La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les autoroutes de linformation: Un produit de luttes politiques dans un contexte de mondialisation Caroline Caron Séminaire doctoral en communication internationale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les autoroutes de linformation: Un produit de luttes politiques dans un contexte de mondialisation Caroline Caron Séminaire doctoral en communication internationale."— Transcription de la présentation:

1 Les autoroutes de linformation: Un produit de luttes politiques dans un contexte de mondialisation Caroline Caron Séminaire doctoral en communication internationale Avril 2004

2 Plan de la présentation Problématique et cadre théorique Question de recherche et hypothèse Méthodologie Résultats préliminaires

3 La « société de linformation » Historicité du thème Le National Information Infrastructure (NII) américain (1993) Les « autoroutes de linformation » (information superhighways) Depuis 1994, plusieurs pays se sont engagés activement dans lélaboration de politiques publiques sur ce thème.

4 Les « autoroutes de linformation » « Des réseaux de communication à haut débit capables de transmettre de nimporte quel lieu, et simultanément, du son, de limage et du texte sous forme numérique » (Lacroix et autres, 1994).

5 Internet: un média pas comme les autres La convergence technologique et ses implications...

6 - suite = Nouveaux défis et enjeux pour la législation en matière de communications. Qui doit décider? Quels intérêts doivent être mis de lavant? Comment adapter la réglementation? Comment redéfinir les notions daccès, de contenu, dinformation publique?

7 Les politiques publiques Définition : « Les politiques publiques sont élaborées par les États-nations, avec la collaboration de segments de la « société civile » (groupes de pression, syndicats, etc.), dans le but de produire un changement dans la société et à lorganiser » (Dictionnaire de sociologie, Le Robert, 1999). Cinq phases d élaboration: –Émergence, Formulation, Adoption, Exécution, Évaluation.

8 Les politiques publiques comme produits des luttes politiques Lapproche française (Muller, 1990, 1995): « Les politiques publiques sont déterminées par des croyances communes aux acteurs publics et privés concernés, qui définissent la manière dont ces mêmes acteurs envisagent les problèmes publics et conçoivent les réponses adaptées à cette perception des problèmes » (Surel, 2000).

9 La légitimité de l État « […] Il fallait susciter un consensus général dans la population canadienne pour parvenir à maîtriser la puissance de la technologie ». « [...] un comité qui comprenait 29 membres issus des milieux daffaires, des syndicats, des administrations gouvernementales et des groupes communautaires ». Discours du ministre de lindustrie, John Manley, en 1999.

10 Des acteurs, donc des intérêts « Des questions délicates dintérêt public ont fait lobjet dun remarquable consensus » « Les membres ont délaissé leurs intérêts particuliers pour travailler dans lintérêt général du Canada » Comité consultatif sur lautoroute de linformation, 1995: vii.

11 Le contexte général Un environnement de gouvernance mondiale des communications (Raboy, 2003) Mondialisation et globalisation des marchés Réduction du pouvoir des nations / Homogénéisation des politiques publiques

12 Question et hypothèse Q: Quelle est cette vision commune inscrite dans les PP des AI? Quels intérêts président à leur élaboration (techniques, économiques, sociaux, culturels, démocratiques)? H: Les PP de pays fortement différenciés présentent de fortes ressemblances et expriment peu de particularités locales.

13 Lanalyse comparée Les critères de lanalyse comparée –Smelser, 2003; Livingstone, 2003 Technique retenue Critères de sélection Corpus danalyse

14 La ThaïlandeLa Thaïlande 62,8 millions dhabitants Langue: Thaï Religion: Bouddhisme Salaire annuel moyen: $US Monarchie constitutionnelle Premier ministre: Thaksin Shinawatra

15 Grille danalyse

16 Résultats préliminaires

17 Un processus similaire… Rôle central de lÉtat Motif daction: Les impératifs dune nouvelle société et dune nouvelle économie à venir: passage à un âge numérique, une société de linformation à venir, la révolution des NTICs, une économie du savoir déjà en construction.

18 Canada Comité externe: Le Comité consultatif sur lautoroute de linformation (CCAI) (1994). 29 membres issus des secteurs privé, public, communautaire, syndical, éducation, droits sociaux. Ministère de lIndustrie et Conseil du Trésor 2 rapports (1995, 1997) 1996: Adoption du plan fédéral recommandé: La société canadienne à lère de linformation. Pour entrer de plain-pied dans le 21e siècle.

