La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les mouvements émotionnels des professionnels Comment les comprendre pour favoriser alliances et continuités dans la prise en charge de lenfant ? MJ. Hervé,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les mouvements émotionnels des professionnels Comment les comprendre pour favoriser alliances et continuités dans la prise en charge de lenfant ? MJ. Hervé,"— Transcription de la présentation:

1 Les mouvements émotionnels des professionnels Comment les comprendre pour favoriser alliances et continuités dans la prise en charge de lenfant ? MJ. Hervé, Service de Médecine Psychologique pour Enfants et Adolescents, CHU de Montpellier N. Guedeney, M. Lamour, M. Maury, M.O. Perouse de Monclos, S. Rusconi-Serpa, JP. Visier

2 Mouvements émotionnels des professionnels Rencontre avec les familles : riche en émotions positives et négatives Les émotions négatives nous embarrassent obstacles à l'intervention thérapeutique ou guides pour définir des stratégies d'intervention ? Supports théoriques : théorie de l attachement, intersubjectivité, alliance thérapeutique

3 Questions Comment utiliser nos émotions négatives pour : Comprendre la situation ? Ne pas rester seul ? Ne pas être dans la répétition ? Favoriser une alliance avec la famille et entre professionnels ?

4 Vignettes cliniques Bastien, 2 ans et demi Sarah, 11 ans –Quest ce qui peut être utilisé par la famille ? – Quel partage des émotions à lœuvre dans la famille ?

5 Emotions négatives tAugmentent le niveau déveil tRisquent de désorganiser le sujet si elles sont trop importantes tNécessitent la mise en œuvre de processus de régulation au sein des relations interpersonnelles tExemples : colère, tristesse, peur, etc…

6 Ressenti négatif du professionnel Émotion négative utile à la prise en charge ex : tristesse Émotion négative paralysante = ressenti négatif ex : irritation, colère, impuissance, angoisse, culpabilité, sentiment déchec, de solitude son impact dépend de sa nature, son intensité, du moment où elle survient, du vécu subjectif du professionnel ne joue plus son rôle mobilisateur désorganise le professionnel, bloque ses capacités dempathie et de mentalisation atteinte du sentiment de compétence risque de rupture de la prise en charge

7 Quelques exemples de situations pouvant générer un ressenti négatif Disqualification plus ou moins directe des propositions Discours confus, ou envahissant, laissant peu de place à lautre Contradiction entre les différents niveaux dexpression émotionnelle ex : événements douloureux racontés avec un sourire ou des rires; transposition dun registre émotionnel dans un autre Discours très négatif dun parent sur son enfant ou à linverse banalisation; attitudes des parents non adaptées Difficulté à soutenir à la fois parents et enfant : compétition entre leurs besoins respectifs

8 Quelle valeur sémiologique ? Emotion : signal dalerte, a une valeur de communication Valeur du ressenti négatif dans le contexte de l interaction actuelle patient-professionnel ? Éléments de compréhension sur : le fonctionnement des parents et de l enfant ? leur sécurité dans le processus de demande d aide ? la pertinence des objectifs et tâches proposées ?

9 Attachement, empathie et intersubjectivité ALLIANCE THERAPEUTIQUE ; liens, objectifs, tâches Intersubjectivité Attachement Patient Professionnel Travail thérapeutique Sécurité/Insécurité Exploration pensées, émotions Hypothèses de travail Hypothèses/ problème Propositions thérapeutiques Attentes/professionnel Empathie Attachement

10 Théorie de lattachement Théorie de la régulation interpersonnelle des émotions négatives Fonctions de l attachement protection régulation des émotions négatives base de sécurité modèle de représentation de soi et des autres

11 Théorie de lattachement Attachement sécure Émotion négative : signal intéressant et utile Régulation possible de lémotion au travers de la relation à la figure dattachement (FA) Base de sécurité pour explorer lenvironnement Modèle positif de soi-même et des autres Attachement insécure (ambivalent ou évitant) L enfant ne sait pas si sa FA sera disponible ou s attend à être disqualifié et repoussé sil recherche un réconfort Mise en place de stratégies protectrices Comportementales : comportements visant à obtenir de façon plus prévisible une réponse, ou pas de recherche de proximité Attentionnelles : détourner son attention de ce qui rappelle quil ny a pas de réponse Emotionnelles : maximisation de lexpression des émotions, ou pas dexpression des émotions voire annulation du ressenti émotionnel, discordances dans le ressenti de lémotion

