La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La stratégie de Lisbonne: bilan et perspectives Henri Houben Attac Bruxelles – Réseau LEE ENA - 10 août 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La stratégie de Lisbonne: bilan et perspectives Henri Houben Attac Bruxelles – Réseau LEE ENA - 10 août 2011."— Transcription de la présentation:

1 La stratégie de Lisbonne: bilan et perspectives Henri Houben Attac Bruxelles – Réseau LEE ENA - 10 août 2011

2 La stratégie de Lisbonne Stratégie de Lisbonne Traité de Lisbonne Accord lors dun sommet européen les mars 2000, traitant de lemploi. Cela porte sur une orientation stratégique pour Cest un programme cadre. Pas une loi ou directive. Chaque année, sommet de printemps sert à évaluation de Lisbonne. En 2005, extension à la politique socio-économique: intégration pacte de stabilité et de croissance. Les objectifs pas atteints, le processus est poursuivi pour dix ans: Europe 2020.

3 La stratégie de Lisbonne Sommet de mars 2000, point 5: «L'Union s'est aujourd'hui fixé un nouvel objectif stratégique pour la décennie à venir: devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale». (Conseil européen, «Conclusions de la présidence», Lisbonne, 23 et 24 mars 2000, point 5). Lorientation stratégique

4 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

5 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

6 Lorigine de Lisbonne Il y a plusieurs origines. En 2000, 11 des 15 gouvernements sont sociaux-démocrates ou à participation social-démocrate. Et la Scandinavie vient dentrer en force dans lUnion. Mais il y a une autre origine, sans doute plus décisive encore.

7 Lorigine de Lisbonne Création de lERT (Table ronde des industriels européens) en chefs de multinationales européennes (non financières). Initiatives: création dun marché intérieur, dune monnaie unique, dun pacte de stabilité budgétaire, une Union politique. Début des années 90: objectifs remplis.

8 Lorigine de Lisbonne

9 Que veut encore la patronat? être compétitif! Pour cela, il faut: 1° une baisse des salaires; 2° flexibilité pour sadapter au « marché »; 3° une orientation vers les secteurs de pointe. Ils utilisent lemploi comme justificatif social. Seules les firmes compétitives peuvent créer de lemploi. Donc il faut les favoriser.

10 Lorigine de Lisbonne LERT inspire, en 1993, le «livre blanc pour lemploi, la croissance et la compétitivité» de Jacques Delors, président de la Commission. Mais application difficile. LERT propose de créer un groupe dexperts: consultatif et mis sur pied de 1995 à Le comité comprend une dizaine de personnes: une majorité de patrons, des professeurs et trois syndicalistes. Il dépose tous les six mois, durant quatre ans, des rapports pour améliorer la compétitivité.

11 Lorigine de Lisbonne 1993: «livre blanc pour lemploi, la croissance et la compétitivité» de Jacques Delors. Application difficile. Blocages. Création groupe consultatif sur la compétitivité entre 1995 et 1999: des experts. 16 membres: 7 patrons dont 4 ERT et 4 syndicalistes (puis 13 membres dont 9 patrons et 3 syndicalistes). Le but: remettre des rapports juste avant les sommets européens (tous les six mois). Axer sur la compétitivité.

12 Lorigine de Lisbonne « LE GCC considère que le rôle de lEtat, que ce soit au niveau européen ou national, devrait être de veiller à ce que lenvironnement et les infrastructures soient propices à la création et à lessor des petites entreprises ». Premier rapport « Ce qui importe le plus, ce nest pas tant que la propriété - et la gestion - des services publics soit transférée du public au privé, que le fait douvrir ces services à la concurrence et de les libérer au maximum ». Second rapport

13 Lorigine de Lisbonne « Les partenaires sociaux devraient agir de concert afin de faciliter le recours à des emplois à temps partiel... » Troisième rapport « Le GCC considère quil nest pas, pour les pays de lUnion européenne, de priorité plus élevée que la création demplois et la réduction du chômage. Il est convaincu que la seule voie qui permette datteindre effectivement et durablement cet objectif est celle de la compétitivité ». Cinquième rapport

14 Lorigine de Lisbonne « Ce sont les marchés boursiers qui, par leur dynamisme, amorcent la création demplois, en alimentant lexpansion et soutenant la croissance des économies. » Huitième rapport « La réforme des systèmes de protection sociale doit mettre laccent sur la nécessité de limiter les effets restrictifs sur loffre de main-doeuvre que produisent certains mécanismes de protection sociale, et sur celle de stimuler la demande de travail par une baisse des coûts du travail autres que salariaux. » Huitième rapport

15 Lorigine de Lisbonne Keith Richardson, secrétaire ERT sur la participation des leaders syndicaux au GCC: « le fait quils aient signé les rapports du CAG (le groupe consultatif sur la compétitivité - ndlr) donne (aux rapports) un supplément de poids ». Observatoire de lEurope industrielle, Europe Inc., Agone éditeur, Marseille, 2000, p.60. Comment sétonner de ladhésion de la CES à la stratégie de Lisbonne?

