La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sessions déchange CABRI sur le secteur de lagriculture : Changements climatiques et préparation aux catastrophes 29-30 juillet 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sessions déchange CABRI sur le secteur de lagriculture : Changements climatiques et préparation aux catastrophes 29-30 juillet 2013."— Transcription de la présentation:

1 Sessions déchange CABRI sur le secteur de lagriculture : Changements climatiques et préparation aux catastrophes juillet 2013

2 Budgéter pour les incertitudes La vision 2035 pour lagriculture africaine Où en sommes nous aujourdhui ? Comment peut-on mieux comprendre la menace du changement climatique pour lagriculture africaine et y faire face? Quels sont les outils à la disposition des gouvernements et des experts en matière de budget pour mitiger ces risques ?

3 La vision 2035 pour lagriculture africaine

4 La vision 2035 Nous avons atteint la sécurité alimentaire et nous exportons vers les pays voisins depuis plusieurs années Nous avons des bourses de matières premières régionales opérationnelles et efficientes Nous avons amélioré la capacité nationale dans les industries de transformation des cultures principales et avons ainsi augmenté de manière exponentielles les revenus issus de lagriculture Nous sommes parmi les cinq premiers producteurs de noix de cajou, de café, de riz, etc. Nous avons doublé ou triplé les rendements agricoles

5 Où en sommes nous aujourdhui ?

6 Le coût des désastres en Afrique A léchelle continentale. En Afrique, environ 50% de lassistance alimentaire durgence multilatérale est liée aux catastrophes naturelles. Sècheresse de 2009 : 53 million de personnes et US$2.5 Mds A léchelle nationale. Les catastrophes mettent en péril la croissance record du PIB. Une sècheresse de fréquence 1-fois-tous-les-dix-ans provoquerait une baisse de 4% sur la croissance annuelle du PIB au Malawi A léchelle des ménages. Les revenus des ménages peu résilients doivent croitre dau moins 3% par an en termes réels pour résister aux chocs dintensité moyenne. Les revenus des ménages peu résilients au Niger doivent croitre de 3,4% par an 5 années consécutives afin que leur résilience leur permette de faire face aux chocs sans assistance extérieure

7 Les mécanismes de la réponse aux catastrophes en Afrique aujourdhui… Comment allouer les ressources disponibles pour faire face à des risques qui sont probables mais incertains en termes de magnitude et de périodicité ? Mécanismes dadaptation des ménages Consommation des aliments les moins préférés Autres travaux Utilisation de lépargne et recours à lemprunt Ventes des actifs non-productifs Réduction de lalimentation Ventes des actifs productifs Manque de pluies Pré-récolte… Jusquà 3 mois… 3-5 mois Plus de 5 mois… Réponse durgence aujourdhui Réponse Manque de pluies Évaluation Appel durgence Financement 1 Clarke/Hill, Analyse Coûts –Bénéfices de lAfrican Risk Capacity, Récolte Calendrier (mois)

8 Comprendre le risque climatique

9 Questions sur les politiques 1. Les données historiques et actuelles dont vous auriez besoin pour quantifier le risque de catastrophe en termes numéraires sont disponibles dans le pays? Les données sont-elles standardisées, numérisées ou fiables ? 2. Les données sont-elles disponibles dans un format qui se prête à la prise de décision et à l'action concrète ? 3. Comment l'information est-elle partagée entre les ministères ou les départements concernés, y compris Finances / Planification économique, Agriculture, Gestion des catastrophes, Météorologie, etc. ?

10 Questions sur les politiques 4. Dans la pratique, comment le gouvernement national arrive-t-il à faire un compromis entre la nécessité d'une planification à long terme avec les priorités immédiates du développement et de la fonction publique ? Les structures et processus institutionnels existants supportent-ils un compromis approprié ou souhaitable ? 5. Étant donné que la solidarité panafricaine dans l'approche des risques climatiques est financièrement efficace, quels sont les mécanismes de coordination des politiques que les gouvernements peuvent utiliser au niveau continental ?

11 Utiliser les outils appropriés pour les risques de catastrophe potentiels Capacité nationale dépassée Assurance Fonds de contingence national Réserves alimentaires stratégiques Appel Fréquence des chocs (années) Filets de sécurité sociaux Différents outils sont disponibles pour faire face aux différents niveaux de risques (mesurés en termes de fréquence et damplitude)

12 La gestion des risques est essentielle pour protéger les avancées du développement issues des investissements Augmenter la résilience aux changements climatiques ARC / Prêts Contingents Production céréalière par hectare en Afrique sub-saharienne (2010): kg 2 ARC Investissement & Diversification Investissement & Diversification Assurance Commerciale Appel durgence Présent+5 ans+10 ans+15 ans+20 ans ARC Appel durgence Filets de Sécurité Appel durgence Investissement & Diversification Appel durgence Prêts Contingents Seuil de Résilience 1 Production céréalière potentielle par hectare en Afrique sub- saharienne (2035): 3 900kg 3 Seuil de Résilience 1:20 1:1 0 1:5 1:1 5 Appel durgence Appel durgence Appel durgence Appel durgence Fréquence des chocs (années) 1 Seuil de résilience : limite de la capacité nationale à faire face à des chocs 2 Source : Banque mondiale. 3 Rendements actuels en Amérique Latine. Source : Banque mondiale. Les améliorations sont dues a une meilleure utilisation des technologies en agriculture. Filets de Sécurité

13 Questions sur les politiques 6. Les outils disponibles ou à l'étude sont-ils jugés appropriés dans le contexte africain : prêts contingents, l'assurance des risques au niveau souverain, réserves nationales, réserves régionales, etc. ?

14 Fatima KASSAM Chief of Governmental Affairs & Policy Fatou DIAGNE Regional Programme Officer


Télécharger ppt "Sessions déchange CABRI sur le secteur de lagriculture : Changements climatiques et préparation aux catastrophes 29-30 juillet 2013."

Présentations similaires


Annonces Google