La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hommage à Sœur Emmanuelle ***** Jai 100 ans et je voudrais vous dire … « …je me dis que jai vécu cent années de bonheur. Merci, mon Dieu ! Merci, mon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hommage à Sœur Emmanuelle ***** Jai 100 ans et je voudrais vous dire … « …je me dis que jai vécu cent années de bonheur. Merci, mon Dieu ! Merci, mon."— Transcription de la présentation:

1

2 Hommage à Sœur Emmanuelle *****

3 Jai 100 ans et je voudrais vous dire … « …je me dis que jai vécu cent années de bonheur. Merci, mon Dieu ! Merci, mon Dieu ! »

4 « Aime et fais ce que tu veux »(St Augustin) « Le véritable amour, solide, durable, est celui qui cherche le bonheur des autres en même temps que son propre bonheur. »

5

6 Pascal dit : « Cest le cœur qui sent Dieu et non la raison. » Voilà ce quévoque la foi, Dieu sensible au cœur et non à la raison. » « Lui (Dieu), je le respire, je laspire et je le donne … »

7

8

9

10 « Le choix dune religion, cest la liberté de lhomme. Cest tout. Si un homme décide de rester ou de devenir musulman ou chrétien, cest son affaire, sa liberté. Lhomme est libre. Dieu nous a créés libres… Moi, jaime autant les petits musulmans que les petits chrétiens, quelle différence ? »

11

12 « Ce que je veux, ce que jai toujours voulu – je vais utiliser un mot un peu trivial, mais tant pis – cest péter de joie. Parce que lon aime… Je me dis que si les relations damour, damitié que lon a connues dans la vie sévanouissent tout à coup, disparaissent, quel est leur sens ?

13

14 « Tu ne crois pas en Dieu mais Dieu croit en toi. Tu as le sens du partage, tu as le sens de lamour, tu es un fils de Dieu, alors ne ten fais pas »

15

16

17 « Vous savez que le mot rosaire vient de rosa, la rose. Chaque grain de chapelet, qui correspond à un « Je vous salue Marie » est une rose. Si bien que le rosaire forme une couronne de roses magnifique. »

18

19

20 « La communion, cest comme une nourriture. Je lai parfois comparée – mais cest une mauvaise comparaison, il sagit dune tout autre réalité – au petit bout de chocolat noir que je prenais quand jétais en pleine activité, et parfois fatiguée, pour me donner du tonus. »

21

22

23

24 « Je suis comme tout le monde, je crois. Et ça ne me déplaît pas de ne pas être une privilégiée, de partager les mêmes difficultés que chacun … … Oui, jai douté de lexistence de Dieu. Mais alors, je continuais à prier. Je demandais laide du Seigneur. Mon cœur croyait toujours. Cétait mon esprit qui me posait des questions …

25

26

27

28

29

30

31 « Oui, je comprends très bien les parents qui se révoltent, je les comprends très bien, mais naturellement que je les comprends. Il faut avoir une foi très profonde pour se dire, comme elles disent là- bas (les femmes des bidonvilles du Caire qui ont perdu un enfant): Moi je souffre, mais lui, mon enfant, il est bien mieux dans la joie de Dieu. »

32

33

34

35

36

37

38 « Dans les bidonvilles où jai vécu – je vais employer un mot un peu vulgaire, mais tant pis – on ne « rigolait ». Pas toujours, bien sûr : il existait toujours un lot de drames et ce nest pas moi qui vais exalter la misère, jai assez lutté contre elle. Mais la joie régnait, une joie profonde, qui tenait à la solidarité. »

39

40

41

42

43 « Le bonheur, cest lautre et moi… Cest bien sûr une notion relative… Mais que voulez- vous? Je suis heureuse et jai connu des gens heureux. Oui, le bonheur existe. »

44

45 « Jai écrit un livre intitulé « Le Paradis cest les autres ». Je suis absolument persuadée que lEnfer cest soi, lenfermement en soi et que le Paradis souvre, commence, le jour où lon regarde lautre, on lécoute. »

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56 « Moi, je naime pas souffrir, je nai jamais considéré la souffrance comme une valeur, une sorte de cadeau fait à Dieu. » « …cette souffrance de lagonie nest pas lessentiel. Lessentiel, cest quà la fin je vais expirer, je serai aspirée vers Dieu. »

57 « Elle sappuyait sur mon bras pour marcher, mais cest elle qui me portait … »

58 « Quest-ce que la mort ? Ce sont des retrouvailles entre un enfant et son père, un enfant qui tombe dans les bras dun père chéri. » (Théodore de Ratisbonne, fondateur de la congrégation Notre-Dame de Sion)

59 «…pour moi, léternité consiste à senfoncer de plus en plus dans un abîme damour, à y pénétrer chaque jour davantage ; et comme cet abîme damour est infini, léternité ne suffira pas pour lexplorer, pour baigner toujours davantage dans lamour de Dieu. »

60

61

62

63 « Alléluia …! »

64 « Yalla… »

65 Diaporama réalisé par : Paul PERRAMANT Paroles extraites du livre de Sœur Emmanuelle avec Jacques Duquesne et Annabelle Cayrol «Jai 100ans et je voudrais vous dire… » Musiques : Salve Regina de Schubert Presto de Mozart


Télécharger ppt "Hommage à Sœur Emmanuelle ***** Jai 100 ans et je voudrais vous dire … « …je me dis que jai vécu cent années de bonheur. Merci, mon Dieu ! Merci, mon."

Présentations similaires


Annonces Google