La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le libéralisme et linterventionnisme En tant quinstitution publique, lÉtat est amené à intervenir sur le plan économique pour corriger ou compléter le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le libéralisme et linterventionnisme En tant quinstitution publique, lÉtat est amené à intervenir sur le plan économique pour corriger ou compléter le."— Transcription de la présentation:

1 Le libéralisme et linterventionnisme En tant quinstitution publique, lÉtat est amené à intervenir sur le plan économique pour corriger ou compléter le jeu des marchés et plus généralement, pour conduire une politique économique. Il intervient dans léconomie dans des domaines, sous des modalités et à des degrés divers. La politique économique vise ainsi, dune part à créer les conditions dun meilleur fonctionnement du système économique, dautre part à en réguler lactivité à court terme, en vue dune croissance forte et régulière, sans déséquilibres macro économiques tels que le chômage et linflation.

2 Rappel : La place de lEtat dans la vie économique revoir chapitre 1 ère : La place de lEtat dans léconomie

3

4

5 Les degrés dintervention de lÉtat dans léconomie

6 LÉtat Les Libéraux et les Keynésiens sont à l'origine de deux conceptions de l'État dans l'économie Capitalisme libéral : XIX e siècle : État Gendarme Le rôle de l'État se limite à : La défense La justice La police Un service public minimum Capitalisme interventionniste : XX e siècle : État Providence L'État intervient dans de nombreux domaines : Politique économique Sécurité sociale Vote de lois de nationalisations Lecture doc 1 page 198 Lecture doc 2 page 198

7 Plusieurs approches sopposent au sujet du degré souhaitable de lintervention de lÉtat, de la simple mise en place dun cadre institutionnel assurant un fonctionnement normal des marchés (conception libérale) à lexercice dune régulation active de léconomie (conception interventionniste).

8 Les degrés dintervention de lÉtat dans léconomie La conception libérale En principe, les libéraux ne reconnaissent aucune activité économique à lÉtat, qui doit avoir un rôle minimal (« État minimal ») et se limiter aux fonctions « régaliennes » (activités principales) que sont le maintien de lordre (la police), la justice et la défense nationale. LÉtat a aussi pour rôle de veiller au respect des règles de fonctionnement de léconomie de marché et donc de faire respecter la concurrence (« État gendarme »).

9 La conception interventionniste Lanalyse keynésienne se situe dans léconomie de marché. Elle ne correspond ni à une volonté de toute-puissance de lÉtat ni à un dirigisme. Keynes a montré que le capitalisme libéral débouchait automatiquement sur le sous- emploi des facteurs de production, dont le travail. Ainsi sexplique lexistence du chômage. Il a souligné limpuissance, à court terme, du marché lors dune crise économique persistante. Dans ces conditions, seul lÉtat, qui a une vision macro-économique, peut et doit intervenir pour soutenir la demande, qui sadresse aux entreprises, pour lutter contre le sous-emploi. LÉtat dispose dun ensemble de moyens pour agir comme son budget (revoir 1 ère ), la fiscalité, les taux dintérêt, les subventions, laction sur les revenus… L'État intervient dans de nombreux domaines : politique économique, sécurité sociale, vote de lois de nationalisations

10 Exemples Niveau micro- économique Niveau macro- économique Justification de la réponse La production de lentreprise Renault La micro-économie étudie le comportement des agents économiques individuels comme les entreprises. Le PIB La macro-économie étudie les données globales de léconomie (les agrégats) comme la production nationale représentée par le PIB. La consommation dun ménage Un ménage est un agent économique individuel. La consommation des ménages Lagrégat « consommation des ménages » enregistre la consommation de tous les ménages. Lintervention de lÉtat dans léconomie LÉtat est un agent économique qui intervient au niveau de léconomie tout entière.

11 Les fonctions actuelles de lEtat Lecture document 6 page 92 Laffectation des ressources : les dépenses publiques financent les services publics La redistribution : les recettes en provenance des impôts sont reversés aux citoyens en fonction de leurs besoins. La régulation : lintervention de lEtat est destinée à soutenir lactivité économique et à favoriser le rétablissement des grands équilibres.

