La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Timur FRIEDMAN à partir des transparents de Kim THAI, avec modifications Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 8 : Le multicast à lUniversité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Timur FRIEDMAN à partir des transparents de Kim THAI, avec modifications Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 8 : Le multicast à lUniversité."— Transcription de la présentation:

1 1 Timur FRIEDMAN à partir des transparents de Kim THAI, avec modifications Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 8 : Le multicast à lUniversité Pierre et Marie Curie, le 29 mars 2004 Copyright 2004 by Timur Friedman

2 2 Plan n Introduction n Le multicast au niveau réseau n Le multicast au niveau transport n Perspectives de recherche

3 Copyright 2004 by Timur Friedman 3 Plan n Introduction n Définition n Notion de groupe n Problématique n Le multicast au niveau réseau n Le multicast au niveau transport n Perspectives de recherche

4 Copyright 2004 by Timur Friedman 4 Quest-ce que le multicast ? n moyen efficace de communication 1-vers-N n multicast vs. unicast et broadcast n unicast : une seule source vers une seule destination n multicast : une seule source vers un sous-ensemble de destinataires n broadcast : une seule source vers toutes les destinations unicast (1-vers-1) multicast (1-vers-N) broadcast (1-vers-tous)

5 Copyright 2004 by Timur Friedman 5 Des applications pour le multicast fiabilité temps de réponse 100% 200 ms2 s20 s temps réel interactif distribution multimédia distribution de documents n conférence n délai de lordre de 100 ms n tolérance dun certain taux de pertes n flux continus, temps réel, non interactifs, unidirectionnels n distribution de logiciels n fiabilité de 100% n peu de contraintes temporelles

6 Copyright 2004 by Timur Friedman 6 R3 R4 R2 R1 S D1 D2 D3 D4 D5 Pourquoi le multicast ? (1/3) n distribution utilisant TCP/IP n résultats n plusieurs copies du même paquet n plusieurs buffers n plusieurs connexions

7 Copyright 2004 by Timur Friedman 7 Pourquoi le multicast ? (2/3) n distribution utilisant un multicast R3 R4 R2 R1 S D1 D2 D3 D4 D5 n résultats n une seule copie de chaque paquet n un seul buffer n une seule connexion multicast

8 Copyright 2004 by Timur Friedman 8 Pourquoi le multicast ? (3/3) n utilise la bande passante de façon efficace n prévient la congestion du réseau n minimise la charge des serveurs n fournit linformation à davantage dutilisateurs simultanément n touche un nombre quelconque de personnes en une seule fois n etc.

9 Copyright 2004 by Timur Friedman 9 Notion de groupe de multicast n comment identifier les récepteurs dun paquet Mcast n en unicast : une adresse IP de destination n ici, toutes les adresses de destination ??? n une abstraction : le groupe de multicast n associe un ensemble démetteurs et de récepteurs n existe indépendamment des émetteurs et récepteurs émetteursrécepteurs groupe de multicast chaque récepteur reçoit les paquets de chaque émetteur

10 Copyright 2004 by Timur Friedman 10 Adresses de multicast IP (1/2) n un groupe de multicast : une adresse de classe D réseau station adresse multicast A B C D réseau station de à : non utilisée : représente lens. des stations du sous-réseau considéré n il ny a pas dadresse pour lens. des machines de lInternet

11 Copyright 2004 by Timur Friedman 11 n indirection dadresse n chaque hôte a sa indépendante de dissociation des problèmes n découvrir lensemble des groupes Mcast courants n exprimer le souhait de recevoir les paquets dun groupe n découvrir lens. des récepteurs dun groupe n délivrer les données à chaque membre du groupe Adresses de multicast IP (2/2) n adressage du groupe S D S D D D D les récepteurs sabonnent à ladresse de groupe IP source données à Mcaster adresse de destination en-tête IP

12 Copyright 2004 by Timur Friedman 12 Multicast : les problèmes n des questions... n quand et comment un groupe naît-il et prend-il fin ? n quand et comment groupe est-elle choisie ? n comment de nouvelles stations se joignent-elles à un groupe ? n y-a-t-il des conditions pour lappartenance à un groupe ? n comment les routeurs interopèrent-ils pour délivrer les paquets ? n des choix... n un récepteur doit pouvoir joindre ou quitter un groupe en cours de transmission n un récepteur doit pouvoir joindre ou quitter un groupe sans le signaler explicitement aux émetteurs n des constats.... n les hôtes récepteurs sont souvent connectés à des réseaux locaux...

