La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Limpact global des conditions de travail sur la Santé. Comment en tenir compte pour mieux organiser la prévention ? Laurent Vogel ETUI Juin 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Limpact global des conditions de travail sur la Santé. Comment en tenir compte pour mieux organiser la prévention ? Laurent Vogel ETUI Juin 2013."— Transcription de la présentation:

1 Limpact global des conditions de travail sur la Santé. Comment en tenir compte pour mieux organiser la prévention ? Laurent Vogel ETUI Juin 2013

2 Contexte général: aggravation des inégalités sociales de santé en Europe Les inégalités sont Énormes Générales Graduelles Persistantes ou en augmentation Adaptatives Historiquement marquées Référence principale: Benach et Muntaner, Aprender a mirar la salud, Barcelone 2005

3 rôle des conditions de travail?

4 Les conditions de travail Vraisemblablement un rôle majeur Accès aux soins, eau potable, conditions de logement, maladies infectieuses jouent un moindre rôle en Europe Paradoxalement un des angles morts de la plupart des recherches sur les ISS Souvent masquées par une approche qui privilégie les « comportements individuels »

5 Réponses institutionnelles: maladies professionnelles Luxembourg81425 Italie Allemagne Autriche7842 Belgique Portugal Danemark * Espagne Suède France Evolution du nombre de maladies professionnelles reconnues pour travailleurs U.E. (1990, 2000 et 2006) *Données de 2005 Sources : Eurogip (2009)

6 Réponses savantes: silicose, 1937 « Si la silicose apparaissait dans les mines ce ne serait jamais que dans un nombre infime de cas » Mémoire du Dr Ernest Malvoz sur lenquête silicose dans les mines en Belgique, 1937 Cité par Eric Geerkens, La silicose en Belgique: le long déni patronal, Revue dhistoire moderne et contemporaine, 2009.

7 Réponses savantes: cancer (2007) Environ 2,5% des cancers masculins et 0,3% des cancers féminins attribuables en 2000 à des causes professionnelles en France (Rapport de lAcadémie de médecine – Tubiano )

8 Un contraste évident La perception par les travailleurs dans les enquêtes européennes sur les conditions de travail dément les perceptions qui minimisent limpact du travail sur la santé

9 Un travail durable? Pensez-vous que vous pourrez faire le même travail lorsque vous aurez atteint lâge de 60 ans? OUI (EWCS) Employés Qualifiés ,1 Employés Peu qualifiés Ouvriers Qualifiés ,7 Ouvriers Peu qualifiés ,1 Total ,6

10 Nb dheures de travail (rémunéré et non rémunéré) (index) - > 70 h/sem Femmes Hommes Total

11 Temps de travail en Europe-2005 (Enq. Fond. Dublin) Travail rémunéréTravail non rémunéré Total Femmes temps plein 40 h23 h63 h Femmes temps partiel 21,3 h32,7 h54 h Hommes temps plein 43,1 h7,9 h51 h Hommes temps partiel 23,5 h7,3 h30,8 h

12 Démocratie au travail ? Représentation des travailleurs par pays, EWCS 2010, Index 51,7 %EU 27 >85%Finlande (86,5), Suède %Danemark, Luxembourg %Belgique, Pays-Bas %ROUM, UK, Slovaquie, Irlande, FR, Slovénie, CY %Pologne, Espagne, Hongrie, Allemagne, R. Tchèque %Italie, Lituanie %Lettonie, Bulgarie, Grèce %Est. <25%Portugal (24,7)

13 Pourcentage dhommes devenus invalides entre 45 et 65 ans, Genève, 1998 (Source: Gubéran et Usel, 2000) Professions (uniquement >100 personnes) Scientifiques et apparentés2,9 Architectes, ingénieurs, techniciens3,9 Directeurs, cadres supérieurs5,9 Professions médicales et paramédicales (96 pers.) 8,4 Employés de bureau11,7 Commerçants, représentants, vendeurs15,5 Electriciens15,7 Métallurgie, construction de machines18,6 Chauffeurs professionnels20,8 Chemins de fer et PTT22,2 Manœuvres d'usine31,3 Travailleurs du bâtiment40,0 POPULATION TOTALE15,2

