La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 John Page, Économiste principal Région Afrique, Banque mondiale 31 octobre 2006 HUIT CHOSES QUE VOUS NE SAVEZ (PEUT-ÊTRE PAS) SUR L’AFRIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 John Page, Économiste principal Région Afrique, Banque mondiale 31 octobre 2006 HUIT CHOSES QUE VOUS NE SAVEZ (PEUT-ÊTRE PAS) SUR L’AFRIQUE."— Transcription de la présentation:

1 1 John Page, Économiste principal Région Afrique, Banque mondiale 31 octobre 2006 HUIT CHOSES QUE VOUS NE SAVEZ (PEUT-ÊTRE PAS) SUR L’AFRIQUE

2 2 1.LES TAUX DE CROISSANCE DE L’AFRIQUE RATTRAPENT CEUX DES AUTRES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

3 3 Le revenu par habitant de l’Afrique s’accroit, parallèlement à celui des autres pays en développement … Variation annuelle en % du PIB réel par habitant Prévision 2008 Source : Banque mondiale

4 4 … la croissance s’est renforcée depuis les années 80

5 5 2. LES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES DIFFÈRENT DE PLUS EN PLUS, TANDIS QUE LES RÉSULTATS SOCIAUX CONVERGENT

6 6 Le profil de croissance de l’Afrique de plus en plus diversifié

7 7 Les résultats sociaux convergent

8 8 3.LA PRODUCTIVITÉ DANS LES PAYS (ET ENTREPRISES) AFRICAINS LES PLUS PERFORMANTS ÉGALE CELLE DE LEURS CONCURRENTS ASIATIQUES

9 9 Les pays les plus performants en Afrique rivalisent avec l’Inde, le Viet Nam

10 10 Les coûts plancher des usines soutiennent bien la comparaison avec l’Inde et la Chine Coût direct par chemise pour homme 0,16 0,18 0,12 0,16 0,19 0,65 0,17 0,29 0,00 0,20 0,40 0,60 0,80 Madagascar Kenya Ghana Mozambique Lesotho Afrique du Sud Inde Zone franche et Industrielle de Chine Coût direct par chemise homme (en dollars)

11 11 4. INVESTIR EN AFRIQUE EST COÛTEUX, ET LE MANQUE D’INFRASTRUCTURES PEUT CONSTITUER UNE CONTRAINTE SUPPLÉMENTAIRE

12 12 Classement des obstacles à la pratique des affaires, moyenne par région Sources : Base de données Doing Business de la Banque mondiale, enquête L’Afrique est à la traîne en ce qui concerne le coût lié à la pratique des affaires … Renforcer le secteur privé Les obstacles sont d’autant moins élevés que la moyenne est basse Afrique subsaharienne Asie de l’Est et Pacifique Europe de l’Est et Asie centrale Amérique latine & Caraïbes Moyen-Orient & Afrique du Nord Asie du Sud Fourchette de classement de 1-155

13 13 Sources : Base de données WDI de la Banque mondiale, avril …et l’accès aux infrastructures Renforcer le secteur privé 24,7 % 40,8 % 86,6 % 87,3 % 90,4 % Accès a l’électricité (% de la population) Afrique subsaharienneAsie du SudAmérique latine et Caraïbes Asie de l’Est et PacifiqueMoyen-Orient et Afrique du Nord

14 14 5. L’AMÉLIORATION DES TAUX DE SCOLARISATION DANS LE PRIMAIRE NE SE RETROUVENT PAS DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET TERTIAIRE.

