La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 1 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX créé par Alain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 1 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX créé par Alain."— Transcription de la présentation:

1 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 1 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX créé par Alain KOHLER Chef de Marché et Cécile LE GOUÉ Chef de Produits Présenté par S WOLFF Chef des ventes

2 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 2 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX SOMMAIRE LÉLECTRICITÉ LÉLECTRICITÉ Une énergie à bien maîtriser ! NORMES APPLICABLES NORMES APPLICABLES SCHÉMAS DE LIAISONS A LA TERRE -SLT- (ou RÉGIMES DE NEUTRE) SCHÉMAS DE LIAISONS A LA TERRE -SLT- (ou RÉGIMES DE NEUTRE) Schémas TT - IT - TN-C et TN-S QUELLES MESURES ET POURQUOI ? QUELLES MESURES ET POURQUOI ? Terre - Isolement - Continuité - Différentiels LA MESURE DE TERRE ET DE RÉSISTIVITÉ LA MESURE DE TERRE ET DE RÉSISTIVITÉ LA RÉSISTIVITÉ DES SOLS Pourquoi, comment mesurer la résistivité ? LA MESURE DE TERRE Quelle méthode utiliser suivant les cas ? Quelle valeur de Terre faut-il trouver ? Méthode des 62 %, en triangle, variante des 62 % Mesure de boucle Phase-PE, de couplage La Pince de Terre (Principe et Applications) LA MESURE D'ISOLEMENT LA MESURE D'ISOLEMENT Pourquoi mesurer l'isolement ? Isolement entre conducteurs, de l'ensemble de l'installation par rapport à la Terre Aspect normatif : valeurs d'isolement minimum Intérêt d'un circuit de garde Influence de l'environnement Ratios de qualité de l'isolement La mesure d'isolement sous tension LA MESURE DE CONTINUITÉ LA MESURE DE CONTINUITÉ LE CONTRÔLE DES DISPOSITIFS DE PROTECTION LE CONTRÔLE DES DISPOSITIFS DE PROTECTION (DDR, fusibles, disjoncteurs) Le test de disjoncteurs différentiels (DDR) La mesure du courant de court-circuit CONCLUSIONS CONCLUSIONS

3 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 3 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Lélectricité : Une énergie à bien maîtriser ! 1) UNE INSTALLATION ÉLECTRIQUE MAL RÉALISÉE OU MAL CONTRÔLÉE PEUT PRÉSENTER DES RISQUES : Électrocution des personnes Risques dincendie Non disponibilité de lénergie

4 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 4 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Lélectricité : Une énergie à bien maîtriser ! (suite) 2) EXEMPLE DES RISQUES ENCOURUS PAR LE CORPS HUMAIN : Effets dun courant alternatif (15Hz à 1000Hz)

5 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 5 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX NORMES APPLICABLES AUX INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES :

6 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 6 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX A protéger les personnes et les biens contre les défauts disolements Ils offrent la même efficacité en ce qui concerne la sécurité des personnes mais diffèrent en terme de disponibilité de lénergie et de maintenance SCHÉMAS DE LIAISONS A LA TERRE -SLT- (ou RÉGIMES DE NEUTRE) A QUOI SERVENT-ILS ? EN QUOI SONT-ILS DIFFÉRENTS ?

7 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 7 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Schéma TT : Schéma TT : - Neutre du transformateur à la Terre - Liaison des Masses à la Terre Schéma TN : Schéma TN : - Neutre du transformateur à la Terre - Liaison des Masses reliées au Neutre Schéma IT : Schéma IT : - Neutre Impédant (ou Isolé) de la Terre - Liaison des Masses reliées à la Terre SCHÉMAS DE LIAISONS A LA TERRE -SLT- (suite) QUE SIGNIFIE LEUR NOM ? : 1 ère lettre 2 ème lettre Liaison du Neutre du transformateur (du fournisseur d'énergie) par rapport à la Terre Liaison des Masses de linstallation Les 3 schémas définis dans la norme IEC 364

8 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 8 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Le schéma Le schéma TT EDF (fournisseur d'énergie) Client privé Obligatoire pour toutes les installations des particuliers Coupure du 1er défaut, par le DDR, dès que : U L = 50V (milieu sec/humide) U L = 25V (milieu mouillé) SCHÉMAS DE LIAISONS A LA TERRE (suite)

9 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 9 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Les schémas TN-C et TN-S Client privé Installations tertiaires ou industrielles Coupure du 1er défaut, par un dispositif contre les sur-intensités (fusibles ou disjoncteur) Un schéma TN-S en aval permet dutiliser des DDR

