La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stations: corrigé. Partie A: Quest-ce que la violence familiale? 1) Définis la violence familiale. La violence familiale, cest quand quelquun de ta famille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stations: corrigé. Partie A: Quest-ce que la violence familiale? 1) Définis la violence familiale. La violence familiale, cest quand quelquun de ta famille."— Transcription de la présentation:

1 Stations: corrigé

2 Partie A: Quest-ce que la violence familiale? 1) Définis la violence familiale. La violence familiale, cest quand quelquun de ta famille te fait du mal ou fait du mal à un autre membre de ta famille 2) Identifie les différentes formes de violence familiale. (4) violence physique, sexuelle, psychologique et négligence

3 Partie B: Quand la violence familiale est-elle contraire à la loi? 1) Certaines formes de violence, comme la violence physique, sont des crimes. Celles-ci sont contraires à la loi. Est-ce lÉtat ou la province qui poursuive en justice les auteurs de ces crimes? 2) Identifie cinq (5) accusations criminelles qui sont reliées à la violence familiale. Certaines formes de violence, comme la violence physique, sont des crimes. La violence sexuelle est aussi un crime, comme certaines formes de violence psychologique, lexploitation financière ou la négligence

4 3) Identifie deux provinces et deux territoires qui ont promulgué des lois sur la violence familiale. Donne un exemple de lutilité de cette loi. Alberta : Protection Against Family Violence Act (disponible en anglais seulement)Protection Against Family Violence Act Île-du-Prince-Édouard : Victims of Family Violence Act (PDF 112 Ko Aide pour PDF) (disponible en anglais seulement)Victims of Family Violence ActAide pour PDF Manitoba : Loi sur la violence familiale et le harcèlement criminelLoi sur la violence familiale et le harcèlement criminel Nouvelle-Écosse : Domestic Violence Intervention Act (disponible en anglais seulement)Domestic Violence Intervention Act Nunavut : Loi sur l'intervention en matière de violence familialeLoi sur l'intervention en matière de violence familiale Saskatchewan : Victims of Domestic Violence Act (disponible en anglais seulement)Victims of Domestic Violence Act Terre-Neuve-et-Labrador : Family Violence Protection Act (disponible en anglais seulement)Family Violence Protection Act Territoires du Nord-Ouest : Loi sur les mesures de protection contre la violence familialeLoi sur les mesures de protection contre la violence familiale Yukon : Loi sur la prévention de la violence familialeLoi sur la prévention de la violence familiale 4) Toutes les provinces et tous les territoires du Canada ont une loi sur la protection des enfants. Cette loi prévoit lintervention de lÉtat quand? lorsque les parents ou les tuteurs légaux sont incapables de répondre ou réticents à répondre aux besoins physiques, émotifs et psychologiques de l'enfant.

5 1) Si quelquun commet un crime contre un membre de sa famille, les policiers pourront laccuser et celui-ci devra aller en cour. Cet individu peut être condamné à différentes peines. Lesquelles? lobliger à suivre du counseling; lui interdire de sapprocher des personnes à qui elle pourrait faire du mal; peut-être même lenvoyer en prison

6 2) Dans certain cas, il est possible que la victime soit demandée de témoigner en cour. Il existe des mesures de protection spéciales pour les jeunes victimes et témoins. Quelles sont ces mesures de protection? Les jeunes victimes et témoins peuvent témoigner à lextérieur de la salle daudience. Autoriser la présence dune personne de confiance. La possibilité de faire sortir lensemble ou un membre du public. Un avocat peut être nommé pour procéder au contre- interrogatoire des jeunes témoins lorsque laccusé assure sa propre défense. Des ordonnances de non-publication peuvent être mises en place afin de ne pas dévoiler lidentité dune victime ou dun témoin. Le témoignage de jeunes victimes et témoins peuvent être filmé sur bande vidéo et présenté au procès.

