La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

parmi des concurrents belges, canadiens, français, grecs, israéliens, luxembourgeois et suisses, Aurélie Connoir, dans la catégorie contes fantastiques,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "parmi des concurrents belges, canadiens, français, grecs, israéliens, luxembourgeois et suisses, Aurélie Connoir, dans la catégorie contes fantastiques,"— Transcription de la présentation:

1

2

3 parmi des concurrents belges, canadiens, français, grecs, israéliens, luxembourgeois et suisses, Aurélie Connoir, dans la catégorie contes fantastiques, vient d'obtenir à Genève le troisième prix pour le conte "Le roi de Nulle-part". Quelle soit ici félicitée !

4 Ecoutez, cest une histoire sans histoire que je vais vous raconter là. Il était une fois, un pays qui ne connaissait pas la paix parce quil ne connaissait pas la guerre. Un drôle de pays, car dans ce pays il ny avait pas damour, ni de haine. Il ny avait ni tristesse, ni gaieté, ni pauvre, ni riche. Un pays sans passé, sans avenir, Un pays où nexistait pas lillégalité car il ny avait pas de légalité.

5 Un drôle de pays vous dis - je où le voleur ne volait pas parce quil ny avait pas de gendarmes non plus. Pourtant, il se passait quelque chose dans ce pays mais ce quelque chose tout le monde lignorait. Ce pays nexiste pas me direz - vous, et bien si, mais personne ne savait où il était on ne connaissait pas ses frontières. En avait - il seulement ? Je sais toutefois quelles nétaient pas tordues ou sinueuses, il faut lesprit tordu ou sinueux des hommes pour inventer de telles frontières, il y en a même qui se font la guerre pour établir de nouvelles frontières et prendre sur le terrain du voisin.

6 Quelle forme avait - il ce pays ? celle dun cercle ? dun quadrilatère ? d un triangle ? dune droite qui sétire dun infini à un autre infini ? Je ne sais. Personne ne savait où il était et pour nom il avait celui de Nulle part. Cest ce pays de Nulle part que je viens de vous décrire ainsi pour le plaisir décrire, de jouer avec les mots, les mettre en musique comme on le fait nulle part ailleurs. Et pourtant le roi de ce pays, si roi il y a car dans ce pays il ny a pas de sujet pour faire la cour du roi. Un roi, pour être roi a besoin de sujets pour régner, régner sur des sujets qui font la cour, la cour du roi, la cour au roi.

7 Ce roi était érudit autant quon peut lêtre dans un pays où lérudition nexiste pas puisquil ny a pas dignorance. Tout le monde sait tout sur rien et rien sur tout, mais peu importe. Notre roi vit un jour dans le ciel de Nulle part une étoile briller dun éclat peu ordinaire. Il se dit : Il faut que jy aille, cest le moment. Il réunit le conseil des sages mais de quelle sagesse sagissait-il car la folie nexistait pas !? Il leur fit part de son intention de quitter le pays car létoile était là. Je ne sais comment il partit, mais peu importe, il atterrit dans un pays où on lui demanda ses papiers. Mais comment montrer ses papiers, chez lui il ny avait pas didentité car il ny avait pas dinconnus.

8 On le mit dans un refuge pour sans papiers car on le considéra comme un émigré clandestin. Au moment de lexpulser on lui demanda doù il venait. De Nulle part répondit - il. Il fut emprisonné pour insulte à magistrat dans lexercice de ses fonctions. Comme il insistait, on lenferma dans un asile pour fou. Lui qui savait doù il venait, il les prenait pour des ignorants tout ces beaux parleurs qui décrétèrent quil devait passer des tests psychologiques. Mais comme les spécialistes ne trouvèrent rien, on le remit dans la rue avec des papiers de séjour. Il apprit ainsi ce quétait le savoir. Il douta pour la première fois, avait - il bien vu létoile ?

9 Pas de doute, il leva les yeux et vit quelle brillait toujours, même dans le ciel du pays où il se trouvait. Seul, dans la foule qui semblait lignorer, il était tellement différent, il finit par se perdre dans la foule anonyme. Comment pouvait - il en être autrement il venait de Nulle part ! Pourtant, il sarrêta là, dans ce bois, en pleine nuit, en proie au désespoir, sentiment quil apprit à connaître. Létoile était bien là, il avait dû se tromper dans ses calculs, ce pays lagressait avec ses lois, ses règlements, ses frontières, ses guerres, ses religions, ses guerres de religion. Ce pays nétait pas le sien. Il ne vit pas dans sa détresse, ce camping - car dans lequel allaient et venaient des hommes de toutes tailles, de tous les poids, de toutes les conditions. La fille qui était dans le camping - car, finit par le remarquer.

10 Quattends - tu ? Lui demanda-t-elle. Rien. Doù viens - tu ? De Nulle part. Tu te moques de moi ? Pourquoi le voudrais - tu ? Voyant sa détresse et semblant émue par cet homme de nulle part, elle linvita à venir avec elle. Une fois entré, elle lui fit voir ses atours, laguicha, le provoqua et lengagea à faire lamour car cétait une fille de joie. Il refusa ses avances.

11 Je ne sais qui linspira si ce nest son refus, mais sous cet aspect rude de la femme qui vend son corps, elle cachait un grand cœur et elle sentait en elle même quelque chose de différent en présence de cet homme quelle aussi aurait bien pris pour un fou. Il accepta cependant son toit. Pour lui, elle cessa son activité plus tôt et expédia les clients qui attendaient dehors. Elle démarra son camping-car. Il lui demanda : Où vas - tu ? Nulle part ! Mais tu vas dans mon pays ! Arrête de me raconter des conneries ! Lui dit - elle dun ton qui se voulait dédaigneux. Mais lui insista et il lui décrivit son pays comme je vous lai déjà fait.

12 Puis vint le récit de cette étoile quil vit briller dans son pays et le fit partir. Il apprit ainsi ce quétait le temps. Pour quelle y crut à son histoire, il lui montra létoile et elle sembla sourire à la fille de joie. Pour la première fois, elle sentit son coeur fondre et lAmour lenvahir. Elle, qui ne faisait lamour que par nécessité et dédaignait, voire, haïssait ceux qui profitaient delle, elle se blottit contre lui. Il la prit dans ses bras et lembrassa. Ils étaient faits pour se rencontrer, lui lhomme de Nulle part et elle qui allait Nulle part. Elle pleura devant lui. Lui, qui ne connaissait pas les larmes car les peines nexistent pas dans son pays, en fut tout étonné.

13 Ce soir là, ils sécoutèrent, ils senlacèrent, ils saimèrent dans le pays de Nulle part. Ils sétaient reconnus et le roi de Nulle part amena avec lui sa reine de Nulle part car nulle part ailleurs ils navaient eu le loisir dexister. * * * Trois semaines plus tard, intrigués de voir le camping - car toujours au même endroit, les policiers en forcèrent lentrée et ne virent personne. Ils relevèrent le numéro, firent une enquête, et comme il nappartenait à personne ils lemmenèrent à la fourrière. La Ferrière le

14 Texte : Aurélie Connoir Musique : Dvorak - Humoresque Montage :Jacky Questel


Télécharger ppt "parmi des concurrents belges, canadiens, français, grecs, israéliens, luxembourgeois et suisses, Aurélie Connoir, dans la catégorie contes fantastiques,"

Présentations similaires


Annonces Google