La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fabrice Michel, Bruno Franceschini, Pierre Berger, jean-Michel Arnal, Marc Gainnier, Jean-marie Sainty, laurent Papazian DOI: 10.1378/chest.127.2.589 Chest.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fabrice Michel, Bruno Franceschini, Pierre Berger, jean-Michel Arnal, Marc Gainnier, Jean-marie Sainty, laurent Papazian DOI: 10.1378/chest.127.2.589 Chest."— Transcription de la présentation:

1 Fabrice Michel, Bruno Franceschini, Pierre Berger, jean-Michel Arnal, Marc Gainnier, Jean-marie Sainty, laurent Papazian DOI: /chest Chest 2005; 127; Early Antibiotic Treatment for BAL-confirmed Ventilator-Associated Pneumonia: A Role for Routine Endotracheal Aspirate Cultures Louis, membre actif du CIDRE de Marseille

2 Objectif : Cultures systématiques quantitatives daspirations endotrachéales obtenues avant lapparition de la PAVM Aide à prédire le germe en cause ? Aide à la prescription antibiotique précoce et adaptée ?

3 Justification : PAVM: 1°infection nosocomiale chez les patients VM Incidence 9 à 20 % Mortalité attribuable ? durée de VM, durée de séjour

4 Antibiothérapie des PAVM Antibiothérapie inadéquate Retard à lantibiothérapie Ladaptation retardée ne change rien Mortalité

5 Les stratégies pré-existentes ? Stratégie LBA American Thoracic Society Trouillet

6 ATS Strategy 2005 Guidelines for the Management of Adults with Hospital-acquired, Ventilator-associated, and Healthcare- associated Pneumonia American thoracic society October 2004

7

8

9 Trouillet Strategy 3 groupes: VM > 7 / Antibiothérapie < 15J Ventilator-associated Pneumonia Caused by Potentially Drug-resistant Bacteria JEAN-LOUIS TROUILLET, JEAN CHASTRE, AM J RESPIR CRIT CARE MED 1998;157:531–539.

10 Design de létude

11 Matériel et Méthodes Context and Setting Patients Aspirations Endotrachéales

12 Diagnostic de PAVM Ronde de suspicion clinique Rx pulmonaire T°: 38°c GB : Secrétions purulentes Altération gazo Score CPIS LBA

13 Clinical Pulmonary Infection Score Score compris entre 0 et 12 Bonnes sensibilité et spécificité lorsqu'il est supérieur à 6 Pugin J. Diagnosis of ventilator-associated pneumonia by bacteriologic analysis of bronchoscopic and nonbronchoscopic blind BLA. Am Rev Respir Dis 1991 ; 143 : Papazian L, Thomas P, Garbe L, et al. Bronchoscopic or blind bronchial sampling techniques for the diagnosis of ventilator-associated pneumonia Am J Respir Crit Care Med 1995 ; 152 : Schurinck ; Clinical Pulmonary infection score for ventilattor associated pneumonia: accuracy and inter observer variability Intensive care medecine :

14 Questions posées EA pré: Prédit les bonnes bactéries ? Comparaison au Gold standard LBA Comparaison des antibiothérapies selon la stratégie: ATS strategy Trouillet Strategy EA pré Strategy

15 Autres données explorées Prescription de Spectres larges en fonction de la stratégie utilisée Outcomes habituels

16

17 Résultats 299 patients en VM > 48 h 75 suspicions de PAVM 41 / 75 PAVM confirmées par LBA = 55 % 13.7 % 41 / 299 PAVM précoces < 5 jours 12 / 41 29% PAVM tardives 5 jours 29 / 41 71%

18 Concordance bactériologique LBA – cultures dAspirations concordance 83% (34 / 41) PAVM précoces 82 % ( 9 / 11) PAVM tardives 86 % ( 25 / 29) ASPI + / LBA – 12 / 75 ASPI - / LBA – 22 / 75 Remarque: 4 cas avec bactéries différentes mais antibiothérapie adaptée

19 Causes de hiatus

20 Antibiothérapie adaptée ? Selon la stratégie utilisée… Stratégie Trouillet 34 / 41 patients 83% [ 72 – 94 %] Antibiothérapie alors que LBA – 34 /34 Stratégie ATS 28 / 41 patients 68 % [ %] Antibiothérapie alors que LBA – 34 /34 Stratégie EA – pré 38 / 40 patients 95% [ 88 – 100%] Antibiothérapie alors que LBA – 12 /34 35% [19-51 %]

21 Bactériologie Pas de différence En quantité de BMR En fonction du caractère précoce/tardif de la PAVM

22 Antibiothérapies selon le protocole Trouillet: dans 30 cas ATB à plus large spectre ATS: dans 31 cas ATB à plus large spectre

23 Imipenem / Tazocilline /Ceftazidime EA - pre: 18 patients 45% [30-60 %] Trouillet: 31 patients 76% [63-89 %] ATS: 33 patients 80% [68-92%]

24 Survie ? (38.5% Vs 73.9%) Sous groupe de SAPS II

25 Les sous ! EA-pre: euros Autres: en comptant Imipene/Amiklin/Vanco Pour tout le monde: 7773 euros

26 Discussion: Etudes préalables négatives sur lEA Etudes préalables avec EA / PBP systématiques intéressants Retour sur la notion de traiter tôt et bien et du premier coup Ici VAP précoce ou tardive: mêmes bactéries… Limite la prescription de large spectre: sélection BMR / limite la prescription tout court

27 Critique des travaux avec examens directs de mini LBA pour guider lantibiothérapie: pas dantibiogramme / manque de Se Les enjeux économiques…

28 Conclusion: Conférences d'actualisation 2003, p © 2003 Elsevier SAS. Tous droits réservés. Pneumopathies nosocomiales acquises sous ventilation mécanique S.Y. Donati, D. Demory, L. Papazian

29 Au cas où ! Les articles cités in extenso Le résumé en 20 lignes de décompensation BPCO et Antibio Et la photo dédicacée de Raphaël Landau !!! en mécrivant à « fant de Chichou » Loppossum de Laurent est à vendre: CIDRE: Comité des Internes du DESC de Réanimation médicale Excédés ? Excités ? Euh exaltés ? Ouais enfin chsais plus

30 CPIS


Télécharger ppt "Fabrice Michel, Bruno Franceschini, Pierre Berger, jean-Michel Arnal, Marc Gainnier, Jean-marie Sainty, laurent Papazian DOI: 10.1378/chest.127.2.589 Chest."

Présentations similaires


Annonces Google