7 1) Nomme les exemples de violence familiale qui ne sont pas des crimes, mais qui ne sont pas acceptables non plus. thumilie tinsulte ne soccupe pas de toi crie après toi te traite de noms t'isole de tes amis et de ta famille dit à son conjoint ce quil ou elle peut faire et ne pas faire, où il peut aller et qui il peut voir interdit à son conjoint ou partenaire davoir de largent 2) Il y a des personnes qui peuvent venir en aide aux victimes de violence familiale. Énumère les services et les personnes qui sont aptes à aider. Les lignes daide Les services durgence Lécole Les travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse Les médecins, les infirmières et les professionnels de la santé Les organismes communautaires et les refuges durgence Les organismes religieux Les membres de ta famille, les amis et les voisins LInternet

8 3) Parmi la liste de services et de personnes dont tu as énumérés à la question 2), fais la description de trois services ou personnes. 4) Lis le texte à côté du symbole «Précaution à prendre». Pourquoi ces directives? Précaution à prendre : si tu imprimes cette page, ny écris pas de renseignements que tu ne veux pas que ton abuseur voit à moins dêtre sûr quil ne la trouvera pas. Fais aussi attention de ne pas écrire de choses qui pourraient le mettre en colère.

9 1) Pourquoi les gens violents nagissent pas de la même façon au travail et à la maison? En dehors de la maison, le contexte social empêche les gens de frapper leurs collègues de travail, de lancer des objets, de briser des meubles ou de lancer des injures aux autres. À la maison, cest plus facile de laisser aller ses émotions puisquil ny a pas beaucoup de témoins pour nous arrêter 2) Quels facteurs engendre la violence familiale? les ruptures familiales le manque de soutien social les problèmes dargent les problèmes de santé mentale les abus dalcool ou de drogue. 3) Quelles sont les principales causes de la violence familiale? jalousie ou un désir de pouvoir et de contrôle

10 4) Que ressent une personne violente? la colère ou de limpuissance ou penser que les autres la dénigrent ou rient delle 5) Comment une personne violente démontre son stress? en criant des insultes aux autres, en déclenchant des chicanes, en dénigrant ses proches ou en forçant un membre de la famille à avoir des activités sexuelles.

11 1) Identifie des exemples de violence sexuelle. (4) Obliger quelquun à se livrer à des activités sexuelles par la force, la pression ou la ruse, ou toucher quelquun sans sa permission en ayant des intentions sexuelles sont des exemples de violence sexuelle 2) Quelles sont les personnes qui sont en confiance vis-à-vis de toi? (8) Tes parents, tes grands-parents, tes oncles, tes tantes, tes soeurs et tes frères aînés, les autres adultes de ta famille et leurs amis

12 3) Que fait labuseur de violence sexuelle pour ne pas être dénoncé? labuseur fasse des menaces et dise que ça doit rester un secret sans quoi quelquun va souffrir. Labuseur peut aussi essayer de te faire sentir responsable de ce qui sest passé, mais la violence sexuelle nest jamais de la faute de la personne qui la subit. 4) Quelles sont les réactions dune victime de violence sexuelle? il est possible que tu aies peur et honte. Il est aussi possible que tu sois fâché contre les autres membres de ta famille qui ne tont pas protégé. Même si tu es peut-être plus méfiant envers les autres

13 1) Comment les enfants se sentent lorsque les parents se disputent? ils se sentent souvent responsables lorsque leurs parents se disputent. Cest normal que les enfants veuillent que leurs parents arrêtent de se disputer, quils se sentent coupables, tristes et en colère quand ça arrive. 2) Que font les enfants lorsque les parents se disputent? Parfois, les enfants essaient dempêcher leurs parents de se disputer. Ils demandent à lun des deux de sexcuser ou ils essaient dintervenir pour mettre fin à la dispute. 3) Que devrait faire lenfant pour se protéger lors des disputes? Quand ça arrive, quitte la pièce et va là où tu te sens en sécurité. Si la dispute devient violente, compose le 911 ou le numéro durgence de ta ville et dis à la personne qui répond ce qui est en train de se passer.

