La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Martial Van der Linden Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation Université de Genève Comment penser autrement la maladie dAlzheimer et sa prise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Martial Van der Linden Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation Université de Genève Comment penser autrement la maladie dAlzheimer et sa prise."— Transcription de la présentation:

1 Martial Van der Linden Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation Université de Genève Comment penser autrement la maladie dAlzheimer et sa prise en charge?

2 La maladie dAlzheimer: deux conceptions sopposent La conception biomédicale (dominante) Une conception moins simpliste et plus humaniste

3 La maladie dAlzheimer: la conception biomédicale La maladie dAlzheimer –est une maladie qui a des caractéristiques spécifiques (qui la distingue dautres maladies) –est fondamentalement différente du vieillissement dit « normal »

4 La maladie dAlzheimer: la conception biomédicale La maladie dAlzheimer –est maladie dévastatrice et tragique (démence, perte de lidentité) –nécessité didentifier la cause biologique –chercher le médicament salvateur

5 La maladie dAlzheimer: la conception biomédicale Vieillissement normal Difficultés cognitives liées à lâge Maladie dAlzheimer Démence vasculaire Démence frontale Etc.

6 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer La « maladie dAlzheimer » nest pas un trouble unique, homogène –cest un état complexe avec de très grandes différences entre les patients –il y des points communs entre la « maladie dAlzheimer » et dautres types de « démence » –une personne qui présente une détérioration cognitive (une « démence ») a très souvent des problèmes correspondant à plusieurs diagnostics

7 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Depuis 30 ans, on annonce régulièrement la « découverte » du traitement efficace, avec tous les espoirs qui y sont associés Différents médicaments sont développés et sont censés agir de différentes façons –anti-inflammatoires, modulations hormonales, prévenir la mort cellulaire, dégrader les dépôts amyloïdes, réduire le cholestérol, etc…. Manque de spécificité de la cause de la « maladie »

8 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Les médicaments actuels: ont des effets bénéfiques fort limités agissent chez certains patients seulement ont des effets secondaires indésirables

9 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Il ny a pas une frontière nette entre la « maladie dAlzheimer » et le vieillissement dit «normal » –le vieillissement saccompagne de difficultés cognitives –il y a différentes expressions, plus ou moins problématiques, du vieillissement cognitif

10 Différentes expressions du vieillissement cognitif âge

11 Différentes expressions du vieillissement cognitif Influence de très nombreux facteurs (biologiques, psychologiques, sociaux, environnementaux), intervenant tout au long de la vie –niveau déducation –activité physique –activité intellectuelle –réseau social –personnalité, niveau de stress, épisodes dépressifs antérieurs –problèmes de santé (p. ex. problèmes cardio-vasculaires, etc.) –nutrition –toxines environnementales –facteurs génétiques, etc.

12 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Quand on a des difficultés cognitives liées à lâge –on garde des capacités préservées et des capacités dapprentissage –on garde une identité –on peut encore avoir des buts, une insertion sociale, une qualité de vie –on continue à faire partie de la communauté des humains

13 Peter Whitehouse Professeur de Neurologie, Case Western University, Cleveland

14

15 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Ne pas nier les problèmes importants et la souffrance que peuvent vivre certaines personnes présentant des déficits cognitifs ainsi que leurs proches

16 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Létiquette de maladie dAlzheimer: –stigmatise: suscite de la honte, de leffroi –réduit la personne à ses déficits, à sa « maladie » –attente du médicament « miracle »: on néglige dautres types dintervention pour maintenir une qualité de vie

17 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Ne pas contester quil faille poursuivre des recherches biomédicales, pour réduite les effets problématiques du vieillissement

18 Critiques de la conception biomédicale de la maladie dAlzheimer Mais cest illusoire de croire que toute la solution du vieillissement cognitif viendra dune molécule… –coexistence de plusieurs problèmes biologiques Meilleure répartition des budgets entre la recherche biologique et la recherche à dautres niveaux (psychologique, social, etc.)

19 De multiples axes dintervention Prévention tout au long de la vie –un contrôle de la pression sanguine –une vie sociale active et intégrée –une nourriture équilibrée –une activité physique –augmenter le niveau déducation –réduire le stress –réduire les toxines environnementales, etc.

20 De multiples axes dintervention Interventions psychologiques –optimiser le fonctionnement cognitif et émotionnel dans la vie quotidienne (techniques dintervention adaptées) –maintenir lestime de soi et un sens de lidentité personnelle –aider la personne à planifier son futur (p. ex. directives anticipées) –soutien aux proches

21 De multiples axes dintervention Interventions sociales : –mieux intégrer les personnes âgées (p. ex. favoriser le maintien dune activité stimulante) –changer limage du vieillissement médicalisation du vieillissement (la médecine « vieillissement») déstigmatiser le vieillissement cognitif (modifier le terme de démence) changer les stéréotypes

22 Multiples axes dintervention Interventions sociales : –structures permettant une meilleure qualité de vie (notamment des personnes en fin de vie avec troubles cognitifs graves) –formation des aidants et du personnel –faciliter les relations intergénérationnelles (écoles intergénérationnelle)

23 Objectifs : –prévention et information –projets intergénérationnels –programmes dintervention et de soutien psychosociaux –réflexion autour de la qualité de vie des personnes en fin de vie –formation de soignants concernés par lencadrement de personnes âgées


Télécharger ppt "Martial Van der Linden Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation Université de Genève Comment penser autrement la maladie dAlzheimer et sa prise."

Présentations similaires


Annonces Google