13 Copyright 2004 by Timur Friedman 13 n Introduction n Le multicast au niveau réseau n Le multicast sur un LAN n Le protocole IGMP n Le modèle de service n Les algorithmes de routage multicast n Les protocoles de routage multicast n Le multicast au niveau transport n Perspectives de recherche Plan

14 Copyright 2004 by Timur Friedman 14 Multicast sur un LAN (1/3) n lexistant (cas dEthernet) n Ethernet repose sur un support à diffusion n chaque station a une carte réseau avec matérielle spécifique il existe une adresse de diffusion ( FF:FF:FF:FF:FF:FF ) n que faire si lon souhaite joindre uniquement un sous- ensemble de stations ? n ex : H1 souhaite envoyer un paquet Mcast à H2 et H4 qui sont sur le même réseau que lui n deux possibilités...

15 Copyright 2004 by Timur Friedman 15 Multicast sur un LAN (2/3) n le multicast de réseau utilise le broadcast de liaison n le multicast de réseau utilise le multicast de liaison Ethernet IP H1 Ethernet IP H2 Ethernet IP H3 Ethernet IP H4... Ethernet IP H1 Ethernet IP H2 Ethernet IP H3 Ethernet IP de H1FF.FF.FF.FF.FF.FFpaquet IP de MAC multicastpaquet IP multicast

16 Copyright 2004 by Timur Friedman 16 Multicast sur un LAN (3/3) n traduction des adresses IP multicast Ethernet n format des adresses multicast Ethernet de 01:00:5e:00:00:00 à 01:00:5e:7f:ff:ff n mécanisme de traduction xxxx x 23 derniers bits åon sait Mcaster un paquet IP sur un LAN à diffusion !

17 Copyright 2004 by Timur Friedman 17 IGMP : Quest-ce que cest ? n comment un routeur détermine-t-il si son LAN possède des récepteurs pour un groupe donné ? n Internet Group Management Protocol n permet à un hôte dindiquer à son routeur local quil souhaite joindre un groupe n est utilisé sur les LAN à diffusion... H R R R H H H H H routage multicast grande distance IGMP

18 Copyright 2004 by Timur Friedman 18 IGMP Version 1 (1/1) n RFC 1112 (Aug.89) échange de messages query / report R S1 HH routage multicast grande distance S2 H H H H H query (quelquun intéressé par un groupe?) report ( )report IP source données en-tête destination

19 Copyright 2004 by Timur Friedman 19 IGMP Version 1 (2/2) n risque de congestion n étalement des réponses basé sur des temporisateurs R HH envoi de la requête armement du tempo envoi de la réponse réception de la réponse, désarmement du tempo query report armement du tempo H réduction du trafic sur le LAN si aucun membre délai éventuel (qq s.) avant de recevoir les données

20 Copyright 2004 by Timur Friedman 20 IGMP Version 2 (1/2) n RFC 2236 (Nov.97) n un récepteur informe explicitement son routeur lorsquil quitte un groupe n 3 types de message type de message membership_query général spécifique membership_report leave_group envoyé par routeur hôte but senquérir des groupes auxquels sont abonnés les hôtes demander si un groupe donné a des membres sur le LAN indiquer que lhôte souhaite joindre ou a joint un groupe indiquer que lhôte quitte un groupe donné n étalement des réponses avec 0 tempo MaxRespTime

21 Copyright 2004 by Timur Friedman 21 IGMP Version 2 (2/2) R S1 HH routage multicast grande distance S2 H H H H H query (quelquun intéressé par un groupe?) leave_group ( )report IP destination en-tête IP n format du message typeMaxRespTimeChecksum Multicast Group Address réduction de la latence du Leave