12 Théorie de lattachement Attachement désorganisé Activation intense et prolongée du système dattachement (deuils, séparation prolongée, maladie dun parent) ou FA à la fois source de réconfort et de menace Pas de stratégie protectrice organisée En grandissant, stratégies de contrôle rigides (inversion du rôle parental, recherche dattention négative)

13 Les modèles internes opérants tReprésentations des autres et de soi en situation de détresse tActivées dans toute situation dalarme ou de détresse tVont influencer la façon dont le sujet sattends à ce quon lui réponde la perception des réponses des autres à ses besoins daide tEntraînent un traitement cognitif, émotionnel, linguistique et comportemental spécifique de toute information liée à lattachement Ä sans « déformation » si la réponse interpersonnelle a été adéquate Äactivant les stratégies protectrices dans le but déviter au sujet de se confronter à une situation impossible à traiter si la réponse na pas été adéquate tLes stratégies protectrices suscitent chez l'autre, des réactions quasi automatiques qui ne vont que confirmer ce que le sujet attendait

14 Attachement et demande daide Situation de demande d aide situation de détresse, de vulnérabilité nécessité de rechercher une sécurité paradigmatique du système d attachement Réactivation du système émotionnel et cognitif lié au mode dattachement Attentes positives, confiance dans la possibilité de trouver une aide Anticipations anxieuses et négatives/ au professionnel

15 Empathie et Intersubjectivité Empathie : nous permet de sentir et de comprendre ce que l'autre pense et ressent, avec distinction entre soi et l'autre Intersubjectivité Partage par un ou plusieurs individus de leur vie mentale « Je sais que tu sais que je sais »; « Je sens que tu sens ce que je sens » (Stern) Nos pensées, émotions, intentions se construisent et évoluent en permanence au contact de celles dautrui

16 Empathie et Intersubjectivité Empathie et intersubjectivité : ingrédients de base de l'intervention thérapeutique Expérience intersubjective vécue avec le thérapeute à la base des changements thérapeutiques (Stern) Valable dans tout contexte daide

17 Situations où le professionnel est en difficulté pour être en empathie avec les parents ou l enfant Envahissement par des ressentis négatifs Comment comprendre ces émotions ? Qu en faire ? Valeur sémiologique du ressenti négatif du professionnel

18 Attachement et intersubjectivité Emotions négatives pouvant être reconnues et exprimées par le patient - Attachement sécure identification par le professionnel des émotions du patient quant à leur nature et comme appartenant au patient partage possible relation de confiance et recherche en commun de solutions Distorsion dans lexpression émotionnelle, émotions négatives inaccessibles- Attachement insécure vécu angoissant de la relation thérapeutique engagement relationnel limité difficulté à reconnaître et à comprendre les émotions en jeu pour le patient pour le professionnel vis-à-vis du patient émotions difficilement partageables

19 Attachement et intersubjectivité Ressenti du professionnel généré en partie par les parents et lenfant Ressenti négatif en résonance avec les émotions des parents (de lenfant) indicateur de ces émotions indice d un attachement insécure et de la mise en œuvre de stratégies protectrices Professionnel = dépositaire ou porteur des émotions que le parent ne peut reconnaître en tant que telles

20 Attachement et intersubjectivité Émotions ne pouvant être reliées, dans un 1ier temps, aux émotions du sujet Phénomène de résonance à plusieurs niveaux : Résonance au(x) parent(s) (émotions propres des parents et émotions à légard du thérapeute) Résonance à lenfant Résonance à la relation parent(s)-enfant

21 Attachement et intersujectivité Dans les cas dattachement insécures Réactivation de stratégies protectrices Contribue à déclencher des contre-attitudes particulièrement intenses du professionnel Parents et enfant peuvent conduire le professionnel à réagir de la façon dont ils sattendent quon leur réponde Rejet ou disqualification irritation Absence de protection sentiment impuissance Si rupture de la relation, risque de confirmer ce que le sujet attendait