10 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 10 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Le schéma Le schéma IT Client privé (y compris Z et CPI) Installations sensibles aux coupures - industrie, - hôpitaux,… Le 1er défaut est signalé par le CPI alarmes : - sonore - visuelle Le 2ème défaut est coupé par un dispositif contre les sur-intensités (Disjoncteur, fusibles)

11 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 11 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Différentiel Différentiel Contrôler que les dispositifs de Courant CC de protection sont compatibles avec la sécurité QUELLES MESURES ET POURQUOI ? Terre Terre Contrôler que les courants de défauts pourront sécouler dans la terre et que la tension de défaut ne dépassera pas, selon le cas, 50 V ou 25 V Isolement Isolement Contrôler quaucun courant de fuite ne circulera dans linstallation Continuité Continuité Contrôler que la résistance du conducteur de masse (PE) est faible

12 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 12 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX

13 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 13 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La mesure de terre et de résistivité

14 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 14 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Quest-ce que la résistivité Quest-ce que la résistivité dun terrain ? dun terrain ? Elle s'exprime en Ω (Ohm) fois mètre et correspond à la résistance théorique d'un cylindre de terrain de 1 m² de section et de 1 m de longueur Elle traduit la résistance dun terrain face à la circulation dun courant LA RÉSISTIVITÉ DES SOLS Longueur = 1 m Section = 1 m 2

15 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 15 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La résistivité des sols est très variable suivant les régions et la nature des terrains La résistivité dépend du taux d'humidité et de la température Le gel ou la sécheresse augmente la résistivité LA RÉSISTIVITÉ DES SOLS (suite)

16 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 16 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Choisir quand cest possible lemplacement et la forme des prises de terre et réseaux de terre, avant leur construction Prévoir les caractéristiques électriques des prises de terre et réseaux de terre Optimiser les coûts de construction des prises de terre et réseaux de terre (gains de temps pour obtenir la résistance de terre souhaitée) Pourquoi mesurer la résistivité ? Pourquoi mesurer la résistivité ? LA RÉSISTIVITÉ DES SOLS (suite)

17 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 17 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX : résistivité du sol à la profondeur h = (3/4) a R : résistance lue sur l'appareil a : distance entre piquets La valeur trouvée doit être la plus faible possible Comment mesurer la résistivité ? Comment mesurer la résistivité ? LA RÉSISTIVITÉ DES SOLS (suite) Méthode de Wenner ρ = 2 π a. R Nota: La distance "a" doit être au minimum 15 fois supérieure à la profondeur d'enfoncement des piquets.

18 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 18 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Quelle méthode utiliser suivant les cas ? Quelle méthode utiliser suivant les cas ? Méthode des 62% Méthode en triangle Méthode variante des 62% Mesure de boucle Phase-PE Méthode variante des 62% Mesure de boucle Phase-PE Pince de terre Méthode variante des 62% LA MESURE DE TERRE Bâtiment à la campagne, avec possibilité de planter des piquets Bâtiment en milieu urbain, sans possibilité de planter des piquets Réseaux de terres multiples en parallèle

19 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 19 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Quelle valeur de terre faut-il trouver ? Quelle valeur de terre faut-il trouver ? LA MESURE DE TERRE (suite) Aucune tension supérieure à 50 V en milieu "sec/humide" et 25 V en milieu "mouillé" ne doit apparaître sur les masses accessibles par les utilisateurs Exemple : en milieu "mouillé" :

20 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 20 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Méthode des 62% Méthode des 62% Issue de nombreux essais de terrain, cest la seule méthode cest la seule méthode qui donne des résultats fiables ! qui donne des résultats fiables ! ES = 62 % de la distance EH ATTENTION : Dans un bâtiment neuf, toujours déconnecter la barrette de terre avant la mesure

21 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 21 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Le piquet tension "S" doit être dans une zone neutre de référence (0 V) hors des zones d'influence des piquets "E" et "H" Distance EH > 25 m (EDF préconise 100 mètres) Vérification : il faut déplacer le piquet "S" de +/- 10% en avant ou en arrière La mesure ne doit pas varier ! Méthode des 62% (suite) Méthode des 62% (suite)

22 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 22 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Cette méthode donne des résultats moins fiables que donne des résultats moins fiables que la méthode des 62% la méthode des 62% En effet, les distances entre piquets étant plus faibles, les risques de chevauchement des zones dinfluence sont plus forts Méthode en triangle Méthode en triangle

23 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 23 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Cette méthode est identique et aussi précise que la méthode 62% La mesure est alimentée à partir du secteur un seul piquet "S" est à planter Cette méthode donne la valeur exacte de la Terre du client (RE) Méthode variante des 62 % Méthode variante des 62 % EDF Schéma TT Mesures rapides