22 Copyright 2004 by Timur Friedman 22 IGMP Version 3 n draft en cours n un récepteur peut sélectionner les sources quil souhaite (ne pas) entendre R S1 HH routage multicast grande distance S2 H H H H H query (quelquun intéressé par un groupe?) report ( , IP destination en-tête IP report ( , source S3) S3

23 Copyright 2004 by Timur Friedman 23 Le modèle de service du multicast (1/5) n issu des travaux de Steve Deering n caractéristiques de la transmission n multicast IP : transmission dun paquet IP à un groupe dhôtes identifié par une seule adresse de destination n transmission best effort n caractéristiques du groupe n appartenance dynamique n pas de restriction quant à la localisation et au # de membres n un hôte peut être simultanément membre de plusieurs groupes n un hôte na pas besoin de faire partie dun groupe pour être source n groupe permanent/transitoire n lopération de Join est receiver-driven

24 Copyright 2004 by Timur Friedman 24 Le modèle de service de multicast (2/5) lémetteur ne contrôle pas qui joint le groupe il ny a pas de contrôle sur qui envoie au groupe les paquets issus de plusieurs sources peuvent être reçus entrelacés 2 groupes différents peuvent choisir la n rôle des routeurs Mcast locaux n co-résidents ou séparés des routeurs classiques n un routeur local qui reçoit un paquet Mcast dun de ses hôtes, avec un TTL>1, le fait suivre vers tous les sous-réseaux connectant des membres récepteurs n sur les sous-réseaux destinataires, le routeur local termine la transmission en Mcastant le paquet en local

25 Copyright 2004 by Timur Friedman 25 Le modèle de service de multicast (3/5) n le RFC 1112 spécifie les extensions à apporter à un hôte IP pour supporter le Mcast n 3 niveaux de conformité n 0 : lhôte ne supporte pas le Mcast n 1 : lhôte peut émettre à destination dun groupe n 2 : lhôte supporte le Mcast en émission et réception n modèle dimplémentation IP dun hôte module IP module LAN (Ethernet) traduction (ARP) interface de service LAN ICMP interface de service IP IGMP modules de protocoles de niveau sup.

26 Copyright 2004 by Timur Friedman 26 Le modèle de service de multicast (4/5) n les extensions pour lenvoi Mcast n interface de service IP utilisation de SendIP dest de groupe n le niveau supérieur doit pouvoir spécifier un TTL n module IP n si IP-dest est sur le même réseau local ou si IP-dest est de groupe alors envoyer le paquet en local à IP-dest sinon envoyer le paquet en local à GatewayTo (IP-dest) n interface de service LAN n module LAN n mécanisme de traduction Mcast Mcast

27 Copyright 2004 by Timur Friedman 27 Le modèle de service du multicast (5/5) n les extensions pour la réception Mcast n interface de service IP utilisation de ReceiveIP ajout de JoinHostGroup (group-address, interface) ajout de LeaveHostGroup (group-address, interface) n module IP maintien de la liste des groupes dont lhôte est membre pour chacune des interfaces (mise à jour avec les Join et Leave ) intégration de IGMP et adhésion à n interface de service LAN ajout de JoinLocalGroup (group-address) ajout de LeaveLocalGroup (group-address) n module LAN n mécanismes de filtrage par la carte souhaités

28 Copyright 2004 by Timur Friedman 28 n Introduction n Le multicast au niveau réseau n Le multicast sur un LAN n Le protocole IGMP n Le modèle de service n Les algorithmes de routage multicast n Shortest Path Tree n Minimum Cost Tree n Constrained Tree n Les protocoles de routage multicast n Le multicast au niveau transport n Perspectives de recherche Plan

29 Copyright 2004 by Timur Friedman 29 Les algorithmes de routage multicast n objectif : calculer un arbre de liens connectant tous les routeurs ayant des hôtes appartenant au groupe n buts : n minimiser la distance entre la source et chaque récepteur n minimiser lutilisation de liens dans le réseau L ces buts ne sont pas compatibles

30 Copyright 2004 by Timur Friedman 30 Les algorithmes SPT (1/2) n but : calculer un arbre n ayant la source S pour racine n couvrant tous les récepteurs D i du groupe n tel que la distance entre S et D i soit minimum n algorithmes de base n Bellmann-Ford : à vecteurs de distance n Dijkstra : à états des liens un arbre par émetteur