12 Les interventions de lÉtat sous contrainte La politique budgétaire et le Pacte de stabilité et de croissance Lecture document 8 page 201

13 Les interventions de lÉtat sous contrainte La politique budgétaire et le Pacte de stabilité et de croissance Lecture document 8 page 201 La politique budgétaire de la France est, au même titre que celles des autres pays de la zone euro, contrainte par le Pacte de stabilité et de croissance. Ce dernier impose aux pays concernés de ne pas avoir un déficit public qui dépasse 3 % du PIB (déficit public = déficit des administrations publiques État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale). Cette règle a été instituée pour permettre la coordination des politiques budgétaires et éviter les déficits excessifs. Elle est actuellement suspendue pour aider les pays membres à surmonter la crise.

14 Les interventions de lÉtat sous contrainte La politique de la concurrence et les tribunaux La politique de la concurrence de la France est également contrainte. Les pays de lUnion européenne doivent respecter un certain nombre de règles communautaires qui se situent dans la logique du marché commun. Une concurrence ne peut être équitable si certains pays subventionnent leurs entreprises et dautres pas. Dans ce cadre, les aides dÉtat sont soumises à une réglementation très stricte. Un État qui souhaite accorder une aide à une ou plusieurs entreprises doit préalablement obtenir laccord de la Commission européenne. Si un État ne se conforme pas à cette procédure, il pourra être sanctionné par la juridiction compétente, à savoir la Cour de justice de Luxembourg.

15 Les interventions de lÉtat sous contrainte La politique monétaire et la BCE La politique monétaire, et donc le pouvoir de création des euros, appartient à la Banque centrale européenne. La BCE, Banque centrale unique des 17 pays qui ont adopté leuro, est indépendante à légard du pouvoir politique. Les gouvernements des douze États qui composent la zone euro ne peuvent pas agir sur la politique monétaire. Ils doivent respecter le pacte de stabilité.

16 La politique économique La politique économique exprime les choix et les modalités daction mis en œuvre par lEtat. Elle a pour ambition de faire évoluer les structures et de répondre aux problèmes de conjoncture. La conception dune politique économique suppose la définition dobjectifs et la manipulation dinstruments en vue de leur réalisation.

17 La politique économique Ensemble de décisions prises par lEtat afin d atteindre, à laide de divers instruments, les objectifs quil sest fixé. Objectifs à long terme = Politique structurelle Objectifs à court terme = Politique conjoncturelle Lecture document 14 page 203

18 Politique structurelle Politique conjoncturelle La politique structurelle vise à agir sur les structures de léconomie et à modifier son fonctionnement La politique conjoncturelle correspond à la mise en œuvre de laction de lEtat pour orienter lactivité économique Parmi les décisions suivantes, distinguez celles qui appartiennent à la politique conjoncturelle de celles qui appartiennent à la politique structurelle : Privatisation d'une grande entreprise ; Création de laboratoires universitaires de recherche ; Baisse des taux d'intérêt pour relancer l'activité économique ; Construction d'une ligne de TVG Politique conjoncturelle Politique structurelle Baisse des taux d'intérêt pour relancer l'activité économique Privatisation d'une grande entreprise ; Création de laboratoires universitaires de recherche ; Construction d'une ligne de TVG

19 Politique structurelle Politique conjoncturelle Ses objectifs : Protection de lenvironnement = Politique de lenvironnement Sécurité de lapprovisionnement en énergie = Politique énergétique Renforcement et amélioration de lindustrie = Politique industrielle Faire respecter la concurrence = Politique de la concurrence Etc…..