19 Thaïlande Comité gouvernemental: National Information Technology Committe (NITC) (1992). Gestionnaires publics et privés Relève directement du Premier ministre, qui en est le président Secrétariat: National Electronics and Computer Technology Center (NECTEC)

20 - Suite Deux projets : Social Equity and Prosperity: Thailand Information Technology Policy into the 21st Century (IT2000) IT A Policy Framework for IT Development (IT2010)

21 Trois composantes

22 - Suite (ressemblances) Plusieurs programmes déployés dans plusieurs secteurs (industrie, commerce, administration publique, éducation, etc.) Le gouvernement a un rôle important dutilisateur modèle Gouvernance électronique

23 Canada: Un Canada branché PAC: Un des volets les plus importants. Fournir à la population canadienne un accès public à coût abordable (30 M). Gouvernement électronique RESCOL: Encourager lutilisation des NTICs à lécole. CANARI: Organisme qui collabore avec le gouvernement, le secteur privé et le monde de la recherche pour développer linfrastructure, les applications, le développement et lutilisation dInternet.

24 Thaïlande E-Government Project: Construire un gouv. électronique dans le secteur des services, de ladministration publique, assurer la coordination intra et intergouvernementale, implantation de projets pilotes. Schoolnet: Brancher les écoles (5 000 en 2002).

25 Des différences? Uniformisation des politiques publiques ou affirmation de spécificités?

26 Thaïlande Accent sur le gouvernement But: Profiter de la nouvelle économie pour faire accéder le pays à la prospérité et améliorer la qualité de vie des citoyens. Comité gouvernemental Économie ET Social Les inégalités sociales sont nommées et il faut les combattre (notion déquité). Une réorganisation de lÉtat

27 Canada Accent sur développement technologique et industriel, la (dé)réglementation, le monde du travail. But: Créer des emplois, être leader mondial. Le secteur privé doit être un acteur clé Les problèmes sociaux sont ignorés Citoyens transformés en consommateurs Internet pour promouvoir le nationalisme canadien Projet néolibéral: le marché est un acteur qui impose ses règles

28 LÉtat doit laisser faire: « Dans la nouvelle économie dinformation, cest le marché qui décidera du succès, et non lÉtat. Désormais, le gouvernement devrait principalement se restreindre à définir les règles de base et à se comporter comme un utilisateur modèle, devenant ainsi une source dinspiration pour les Canadiens. Cest le secteur privé qui devrait aménager et exploiter lautoroute de linformation. Ceux qui investissent devraient assumer les risques et retirer une juste rétribution » (CCAI, 1995: viii).

29 Des projets conformes à des intérêts spécifiques… Le cas de la Thaïlande Le cas du Canada Dans les deux cas, des acteurs sont absents… et leurs intérêts aussi!

30 Les préoccupations absentes Les enjeux démocratiques Les impacts sur le monde du travail Les risques daccroissement des inégalités Les problèmes spécifiques potentiels de cette révolution industrielle, etc.

31 La conception de la technologie La société au service de la technologie ou La technologie au service de la société?

32 Du déterminisme technique « The far-reaching use of IT in the information society will alter significantly the way one lives, works, learns, and entertains, all because of the two empowering properties of IT. With computer and automation technology, it extends the intellecctual capacity of humans, and frees human from routine, repetitive, and dangerous types of work. With telecommunications technology, it tears down distance, geographical and time barriers, and in many instances can substitute for traveling » (IT2000)

33 Une réification de la technologie La technologie pour le développement technique et son potentiel pour lactivité économique Subordination des autres domaines à limpératif du développement industriel La société est instrumentalisée à ces fins

34 Conclusion Que penser de la thèse du recul de la souveraineté des États?

35 « Thailand now stands at a crossroads. We must set out to develop the country into a modern regional hub in Southeast Asia for: Financial services Manufacturing and Commerce Transportation and Tourism Human Resources Development Otherwise others, waiting in the wing to seize opportunities, will do so » (IT 2000).

36 Le Canada et le G7 « Un nouveau jeu commence, et les anciennes règles sont choses du passé. Le Canada doit agir rapidement pour relever les défis inhérents à cette ère nouvelle et saisir les opportunités quelle recèle » (CCAI, 1997:1).

37 La voie de lavenir… « Le Canada conserve son avance dans laménagement de lautoroute de linformation (…) Cependant, ses principaux partenaires commerciaux sont en train de le rattraper. Sils réussissent, les Canadiens ne pourront pas, au XXe siècle, atteindre les objectifs qui leur ont toujours été chers. Et le Canada ne pourra pas profiter de tout ce quoffre la société du savoir » (CCAI, 1997: 131).

38 Soumission ou acceptation? Le libéralisme est-il un donné immuable ou un choix politique?

39 Réflexions personnelles…


Télécharger ppt "Les autoroutes de linformation: Un produit de luttes politiques dans un contexte de mondialisation Caroline Caron Séminaire doctoral en communication internationale."

Présentations similaires


Annonces Google