24 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 24 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Dans ce schéma, les terres sont fonctionnelles et non de sécurité puisque les courants de défauts se rebouclent principalement dans le neutre On peut tout de même mesurer sélectivement chaque mise à la terre du PEN grâce à une pince de courant associée au contrôleur multifonction La terre globale na pas vraiment de sens ici. La tension de défaut et limpédance de la boucle Phase-PE sont plus intéressantes Schéma TN Méthode variante des 62 % (suite) Méthode variante des 62 % (suite)

25 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 25 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Avant la mesure, vérifier que linstallation n'est pas en état de premier défaut non corrigéLetransformateur ne doit pas être isolé de la terre La mesure donne la valeur exacte de la terre des masses (R E ) Méthode variante des 62 % (suite) Méthode variante des 62 % (suite) Schéma IT

26 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 26 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX But : Mesurer la terre rapidement en milieu urbain sans planter de piquets La mesure inclut : - Terre à mesurer - Terre du transfo - R interne transfo - R câbles Soit environ la Terre à mesurer La mesure est une mesure par excès (valeur réelle toujours inférieure) (valeur réelle toujours inférieure) La mesure est une mesure par excès (valeur réelle toujours inférieure) (valeur réelle toujours inférieure) Mesure de boucle Phase-PE Mesure de boucle Phase-PE Schéma TT

27 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 27 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Schéma TN : Schéma TN : La mesure de boucle Phase-PE fournit la résistance de la boucle de défaut. Cela permet de calculer le courant de court-circuit et donc de dimensionner les fusibles ou disjoncteurs, mais aussi de vérifier la tension de défaut Schéma IT : Schéma IT : La mesure de boucle Phase-PE inclut la forte impédance de mise à la terre du transformateur. La mesure fournit donc la résistance de la boucle de 1er défaut et non pas la terre. Si le transfo est isolé, la mesure est erronée. Mesure de boucle Phase-PE (suite) Mesure de boucle Phase-PE (suite)

28 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 28 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX 1) Mesurer la terre des masses (méthode 62%) 2) Mesurer la terre du neutre (méthode 62%) 3) Mesurer la résistance masses/neutre (voir schéma 4 fils ci-contre) Couplage = influence dune terre sur une autre (en cas de foudre...) Mesure de couplage Mesure de couplage

29 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 29 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Principe : Principe : Z = E générée / I mesuré Réseau de terres en parallèle La résistance équivalente aux terres en parallèle avec la terre à mesurer est négligeable LA PINCE DE TERRE LA PINCE DE TERRE

30 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 30 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Terre masses & neutre transfos MTBT Continuité des boucles fond de fouille Terre des bâtiments Faradisés Lignes télécoms LA PINCE DE TERRE - Applications LA PINCE DE TERRE - Applications

31 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 31 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La mesure disolement disolement

32 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 32 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Une baisse du niveau disolement signifie : Une baisse du niveau disolement signifie : - Un danger potentiel délectrocution des personnes - Un danger pour les installations et les matériels : court-circuit, incendie… La mesure de la résistance disolement permet : La mesure de la résistance disolement permet : - La sécurisation pour les personnes des installations et matériels électriques utilisés - La surveillance du vieillissement des machines, permettant la réduction des temps dimmobilisation Pourquoi mesurer l'isolement ? Pourquoi mesurer l'isolement ?

33 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 33 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX But : But : Vérifier quaucun conducteur na subi de dommage mécanique lors de linstallation Méthode : Méthode : La mesure est faite avant la mise en service, récepteurs débranchés, sur une installation hors tension Isolement entre conducteurs Isolement entre conducteurs

34 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 34 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX But : But : Vérifier que tous les conducteurs sont isolés de la terre Méthode : Méthode : La mesure est faite avant la mise en service, conducteurs actifs reliés, récepteurs branchés, installation hors tension Isolement de l'ensemble de l'installation Isolement de l'ensemble de l'installation par rapport à la Terre par rapport à la Terre

35 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 35 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La NF C exige les valeurs minimum ci-dessous : La NF C exige les valeurs minimum ci-dessous : Aspect normatif : valeurs d'isolements minimum Aspect normatif : valeurs d'isolements minimum

36 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 36 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Au-delà de 1 G, linfluence de courants parasites à la surface dun éventuel isolant entre les deux points de mesure fausse le résultat Un circuit de garde Un circuit de garde permet de sortir ces courants parasites du circuit de mesure et ainsi de garantir la précision du résultat Intérêt d'un circuit de garde Intérêt d'un circuit de garde

37 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 37 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Lisolement est très sensible Lisolement est très sensible aux variations de température aux variations de température et dhygrométrie et dhygrométrie Il est donc important de noter les conditions de T° / %HR lors des mesures disolement, surtout si celles-ci sont élevées Important : lisolement dune machine tournante est divisé par deux pour chaque augmentation de température de 10°C (et inversement) Important : lisolement dune machine tournante est divisé par deux pour chaque augmentation de température de 10°C (et inversement) Influence de l'environnement Influence de l'environnement nota : %HR = pourcentage d'Humidité Relative