16 Lorigine de Lisbonne Sommet extraordinaire de Luxembourg (novembre 1997) Stratégie européenne pour lemploi. Quatre piliers: - employabilité; - esprit dentreprise; - adaptabilité; - non-discrimination, égalité entre les sexes.

17 Lorigine de Lisbonne En septembre 1999, le GCC lance: « le moment est maintenant venu de prendre la mesure de lurgence dune action européenne dans le domaine de la compétitivité, de fixer des repères réalistes destinés à guider la politique européenne et laction de la Commission, durant les cinq années qui viennent. Les points traités relèvent de quatre catégories principales : réforme du secteur public, libération de linitiative privée, centralité du facteur humain et de la cohésion, environnement et infrastructure, plus la question de lélargissement ». Huitième rapport

18 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

19 Le contenu de Lisbonne Cest un programme cadre comprenant: - achèvement du marché intérieur; - libéralisation de secteurs (télécoms, transport, énergie, poste); - réduire les coûts salariaux; - flexibiliser la main-dœuvre; - élever lâge de mise en retraite; - mettre laccent sur la formation tout au long de la vie; - développer les partenariats école-entreprises.

20 Le contenu de Lisbonne 1. Achever le marché intérieur dans les services La Commission se doit « de définir d'ici à la fin de 2000 une stratégie pour l'élimination des entraves aux services ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 17. Doù la directive Bolkestein!

21 Le contenu de Lisbonne 2. Libéraliser et privatiser « D'ici à la fin de 2001, les marchés des télécommunications doivent être pleinement intégrés et libéralisés ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 11. Il sagit « d'accélérer la libéralisation dans des secteurs tels que le gaz, l'électricité, les services postaux et les transports ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 17.

22 Le contenu de Lisbonne 3. Suppression des aides dEtat « Il est en outre essentiel, pour que les entreprises puissent prospérer et travailler de manière efficace et sur un pied d'égalité dans le marché intérieur, que les règles en matière de concurrence et d'aides dEtat soient équitables et appliquées de manière uniforme. » Il sagit pour les Etats « de poursuivre leurs efforts visant à favoriser la concurrence et à réduire le niveau général des aides dEtat ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, points 16 et 17.

23 Le contenu de Lisbonne 4. Abaisser les coûts salariaux Il sagit de « réduire la pression fiscale qui pèse sur le travail, notamment sur le travail peu qualifié et faiblement rémunéré, améliorer les effets d'incitation en faveur de l'emploi et de la formation des régimes d'imposition et d'allocations ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 23. Dangers sur la sécurité sociale!

24 Le contenu de Lisbonne 5. Développer les emplois flexibles « Les employeurs doivent avoir la possibilité dadapter leurs effectifs au moyen dune interruption de contrat sans préavis ni coûts excessifs, une fois que les autres mesures, telles que la flexibilité du temps de travail ou la formation des travailleurs, ont atteint leurs limites ». Task force pour lemploi, Lemploi, lemploi, lemploi. Créer plus demplois en Europe, rapport de la Task force pour lemploi présidée par Wim Kok, novembre 2003, p.28.

25 Le contenu de Lisbonne 6. Mener une politique dactivation des chômeurs « Il faut que les régimes fiscaux et de prestations sociales soient adaptés de manière à rendre le travail payant et à encourager les chômeurs à rechercher un emploi, et que les éléments ci-après fassent lobjet dune réforme: la conditionnalité des prestations, les conditions requises pour en bénéficier, leur durée, le taux de remplacement, la disponibilité d avantages liés au travail, le recours aux crédits dimpôts, les systèmes administratifs et la rigueur en matière de gestion ». Conseil européen de Barcelone, Conclusions de la présidence, 16 mars 2002, point 32.

