La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intrinsic vulnerability in the global fish catch William W.L. Cheung et al. Beryx decadactylus Defranoux Hélène Kech Aline M1 BEM UE 39 Avril 2008 Marine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intrinsic vulnerability in the global fish catch William W.L. Cheung et al. Beryx decadactylus Defranoux Hélène Kech Aline M1 BEM UE 39 Avril 2008 Marine."— Transcription de la présentation:

1 Intrinsic vulnerability in the global fish catch William W.L. Cheung et al. Beryx decadactylus Defranoux Hélène Kech Aline M1 BEM UE 39 Avril 2008 Marine Ecology Progress Series Vol. 333 (2007)

2 > Théorie des traits dhistoire de vie (Jennings et al., 1998) vulnérabilité intrinsèque (espèce de grande taille, longévive, maturité sexuelle tardive, faible taux de croissance) > Pêche : surexploitation d'espèces vulnérables, déclin des populations Introduction > Pauly et al. (1998) Fishing down marine food webs : prises croissantes despèces de niveau trophique inférieur > Téléostéens des récifs coralliens et des monts sous-marins particulièrement vulnérables à la pêche > Téléostéens d'estuaire : diadromes, migrateurs, résidents ; effets de la pêche moins importants

3 But de l'étude : Hypothèses testées : 1. les téléostéens marins, qui sont adaptés à différents environnements, ont une vulnérabilité différente face à la pêche 2. les changements dans la composition en espèces des prises sont liés à la vulnérabilité intrinsèque des taxons exploités

4 Le modèle Fuzzy logic expert system (Cheung et al., 2005) => indice de vulnérabilité intrinsèque des espèces de téléostéens SI la taille maximum est grande ALORS la vulnérabilité intrinsèque est importante Affinité (membership) entre 0 et 1 Combinaison des affinités Indice de vulnérabilité intrinsèque entre 0 et 100

5 espèces marines : à partir de la FishBase (Froese & Pauly 2004) : 1353 Indice de vulnérabilité intrinsèque Indice de vulnérabilité intrinsèque des téléostéens marins classés suivant différents habitats : - récifs coralliens - estuaires - monts sous-marins - monts sous-marins "agrégés" (D'après Morato et al., 2006) Vulnérabilité intrinsèque en fonction de l'habitat D'après Cheung et al., ,3 45,5 63,9 60,0

6 Vulnérabilité intrinsèque en fonction de la position dans la colonne deau Benthopélagique ? Plateau continental Mont sous-marin Démersal (côte) Pélagique Bathydémersal Bathypélagique Vulnérabilité intrinsèque en fonction de la distribution géographique Corrélation positive en contradiction avec le modèle Indice faible Indice fort

7 D'après Cheung et al., 2007 Vulnérabilité moyenne des téléostéens exploités années Tous les téléostéens exploités Tous les téléostéens côtiers exploités Vulnérabilité moyenne des prises : tendance générale => Diminution de la vulnérabilité moyenne des prises au cours du temps => De plus en plus de prises d'espèces à vulnérabilité plus faible années Données : à partir de la base de données Sea Around Us Project

8 Vulnérabilité moyenne des prises : zone démersale D'après Cheung et al., 2007

9 années Estuaires Vulnérabilité moyenne des téléostéens exploités Vulnérabilité moyenne des prises : espèces associées à un habitat Vulnérabilité moyenne des téléostéens exploités Vulnérabilité moyenne des téléostéens exploités années Monts sous-marinsMonts sous-marins sans les petits téléostéens pélagiques D'après Cheung et al., 2007 => Augmentation de la vulnérabilité moyenne des prises => Pêcheries types « boom and bust » => Déclin faible de la vulnérabilité moyenne des prises => Espèces "passagères" D'après Cheung et al., 2007

10 Vulnérabilité moyenne des téléostéens exploités années Récifs coralliens Vulnérabilité moyenne des prises : espèces associées à un habitat D'après Cheung et al., 2007 Serranidae => Fort déclin de vulnérabilité moyenne des prises => Changements dans la structure de la communauté Mullidae Siganidae Priacanthidae

11 carte de la distribution globale du nombre d'espèces de la liste rouge de lIUCN (Baillie et al. 2004) => corrélation négative entre l'indice de vulnérabilité moyenne et le nombre d'espèces menacées sur la liste rouge de l'IUCN

12 Conclusion - Attention particulière aux poissons vulnérables (bathydémersaux, monts sous-marins) - Changements dans la structure de la communauté sous évalués ? - Indice de vulnérabilité intrinsèque : un nouvel outil pour gestion des pêches et conservation

13 Bibliographie - Cheung WWL, Pitcher TJ, Pauly D (2005) A fuzzy logic expert system toestimate intrinsic extinction vulnerability of marine fishes to fishing. Biol Conserv 124:97–111 - Jennings S, Reynolds JD, Mills SC (1998) Life history correlates of responses to fisheries exploitation. Proc R Soc Ser B 265:333–339 - Morato T, Cheung WWL, Pitcher TJ (2006a) Vulnerability of seamount fish to fishing: fuzzy analysis of life-history attributes. J Fish Biol 67:1–13 - Pauly D, Palomares ML (2005) Fishing down marine food web: it is far more pervasive than we thought. Bull Mar Sci 76:197–211 - Pauly D, Christensen V, Dalsgaard J, Froese R, Torres F Jr (1998) Fishing down marine food webs. Science 279: 860–863 - Reynolds JD, Dulvy NK, Goodwin NB, Hutchings JA (2005a) Biology of extinction risk in marine fishes. Proc R Soc Ser B 272:2337–2344

14

15 Ex affinité habitat : - un taxon peut- être associé à plusieurs habitats - Morone saxatilis : préfère les estuaires mais est aussi dans " autres habitats " - pour estuaires : 0,75 et pour " autres habitats " : 0,5 Catégories des habitats assignés à chaque taxon Descriptions des associations des taxons à leurs habitats et leurs indices d'affinité assignés


Télécharger ppt "Intrinsic vulnerability in the global fish catch William W.L. Cheung et al. Beryx decadactylus Defranoux Hélène Kech Aline M1 BEM UE 39 Avril 2008 Marine."

Présentations similaires


Annonces Google