La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eléments méthodologiques pour l'étude d'une démarche décologie industrielle le point de vue de la socio-économie. Muriel MAILLEFERT (CLERSE-IFRESI et Univ.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eléments méthodologiques pour l'étude d'une démarche décologie industrielle le point de vue de la socio-économie. Muriel MAILLEFERT (CLERSE-IFRESI et Univ."— Transcription de la présentation:

1 Eléments méthodologiques pour l'étude d'une démarche décologie industrielle le point de vue de la socio-économie. Muriel MAILLEFERT (CLERSE-IFRESI et Univ. Lille III) Paris, 13 nov 2007

2 Introduction Comment traiter lEI du point de vue de la socio-éco? Trois points sont fondamentaux pour définir lEI 1 LEI est l étude du « métabolisme industriel » 2 Analogie entre les systèmes industriels et les systèmes naturels (biologiques) 3 Idée dun processus qui permet de fonctionner en boucle (minimisation des prélèvements et des rejets pour une production donnée)

3 Introduction Dun point de vue du contexte de lanalyse éco, cette approche suscite immédiatement une remarque : On nest pas à léchelle de la production dune firme (fonction de production) (« agent isolé ») Mais déjà à léchelle dune interaction entre firmes (« échange »=« marché »)

4 Introduction Donc demblée, lidée dEI nous entraîne dans un univers dans lequel « les modes de coordination » seront importants. Dans notre analyse, existe un degré supplémentaire par rapport à lanalyse marchande : les processus dinteraction ne se limitent pas aux firmes (« processus de coordination »=cf notion de proximité institutionnelle)

5 Introduction Nécessité de justification du point de vue adopté. 1 Pourquoi lanalyse des modes de coordination est un point essentiel? 2 Comment expliciter cette notion (quelle méthodologie?)

6 1. La nécessité de la coordination LEI : une vision dingénieur (« one best way? ») Etude essentiellement des processus techniques Optique optimisatrice Objectif déconomie de ressources (prélèvements/rejets)

7 1. La nécessité de la coordination Léconomie de matières (minimisation des flux de matières) doit générer un « double dividende » Bénéfice environnemental (quantitatif) Bénéfice économique (coûts) Pb : du point de vue éco Comment sopère ce passage des flux aux coûts?

8 1. La nécessité de la coordination Au moins deux questions (liées) à élucider a) coûts de transaction b) modes de régulation/coordination

9 1. La nécessité de la coordination a) coûts de transaction Optique réaliste = concurrence imparfaite Il existe des coûts de transaction (mise en place, gestion, maintenance etc cf Coase, Williamson) A quelles conditions ces coûts de transaction seront- ils inférieurs aux bénéfices attendus?

10 1. La nécessité de la coordination b) Modes de régulation On se situe demblée à léchelle de léchange Implicitement en économie la référence est léchange marchand Néanmoins lidée de léchange bénéfique aux parties contractantes peut-elle sappliquer dans le cas de lEI?

11 2. Les formes de coordination Cette « naturalisation de léchange » suppose que les marchés fonctionnent Or, on est plutôt dans un contexte déchange entre des organisations (« anti-marché » cf O Favereau)

12 2. Les formes de coordination Dans le contexte de lEI, le mode de coordination (dominant) nest pas la concurrence et les prix mais plutôt la coopération et les règles 2 idées importantes pour la méthodologie : Au total le mode de coordination marchand nest pas, au minimum, dominant Les modes de coordination sont des conditions endogènes de fonctionnement des expériences dEI.

13 2. Les formes de coordination Les modes de coordination peuvent être étudiées à plusieurs échelles Lieux dimplantation des expériences dEI (ex parcs dactivité) Modes de développement régionaux portés par ces expériences Nécessité darticuler ces deux échelles

14 2. Les formes de coordination a) approches locales La distinction méthodologique faite pour létude de lexistant (projet COMETHE) entre les différents terrains à partir de la nature des expériences (projets de création, redynamisation de zones existantes en déclin, zones dans lesquelles préexistent des éléments des éléments de gestion collective environnementale) Semble a priori très pertinente.

15 2. Les formes de coordination Sous cette hypothèse, quels sont les points importants pour létude des modes de coordination (« réseaux dacteurs environnementaux »)? 4 éléments possibles : Lobjectif principal des coordinations (éco, social, env) Les acteurs-clés (publics/privés) La nature des coordinations (horizontal/vertical) Léchelle daction (le périmètre) des coordinations

16 2. Formes de coordination Dans le cas de lexpérience dEI sur le territoire Dunkerquois, les travaux de C. Beaurain montrent que: - la construction et linstitutionnalisation des coordinations sur le territoire est un processus lent qui dérive à lorigine dun problème collectif lié à la qualité de lair (pollution de lair, bruits, odeurs..)