26 Le contenu de Lisbonne 7. Relever l âge de la pension « Il convient de réduire les incitations individuelles à la retraite anticipée (…) et dintensifier les efforts destinés à offrir aux travailleurs âgés davantage de possibilités de rester sur le marché du travail. (…) Il faudrait chercher dici à 2010 à augmenter progressivement denviron 5 ans lâge moyen effectif auquel cesse, dans lUnion européenne, lactivité professionnelle. » Conseil européen de Barcelone, Conclusions de la présidence, 16 mars 2002, point 32.

27 Le contenu de Lisbonne 8. Développer les fonds de pension privés « Afin d'accélérer l'achèvement du marché intérieur des services financiers, il conviendrait de (supprimer) les obstacles à l'investissement dans les fonds de pension ». Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 21.

28 Le contenu de Lisbonne 9. Orienter lenseignement vers le marché Il sagit de « mettre en place entre les écoles, les centres de formation, les entreprises et les établissements de recherche des partenariats pour lacquisition des connaissances qui soient profitables à tous. » Conseil européen de Lisbonne, Conclusions de la présidence, point 26.

29 Le contenu de Lisbonne Cest un programme antisocial. Aberrant que des progressistes ou des syndicalistes lui accorde crédit. Cest un programme libéral: - tout pour louverture des marchés, - tout pour la compétitivité, - tout pour les entreprises. Cest un programme patronal. La seule critique de lERT est de ne pas appliquer suffisamment Lisbonne.

30 Le contenu de Lisbonne Keith Richardson, secrétaire ERT 88-98: « Le Conseil européen de Lisbonne de mars 2000 a représenté un point crucial de ce processus, avec ce « nouvel objectif stratégique » pour lUnion européenne durant la prochaine décennie « de devenir léconomie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde ». Lisbonne a tracé le lien direct entre la globalisation et la création demplois à travers la poursuite de la compétitivité aussi clairement que lERT la fait (…) dans tant de rapports publiés au cours de cette décennie...

31 Le contenu de Lisbonne «... La longue liste de points précis de politique décidés à Lisbonne a reflété les priorités habituelles de lERT complètement, de létablissement de points de repères pour lévaluation des performances à lapprentissage la vie durant ». Keith Richardson, Big Business and the European Agenda, Sussex European Institute, Working Papers, n°35, septembre 2000, p.25.

32 Le contenu de Lisbonne Baron Seillière, président de Business Europe: «Bon nombre de décideurs politiques européens sont conscients que des régulations du travail dépassées et inutilement rigides freinent les activités économiques et ralentissent la croissance de la productivité. La plupart des gens sont daccord quune taxation élevée du travail et un manque de mobilité accroissent les coûts dajustement liés à la globalisation et aux innovations technologiques. (...)

33 Le contenu de Lisbonne... Malheureusement, ces choses sont beaucoup moins consensuelles lorsquil convient de tirer les conséquences des analyses et de décider les réformes au niveau des Etats membres. La peur de lopinion publique et de la résistance syndicale, particulièrement dans les grands pays de lUnion, ralentissent considérablement les mesures nécessaires». Ernest-Antoine Seillière, «Operation Europe», 26 septembre 2006.

34 Le contenu de Lisbonne Doù, en 2005, changement. Intégration de toute la politique socio-économique dans le processus de Lisbonne. La politique budgétaire en fait partie. Cest le pacte de stabilité et de croissance: - déficit budgétaire sous les 3% du PIB; - dette publique sous 60% du PIB. Deux indicateurs centraux concrets: - taux demploi à 70% - R&D à 3% du PIB.

35 Le contenu de Lisbonne Le taux dactivité est le rapport entre les actifs et la population dite « en âge de travailler », cest-à-dire entre 15 et 64 ans. Est active toute personne qui travaille au moins heure dans la semaine. Le taux demploi favorise la flexibilité et lactivation des chômeurs. Les objectifs: 70% au total, 60% pour les femmes, 50% pour travailleurs « âgés ».

36 Lorigine de Lisbonne Pour faire baisser les salaires: - le chômage ne suffit plus, car chômage structurel; - il faut des chercheurs demploi actifs, des gens qui postulent partout pour quil y ait pour chaque poste offert une multitude de candidats. Doù lindicateur du taux demploi. Doù lactivation des chômeurs. Doù le développement de la flexibilité. Doù la formation et le changement demploi tout au long de la vie. Doù lemployabilité. Pourquoi cet indicateur?