14 La « double peine des ouvrières » (FR ) Esp. vie à 35 ans avec incapacité Esp vie à 35 ans sans incapacité Esp vie totale à 35 ans Cadres supérieurs 15.5 ans35.4 ans50.9 ans Ouvrières 21.8 ans26.8 ans48.6 ans Total population 20.0 ans28.8 ans48.8 ans

15 La « double peine des ouvriers » (H) FR Esp. vie à 35 ans avec incapacité Esp vie à 35 ans sans incapacité Esp vie totale à 35 ans Cadres supérieurs 12.6 ans34.0 ans46.6 ans Ouvriers 16.5 ans24.4 ans40.9 ans Total population 15.1 ans27.7 ans42.8 ans

16 Quelques localisations de cancer: fraction attribuable aux expositions professionnelles (Imbernon, 2003) Localisation Fraction attribuable aux expos. prof. Estim. basses Fraction attribuable aux expos. prof. Estim. hautes Poumon13%29% Mésothéliome pleural 85%88% Vessie10%14.2% Nez et sinus24%41% Leucémie 5%18%

17 Inégalités sociales des expositions aux cancérogènes aggravées par les conditions concrètes de prévention (SUMER 2003, France) Exposés Parmi les exposés: sans prévention collective TOUS LES TRAVAILLEURS MOINS DE 25 ANS CONSTRUCTION INDUSTRIE AGRICULTURE SERVICES CADRES PROFESSIONS INTERMEDIAIRES OUVRIERS QUALIFIES OUVRIERS NON QUALIFIES

18 Part des >50 ans présentant des troubles de santé (SVP 50, 2003, FR) Jamais travaillé sous pression Sous pression dans le passé Sous pression actuellement Douleurs 53%65%66% Fatigue 43%55%61% Troubles du sommeil 35%46%51% Troubles de la mémoire 24%34%37% Santé dégradée ces dernières années 23%35%41%

19 Secteurs dactivité concernés (Pays de Loire) (1) Gestes répétitifs à cadence élevée % des salariés du secteur exposés nombre de salariés exposés Habillement, cuir56% Services personnels45% Agriculture42% Ind Agro-alimentaire33% Tous secteurs13%

20 Secteurs dactivité concernés (Pays de Loire) (2) Travail à la chaîne% des salariés du secteur exposés nombre de salariés exposés Habillement, cuir25% Ind Agro-aliment.20% Automobile17% Bois et papier16% Tous secteurs4%

21 GISCOP 93 Reconstruction des parcours de travail de patients atteints dun cancer dans 3 hôpitaux de la Seine-Saint-Denis ( ) Cancers primitifs de lappareil respiratoire, urinaire et hématologiques Comparaison avec les travailleurs exposés actuellement (SUMER2003)

22 Synthèse GISCOP 93: mars 2002-mai 2012 Patients signalés + consentem ent Reconstitu tion vie profession nelle Exposition s identifiées CMIDéclaratio n MP Reconnais sance MP % P/C85% E/P60% CM/E 65% D/CM 76% R/D

23 GISCOP 93: les conditions de travail antérieures des patients atteints dun cancer Exposés à trois substances ou plus 55% Exposés à une ou deux substances 29% Pas dexposition identifiée dans la vie professionnelle 16%

24 NOCCA (Nordic Occupational Cancer Islande, Norvège, Suède, Finlande et Danemark 2,8 millions de cas de cancer et parcours professionnel de 15 millions de personnes du début des années 60 à la fin des années 90 Consulter: article.htmlhttp://astra.cancer.fi/NOCCA/full- article.html

25 Quelques résultats de NOCCA Confirme des associations comme les cancers de la peau parmi les pêcheurs et fermiers qui travaillent en plein air, les cancers des fosses nasales des travailleurs du bois, de très nombreux cancers dans le secteur de la construction où les travailleurs sont soumis à des expositions multiples. Eléments nouveaux. Plus forte prévalence des cancers de la bouche et du vagin parmi les femmes dans lindustrie chimique; des cancers de la peau, des cancers du sein (aussi bien féminins que masculins) et des cancers des ovaires parmi les imprimeurs; des cancers de la thyroïde parmi les femmes travaillant dans lagriculture.