20 Politique conjoncturelle Ses objectifs : Le plein emploi La stabilité du niveau général des prix La croissance économique Léquilibre des échanges extérieurs Ils permettent de tracer le carré magique de Kaldor qui est une représentation graphique permettant de visualiser la situation économique à partir de 4 indicateurs Le taux de chômage Le taux dinflation Le taux de croissance du PIB Le solde de la balance des transactions courantes en % du PIB Ces 4 objectifs sont difficiles à atteindre Lecture document 11 page 202

21

22

23

24

25 Politique conjoncturelle Ses instruments : La politique budgétaire qui influence l activité économique par le biais du budget de l Etat La politique monétaire qui influence l activité économique selon les variations du taux d intérêts directeur de la BCE La politique budgétaire est mise en place par les pouvoirs publics pour influer sur lactivité économique en faisant varier les recettes et les dépenses budgétaires. Il sagit dutiliser le budget de lÉtat pour agir sur lactivité économique (revoir cours 1 ère ). La politique budgétaire est mise en place par les pouvoirs publics pour influer sur lactivité économique en faisant varier les recettes et les dépenses budgétaires. Il sagit dutiliser le budget de lÉtat pour agir sur lactivité économique (revoir cours 1 ère ). Observation document 15 page 203

26 Politique conjoncturelle Ses instruments : La politique budgétaire qui influence lactivité économique par le biais du budget de lEtat La politique monétaire qui influence lactivité économique selon les variations du taux dintérêts directeur de la BCE La politique monétaire est conduite par la Banque centrale européenne (cas de la zone euro), qui intervient par la fixation dun taux dintérêt directeur (revoir thème 1 terminale) La politique monétaire est conduite par la Banque centrale européenne (cas de la zone euro), qui intervient par la fixation dun taux dintérêt directeur (revoir thème 1 terminale) Observation document 15 page 203

27 Politique conjoncturelle Ses orientations traditionnelles : La politique conjoncturelles de relance La politique de relance a pour objectifs la stimulation de la croissance économique et la lutte contre le chômage. Ses principaux moyens sont : Ses principaux moyens sont : le déficit budgétaire (hausse des dépenses publiques, baisse de la pression fiscale) le déficit budgétaire (hausse des dépenses publiques, baisse de la pression fiscale) La baisse des taux dintérêts La baisse des taux dintérêts Le développement des revenus des ménages Le développement des revenus des ménages Lecture document 16 page 204

28 Politique économique Politique de relance Justifications Objectifs principaux Stimuler la croissance économique On cherche à ce que les entreprises produisent davantage et embauchent. Plusieurs composantes de la demande sont favorisées : la consommation des ménages, linvestissement des entreprises et les dépenses publiques. Développer lemploi Le chômage constitue un problème économique et social majeur. Il sagit donc de sefforcer de le réduire. Instruments utilisés Politique budgétaire Elle consiste à utiliser le budget de lÉtat pour stimuler lactivité économique. Un des moyens à la disposition des pouvoirs publics est daugmenter les dépenses publiques en pratiquant, par exemple, un déficit budgétaire. Politique monétaire Elle consiste pour les autorités monétaires à fixer un niveau de taux dintérêt adapté pour relancer linvestissement des entreprises et les crédits des ménages, et donc leur demande, qui ont pour but de stimuler lactivité économique et dentraîner la création demploi. Essayons de comprendre le choix dune politique de relance

29 Politique économique Politique de relance Justifications Objectifs principaux Stimuler la croissance économique On cherche à ce que les entreprises produisent davantage et embauchent. Plusieurs composantes de la demande sont favorisées : la consommation des ménages, linvestissement des entreprises et les dépenses publiques. Développer lemploi Le chômage constitue un problème économique et social majeur. Il sagit donc de sefforcer de le réduire. Instruments utilisés Politique budgétaire Elle consiste à utiliser le budget de lÉtat pour stimuler lactivité économique. Un des moyens à la disposition des pouvoirs publics est daugmenter les dépenses publiques en pratiquant, par exemple, un déficit budgétaire. Politique monétaire Elle consiste pour les autorités monétaires à fixer un niveau de taux dintérêt adapté pour relancer linvestissement des entreprises et les crédits des ménages, et donc leur demande, qui ont pour but de stimuler lactivité économique et dentraîner la création demploi. Essayons de comprendre le choix dune politique de relance