37 Lorigine de Lisbonne Doù lidée de venir avec un donnant-donnant: sécurité contre flexibilité Cest la flexicurité. Avec exemple Pays-Bas et Danemark, où accord négocié avec les syndicats. Le patronat est favorable. Accord de principe entre patronat et CES (confédération européenne des syndicats) pour en discuter fin 2008.

38 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

39 La société de la connaissance La stratégie de Lisbonne se réfère à une société de connaissance. Elle poursuit le processus de Bologne de Selon celui-ci, les universités doivent viser à la convergence des programmes et se mettre en concurrence entre elles pour attirer les étudiants de tout le continent. Lisbonne insiste sur lorientation douverture au marché et aux entreprises privées.

40 La société de la connaissance Suivant Lisbonne: « Chaque étudiant devrait avoir accès à une formation à lesprit d entreprise, laquelle devrait faire partie des programmes scolaires dans tous les Etats membres ». Commission européenne, « Passons à la vitesse supérieure : le nouveau partenariat pour la croissance et lemploi », Communication de la Commission au Conseil européen de printemps, Bruxelles, 24 janvier 2006, p.15.

41 La société de la connaissance La stratégie de Lisbonne veut adapter léducation et la recherche aux besoins du marché. Cest lobjectif de mettre en indicateur central sur ce point: une R&D de 3% du PIB. Sur ces 3%, 2% doivent venir du privé et 1% du public. Doù incitants fiscaux à investir dans la recherche.

42 La société de la connaissance Pour la recherche, cela signifie: - introduction des entreprises directement sur les campus; - partenariat public-privé à lavantage de ces derniers; - égalité entre centres de recherche publics et privés; - incitation à mettre sur le marché les résultats de la recherche - élimination progressive des domaines peu intéressants pour les marchés (histoire, philo, sociologie…).

43 La société de la connaissance Pour les chercheurs, cest: - la concurrence extrême; - lobligation de publier dans des revues à idéologie traditionnelle; - lobligation de chercher des contrats extérieurs; - lincitation à se lier au privé; - la précarité du statut.

44 La société de la connaissance Pour les étudiants, il faut: - être mobile et flexible; - devenir employable aux besoins des entreprises privées; - payer des droits dinscription de plus en plus chers; - sinon, cest le prêt qui oblige à choisir des études rentables.

45 La société de la connaissance Tout est axé sur le marché, les firmes, la compétitivité, le rentable. Finis luniversalisme, le sens critique, le questionnement, le doute. Des domaines risquent de ne plus être développés et de disparaître. Et les découvertes doivent sérieusement rester secrètes à travers la propriété intellectuelle. Tout le contraire de la société de la connaissance!

46 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

47 Le bilan de Lisbonne Bilan de la Commission même: « Dans l'ensemble, la stratégie de Lisbonne a eu des effets positifs sur l'Union même si ses objectifs essentiels (à savoir un taux d'emploi de 70% et des dépenses en R&D équivalant à 3% du PIB) ne seront pas atteints. Le taux d'emploi dans l'UE s'élevait à 66% en 2008 (contre 62% en 2000) avant de reculer de nouveau en raison de la crise. » Commission européenne, « Document d'évaluation de la stratégie de Lisbonne », 2 février 2010, p.3

48 Source: Eurostat.

49

50 Le bilan de Lisbonne Hausse (en milliers)En % Temporaires ,4% Temps partiel ,8% Femmes ,9% Total UE Création nette demplois dans lUnion européenne (15 pays) entre 1999 et 2008 Source: Eurostat. NB Un temps partiel peut-être temporaire.

51 Le bilan de Lisbonne Hausse (en milliers)En % Espagne ,5% Irlande 51232,2% France ,1% Italie ,5% Grande-Bretagne ,3% Allemagne ,7% Autres ,7% Total UE ,6% Création nette demplois dans lUnion européenne (15 pays) par pays entre 1999 et 2008

52 Le bilan de Lisbonne Temps partielTotalTemps plein Femmes Hommes Total Création nette demplois en Allemagne entre 1999 et 2008 (en milliers de personnes) Source: Eurostat. On détruit de lemploi temps plein!!!

53 Le bilan de Lisbonne Temps partielTotalTemps plein Femmes Hommes Total Création nette demplois aux Pays-Bas entre 1999 et 2008 (en milliers de personnes) Source: Eurostat. Trois femmes sur quatre travaillent à temps partiel. Où est légalité entre les sexes?