22 Ressenti négatif et alliance thérapeutique Alliance thérapeutique : lien de confiance et de collaboration Ressenti négatif comme signe : dune problématique dans la mise en place dun lien interpersonnel sécure : 1 er niveau de lalliance thérapeutique dun défaut daccordage sur les objectifs et les tâches : 2 ième niveau de lalliance thérapeutique Hypothèses et objectifs inadéquats Une proposition de changement peut être dangereuse pour la famille (même si évidente pour le professionnel) réveil démotions douloureuses remise en cause des stratégies adaptatives

23 Valeur sémiologique du ressenti négatif du professionnel Ressentis négatifs comme indices : des émotions à lœuvre dans la famille dune problématique dattachement, venant mettre parents et/ou enfant en danger dans la relation daide dune erreur dans les objectifs et propositions faites

24 Ressentis négatifs entre professionnels Mêmes phénomènes que précédemment entre la famille et chacun des professionnels Difficultés de communication et de compréhension entre professionnels en cas de ressentis différents Lintensité des angoisses et du dysfonctionnement relationnel peut envahir et bloquer le système de prise en charge En lien avec la problématique familiale et notamment des thèmes liés à lattachement : Peut-on trouver de laide ? Peut-on compter les uns sur les autres ? Risque-t-on dêtre abandonné par les autres ? Echo à des émotions qui ne peuvent sexprimer ouvertement au sein de la famille, mais aussi au sein des institutions ou entre institutions

25 Illustration clinique Benoît, 10 ans, en famille daccueil depuis quelques mois Début de la prise en charge : amélioration Dégradation de la situation : arrêt de laccueil familial et accueil en foyer Mise en question tour à tour des professionnels par la mère, et par moment entre eux Ressentis négatifs lors des consultations Mère ayant un attachement insécure; mise en danger par la prise en charge Du coté de Benoît, teste la stabilité du lien

26 Illustration clinique Remise en place dune alliance Réunions régulières entre les professionnels Partager nos ressentis négatifs Déjouer les doutes sur la compétence des uns et des autres Soutien et alliance entre les professionnels Travailler sur les représentations négatives à propos de la mère Coordonner les interventions et élaborer un projet commun Supervision Rappel systématique de la mère lors dune absence aux RV

27 Implications cliniques Comment réguler son ressenti négatif et retrouver de lempathie ? Reconnaitre son ressenti négatif Le préciser Lui donner une valeur positive (signal intéressant et utile) Ne pas rester seul

28 Implications cliniques Avoir des éléments de compréhension de ce ressenti négatif Problématique dattachement à lœuvre ? Degré dangoisse mobilisée chez les parents ou lenfant par le contexte de la relation avec le professionnel ? Quelles stratégies protectrices sont activées ? Quelle aide peut ou pas accepter la famille ? Est-ce que les comportements, derrière une apparente destructivité, ne sont pas un signe dun début dattachement ? Importance de la continuité de la prise en charge Logique interne de la famille où les comportements ont un sens ?

29 Implications cliniques Sil existe une problématique dattachement Diminuer lactivation du système dattachement Prendre le temps de construire un cadre sécurisant Communiquer sur la demande daide Expliciter le cadre proposé Implication active des parents, voire de lenfant exploration des hypothèses des parents partage explicite de nos propres hypothèses co-construction des objectifs et propositions de prise en charge Etre attentif à un maximum de continuité dans la prise en charge

30 Implications cliniques Processus dessais-erreurs possibilité de reconnaître ses erreurs réajustement des interventions thérapeutiques, en fonction des réactions de la famille Résolution des dyscoordinations ou des ruptures dalliance : levier de changement

31 CONCLUSION Les ressentis négatifs font partie intégrante de la relation thérapeutique Importance de les reconnaître, les exprimer, leur donner une valeur positive Peuvent amener des éléments de compréhension permettant de retrouver une sécurité et un partage possible Importance de lici et maintenant de la relation thérapeutique Ressentis négatifs : moments potentiellement féconds Permettre aux parents et à lenfant dexpérimenter une nouvelle situation interpersonnelle, où puissent se rejouer et de déjouer les émotions et patterns relationnels inaccessibles à la conscience


Télécharger ppt "Les mouvements émotionnels des professionnels Comment les comprendre pour favoriser alliances et continuités dans la prise en charge de lenfant ? MJ. Hervé,"

Présentations similaires


Annonces Google