La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTRÔLE DE LA TRYPANOSOMIASE HUMAINE AFRICAINE Quelques défis après le MCM Pascal Lutumba RD CONGO.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTRÔLE DE LA TRYPANOSOMIASE HUMAINE AFRICAINE Quelques défis après le MCM Pascal Lutumba RD CONGO."— Transcription de la présentation:

1

2 CONTRÔLE DE LA TRYPANOSOMIASE HUMAINE AFRICAINE Quelques défis après le MCM Pascal Lutumba RD CONGO

3 SITUATION THA EN RDC cas chaque année donc plus de la moitié des cas déclarés en Afrique. 10 % de couverture de la population à risque? 133 districts sanitaires touché sur 306 Urbanisation de la THA : Kinshasa, Mbujimayi etc.

4 INTRODUCTION Le cours MCM nous a permis de rendre compte des difficultés de rationalité, évidence et efficience dans le contrôle de la THA notamment: –Planification stratégique –Mise en œuvre –Éthique et recherche

5 PLANNIFICATION STRATEGIQUE Les stratégies sont basées sur lempirisme Leur efficacité opérationnelle inconnue Le niveau d endémicité est calculé en se basant sur le TI? –Mélange cas passif et actif. –Dénominateur incorrect Le PNLTHA a changé la manière de calculer mais le dénominateur?

6 MISE EN ŒUVRE COLLABORATION ENTRE PARTENAIRES La responsabilité technique, administrative et logistique des zones d intervention Rôle de chaque partenaire. Exemples: –Un médecin coordonnateur provincial est sous la responsabilité: –Administrativement par le Médecin Inspecteur Provincial, la direction du programme, l ONG

7 MISE EN ŒUVRE 2 COLLABORATION ENTRE PARTENAIRES –Techniquement par l ONG, la direction du programme –Logistique et finance par l ONG après décision du CC –Si bon Résultat Ok Sinon ?? on se rejette la responsabilité et cela est à l origine des conflits permanents. Solution: contrats programmes avec les ONG? Rôle du BCT alors?

8 MISE EN ŒUVRE 3 Évidence des stratégies utilisées: Palpation ganglionnaire avec sérologie CATT Lutte contre le vecteur Participation communautaire surtout en milieu urbain Validité des tests sérologiques Contenu de l intégration

9 MISE EN ŒUVRE 4 Organisation des supervisions Adéquation entre information récoltée et celles dont on utilise effectivement. Traitement informatique des données difficiles à introduire.

10 ÉTHIQUE ET RECHERCHE Le comité éthique est assez jeune. La durée d approbation longue liée au paiement des frais. Consentement éclairé : pas l habitude, ne peuvent pas signer alors empreinte digitale.

11 ETHIQUE ET RECHERCHE 2 Compensation pour participation à l étude difficile à justifier et à organiser. Devient lélément amenant le malade à accepter lessai!

12 CONCLUSION Écart entre ce qui se fait et les notions d évidence, de rationalité et d efficience. Il faudrait du temps et du tact pour arriver à le réduire. masse critique ayant une même vision et idéologie

13 CONCLUSION 2 Former davantage pour avoir une masse critique afin de passer du traditionnel à la rationalité, l efficience et l évidence tenant compte des coûts d opportunité


Télécharger ppt "CONTRÔLE DE LA TRYPANOSOMIASE HUMAINE AFRICAINE Quelques défis après le MCM Pascal Lutumba RD CONGO."

Présentations similaires


Annonces Google