14 1) Quelles sont les conséquences de paroles blessantes? Ça fait mal et ça peut ébranler lestime de soi, le sentiment dappartenance et la joie de vivre 2) Donne des exemples de violence psychologique. Dire des paroles blessantes à quelquun, lui sacrer après, menacer de briser ses choses ou de déchirer ses vêtements et lui crier constamment après sont tous des exemples de violence psychologique. Si quelquun tignore pendant une longue période, cest aussi de la violence psychologique. 3) Quelles questions dois-tu te poser afin de savoir si tu es victime de ce genre de violence? Quand tu entends les autres te dire des paroles blessantes, est-ce que ça te rend malheureux? Te sens-tu seul et triste? 4) Que peux-tu faire? essaie den parler à une personne en qui tu as confiance. Ça peut être un ami de la famille, un parent, un voisin, un professeur, un entraîneur ou un médecin; il y a plusieurs personnes qui peuvent técouter et te rappeler que tu es une personne spéciale et importante.

15 1) Lorsque la vie des adolescents devient trop compliquée, montrer un peu dagressivité peut donner limpression de reprendre les choses en mains. Donne des exemples de cette agressivité. commencer à se disputer avec leurs frères et sœurs à la maison ou à devenir agressifs verbalement et physiquement envers leurs parents ou leurs grands-parents. 2) Quelles sont des choses dont tu peux faire au lieu de tomber dans la violence physique? Éloigne-toi. Prends une grande respiration et compte lentement jusquà 10. Prends une autre grande respiration. Va dehors prendre lair. Appelle un ami. Parle à un adulte de ce qui te tracasse. Prends un bain ou une douche. Écris ce que tu ressens dans ton journal. Joue à un jeu, fais de lexercice ou va faire du sport. (ajoute ta propre suggestion).

16 1) Comment les jeunes et les adolescents de violence dans leur famille, à lécole ou dans la communauté se sentent? mêlés, tristes et désemparés quils se sentent totalement impuissants. Ils sont persuadés que les choses ne changeront jamais et il se sentent si dépassés quils peuvent en venir à vouloir se faire du mal ou pire encore. 2) Que devrais-tu faire lorsque tu penses de te faire du mal? appelle immédiatement quelquun en qui tu as confiance. 3) Que devrais-tu faire lorsquun membre de ta famille ou un ami te dit quil pense de se faire du mal? Demander de laide 4) Qui peut taider? Les lignes daide Les services durgence Lécole Les travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse Les médecins, les infirmières et les professionnels de la santé Les organismes communautaires et les refuges durgence Les organismes religieux Les membres de ta famille, les amis et les voisins LInternet

17 1. Gabrielle et Simon sont soeur et frère. Simon traite sa sœur de tous les noms et rit delle. Tous les matins, il lui dit « salut face laide » et fait des commentaires vulgaires à son sujet. Il se pense très drôle lorsquil fait claquer les bretelles de son soutien-gorge ou tire sur ses sous-vêtements pour lui faire un « wedgie ». En allant à lécole, il essaie de lui faire des jambettes et fait semblant de la pousser dans la rue. Lorsque ses amis viennent à la maison, Simon montre sa sœur du doigt et dit « ça, cest ma niaiseuse de soeur ». Il ne rate jamais loccasion de lhumilier devant les autres.

18 Oui, cest de la violence familiale. Le comportement de Simon, cest de la violence psychologique et physique, deux types de violence familiale. Bien quil ny ait pas de marque ou de bleu visible, Simon humilie constamment sa soeur. Il trouve toutes sortes de façons de lintimider et dêtre méchant avec elle. Parfois, les frères et soeurs sagacent, mais il nest absolument pas normal ou acceptable quun frère traite sa soeur comme Simon le fait. Il est responsable de son comportement et devrait cesser de harceler sa sœur psychologiquement et physiquement. Gabrielle devrait en parler à ses parents ou à un autre adulte en qui elle a confiance.. psychologiquementphysiquement

19 2. Paul était supposé rentrer à la maison à 22 h, mais il a raté lautobus et rentre à 22 h 30. Quand il arrive, sa mère est là qui lattend. Paul croit quil a une bonne explication pour son retard, mais sa mère est très fâchée et elle se met à crier après lui sans écouter ce quil a à dire. Elle lui dit quil ne pourra pas sortir pendant deux semaines.