54 Source: AMECO.

55

56

57 Le bilan de Lisbonne Bilan de la Commission même: « De la même manière, les réformes et les politiques actives menées sur le marché du travail ont contribué à protéger les emplois lors de la récession et à endiguer la montée du chômage tandis que la zone euro s'est révélé un moyen d'ancrage de la stabilité macroéconomique pendant la crise. » Commission européenne, « Document d'évaluation de la stratégie de Lisbonne », 2 février 2010, p.4.

58 Source: Eurostat.

59 Le bilan de Lisbonne Q3 2008Q1 2010Dif.En % Espagne ,6% Irlande ,0% France ,0% Italie ,2% Grande-Bretagne ,6% Allemagne ,8% Autres ,2% Total UE ,4% Différence demplois dans lUnion européenne (15 pays) par pays dans la crise

60 Le bilan de Lisbonne Espagne: 2 ème trim % 1 er trim ,4% Irlande: 4 ème trim ,3% 1 er trim ,8% Grèce: 3 ème trim ,3% 1 er trim ,1% Portugal : 2 ème trim ,7% 1 er trim % Taux de chômage

61 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

62 Europe 2020 Mars 2010: La Commission propose une nouvelle stratégie pour la décennie, Europe Juin 2010: Le Conseil ladopte. Europe 2020 continue la stratégie de Lisbonne. On prend les mêmes et on recommence. On ne change pas une équipe qui perd!

63 Europe 2020 Cinq objectifs concrets: - taux demploi de 20 à 64 ans de 69% à 75%; - R&D à 3% du PIB; - réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% par rapport à 1990; la part des sources dénergie renouvelable à 20%; et accroître de 20% notre efficacité énergétique; - sortir 20 millions de personnes de la pauvreté, soit une diminution de 25%; - réduire labandon scolaire à moins de 10%.

64 Europe 2020 Lagression sociale (flexibilité, privatisations, chasse aux chômeurs…) continue. Ce sera pire, car renforcement du pacte de stabilité et de croissance. Priorité au budget. Donc assainissement: diminution des dépenses, nouvelles privatisations… Pas dargent pour la santé, lécologie ou léducation. On ne réalisera pas les objectifs sociaux dEurope 2020.

65 Europe 2020 Définition des lignes directrices: « Ligne directrice n° 1: garantir la qualité et la viabilité des finances publiques ». « Ligne directrice n° 2: résorber les déséquilibres macroéconomiques ». « Ligne directrice n° 3: réduire les déséquilibres dans la zone euro ». Les trois premières décisions concernent le budget.

66 Europe 2020 Groupe de travail sur la gouvernance économique: « il faut donner davantage de poids à la dette et à la viabilité des finances publiques, renforcer le respect des règles et veiller à ce que les cadres budgétaires nationaux reflètent les règles budgétaires de l'UE. (…) Pour que ces règles deviennent plus efficaces à l'avenir, il faut progressivement appliquer un large ensemble de sanctions et de mesures, qui seraient d'ordre financier et réputationnel/politique…

67 Europe 2020 … Le groupe de travail recommande donc d'instaurer un nouveau mécanisme de surveillance macroéconomique étayé par un nouveau cadre juridique, qui s'ajouterait au PSC centré sur les impératifs budgétaires. (…) Dans les cas particulièrement graves, le Conseil déclarerait l'Etat membre concerné en "situation de déséquilibre excessif" et fixerait un délai dans lequel ce dernier devrait prendre des mesures pour remédier au problème. Les Etats membres de la zone euro se verraient en dernier ressort infliger des sanctions en cas de non-respect répété. » Bruxelles, le 20 octobre 2010

68 Europe 2020 PIBMontantDateAide Allemagne France Grande-Bretagne Pays-Bas Italie Espagne Portugal Grèce x110 Irlande Plans daustérité en Europe (en milliards deuros)

69 La stratégie de Lisbonne 1. Lorigine de Lisbonne 2. Le contenu de Lisbonne 3. La société de la connaissance 4. Le bilan de Lisbonne 5. Europe Conclusions

70 Conclusions Dégradation manifeste de lemploi et des conditions de travail sous Lisbonne. Lobjectif est la baisse des salaires pour être plus compétitif. Lisbonne montre linstrumentalisation de lUnion européenne par le patronat. On va continuer et ce sera pire à cause de laggravation du contrôle budgétaire. Les populations luttent encore nationalement. On a besoin de plus de coordination européenne.

71 FIN


Télécharger ppt "La stratégie de Lisbonne: bilan et perspectives Henri Houben Attac Bruxelles – Réseau LEE ENA - 10 août 2011."

Présentations similaires


Annonces Google