La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Est-ce pour faire face à cette peur de lobscurité que peu à peu la Terre sillumine de mille feux ? Signes extérieurs aussi de richesse, dindustrialisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Est-ce pour faire face à cette peur de lobscurité que peu à peu la Terre sillumine de mille feux ? Signes extérieurs aussi de richesse, dindustrialisation."— Transcription de la présentation:

1 Est-ce pour faire face à cette peur de lobscurité que peu à peu la Terre sillumine de mille feux ? Signes extérieurs aussi de richesse, dindustrialisation et de développement économique, ces lumières effacent progressivement la nuit et ces cieux étoilés.

2 Cartographie du rapport de luminance artificielle/naturelle du ciel au zénith < 10% : noir (< 0,10 magnitude) < 33% : bleu (< 0,31 magnitude) < 100% : vert (< 0,75 magnitude) < 300% : jaune (< 1,5 magnitude) < 900% : orange (< 2,5 magnitude) > 900% : rouge (> 2,5 magnitude) A chaque magnitude perdue, le nombre détoiles ou dobjets visibles est divisé par 4. Données de 1996 : depuis la situation a encore empiré. Partout en France, le ciel noir ne sera bientôt plus quun souvenir.

3 Sous les lampadaires, le ciel sefface Environ 6 é toiles dans ce secteur de la Grande Ourse Magnitude visuelle :4,0 Agglom é rations Rapport luminosité artificielle / naturelle: < 2700% : rouge (< 3,6 Mv)

4 Sous les lampadaires, le ciel sefface Environ 12 é toiles dans ce secteur de la Grande Ourse Magnitude visuelle : 5,0 P é riph é rie des agglom é rations Rapport luminosité artificielle / naturelle: < 900% : orange (< 2,5 Mv)

5 Sous les lampadaires, le ciel sefface Environ 100 é toiles dans ce secteur de la Grande Ourse Magnitude visuelle : 6,5 Quelques Parcs Naturels R é gionaux (hors agglom é rations) Rapport luminosité artificielle / naturelle : < 100% : vert (< 0,75 Mv)

6 Sous les lampadaires, le ciel sefface Environ 200 é toiles dans ce secteur de la Grande Ourse Magnitude visuelle : 7,0 Drôme, Massif Central (hors agglom é rations) Rapport luminosité artificielle / naturelle : < 33% : bleu (< 0,31 Mv)

7 Sous les lampadaires, le ciel sefface Environ 400 é toiles dans ce secteur de la Grande Ourse Magnitude visuelle : 7,5 En mer, Lot, Haute- Corse, Fronti è re espagnole, … Rapport luminosité artificielle / naturelle : 10% : noir (< 0,10 Mv)

8 Les insectes La lumi è re est un pi è ge fatal pour la plupart des esp è ces. Deuxi è me cause d extinction apr è s les pesticides. Source : Mus é um d Histoire Naturelle Elle est largement exploit é e dans le braconnage des papillons pour collections. Rappel : en France, 4500 esp è ces de l é pidopt è res nocturnes, pour 250 esp è ces diurnes. Apr è s un d é lai de 2 ans, un point lumineux ne pi è ge plus d esp è ces remarquables : la d é cimation est totale. Il devient tr è s difficile pour une esp è ce photophobe-phile d é viter les zones de halo. Faune et flore nocturnes souffrent de la disparition de lobscurité.

9 Les insectes Le Grand paon de nuit : autrefois « commun » sauf dans le Nord a quasiment disparu dans bon nombre de d é partements.

10 Les oiseaux nocturnes Ils fuient la lumi è re. Les rapaces nocturnes sont tr è s sensibles à l é blouissement, et sont souvent retrouv é s é cras é s le long des routes. Les « plans lumi è re », tr è s tentants sur les lieux historiques (châteaux, domaines, é glises, chapelles, moulins, ponts, lavoirs, puits, … ), ont un impact fort sur l habitat des esp è ces nocturnes, particuli è rement celui des chauves-souris (inventaire r é alis é par le Mus é um d Histoire Naturelle de Bourges). La vie aime la nuit la nuit est lhabitat des espèces nocturnes. lobscurité est une ressource indispensable.

11 Alors quelle importance de perdre le ciel, puisque nos instruments peuvent explorer lUnivers, nos sondes visiter Mars, Titan ? Le ciel devient virtuel, accessible uniquement par procuration… et de plus en plus lointain pour nos enfants. Comment alors se faire une idée de notre place dans lUnivers ? Vivre sans ciel, cest comme se condamner à senfermer à vie dans une cave.

12 Pourtant, nous pouvons reconquérir notre ciel… Il suffit déclairer moins et mieux nos cités. Rien ne nous oblige à consommer de lénergie pour rien. Voil à un exemple du pire des lampadaires 60% de l é mission perdue. Même si la puissance install é e est g é n é ralement faible.

13 Encore un mauvais exemple à é viter Abat-jour partiel Verre protecteur pro é minent, é blouissant 30% de l é mission dirig é s vers le ciel Constitue l essentiel du parc fran ç ais

14 Pourtant de bonnes solutions, comme celles-ci existent Abat-jour total Verre protecteur plat, non é blouissant <5% de l é mission au-dessus de l horizontal

15 L éclairage public dans les collectivités locales Il représente 23 % de la facture énergétique des collectivités et 18 % de leurs consommations d énergie. En 10 ans, il représente une consommation en progression de 70 à 91 kwh par habitant principalement du fait de laugmentation du nombre de points lumineux (30 %) et de laugmentation de la durée d éclairement. Ce dernier phénomène touche surtout les communes de moins de habitants.


Télécharger ppt "Est-ce pour faire face à cette peur de lobscurité que peu à peu la Terre sillumine de mille feux ? Signes extérieurs aussi de richesse, dindustrialisation."

Présentations similaires


Annonces Google