La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRISE EN COMPTE DES MALAISES DU PLONGEUR. RECONNAÎTRE UN MALAISE Un malaise est une sensation pénible traduisant un trouble du fonctionnement de lorganisme,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRISE EN COMPTE DES MALAISES DU PLONGEUR. RECONNAÎTRE UN MALAISE Un malaise est une sensation pénible traduisant un trouble du fonctionnement de lorganisme,"— Transcription de la présentation:

1 PRISE EN COMPTE DES MALAISES DU PLONGEUR

2 RECONNAÎTRE UN MALAISE Un malaise est une sensation pénible traduisant un trouble du fonctionnement de lorganisme, sans que le plongeur qui léprouve, puisse obligatoirement en identifier lorigine. Cela traduit une défaillance temporaire ou durable dune partie de lorganisme, sans que ce trouble entraine initialement une inconscience, un arrêt respiratoire ou un arrêt cardiaque. =Etat général de mal être chez une personne consciente =Etat général de mal être chez une personne consciente

3 POSER LES BONNES QUESTIONS GENERALES GENERALES -quest ce qui vous arrive? -quest ce qui vous arrive? -que ressentez vous? -que ressentez vous? -avez mal quelque part? -avez mal quelque part? SPECIFIQUES AU MALAISE SPECIFIQUES AU MALAISE -depuis combien de temps vous sentez vous mal? -depuis combien de temps vous sentez vous mal? -est ce la première fois? -est ce la première fois? -prenez vous un traitement habituel? -prenez vous un traitement habituel? -avez-vous une maladie connue? -avez-vous une maladie connue? -avez-vous été hospitalisé récemment? -avez-vous été hospitalisé récemment?

4 PAR RAPPORT AU DEROULEMENT DE LA PLONGEE PAR RAPPORT AU DEROULEMENT DE LA PLONGEE -quels sont les paramètres de la plongée? -quels sont les paramètres de la plongée? -quels paliers? -quels paliers? -quels problèmes pendant la plongée? -quels problèmes pendant la plongée? -quelle vitesse de remontée? -quelle vitesse de remontée?

5 SURTOUT NOTER LA NATURE DES SIGNES ANORMAUX LA NATURE DES SIGNES ANORMAUX LA CHRONOLOGIE DAPPARITION DES TROUBLES LA CHRONOLOGIE DAPPARITION DES TROUBLES LEVOLUTION LEVOLUTION

6 Mécanismes des ADD

7 Les bulles circulantes vont aller se bloquer dans les parties rétrecies des vaisseaux sanguins et provoquer : - spasme, qui bloque encore plus la bulle - oedème et gonflement de la muqueuse de lartère autour de la bulle - augmentation de la pression en amont de lobstacle - hypoxie en aval de lobstacle

8 Evolution en maladie de décompression : - plaquettes sanguines sagglomèrent - loedème sintensifie - transudation du plasme en amont - acidose en aval P

9

10

11

12

13 SIGNES EN FAVEUR DE LACCIDENT DE DECOMPRESSION(RETARDES) DE TYPE 1 DE TYPE 1 -PUCES -PUCES Brulures, picotements, démangeaisons cutanées au niveau du tronc ou des membres supérieurs, du pavillon des oreilles ou des ailes du nez -MOUTONS -MOUTONS Œdèmes cutanés, marbrures de la peau souvent au niveau lombaire ou péri ombilical -BENDS -BENDS Mono articulaire: épaule, genou, coude, hanche, poignet, cheville Douleur, localisée au début, lancinante, entrainant une impotence fonctionnelle la mobilisation accentue la douleur La douleur résiste aux antalgiques

14 DE TYPE 2 DE TYPE 2 -ACCIDENTS VESTIBULAIRES -ACCIDENTS VESTIBULAIRES Localisés au niveau de loreille interne Nausées, vomissements, troubles visuels, station debout difficile -ACCIDENTS CEREBRAUX -ACCIDENTS CEREBRAUX Déficit moteur partiel ou complet, souvent unilateral(quadriplégie ou hémiplégie) Déficit sensitif Sensation de fatigue intense, malaise généralisé dès le retour en surface Troubles de la conscience: somnolence ou coma -ACCIDENTS MEDULLAIRES -ACCIDENTS MEDULLAIRESDouleur Rétention durines Paresthésies Troubles de la sensibilité Paralysies: tétraplégie, paraplégie associées à des troubles sensitifs, moteurs et sphinctériens

15 Mécanismes de la surpression

16 AIR SANG PNEUMOTHRAX PNEUMOMEDIASTIN EMPHYSEME SOUS CUTANE HEMOPTYSIES TOUX DYSPNEE EMBOLIE GAZEUSE

17

18

19 SIGNES EN FAVEUR DE LA SURPRESSION PULMONAIRE(IMMEDIATS) LIES A LA LESION PULMONAIRE LIES A LA LESION PULMONAIRE Pâleur, froideur des extrémités Cyanose Douleur thoracique, respiration irrégulière, toux, crachats sanglants Détresse respiratoire Perte de connaissance LIES A LEFFRACTION GAZEUSE LIES A LEFFRACTION GAZEUSE Emphysème sous cutané Troubles moteurs: hémiplégie, tétraplégie Troubles sensitifs, visuels, auditifs Crises de type épileptique