20 Non, ce nest pas de la violence familiale, mais crier nest pas une bonne façon de régler un problème. Cest une manifestation de colère, mais ce nest pas un crime. La mère de Paul aurait pu écouter ses explications et décider ensuite quoi faire. Quand crier est un comportement répétitif, ça peut être de la violence psychologique et une forme de violence familiale pouvant nécessiter lintervention d'un travailleur social.violence psychologiquetravailleur social

21 3. Quand Anne était plus jeune, son père lhabillait le matin et la touchait dune façon qui la mettait mal à laise. Maintenant quelle est adolescente, il veut encore laider à shabiller et lui touche les seins quand il lui met son soutien-gorge. Quand elle lui demande darrêter, il lui répond quil est son père et que cest leur petit secret. Anne en a parlé à sa mère, mais elle na pas lair de la croire.

22 Oui, cest de la violence familiale. Cest de la violence sexuelle et cest un crime. Cest une situation grave dans laquelle le lien de confiance est brisé. Les policiers et les travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse peuvent intervenir. Le père dAnne devra peut-être consulter des professionnels pour régler son problème de comportement.violence sexuelle

23 4. Robert regarde la télévision et saperçoit que sa mère et son père commencent à se disputer. Il ne sait pas pourquoi ils se disputent, mais il entend son père crier après sa mère. Les cris sont plus forts que dhabitude et il voit son père donner un coup de poing à sa mère en plein visage. Sa mère court senfermer dans la salle de bain et son père menace de la chasser de la maison.

24 Oui, cest de la violence familiale. Cest de la violence conjugale. Personne na le droit de frapper ou de menacer qui que ce soit, y compris son conjoint. Le père de Robert a été violent – il sest livré à des voies de fait. Au Canada, les services de police prennent les voies de fait contre un conjoint très au sérieux. Dans certaines villes, il existe des programmes pour aider les personnes violentes à se rendre compte des conséquences de leur comportement et à apprendre à bâtir des relations saines et respectueuses. Il arrive parfois quun juge ordonne à un conjoint violent de participer à un programme de ce genre.violence conjugale La violence conjugale nest pas toujours physique; elle peut être psychologique (comme dénigrer son conjoint constamment ou lempêcher de voir ses amis ou sa famille), sexuelle (lobliger à se livrer à des activités sexuelles contre son gré), ou financière (garder le contrôle de largent de la famille et refuser de donner à son conjoint de largent pour ses besoins). Tous les couples ont des disputes, mais lorsquun des conjoints commence à intimider ou à menacer lautre ou à lui faire du mal, ça devient de la violence. La violence peut aussi se produire sans quil y ait manifestation de colère (par exemple dans les cas de violence psychologique et dexploitation financière). Les enfants peuvent subir des dommages psychologiques lorsquils sont témoins de violence conjugale.

25 5. La grand-mère de Caroline vit avec Caroline, son frère, son père et sa belle- mère. Sa belle-mère dénigre constamment la grand-mère – elle lui lance des injures, lignore et prend même parfois de largent dans son porte-monnaie à son insu. Elle la menace de la mettre à la porte si elle lui fait la vie dure. Caroline en a parlé à son père, mais il répond quil na rien vu danormal et que sa mère ne sest pas plainte de quoi que ce soit.

26 Oui, cest de la violence familiale. Cest de la violence envers une personne âgée. Même si la grand-mère de Caroline na aucune marque visible, la belle-mère de Caroline se montre violente envers sa grand-mère en linjuriant, en lignorant, en la menaçant et en la volant. Voler, cest criminel, même voler un membre de sa famille. Il faut que le comportement de la belle-mère de Caroline cesse. Si le père de Caroline nécoute pas ce quelle a à dire, elle peut parler à quelquun dautre pour essayer de faire cesser ce comportement abusif.violence envers une personne âgée

27 6. Quand David était petit, son père lui donnait la fessée quand il se conduisait mal. Aujourdhui, au lieu de se servir de ses mains, le père de David utilise une ceinture ou une règle pour le frapper. Ça lui fait mal et David se sent impuissant et malheureux. Il a demandé à son père darrêter, mais son père lui a répondu que cétait le seul moyen de léduquer.