31 Copyright 2004 by Timur Friedman 31 Les algorithmes SPT (2/2) S R1 R3 R5 R6 R9 R11 R2 R8 D1 D2 D3R4 D4R7 R10D6 D7 D5 S R1 R3 R5 R6 R9 R11 R2 R8 D1 D2 D3R4 D4R7 R10D6 D7 D5 un exemple de topologielarbre obtenu avec un algorithme à vecteurs de distance Σ i D i = 29, liens : 17

32 Copyright 2004 by Timur Friedman 32 Les algorithmes MCT (1/2) n but : minimiser le coût total de larbre n 2 familles n les algorithmes Minimum Spanning Tree n contrainte : larbre ne doit toucher aucun nœud qui ne soit pas membre du groupe (pas réaliste car les routeurs ne sont pas de membres) n ex : algorithme de Prim n les algorithmes Minimum Steiner Tree n la contrainte est levée problème NP-complet ils supposent de connaître toutes les liaisons du réseau ils sont monolithiques ils nexploitent pas les informations déjà disponibles de routage unicast

33 Copyright 2004 by Timur Friedman 33 Les algorithmes MCT (2/2) S R1 R3 R5 R6 R9 R11 R2 R8 D1 D2 D3R4 D4R7 R10D6 D7 D5 larbre obtenu avec un algorithme à vecteurs de distance S R1 R3 R5 R6 R9 R11 R2D1 D2 D3 D4 R10D6 D7 D5 larbre de Steiner rq : dist(S, D6) = 5rq : dist(S, D6) = Σ i D i = 37, liens : 15

34 Copyright 2004 by Timur Friedman 34 Les algorithmes CT n but : minimiser simultanément la dist(S, D i ) et le coût total de larbre n principe n associer à chaque lien 2 métriques (distance/délai et coût) n rechercher larbre à coût minimum tel que dist(S, Di) Δ

35 Copyright 2004 by Timur Friedman 35 Quappelle-t-on IP multicast ? n mécanisme utilisé dans lInternet pour construire un arbre de routage multicast efficace et sans boucles n IGMP + protocole de routage Mcast

36 Copyright 2004 by Timur Friedman 36 RPF (1/2) n Reverse Path Forwarding (Source-based Routing) n lune des premières techniques utilisées n but : construire un arbre ayant S comme racine et minimisant dist(S, D i ) n principe : utiliser linondation (flooding) avec n si un paquet est reçu par lif utilisée par le routeur pour joindre S alors le paquet est retransmis sur les autres if sinon le paquet est rejeté mécanisme simple n les informations utilisées sont celles du routage unicast n R i na pas à connaître les arbres recouvrants n pas de mécanisme particulier pour arrêter linondation

37 Copyright 2004 by Timur Friedman 37 RPF (2/2)

38 Copyright 2004 by Timur Friedman 38 Truncated Broadcasting (1/2) n but : réduire le trafic sur les LAN feuilles n idée : utiliser les informations dappartenance fournies par IGMP pour déterminer sil faut ou non Mcaster un paquet sur un LAN feuille n forme délagage (pruning) des feuilles n pas de réduction de trafic au cœur du réseau

39 Copyright 2004 by Timur Friedman 39 Truncated Broadcasting (2/2)

40 Copyright 2004 by Timur Friedman 40 DVMRP (1/6) n RFC 1075 (Nov.88), draft Version 3 en cours n Distance Vector Multicast Routing Protocol n but : réduire le trafic au cœur du réseau n principe : inondation et élagage (flooding and pruning) sil na pas de membre sur son LAN, un routeur feuille envoie un message prune à ses voisins un routeur feuille peut envoyer un prune sur toutes ses if, sauf celle correspondant à son SP avec la source (i.e. lif RPF) quand un routeur intermédiaire reçoit un prune sur chacune de ses if, sauf lif RPF, il remonte le prune en amont quand un routeur envoie un prune, il mémorise la paire (Source, Groupe) pour laquelle le prune a été envoyé