38 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 38 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La mesure disolement sur des La mesure disolement sur des éléments capacitifs ou inductifs éléments capacitifs ou inductifs (moteurs, longs câbles…) est (moteurs, longs câbles…) est instable car elle implique instable car elle implique 3 courants lors du test : 3 courants lors du test : Un 3 ème courant « de fuite » Un 3 ème courant « de fuite » constant, seul représentatif de lisolement Un 1 er courant « capacitif » Un 1 er courant « capacitif » qui sannule dès la composante capacitive chargée Un 2 ème courant « dabsorption diélectrique » diélectrique » qui sannule après le courant capacitif Ratios de qualité d'isolement Ratios de qualité d'isolement

39 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 39 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La mesure d'un bon isolement ( I FUITE faible et constant) La mesure d'un bon isolement ( I FUITE faible et constant) sera donc perturbée au départ par les courants parasites sera donc perturbée au départ par les courants parasites la mesure va croître dans le temps la mesure va croître dans le temps Ratios de qualité d'isolement (suite) Ratios de qualité d'isolement (suite)

40 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 40 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Ce cas est fréquent dans les installations IT qui ne peuvent être interrompues La mesure d'isolement sous tension La mesure d'isolement sous tension Utilisation d'une "pince de fuite" Sans défaut disolement : Sans défaut disolement : I entrant = I sortant Mesure = 0 Avec défaut disolement : Avec défaut disolement : I entrant = I sortant Mesure = I fuite \

41 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 41 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX La mesure de continuité de continuité

42 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 42 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX recommande de faire La NF C recommande de faire la mesure avec un sous une tension à vide courant de 200 mA sous une tension à vide de 4 à 24V Le but est de vérifier la résistance du conducteur Le but est de vérifier la résistance du conducteur de masses (PE) qui écoule les défauts à la terre. La mesure de continuité La mesure de continuité

43 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 43 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Le contrôle des dispositifs de protection (DDR, fusibles, disjoncteurs)

44 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 44 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Le test de Disjoncteurs Différentiels (DDR) Le test de Disjoncteurs Différentiels (DDR)

45 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 45 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Mesures possibles : Tension de défaut : essai avec50%de la résistance Tension de défaut : essai avec I < 50% I dn de la résistance de boucle et de la tension de défaut de boucle et de la tension de défaut ( U F = R boucle x I dn ) Non déclenchement à 50% I dn : Non déclenchement à 50% I dn : essai avec courantconstant égal à50% essai avec courant constant égal à 50% I dn Temps de déclenchement : Temps de déclenchement : essai avec courant constantégalàou essai avec courant constant égal à I dn, 2 x I dn ou 5 x I dn Courant de déclenchement : Courant de déclenchement : essai avec rampe de courantallant de 50%jusquà essai avec rampe de courant allant de 50% I dn jusquà I n > I dn Le test de Disjoncteurs Différentiels (suite) Le test de Disjoncteurs Différentiels (suite)

46 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 46 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX En schéma TN, En schéma TN, sauf présence de DDR, sauf présence de DDR, la protection est la protection est assurée par des assurée par des dispositifs contre dispositifs contre les sur-intensités les sur-intensités (fusibles, disjoncteurs) (fusibles, disjoncteurs) dès le 1er défaut dès le 1er défaut Schéma TN La mesure du courant de court-circuit La mesure du courant de court-circuit

47 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 47 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Dans ce schéma, la protection est assurée par des dispositifs contre les sur-intensités (fusibles, disjoncteurs) dès le 2 ème défaut Dans la formule ci-dessous, il faut venir remplacer U phase-neutre U phase-neutre U phase-phase par U phase-phase si le neutre nest pas distribué Schéma IT La mesure du courant de court-circuit (suite) La mesure du courant de court-circuit (suite)

48 Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 48 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX Les mesures nécessaires pour garantir cette Les mesures nécessaires pour garantir cette sécurité sont simples à mettre en œuvre… sécurité sont simples à mettre en œuvre… CONCLUSION CONCLUSION La sécurité des personnes est trop importante pour être négligée ! La sécurité des personnes est trop importante pour être négligée ! Utilisez des appareils "métrologiques", respectant Utilisez des appareils "métrologiques", respectant en tous points les normes en vigueur. en tous points les normes en vigueur.


Télécharger ppt "Sécurité électrique & mesures associées – PRESENTATION DU 24/03/05 – page 1 Reproduction interdite sans l'autorisation de CHAUVIN ARNOUX créé par Alain."

Présentations similaires


Annonces Google