La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Effets de la position de la frontière supérieure sur les simulations hémisphériques du Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC) : Survol du projet Par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Effets de la position de la frontière supérieure sur les simulations hémisphériques du Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC) : Survol du projet Par."— Transcription de la présentation:

1 Effets de la position de la frontière supérieure sur les simulations hémisphériques du Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC) : Survol du projet Par Jean-Philippe Paquin M. Sc. Sciences de lAtmosphère UQAM Direction : Daniel Caya Codirection : René Laprise Richard Harvey

2 1. Problème du MRCC dans la stratosphère 1.Énormes biais froids sur lensemble de la stratosphère (0ºC < T < -35ºC) 2.Le MRCC-hémisphériques ne simule pas bien la structure thermique surtout au- dessus du pôle MRCC-ERA40 pour janvier de Tropo Strato Hypothèse de travail La position du toit du modèle et sa formulation inhiberait la circulation méridienne stratosphérique provoquant dimportants biais froids 2. Méthodologie But du projet: Évaluer la sensibilité du MRCC-hémisphérique à la position de la frontière supérieure Méthodologie : Ajouter des niveaux verticaux pour augmenter la hauteur de la frontière supérieure 2 configurations «Toit Bas» : 30 niveaux avec un toit à 30 km (noir) «Toit Haut» : 35 niveaux avec un toit à 45 km (+rouge) Niveaux thermodynamiques x Niveaux momentum

3 3. Moyennes zonales de la température Janvier Latitudes T(2,5°C): BLEU +10, +15 Réanalyses ERA40MRCC haut -ERA40MRCC bas -ERA40 Conclusions : 1.Troposphère relativement bien reproduite par le MRCC 2.Structure thermique et dynamique de la stratosphère sont mal reproduites : BAS Vortex polaire trop froid et trop rapide HAUT Vortex trop chaud et trop lent 3.Dégradation de la structure dynamique de la basse stratosphère liée aux problèmes de température 4.Les biais du MRCC présents semblent être robustes 5.Le biais chaud de la simulation HAUTE pourrait être provoqué par un problème des forçages sur le vent zonal des paramétrages du GWD/Roof Drag

4 Cycle annuel moyen 3. Analyse des résultats Séries temporelles extratropicales - 30 hPa Moyennes sur les latitudes 60 à 90ºN 1. Cohérence des simulations dun même groupe ( signal selon la position du toit ) 2.«Plateau» de T min en hiver pour les Simulations hautes (~-63 C) 3. Amplitude des cycles annuels Bas Haut 4.Cohérence des 4 sims fin été, séparation des deux groupes à partir de novembre Roof Drag actif à partir de novembre qui semble exercer un contrôle de la TºC 5.2 régimes de variabilité Hivers variables/ Étés calmes Moyennes mensuelles VariablePeu variable


Télécharger ppt "Effets de la position de la frontière supérieure sur les simulations hémisphériques du Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC) : Survol du projet Par."

Présentations similaires


Annonces Google