30 Politique économique Politique de relance Justifications Objectifs principaux Stimuler la croissance économique On cherche à ce que les entreprises produisent davantage et embauchent. Plusieurs composantes de la demande sont favorisées : la consommation des ménages, linvestissement des entreprises et les dépenses publiques. Développer lemploi Le chômage constitue un problème économique et social majeur. Il sagit donc de sefforcer de le réduire. Instruments utilisés Politique budgétaire Elle consiste à utiliser le budget de lÉtat pour stimuler lactivité économique. Un des moyens à la disposition des pouvoirs publics est daugmenter les dépenses publiques en pratiquant, par exemple, un déficit budgétaire. Politique monétaire Elle consiste pour les autorités monétaires à fixer un niveau de taux dintérêt adapté pour relancer linvestissement des entreprises et les crédits des ménages, et donc leur demande, qui ont pour but de stimuler lactivité économique et dentraîner la création demploi. Essayons de comprendre le choix dune politique de relance

31 Politique économique Politique de relance Justifications Objectifs principaux Stimuler la croissance économique On cherche à ce que les entreprises produisent davantage et embauchent. Plusieurs composantes de la demande sont favorisées : la consommation des ménages, linvestissement des entreprises et les dépenses publiques. Développer lemploi Le chômage constitue un problème économique et social majeur. Il sagit donc de sefforcer de le réduire. Instruments utilisés Politique budgétaire Elle consiste à utiliser le budget de lÉtat pour stimuler lactivité économique. Un des moyens à la disposition des pouvoirs publics est daugmenter les dépenses publiques en pratiquant, par exemple, un déficit budgétaire. Politique monétaire Elle consiste pour les autorités monétaires à fixer un niveau de taux dintérêt adapté pour relancer linvestissement des entreprises et les crédits des ménages, et donc leur demande, qui ont pour but de stimuler lactivité économique et dentraîner la création demploi. Essayons de comprendre le choix dune politique de relance

32 Politique économique Politique de relance Justifications Objectifs principaux Stimuler la croissance économique On cherche à ce que les entreprises produisent davantage et embauchent. Plusieurs composantes de la demande sont favorisées : la consommation des ménages, linvestissement des entreprises et les dépenses publiques. Développer lemploi Le chômage constitue un problème économique et social majeur. Il sagit donc de sefforcer de le réduire. Instruments utilisés Politique budgétaire Elle consiste à utiliser le budget de lÉtat pour stimuler lactivité économique. Un des moyens à la disposition des pouvoirs publics est daugmenter les dépenses publiques en pratiquant, par exemple, un déficit budgétaire. Politique monétaire Elle consiste pour les autorités monétaires à fixer un niveau de taux dintérêt adapté pour relancer linvestissement des entreprises et les crédits des ménages, et donc leur demande, qui ont pour but de stimuler lactivité économique et dentraîner la création demploi.

33 Politique conjoncturelle Ses orientations traditionnelles : La politique conjoncturelle de rigueur La politique de rigueur privilégie la lutte contre la hausse du niveau général des prix (linflation). Elle utilise principalement : Elle utilise principalement : Léquilibre budgétaire voir léquilibre en limitant les dépenses publiques et ou une hausse de la pression fiscale. Léquilibre budgétaire voir léquilibre en limitant les dépenses publiques et ou une hausse de la pression fiscale. La hausse des taux dintérêts pour limiter la création monétaire La hausse des taux dintérêts pour limiter la création monétaire Lecture document 15 page 204

34 Essayons de comprendre le choix dune politique de rigueur Politique économique Politique de rigueur Justifications Objectif principal Assurer la stabilité des prix Cest une politique économique destinée à freiner la croissance de la demande afin de réduire la hausse des prix et de supprimer (ou de diminuer) le déficit de la balance des transactions courantes. Instruments utilisés Politique monétaire En menant une politique monétaire restrictive, le Banque centrale augmente les taux dintérêt, ce qui a pour conséquences de modérer la demande de crédit et la création monétaire. La demande se trouve moins forte et les tendances à la hausse des prix disparaissent. Politique budgétaire LÉtat réduit les dépenses publiques et/ou augmente les impôts, ce qui a pour conséquence de réduire la demande et donc la hausse des prix. Il lutte de cette façon contre linflation par la demande.