41 Copyright 2004 by Timur Friedman 41 DVMRP (2/6) Inondation et élagage

42 Copyright 2004 by Timur Friedman 42 DVMRP (3/6) Larbre après élagage

43 Copyright 2004 by Timur Friedman 43 DVMRP (4/6) Greffe

44 Copyright 2004 by Timur Friedman 44 DVMRP (5/6) Larbre après la greffe D R2 H4 H5 D H2 H3 R3 H6 H7 R4 H8 R5 H12 H13 R9 H14 H15 R8 R6 H9 R7 H10 H11 R12 H16 H17 H18 R13 H19 D H20H21 R11 H22 D H23H24 R10 H25H26 H1R1 D D D D D D D D

45 Copyright 2004 by Timur Friedman 45 DVMRP (6/6) problèmes communs aux protocoles à vecteurs de distance (e.g. temps de convergence) processus périodique dinondation et délagage pour chaque source mémorisation des enregistrements prune (Source, Groupe)

46 Copyright 2004 by Timur Friedman 46 MOSPF n RFC 1584 (March 94) n Multicast Open Shortest Path First n principe n opère dans un AS qui utilise OSPF pour lunicast n étend OSPF en ajoutant les informations dappartenance aux informations détats des liens qui sont diffusées par OSPF problème : scalability avec la taille du réseau n mémorisation dun enregistrement par groupe et par lien du réseau n un arbre par source

47 Copyright 2004 by Timur Friedman 47 CBT (1/3) n RFC 2189 et 2201 (Sept.97) n Core Based Tree (Group-shared Tree) n but : éviter les inconvénients de DVMRP et MOSPF n résistance au facteur déchelle : un seul arbre pour le groupe efficacité (éviter les inondations) : messages de Join et de Leave explicites n principe : construire un arbre partagé, bidirectionnel, avec un cœur unique

48 Copyright 2004 by Timur Friedman 48 CBT (2/3) n construction de larbre un routeur local qui a un nouveau membre pour un groupe envoie un message join-request vers le cœur en unicast le cœur ou le premier routeur sur le chemin faisant déjà partie de larbre répond par un join-ack chaque routeur ayant vu passer le join-request marque lif sur laquelle il la reçu n maintien de larbre chaque routeur envoie périodiquement des echo-request à son routeur amont le routeur amont répond par des echo-reply si un routeur aval nobtient pas de réponse au bout de N essais, il détache son sous-arbre en envoyant un flush-tree

49 Copyright 2004 by Timur Friedman 49 CBT (3/3) ¬ R1 envoie un join (G) au cœur ­ R2 marque lif R2-R1 pour faire suivre ultérieurement les paquets ® R3 marque lif R3-R2 ¯ le cœur marque lif cœur-R3 ° lorsque R4 rejoint G, son join sarrête à R2 ± R2 marque lif R2-R4 ² pour envoyer un paquet à G, S lenvoie en unicast au cœur qui fait suivre R1 S R2R3 R4 cœur ¯®­¬ ° ± ² avantages n pas dinondation (vs. DVMRP) n un hôte peut joindre/quitter un groupe sans délai (vs. DVMRP) n un enregistrement par groupe avec les if sortantes (vs. DVMRP) n pas de calcul explicite darbre (vs. MOSPF) inconvénients n problèmes de fiabilité, robustesse et de congestion pour le cœur n larbre nest pas optimal pour toutes les sources

50 Copyright 2004 by Timur Friedman 50 PIM (1/3) n RFC 2362 (June 98) n Protocol Independent Multicast n idée : distinction explicite de 2 scénarios de distribution n le mode dense n les membres sont géographiquement concentrés dans une zone n idée : RPF avec flood-and-prune, similaire à DVMRP est alors raisonnable

51 Copyright 2004 by Timur Friedman 51 PIM (2/3) n le mode épars n les membres sont géographiquement éparpillés n but : un routeur ne doit pas avoir à travailler, à moins de rejoindre un arbre n principe : approche center-based, similaire à CBT n sauf : pas dacquittement en réponse au join le join est envoyé périodiquement pour «rafraîchir» larbre n le point de RDV informe une source active darrêter démettre lorquil ny a plus de routeurs dans larbre n changement de mode possible : de larbre partagé vers larbre par source n les points de RDV émettent périodiquement en aval pour indiquer leur activité

