La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aspects méthodologiques. Dune approche littéraire et/ou normative à une approche scientifique. Une discipline de sciences humaines et sociales : différences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aspects méthodologiques. Dune approche littéraire et/ou normative à une approche scientifique. Une discipline de sciences humaines et sociales : différences."— Transcription de la présentation:

1 Aspects méthodologiques. Dune approche littéraire et/ou normative à une approche scientifique. Une discipline de sciences humaines et sociales : différences avec les sciences à laboratoire (expérimentation et vérification) 1.Le principe de neutralité axiologique 2.La séparation de la morale et de la politique 3.La science politique nest pas létude de lair du temps

2 4.L'utilisation des mots et des concepts en science politique : limportance de la définition, de la rigueur dans lutilisation des mots et de la précision 5.Le danger du « sens commun » 6.Dépasser les apparences : et la pointe de liceberg 7.Éviter les pièges de l'anachronisme

3 Adopter une démarche scientifique 1. Tenter disoler la ou les variable(s) indépendante(s), celle(s) qui explique(nt) les régularités. 2.Utiliser une méthodologie adaptée - approche quantitative ou qualitative ; - approche hypothético-déductive ou inductive … sources. 3.Bien veiller au statut des sources. 4.Les spécificités de la méthode scientifique dans les sciences humaines et sociales: - non reproductible en laboratoire, - limpact de la présence du chercheur sur les résultats.

4 Quand un objet est-il du ressort de la science politique? La perspective de la « politisation » : - Toutes les formes daction ou de réaction des pouvoirs politiques et publics face à une problématique.

5 Chapitre 2. Les pouvoirs politiques

6 Le pouvoir politique -Il existe différentes formes et niveaux de pouvoir: il ny a pas que des pouvoirs politiques: relations de pouvoir dans la famille, à lécole, dans le milieu professionnel, dans le sport, … -Les trois angles dapproche du pouvoir Perspective institutionnaliste : quelle(s) institution(s) incarne(nt) le pouvoir : jury de délibération, les parents, le gouvernement, le parlement, lassemblée des actionnaires, le conseil dadministration,… Perspective substantialiste : Quest-ce qui marque les attributs du pouvoir ? le pouvoir de largent, le pouvoir de linformation, le pouvoir de la situation, le pouvoir de la force physique ou militaire Perspective interactionniste : les différentes relations de pouvoir. Elles peuvent être multiples et sappuyer sur des ressorts différents : pouvoir dinjonction (ordre, commandement,…) et pouvoir dinfluence (affect,…) ou pouvoir fondé sur la contrainte ou sur la légitimité.

7 Pourquoi y a-t-il ou faut-il des pouvoirs politiques? Réguler et résoudre les conflits 1.Les conflits dans la société - La violence de genre ou familiale, - Les contradictions entre fractions de la société civile, (riches/pauvres; patrons/employés; croyants/non croyants; conflits linguistiques; conflits ethniques; conflits de religion, de générations…) - Les rapports conflictuels entre gouvernants et gouvernés, 2. Les conflits de la société avec son environnement extérieur - La menace extérieure (invasions, guerre, épidémie…)

8 LEtat comme forme contemporaine du pouvoir politique Quest-ce que lEtat? 1. Lapport de Georges Burdeau ( ) : une forme d'organisation politique pensée en miroir dune forme dorganisation politique naturelle ou ad hoc. Processus dinstitutionnalisation : le pouvoir politique devient une entité abstraite, une institution, dont lexistence est indépendante de celui qui lincarne à un moment donné.

9 Pourquoi assistons-nous à cette institutionnalisation du pouvoir ? Par nécessité 1. Lunification des marchés nécessite la centralisation : règles uniques dans la production et léchange de biens et de marchandises sur un territoire donné. 2. LEtat est édifié contre les inconvénients des pouvoirs individualisés multiples. Le contrat social vise à la sécurité : la perspective de Hobbes. 3. Lurbanisation doit être assurée et financée : centralisation du pouvoir fiscal.

10 4. La révolution militaire nécessite des moyens importants : centralisation et élargissement de la fiscalité, 5. Le risque et linvestissement nécessitent de sinscrire dans la durée. 6. Recul progressif des anciennes légitimités, notamment la légitimité religieuse LEtat, comme forme dorganisation contemporaine du pouvoir politique, accompagne la révolution industrielle (parfois il la génère) et assure et rassure.

11 2. Lapproche de Max Weber ( ) LEtat est le détenteur du monopole de la contrainte physique et de l'usage de la force légitime. Les trois sources possibles de la légitimité - La tradition : « léternel hier ». - Le charisme : le charisme dun individu remarquable - La raison : la légitimité légale-rationnelle Lavènement de lEtat marquerait lavènement de la légitimité rationnelle - Il ny pas « une » légitimité rationnelle. -Les légitimités sont par essence évolutives et sont régulièrement codifiées. -Néanmoins, le droit est régulièrement en retard sur létat de la légitimité rationnelle.

12 Lidéal-type de lEtat : lEtat-nation ? 1° LEtat-nation est historiquement le plus répandu mais il peut évoluer (Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Italie,…) ; 2° Historiquement, il a existé des Etats plurinationaux : lEtat tsariste, lempire austro-hongrois, lempire ottoman, lUnion soviétique, la Yougoslavie, la Tchécoslovaquie…; 3° Il existe – peut-être – des nations sans Etat: équipe nationale anglaise, écossaise, galloise, nord-irlandaise, palestinienne,…; 4° Lérosion contemporaine de lEtat-nation? Les dévolutions de prérogatives par le haut et par le bas.

13 Les dévolutions par le haut: transferts de prérogatives à des instances supranationales -Union européenne (UE), Associations des nations de lAsie du sud- est (ASEAN), Marché commun du sud (MERCOSUR), Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)… -Organisation du traité de lAtlantique nord (OTAN), Fonds monétaire international (FMI), Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce (OMC), Conseil de lEurope, Organisation des Nations Unies (ONU), Organisation mondiale de la santé (OMS), Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)…

14 Les dévolutions vers le bas : transferts de compétences vers des entités subnationales Processus de régionalisation, provincialisation, départementalisation,… - Les communautés en Espagne; - Les länder en Allemagne et en Autriche; - Les régions et communautés en Belgique; - les départements et régions en France; - les assemblées en Grande-Bretagne; - les régions et les provinces en Italie; - les Etats aux Etats-Unis; - …

15 Lévolution des prérogatives de lEtat 1.Aux origines, lEtat est minimal : - la sécurité intérieure et extérieure, - la justice, - la gestion de la monnaie et des finances. 2.Limpact de laccélération de la révolution industrielle et politique - De nouvelles demandes sociales : des infrastructures de qualité (transport de marchandises, de biens et de personnes), léducation et la formation, une action dans la « question sociale » 3.Limportance de la guerre : léconomie de guerre


Télécharger ppt "Aspects méthodologiques. Dune approche littéraire et/ou normative à une approche scientifique. Une discipline de sciences humaines et sociales : différences."

Présentations similaires


Annonces Google