35 Politique économique Politique de rigueur Justifications Objectif principal Assurer la stabilité des prix Cest une politique économique destinée à freiner la croissance de la demande afin de réduire la hausse des prix et de supprimer (ou de diminuer) le déficit de la balance des transactions courantes. Instruments utilisés Politique monétaire En menant une politique monétaire restrictive, le Banque centrale augmente les taux dintérêt, ce qui a pour conséquences de modérer la demande de crédit et la création monétaire. La demande se trouve moins forte et les tendances à la hausse des prix disparaissent. Politique budgétaire LÉtat réduit les dépenses publiques et/ou augmente les impôts, ce qui a pour conséquence de réduire la demande et donc la hausse des prix. Il lutte de cette façon contre linflation par la demande. Essayons de comprendre le choix dune politique de rigueur

36 Politique économique Politique de rigueur Justifications Objectif principal Assurer la stabilité des prix Cest une politique économique destinée à freiner la croissance de la demande afin de réduire la hausse des prix et de supprimer (ou de diminuer) le déficit de la balance des transactions courantes. Instruments utilisés Politique monétaire En menant une politique monétaire restrictive, le Banque centrale augmente les taux dintérêt, ce qui a pour conséquences de modérer la demande de crédit et la création monétaire. La demande se trouve moins forte et les tendances à la hausse des prix disparaissent. Politique budgétaire LÉtat réduit les dépenses publiques et/ou augmente les impôts, ce qui a pour conséquence de réduire la demande et donc la hausse des prix. Il lutte de cette façon contre linflation par la demande. Essayons de comprendre le choix dune politique de rigueur

37 Politique économique Politique de rigueur Justifications Objectif principal Assurer la stabilité des prix Cest une politique économique destinée à freiner la croissance de la demande afin de réduire la hausse des prix et de supprimer (ou de diminuer) le déficit de la balance des transactions courantes. Instruments utilisés Politique monétaire En menant une politique monétaire restrictive, le Banque centrale augmente les taux dintérêt, ce qui a pour conséquences de modérer la demande de crédit et la création monétaire. La demande se trouve moins forte et les tendances à la hausse des prix disparaissent. Politique budgétaire LÉtat réduit les dépenses publiques et/ou augmente les impôts, ce qui a pour conséquence de réduire la demande et donc la hausse des prix. Il lutte de cette façon contre linflation par la demande. Essayons de comprendre le choix dune politique de rigueur

38 Politique conjoncturelle La politique économique depuis les années 80 Politiques mixtes : Politiques mixtes : Politique monétaire restrictive Politique monétaire restrictive Politique budgétaire accommodante Politique budgétaire accommodante Et inversement Et inversement

39 Quelles peuvent être les conséquences dune politique de relance sur la balance des transactions courantes, lorsque léconomie est ouverte et quelle est très dépendante de ses échanges extérieurs ? Une politique de relance dans le cadre dune économie ouverte et très dépendante de ses échanges extérieurs risque de détériorer sa balance des transactions courantes. Une politique de relance => les importations et comme, à court terme, les exportations ne peuvent pas augmenter dans les mêmes proportions => du déficit extérieur.

40 Lutter contre le chômage risque daggraver linflation Lutter contre linflation risque daggraver le chômage

41


Télécharger ppt "Le libéralisme et linterventionnisme En tant quinstitution publique, lÉtat est amené à intervenir sur le plan économique pour corriger ou compléter le."

Présentations similaires


Annonces Google