15 15 Le taux brut de scolarisation dans l’enseignement primaire est en nette augmentation

16 16 L’Afrique est à la traîne en ce qui concerne l’enseignement secondaire et tertiaire Taux brut de scolarisation dans l’enseignement secondaire Afrique subsaharienne Faible revenu Asie de l’Est Asie de l’Est et Pacifique Amérique latine et Caraïbes Moyen-Orient et Afrique du Nord Europe et Asie centrale Pourcentage Taux brut de scolarisation dans l’enseignement tertiaire Afrique subsaharienne Faible revenu Asie de l’Est et Pacifique Asie du Sud Moyen-Orient et Afrique du Nord Amérique latine et Caraïbes Europe et Asie centrale Pourcentage

17 17 6. LA MORTALITÉ ET L’ESPÉRANCE DE VIE ONT RÉGRESSÉ POUR RETOMBER AUX NIVEAUX DES PRÉCÉDENTES DÉCENNIES

18 18 Espérance de vie et mortalité Taux de mortalité, adulte, chez les hommes (pour 1 000) Espérance de vie à la naissance, Total (années)

19 19 Le paludisme n’a pas bénéficié d’une attention suffisante, bien qu’étant une des principales causes de décès chez les enfants Angola Bénin Burkina Faso Erythrée Gambie Ghana Guinée- Bissau Kenya Nigeria Tanzanie Ouganda Zambie Pourcentage d’enfants de moins de cinq ans dormant sous des moustiquaires imprégnés d’insecticides Pourcentage d’enfants de moins de cinq ans souffrant de fièvre qui ont accès a des médicaments antipaludéens

20 20 7. LES INÉGALITÉS LIMITENT LES EFFETS DE LA CROISSANCE POUR LES PAUVRES

21 21 Pourcentage des pauvres dans la population totale et indice d’inégalité : Sources : Base de données pour le suivi de la pauvreté de la Banque mondiale Les inégalités limitent les retombées de la croissance pour les pauvres 49,8 33,2 38,3 50,5 32,3 37,7 2,43,59,9 14,3 31,9 46, MENAECALACEAPAsie du Sud Afrique subsaharienne Nombre de pauvres, Gini (en %) Gini- Nb de pauvres

22 22 Différence d’accès à une source d’eau améliorée entre les zones rurales et urbaines Sources : Fichiers uniformisés des enquêtes auprès des ménages dans la région Afrique Et le fossé entre les zones rurales et urbaines demeure très frappant Madagascar 1999 Mozambique 1996 Burkina Faso 2003 Éthiopie 2000 Zambie 1998 Kenya 1997 Malawi 1997 Ghana 1998 Cameroun 2001 Ouganda 1999 Niger 2005 Gambie 1998 Sao Tomé-et-Principe 2000 Côte d'Ivoire 1998 Burundi 1998 Guinée 2002 Pourcentage de la population ayant accès a une source d’eau améliorée Zones rurales Zones urbaines

23 23 8. L’AFRIQUE RETIENT DE PLUS EN PLUS L’ATTENTION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE MAIS SES RÉSULTATS SONT ENCORE EN-DEÇÀ DES OBJECTIFS DE 1990 ET DE GLENEAGLES

24 24 Sources : Base de données WBI. L’afrique retient de plus en plus l’attention de la communauté internationale mais ses résultats sont encore en-deçà des objectifs de APD totale nette (USD milliard) Don d’annulation de la dette APD nette, hors don d’annulation de dette

25 25 … et la structure de l’APD a subi de profonds changements Structure de l’APD 59 % 54 % 42 % 48 % 12 % 11% 17 % 28 % 21 % 24 % 21 % 18 % 5 % 6 % 8 % 12 % 13 % 0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % 90 % 100 % Pourcentage Aide d’urgence Coopération technique Don d’annulation de dette APD nette, hors annulation de la dette coopération technique et aide d’urgence

26 26 Indicateurs du développement en Afrique 2006 Bureau de l’Économiste principal Région Afrique, Banque mondiale


Télécharger ppt "1 John Page, Économiste principal Région Afrique, Banque mondiale 31 octobre 2006 HUIT CHOSES QUE VOUS NE SAVEZ (PEUT-ÊTRE PAS) SUR L’AFRIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google