52 Copyright 2004 by Timur Friedman 52 PIM (3/3) le changement de mode permet de décharger le cœur en cas de panne du cœur, les hôtes ayant commuté de mode continuent de recevoir PIM ne dit pas comment un routeur détermine le point de RDV dun groupe PIM ne dit pas comment déterminer si un groupe est dense ou épars R1 sait que son SP avec S passe par son if R1-R4 or, R1 reçoit les paquets Mcast sur son if R1-R2 R1 envoie un join à R4 R1 envoie ensuite un prune au cœur le cœur arrête le transfert Mcast sur cœur-R2 et R2-R1 D S R1R2 R3 cœur R4 chemin avec CBT chemin avec PIM

53 Copyright 2004 by Timur Friedman 53 Le Mbone (1/3) n problème n pour mettre en œuvre le Mcast sur lInternet, il faut que tous les routeurs aient des fonctions de Mcast et que les routeurs locaux supportent IGMP n la plupart des routeurs de lInternet ne supportent pas le Mcast !!! n idée n bâtir des sous-réseaux capables de Mcast à la périphérie de lInternet les interconnecter par des tunnels, les extrémités des tunnels sont des stations avec mrouted et un support de lOS pour le Mcast n Multicast Backbone of the Internet n réseau virtuel de recouvrement, solution transitoire n premier tunnel en 88 entre BBN et Stanford n des milliers de sous-réseaux aujourdhui n utilisé pour diffuser des sessions IETF ou des conf. IEEE/ACM

54 Copyright 2004 by Timur Friedman 54 Le Mbone (2/3) n principe : le tunneling n encapsulation des paquets Mcast transmis sur le Mbone dans des paquets IP classiques lextrémité du tunnel réceptrice détecte quelle a un paquet IP encapsulé dans un paquet IP ( protocol =4) n après désencapsulation, elle fait suivre le paquet Mcast n soit en local sur son sous-réseau, sil a des hôtes membres n soit au prochain routeur Mcast, après ré-encapsulation M1M2 R1R2 tunnel chemin réel M1 M2 M1 unicast données le paquet Mcast dorigineen-tête IP unicast

55 Copyright 2004 by Timur Friedman 55 Le Mbone (3/3) n trafic n les conférences génèrent typiquement kbits/s (limité à 500 kbit/s) n pas de mécanisme de «police» mais une déontologie de lutilisateur n applications annuaires de session ( sd, sdr ) conférences audio ( vat, nevot, rat ) conférences vidéo ( nv, ivs, vic, nevit ) tableau blanc ( wb ) éditeur de textes ( nte ) jeux distribués interactifs ( MiMaze )

56 Copyright 2004 by Timur Friedman 56 Plan n Introduction n Le multicast au niveau réseau n Le multicast au niveau transport n fiabilité n SRM n RMTP n Perspectives de recherche

57 Copyright 2004 by Timur Friedman 57 Fiabilité n peut-on étendre lapproche utilisée en unicast (ACK) ? n chaque destination doit envoyer un ACK pour chaque (groupe de) message(s) n un msg est retransmis jusquà réception dun acquittement de chaque destinataire congestion du réseau implosion de la source n idée : utiliser des NAK n le contrôle est déplacé de lémetteur vers les récepteurs n la source émet sans se préoccuper des ACK n les récepteurs détectent les pertes sur «trous» de N° de séquence n de nombreux protocoles ont été proposés n atomicité : soit 0 soit tous les récepteurs ont reçu le msg n terminaison : le résultat dune transm. est connu en un temps fini n SRM, RMTP, RAMP, RMP, etc.