20 SIGNES EN FAVEUR DES BAROTRAUMATISMES(IMMEDIATS) OREILLE MOYENNE OREILLE MOYENNEDouleursAcouphènes Surdité, vertiges OREILLE INTERNE OREILLE INTERNE Troubles de laudition Vertiges, vomissements Troubles de léquilibre SINUS SINUS Douleurs, épistaxis ESTOMAC ESTOMAC Douleurs, vomissements DENTS DENTS MASQUE MASQUE

21 TOUJOURS PENSER AU PIRE Faire la différence entre ADD, surpression et barotraumatisme est toujours difficile. Avoir le réflexe O2, réhydratation et aspirine(si conscient) Toujours surveiller lévolution: ce qui parait bénin au départ peut brutalement saggraver

22 EXEMPLE DE LACCIDENT MEDULLAIRE AVEC AGGRAVATION PROGRESSIVE DOULEUR RACHIDIENNE DOULEUR RACHIDIENNE RETENTION DURINES RETENTION DURINES PARESTHESIES PARESTHESIES ATAXIE PAR TROUBLES DE LA SENSIBILITE ATAXIE PAR TROUBLES DE LA SENSIBILITE PARESIE DAGGRAVATION PROGRESSIVE PARESIE DAGGRAVATION PROGRESSIVE

23 ADD médullaires Les plus fréquents les années passées mais labyrinthiques majoritaires à lheure actuelle Souvent sans faute de procédure Mauvais pronostic : 20 à 30% de séquelles

24 Il ne faut pas oublier que les risques dADD sont faibles 1 ADD pour 5000 plongées

25 ne pas oublier que le plongeur peut présenter des problèmes sans aucun lien avec la plongée ! ne pas oublier que le plongeur peut présenter des problèmes sans aucun lien avec la plongée ! AVC AVC TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE INFARCTUS …………. INFARCTUS ………….

26 RAPPORT COMMISSION EST accidents signalés en 2009 RAPPORT COMMISSION EST accidents signalés en ans déces 48ans déces ADD vestibulaire chez moniteur + ADD médullaire chez élève ADD vestibulaire chez moniteur + ADD médullaire chez élève 50ans ADD médullaire 50ans ADD médullaire 38 ans ADD vestibulaire 38 ans ADD vestibulaire 30 ans paresthésies des MI 30 ans paresthésies des MI 46 ans idem 46 ans idem

27 Facteurs favorisants dans tous les cas Fatigue Fatigue yoyos yoyos

28 ACCIDENTS DE PLONGEE SPORTIVE 2010 DR GRANDJEAN 249 au total (346 en 2009) 249 au total (346 en 2009) Moyenne dâge: 44 ans Moyenne dâge: 44 ans 20% de femmes 20% de femmes Antécédents daccident : 4% Antécédents daccident : 4% 57% au-delà du N2 57% au-delà du N2 96% en mer 96% en mer 37% entre 25 et 40m 37% entre 25 et 40m -16% à une profondeur incompatible avec niveau -25% en exercice

29 Accidents de plongée sportive 2010 DR GRANDJEAN Plongées explo avec respect du profil choisi : 59% des ADD traités Plongées explo avec respect du profil choisi : 59% des ADD traités dans 41% des cas : facteurs favorisants dans 41% des cas : facteurs favorisants -efforts pendant ou après -yoyos-shunt

30 Formes cliniques Formes cliniques Neurologiques médullaires: 20% Neurologiques médullaires: 20% Neurologiques cérébrales: 15% Neurologiques cérébrales: 15% Labyrinthiques: 40% Labyrinthiques: 40% Ostéoarticulaires: 7% Ostéoarticulaires: 7% Barotraumatiques: 7% Barotraumatiques: 7%

31 Qualité des premiers secours ! O2 mal administré ou pas du tout: 38% O2 mal administré ou pas du tout: 38% Aspegic sup à 500mg ou pas du tout: 40% Aspegic sup à 500mg ou pas du tout: 40% Retard dans lexécution des gestes de secourisme: 10% Retard dans lexécution des gestes de secourisme: 10% Négligence du patient: 27% Négligence du patient: 27% Délai de traitement<4h dans 40% des cas(52% en 2009) Délai de traitement<4h dans 40% des cas(52% en 2009)

32

33 APPROCHER OBSERVER DANGERprotection saigne compression directe. pansement compressif étouffeparle Encourager toux+O2 5 claques dans dos puis 5 compressions abdominales ECOUTER CONSCIENCE couvrir+O2+hydrater+aspirine Appeler à laide + libération des voies aériennes RESPIRATION PLS + alerte + O2 alerter et demander DAE 30 massages puis 2 insufflations (5 cycles) oui non oui non oui non MALAISE CHEZ UN PLONGEUR A LA SORTIE DE LEAU si suspicion de trauma cervical Immobilisation avec conservation axe du rachis++++


Télécharger ppt "PRISE EN COMPTE DES MALAISES DU PLONGEUR. RECONNAÎTRE UN MALAISE Un malaise est une sensation pénible traduisant un trouble du fonctionnement de lorganisme,"

Présentations similaires


Annonces Google