17 2. Formes de coordination La notion fédératrice autour de cette question a été celle « denvironnement industriel » (dév+env) opposée à celle antérieure daménagement industriel (croissance quantitative des ressources productives) Au-delà dun simple « conflit dusage » autour dun bien environnemental (la qualité de lair), les parties prenantes développent une vision plus globale du développement territorial « construction ou activation de ressources »

18 2. Formes de coordination b) Modes de développement territoriaux Les projets dEI sont aussi des projets de développement territoriaux qui véhiculent une vision spécifique du développement qui est : - portée par les acteurs principaux (acteurs-clés) - soutenue par des processus de coordination

19 2. Formes de coordination Les visions ne sont pas nécessairement ni homogènes dun acteur à lautre (acteur public/privé par ex) ni identiques dune expérience à lautre (différenciation territoriale possible) Cf schéma général suivant qui montre le cheminement de la démarche dans le cadre de lanalyse des politiques régionales environnementales dans la région NPC

20

21 Représentation du lien entre environnement et développement du territoire des différents acteurs

22 Déclinaison du processus dactivation des ressources dans le cas dune DEI Enjeux Mode de traitement RésultatDonnées Environnement : friches industrielles pollutions industrielles consommation de ressources naturelles performance environnementale des installations Dévelopement local : Attractivité Requalification Performances des entreprises Valorisation des déchets Cadre de travail et de vie Ressources : techniques naturelles humaines cognitives Acteurs : entreprises collectivités associations autres institutions Instruments : action publique action/gestion collective coopération réglementation Coordination/gouvernance projet multipartenarial (mise en œuvre de synergies éco- industrielles) concertation locale structures dinterface Processus dactivation des ressources Spécification : stratégie décologie industrielle structurante en terme de développement local instauration dune culture collective dans la gestion des enjeux environnementaux modèle de la Cohérence territoriale Source : P. Schalchli (2007)

23 Conclusion On dispose doutils théoriques et dun matériau empirique riche 2 pbs importants pour léquipe : Construction et validation des outils danalyse. Coordination et test de ces outils sur les différents terrains

24 Eléments bibliographiques Adoue C. Méthodologie didentification de synergies éco-industrielles réalisables entre entreprises sur le territoire français ; thèse de doctorat, Université de technologie de Troyes, 2004, 224 p. Allenby B., Design for environment : implementing industrial ecology, State University of New Jersey, New Brunswick, thèse de doctorat, Ayres R.U., « Le métabolisme industriel et les changements de lenvironnement planétaire », Revue internationale des sciences sociales, n°121, pp , Beaurain C., Maillefert M. (dirs) Politique régionale de lenvironnement et développement économique : une approche territoriale, Programme de recherche pour le Ministère de lEcologie et du Développement Durable, D2RT, 187 p, Bourg D. et Erkman Suren., préfacé par Jacques Chirac, Perspectives on industrial ecology, Greenleaf publishing, Colletis G., Gilly J.P., Leroux I., Pecqueur B., Perrat J., Rychen, F., Zimmermann J.B., « Construction territoriale et dynamiques productives » ; Sciences de la société, n°48, pp 25-46, Constanza, R; Perrings, C & Cleveland, C (eds.), 1997, The Development of Ecological Economics, Edward Elgar, Cheltenham, Gloucestershire. Daly H. E., « Toward Some Operational Principles Of Sustainable Development, Ecological Economics. 2, 1990, 1-6. Erkman S., Vers une écologie industrielle ; Ed.-Diffusion Charles Léopold Mayer, Frosch R., « Lécologie industrielle du XXème siècle », Pour la Science, n° 145, pp , Geogescu-Roegen N., « La loi de lentropie et le problème économique » ; in La décroissance, trad.fse, Ed. du Sang de la terre, pp 53-71, Les cahiers de la Chaire dEcologie Industrielle, n° 1, Université Technologique de Troyes, juillet OREE, Guide de Management Environnemental des Zones dActivités, Association Orée, Victoires Edition, Schalchli P, Ecologie industrielle et développement soutenable des territoires. De la concertation à laction collective. Mémoire de Master EGEDD, Université Lille 3, sept 2007.


Télécharger ppt "Eléments méthodologiques pour l'étude d'une démarche décologie industrielle le point de vue de la socio-économie. Muriel MAILLEFERT (CLERSE-IFRESI et Univ."

Présentations similaires


Annonces Google