28 Oui, cest de la violence familiale. Ce nest pas acceptable que le père de David lui fasse mal. Son père essaie peut-être de lui montrer à bien se conduire, mais il utilise trop de force. Lagression physique est un crime. Même si certains parents disciplinent leurs enfants en employant des punitions corporelles légères, on ne peut pas utiliser de telles punitions avec des adolescents ou des enfants de moins de deux ans. Peu importe lâge de lenfant, les punitions corporelles qui peuvent faire du mal ne sont pas permises. Les parents ne peuvent se servir dobjets pour frapper leurs enfants (par exemple une ceinture ou un bout de bois), pas plus quils ne peuvent les gifler ni les frapper à la tête. Ils nont pas le droit de faire quoi que ce soit quun juge trouverait dégradant, inhumain ou dommageable (par exemple les enfermer dans leur chambre sans leur permettre daller aux toilettes). Pour en savoir plus sur les limites que la loi impose aux parents au sujet des punitions corporelles, tu peux consulter larrêt rendu par la Cour suprême du Canada en 2004 à ladresse suivante : Si un enfant est puni dune manière qui lui fait du tort physiquement ou psychologiquement, les travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse peuvent intervenir.travailleurs sociaux

29 7. Certains jours ces dernières semaines, quand Stéphanie est rentrée de lécole, elle a trouvé son petit frère Marc tout seul dans son berceau avec son biberon. La couche du bébé était souvent souillée et le lait nétait plus bon. Quand la mère de Stéphanie rentrait à la maison, elle disait quelle avait eu des courses à faire et ne pouvait amener le bébé avec elle, mais quelle avait verrouillé les portes et laissé un biberon dans le berceau au cas où le bébé aurait faim.

30 Oui, cest de la violence familiale. Marc ne devrait pas être laissé seul. La négligence de sa mère est une forme de violence familiale. Les travailleurs sociaux préposés à la protection de la jeunesse prennent cette forme de négligence très au sérieux. Même si la mère laisse un biberon au bébé, il ny a personne pour répondre à ses besoins affectifs et physiques (par exemple sil était malade ou sétouffait) ou en situation durgence, par exemple sil y avait un incendie. Cest un crime de laisser un enfant de moins de dix ans seul dans un contexte où il pourrait mourir ou subir des dommages permanents. Cest aussi un crime de négliger un enfant de moins de seize ans dune façon qui pourrait entraîner sa mort ou lui causer des dommages permanents.négliger un enfant

31 8. Les parents de Sophie sont séparés; elle vit surtout avec sa mère et va chez son père toutes les deux fins de semaine. Elle aime ses deux parents mais a toujours eu peur de son père. Avant, il criait après Sophie et battait sa mère quand il était saoul. Depuis la séparation de ses parents, il est devenu plus agressif; la dernière fois que Sophie est allée chez lui, il la poussée en bas de lescalier. Elle ne veut pas être seule avec lui ou tout simplement être avec lui quand il prend de l'alcool.

32 Oui, cest de la violence familiale. Sophie a été témoin de violence conjugale et a elle-même subi de la violence physique et psychologique. Étant donné que ce que son père a posé un acte criminel en la poussant en bas de l'escalier, elle ou sa mère pourrait appeler la police. Si la police décidait de porter des accusations criminelles, il est probable que le juge ordonne que Sophie nait plus de contact avec son père en attendant que le tribunal de la famille décide ce qui serait le mieux pour elle compte tenu de ce qui sest passé. Même si son père nest pas accusé, cest important que Sophie dise à sa mère et à dautres personnes quelle a été violentée et quelle a peur de voir son père seul. Si elle retourne voir son père, il faudrait que quelquun reste avec elle pendant toute la visite. La séparation et le divorce peuvent être des expériences très difficiles pour toute la famille. Un enfant peut hésiter beaucoup à revoir un parent qui a été violent envers lui ou envers lautre parent. Cest possible de continuer à aimer un parent violent même si on naime pas son comportement. Ce sont tes parents qui sont responsables de leur comportement, pas toi. Cest important que tu dises ce que tu ressens. La violence nest pas acceptable et tu as le droit de vivre en sécurité.


Télécharger ppt "Stations: corrigé. Partie A: Quest-ce que la violence familiale? 1) Définis la violence familiale. La violence familiale, cest quand quelquun de ta famille."

Présentations similaires


Annonces Google