26 Un cadre danalyse à renouveler

27 Deux courants de pensée Pathologies professionnelles Multiples observations depuis lantiquité égyptienne Bernardo Ramazzini: Des maladies des artisans (1700) De lhygiène sociale à la condition ouvrière Virchow: les causes du typhus en Haute-Silésie: labsence de démocratie, la passivité politique des ouvriers, etc… Enquêtes de Villermé, Ducpétiaux,… Engels Usure du travail (Cottereau)

28 Estimer le rôle des conditions de travail Nécessité dune approche pluridisciplinaire Épidémiologie Sociologie de la santé Géographie et histoire Eviter la « dématérialisation » par une approche psychosociale Synergie des inégalités sociales tout au long de la vie

29 Trois cercles Conditions matérielles de travail Organisation du travail Conditions demploi: comment la précarité déstabilise les projets de vie

30 Quatre éléments essentiels Dimension collective Place dans la hiérarchie sociale Hommes/femmes Accumulation tout au long de la vie: importance dune approche longitudinale

31 Des outils européens

32 Un cadre législatif complexe Directives sociales: lieux de travail Règles du marché: équipements, substances/préparations chimiques (+ articles depuis REACH), équipements de protection individuels Rôle spécifique de la normalisation technique Rôle du dialogue social Nombreuses interactions négligées: santé publique, environnement, aliments, etc…

33 Directive cadre Responsabilité et obligations de lemployeur + hiérachie des mesures de prévention Champ de la prévention: pas seulement les accidents et les maladies enregistrées Droit dinformation et de consultation: lien avec le système européen de relations industrielles Outils: évaluation des risques, principes de prévention, services de protection et de prévention, listes accidents et rapports accidents Surveillance médicale, formation des travailleurs, situation urgence et droit de retrait Entreprises extérieures CEE Thales Paris 27 novembre

34 Directives particulières Environ 20 Directives particulières: Lieux et équipements de travail Secteurs:construction, mines, extraction Risques: cancer, chimie, biologique, physique, amiante, écrans, charge lourdes Catégories de travailleurs: jeunes, enceintes Directive pour les travailleurs à contrat à durée déterminée, intérimaires 34

35 Les règles du marché Directive machines REACH Equipements de protection individuelle

36 Quelles leçons pour revitaliser la prévention?

37 Importance de la représentation des travailleurs Élection/nomination par le syndicat Structure conjointe/délégués spécifiques Structure spécifique/représentation générale Structure spécifique PME/suite exceptionnelle par ex. Suède CEE Thales Paris 27 novembre

38 Impact des représentants en France % travailleurs CHSCTSANSTOTALRAPP ORT Reçu des informations (derniers 12 mois) Reçu une formation (derniers 12 mois) Reçu des instructions écrites Capable de suivre les instructions ,01 2,72 2,68 1,21 Blessures graves (derniers 12 mois) Ne se sentent capable de faire le même boulot jusque 60 ans 8,5 39 8,2 4,2 8,4 40 Ns 0,91 CEE Thales Paris 27 novembre

39 Les étapes de laction De la souffrance individuelle à laction collective 1. Rendre visible ce qui est invisible 2. Donner un sens collectif à ce qui est perçu comme une souffrance individuelle 3. Formuler une stratégie collective

40 Lexercice des « 3 C » Consensus ? Compromis ? Conflit ?

41 Un défi important: couvrir lensemble des travailleurs Travail précaire Sous-traitance Mettre en place des instruments de socialisation notamment pour les PME Importance des différents niveaux de dialogue social

42 Une prévention qui pose le problème de la qualité des conditions de travail Ne pas se limiter à lindicateur visible des accidents Effets du travail sur la santé: les troubles musculosquelettiques; les cancers Remonter vers lorganisation du travail

43 Sortir du cadre étroit de lentreprise Importance des outils de socialisation Le dialogue social sectoriel Le prolongement dans la sphère politique

44 Unité « conditions de travail, santé et sécurité » de lInstitut Syndical Européen


Télécharger ppt "Limpact global des conditions de travail sur la Santé. Comment en tenir compte pour mieux organiser la prévention ? Laurent Vogel ETUI Juin 2013."

Présentations similaires


Annonces Google