La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA REGULATION PAR L ÉTAT. Section 1. LE ROLE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DE LÉTAT ET SON ÉVOLUTION A. Quest-ce que lÉtat ? il s agit de l ensemble des institutions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA REGULATION PAR L ÉTAT. Section 1. LE ROLE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DE LÉTAT ET SON ÉVOLUTION A. Quest-ce que lÉtat ? il s agit de l ensemble des institutions."— Transcription de la présentation:

1 LA REGULATION PAR L ÉTAT

2 Section 1. LE ROLE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DE LÉTAT ET SON ÉVOLUTION A. Quest-ce que lÉtat ? il s agit de l ensemble des institutions qui détiennent le pouvoir dans un pays. En Économie, il existe deux façons de considérer lÉtat : Une vision restrictive où lon ne retient que les administrations centrales = État au sens strict Une conception plus large selon laquelle lÉtat, outre les administrations centrales, regroupe les collectivités locales (appelées aussi collectivités territoriales) et les organismes de la Sécurité sociale. On parle alors de lÉtat au sens large (synonyme : administrations publiques).

3 Etat au sens large = administrations publiques Administrations centrales principales recettes : Collectivités locales principales recettes : Sécurité Sociale principales recettes :

4 Etat au sens large = administrations publiques Administrations centrales président, gouverne- ment, ministères, préfectures, rectorat... principales recettes : TVA, impôts sur le revenus, impôts sur les sociétés, TIPP... Collectivités locales Conseils des communes, départements, régions principales recettes : impôts locaux (taxe d habitation, foncière, professionnelle...) + aide des administrations centrales Sécurité Sociale Caisses retraite, maladie, chômage, invalidité, allocations familiales... principales recettes: cotisations sociales salariales et patronales

5 B. Lévolution du rôle de lÉtat 1/ La vision libérale : l Etat gendarme État gendarme : conception minimale de lintervention de lÉtat qui remplit trois fonctions : ==> les fonctions régaliennes cest à dire le maintien de la sécurité intérieure et extérieure exemples : ==> la production de certains biens et services non rentables pour les agents privés exemples : ==> faire respecter les libertés économiques fondamentales comme :

6 B. Lévolution du rôle de lÉtat 1/ La vision libérale : l Etat gendarme État gendarme : conception minimale de lintervention de lÉtat qui remplit trois fonctions : ==> les fonctions régaliennes cest à dire le maintien de la sécurité intérieure et extérieure exemples : police, justice, armée, diplomatie ==> la production de certains biens et services non rentables pour les agents privés exemples : infrastructures de transport mais aussi éducation... ==> faire respecter les libertés économiques fondamentales comme : propriété privée, droit des contrats, liberté d entreprendre, liberté d échanger, de travailler...

7 2/ La mise en place de l Etat providence Au sens strict, le terme dÉtat providence désigne lintervention de lÉtat dans le domaine social par lintermédiaire du système de Sécurité Sociale. Au sens large, État providence :, ce terme désigne une conception de lintervention de lÉtat qui met en œuvre des politiques économiques et sociales afin dassurer le bien être de sa population.

8 Section 2. LES POLITIQUES, LE MOYEN DE REGULATION A. Les différentes politiques économiques les politiques économiques désignent l ensemble des interventions des pouvoirs publics en vue d orienter l activité et les équilibres économiques en fonction d objectifs jugés souhaitables

9

10 Dépend de lUEM

11 B. Les politiques conjoncturelles et structurelles Les politiques conjoncturelles consistent à agir sur les mécanismes économiques pour rétablir léquilibre à court terme. Leurs effets sont rapides mais le plus souvent passagers. Exemple : la prime accordée par lÉtat pour lachat de voiture neuve dans les années 90 a permis de relancer le secteur automobile français et des secteurs en amont pendant la durée de cette prime.

12 On résume les grands objectifs de la politique économique conjoncturelle au moyen du carré magique. Ils sont au nombre de quatre : Une croissance économique forte (taux de croissance du PIB en volume) Le plein-emploi (faible taux de chômage) La stabilité des prix (faible taux dinflation) Léquilibre des échanges extérieurs (voire même lexcédent).

13 Taux de croissance de PIB en volume Taux d inflation Taux de chômage Balance des transactions courantes en % du PIB

14 Sachant quen 2000, le taux de croissance du PIB en volume était de 3,5 %, le taux de chômage de 9,7 %, le taux dinflation de 1,5 % et le solde des transactions courantes de 2,3 %. Représentez le carré magique. Quelle forme devrait avoir le carré magique dans une situation idéale ?

15 Taux de croissance de PIB en volume Taux d inflation Taux de chômage Balance des transactions courantes en % du PIB

16 Taux de croissance de PIB en volume Taux d inflation Taux de chômage Balance des transactions courantes en % du PIB

17 Sachant quen 2007, le taux de croissance du PIB en volume a été de 2,2 %, le taux de chômage de 7,6 %, le taux dinflation de 2,5 % et le solde des transactions courantes de -1,2 %. Représentez le carré magique. La situation conjoncturelle s est-elle améliorée ou détériorée ?

18 Taux de croissance de PIB en volume Taux d inflation Taux de chômage Balance des transactions courantes en % du PIB

19 Les politiques structurelles portent sur les composantes fondamentales du système économique : comportement des agents économiques, création dorganismes publics, mise en place de la redistribution. Leurs effets sont peu perceptibles à court terme mais ils sont durables. Exemple : la mise en place de la progressivité des impôts sur le revenu (cest à dire que les taux dimposition augmentent avec le revenu) assure une certaine redistribution ce qui modifie la structure des revenus des ménages (réduction des inégalités).

20 Distinction politiques conjoncturelles et structurelles Chaque type de politique économique (budgétaire, monétaire, sociale, agricole, industrielle…) peut faire lobjet de mesures ponctuelles entrant dans la cadre dune mesure conjoncturelle et dorientations générales à visée structurelle. Exemple : pour la politique monétaire, ladoption de l est une mesure structurelle, la variation des taux dintérêt une mesure conjoncturelle.


Télécharger ppt "LA REGULATION PAR L ÉTAT. Section 1. LE ROLE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DE LÉTAT ET SON ÉVOLUTION A. Quest-ce que lÉtat ? il s agit de l ensemble des institutions."

Présentations similaires


Annonces Google