aide-mémoires, des procéduriers visuels Offrir un délai de réponse raisonnable pour lélève Offrir un délai de réponse raisonnable pour lélève

31 Mesures de soutien pour comprendre Utiliser un vocabulaire accessible à lélève Utiliser un vocabulaire accessible à lélève Expliquer le vocabulaire utilisé afin de faire des liens avec le bagage de lélève Expliquer le vocabulaire utilisé afin de faire des liens avec le bagage de lélève Recourir à des objets, à des photos, à des illustrations, à des dessins, à des symboles Recourir à des objets, à des photos, à des illustrations, à des dessins, à des symboles Inviter lélève à reformuler les informations Inviter lélève à reformuler les informations Inviter lélève à faire des liens entre son bagage et lobjet dapprentissage en le faisant verbaliser ce quil connaît de plus, de nouveau Inviter lélève à faire des liens entre son bagage et lobjet dapprentissage en le faisant verbaliser ce quil connaît de plus, de nouveau Favoriser le recours à la manipulation Favoriser le recours à la manipulation Utiliser les aides technologiques, les outils audiovisuels Utiliser les aides technologiques, les outils audiovisuels

32 Mesures de soutien pour comprendre (suite) Donner du sens aux apprentissages en sappuyant sur le bagage de connaissances et dexpériences des élèves Donner du sens aux apprentissages en sappuyant sur le bagage de connaissances et dexpériences des élèves Proposer différents types de livres illustrés afin de soutenir la compréhension Proposer différents types de livres illustrés afin de soutenir la compréhension Rendre saillants les indices, les informations pour soutenir la discrimination et la sélection de linformation Rendre saillants les indices, les informations pour soutenir la discrimination et la sélection de linformation Annoncer clairement les attentes, les résultats attendus Annoncer clairement les attentes, les résultats attendus

33 Mesures de soutien pour encourager les interrelations Aménager lenvironnement de manière à susciter la communication Aménager lenvironnement de manière à susciter la communication Modéliser des échanges, des discussions des rencontres avec diverses personnes (familières, étrangères) Modéliser des échanges, des discussions des rencontres avec diverses personnes (familières, étrangères) Offrir des occasions quotidiennes de travailler les relations interpersonnelles, les habiletés sociales Offrir des occasions quotidiennes de travailler les relations interpersonnelles, les habiletés sociales Créer des situations dinsertion sociale variées Créer des situations dinsertion sociale variées Favoriser le travail avec les pairs, les adultes Favoriser le travail avec les pairs, les adultes

34 Mesures de soutien pour encourager Questionner lélève sur les ressources dont il dispose pour réaliser une tâche Questionner lélève sur les ressources dont il dispose pour réaliser une tâche Inciter les élèves à utiliser les stratégies apprises et à fournir des efforts pour réussir Inciter les élèves à utiliser les stratégies apprises et à fournir des efforts pour réussir Inviter les élèves à prendre conscience de ses réussites et des moyens utilisés pour y parvenir Inviter les élèves à prendre conscience de ses réussites et des moyens utilisés pour y parvenir

35 Mesures de soutien en fonction de la zone proximale de développement

36 Meilleure compréhension Meilleures interventions Plus de réussites Réussites répétées Motivation Engagement Sentiment de compétence Meilleure estime de soi

37 Questions ?? Commentaires !!

38 Au revoir et Merci


Télécharger ppt "Mieux comprendre lélève présentant une déficience intellectuelle légère pour mieux intervenir Danielle Dunberry, Services régionaux de soutien et dexpertise."

Présentations similaires


Annonces Google