58 Copyright 2004 by Timur Friedman 58 SRM (1/2) n Scalable Reliable Multicast n offre une transmission fiable, sans séquencement, «scalable» (car receiver- based + reprise en local) n 2 composants n un composant indépendant de lapplication : offre les mécanismes pour demander et récupérer les segments de données manquants n un composant dépendant de lapplication : est responsable du nommage des segments de façon à ce quils soient identifiés de manière unique par tout le groupe et de lordonnancement n idée : un segment manquant nest pas forcément retransmis par la source n sur détection dune perte, la demande de retransm. est Mcastée n le récepteur le plus proche du demandeur Mcaste la retransmission

59 Copyright 2004 by Timur Friedman 59 SRM (2/2) S1/D1 S2/D2 S3/D3 D4 D5 D7D6 nouveaux msgs req. de retransm. retransmissions n but : minimiser le trafic n un seul membre demande la retransm. n un seul membre retransmet le msg manquant n principe n envoi des requêtes : slotting + damping Request Timer n envoi des retransmissions Repair Timer n difficulté dimensionnement des Timers n estimation du RTT pour chaque paire (D i, D j ) hyp : D5, D6 et D7 ont un msg manquant

60 Copyright 2004 by Timur Friedman 60 RMTP n Reliable Multicast Transport Protocol n offre une transmission point à multipoint, fiable, avec maintien de séquence n idées n notion de hiérarchie réduire limplosion à la source réduire les temps de réponse n notion de reprise en local n principe n les récepteurs sont groupés dans des régions locales n il y a un DR (Designated Receiver) par région, chargé dagréger les msg de status msg de status S DR1 D DR2 DD DR3 DDDDR4 DD n difficulté : construire larbre logique

61 Copyright 2004 by Timur Friedman 61 Plan n Introduction n Le multicast au niveau réseau n Le multicast au niveau transport n Perspectives de recherche n niveau réseau n niveau transport n niveau application

62 Copyright 2004 by Timur Friedman 62 Perspectives au niveau réseau n adressage et routage à lintérieur dun groupe n routage multicast dans un réseau mobile n routage multicast avec QoS S R1 R2R3 R4 D1 D2 R5DDD DDDDD S R1 R2R3 R4 D2 R5DD DDDD1D multicast sur un sous arbre (« subcasting ») unicast vers un membre du groupe (« reachcasting »)

63 Copyright 2004 by Timur Friedman 63 Perspectives au niveau transport n contrôle de flux/congestion n fiabilité assistée par les routeurs n auto-configuration des membres du groupe

64 Copyright 2004 by Timur Friedman 64 Perspectives au niveau application n allocation des adresses multicast n nommage dobjets partagés

65 Copyright 2004 by Timur Friedman 65 Bibliographie n [RFC 1112] S. Deering, «Host Extensionsfor IP Multicasting», August n [RFC 1075] D. Waitzman, S. Deering, C. Partridge, «Distance Vector Multicast Routing Protocol», November n [RFC 1584] J. Moy, «Multicast Extensions to OSPF», March n [RFC 2189] A. Ballardie, «Core Base Trees (CBT Version 2) Multicast Routing: Protocol Specification», September n [RFC 2201] A. Ballardie, «Core Base Trees (CBT Version 2) Multicast Architecture», September n [RFC 2236] R. Fenner, «Internet Group Management Protocol, Version 2», November n [RFC 2362] D. Estrin, D. Farinacci, A. Helmy, D. Thaler, S. Deering, M. Handley, V. Jacobson, C. Liu, P. Sharma, L. Wei, «Protocol Independent Multicast-Sparse Mode (PIM-SM): Protocol Specification, June n C. Diot, W. Dabbous, J. Crowcroft, «Multipoint Communication: A Survey of Protocols, Functions and Mechanisms», IEEE JSAC, Vol.15, N°3, April n S. Floyd, V. Jacobson, S. McCanne, C.G. Liu, L. Zhang, «A Reliable Multicast Framework for Light- weight Sessions and Applications Level Framing», Proc. of ACM SIGCOMM95, October n S. Paul, K.K. Sabnani, J.C. Lin, S. Bhattacharyya, «Reliable Multicast Transport Protocol (RMTP)», IEEE JSAC, Vol.15, N°3, April n S. Paul, «Multicasting on the Internet and its Applications», Kluwer Academic Publishers, n


Télécharger ppt "1 Timur FRIEDMAN à partir des transparents de Kim THAI, avec modifications Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 8 : Le multicast à lUniversité."

Présentations similaires


Annonces Google