La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Schwedaghon C’est un sanctuaire, un lieu de rencontres, de prière, de méditation de ballade, un monastère, un centre spirituel, de délassement pour les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Schwedaghon C’est un sanctuaire, un lieu de rencontres, de prière, de méditation de ballade, un monastère, un centre spirituel, de délassement pour les."— Transcription de la présentation:

1

2 Schwedaghon C’est un sanctuaire, un lieu de rencontres, de prière, de méditation de ballade, un monastère, un centre spirituel, de délassement pour les familles, un complexe d’une centaines de pagodes, oratoires, dominé par un « stupa » couvert de 700 kgs d’or et de 1500 diamants et pierres précieuses…. Sans doute un des lieux les plus magiques et inspirés d’Asie, un ensemble vivant au cœur de Yangoon,

3 •Ce qui fascine ici le passant éphémère c’est qu’il se laisse pénétrer, invitant, y compris pour l’étranger de passage, depuis le VI i ème siècle,au faîte d’une colline et de plusieurs centaines de marches • On se trouve ici comme dans un lieu inspiré, protecteur, un refuge au dessus des pouvoirs et du régime dictatorial régentant le pays. • •La sensation d’une vraie grande » Maison du peuple protectrice »,d’une ruche bourdonnante presque intemporelle, et où on se lasse pas de s’arrêter, de s’asseoir, d’errer, d’observer,à tous les moments égrenés de la journée, promeneurs, parents, enfants jouant au milieu des gens priant ou méditant, moines, familles pique-niquant, couples se baladant, dans une atmosphère conviviale et de paix, de heures du main à 2 heures de la nuit

4 •Une forêt de temples (payas), pagodons, au sommet de trois longs escaliers, disposés •autour de l’axe circulaire du stupa central, comme pour le préserver. Tout autour des • oratoires consacrés aux génies (les Nats), ombres tutélaires des âmes errantes •décédées dans des conditions tragiques (viennent de l’ancienne religion des Mons, •Habitants primitifs de la Birmanie). Entre les deux cercles déambulatoires, l’esplanade de •marbre avec deux allées, une de marbre foncé, l’autre de marbre blanc empruntée par •Les fidèles pour ne pas quand le soleil est trop ardent et ne point brûler leurs pieds nus

5 Le stupa, datant de 1453, contiendrait une relique de Boudha. Haut de 98 mètres, couvert de plusieurs centaines de kilos d’or (et redoré tous les 4 ans) est dominé par une émeraude de 2 carats et de milliers de diamants et rubis. C’est un outil de méditation, un peu le centre vivant de la Birmanie

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15 La nuit tombe…il y aura du monde jusqu’à 2 heures du matin et vers 5 heures la ruche se réanime…

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25 Personnellement, je pourrais rester ici des heures, assis dans un coin, à sentir, regarder… Sans doute aussi parce que c’est un lieu magique, un divan psychanalytique, où l’on peut le mieux, plus qu’ailleurs, méditer sur tout, sur soi, sur ce qui est important ou pas…..

26

27

28

29 •Une bonzesse, dans un geste de convivialité vient frapper la cloche lorsque une offrande a été faite (comme nombre de fidèles)

30

31 La ferveur n’est pas gratuite et semble essentiellement méditative. On ne peut s’empêcher d’un sentiment de respect devant cette ferveur et presque de regret pour un esprit libre qui se sent volé de ces croyances rassurantes

32

33 La cloche (1778) de 24 tonnes fut dérobée par les anglais, coula dans une rivière et fut renflouée en La plus grosse du monde pèse 90 tonnes,( avant celle qui se trouve au Kremlin et qui est félée ) se trouve non loinde Yngoon, à Mingun

34 Le parvis du peuple, là où il se retrouve….

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45 •Le culte des esprits s’est associé à l'implantation • du bouddhisme en Birmanie. Les pratiques animistes des Nats étaient initialement associées à la nature, aux montagnes,aux rivières.. Certains Nats, considérés comme des Nats supérieurs, représentent des personnages historiques victimes d'une mort violente ou injuste. On leur associe des figures de l'hindouisme et des Boddhisattva (du culte bouddhiste Mahayana). Certains des autels de Nats autour du stupa central) sont particulièrement révérés quand ils correspondent au mois de naissance des fidèles.

46

47

48

49

50 Gardien de quoi? On a toujours besoin de construire des gardiens protecteurs

51

52

53 Ce boudha au regard pénétrant m’a fasciné, comme m’interrogeant muettement,au passage…

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63 Un banyan séculaire, Bouddha y eut la sensation –évidence de sa morale de vie

64

65

66

67 Il y y aussi les servantes du Shwedagon qui veillent à l’entretien dans l’ombre des Nats, balayent, déroulent des tapis, trient les fleurs, etc. derrière le rempart des bougies d’offrandes

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83 En gravissant la centaine d’escaliers, sur le bas-coté, sculpture d’un vase dans un enorme tronc

84 Clopin, clopant, sur le chemin de son soi …..

85 •Soyez à vous-même votre propre flambeau. Soyez votre propre lampe, votre île, vôtre refuge. Ne voyez pas de refuge en dehors de vous-mêmes » Boudha

86 Fin et permanence de l’impermanence au fil du temps! Ze end….


Télécharger ppt "Schwedaghon C’est un sanctuaire, un lieu de rencontres, de prière, de méditation de ballade, un monastère, un centre spirituel, de délassement pour les."

Présentations similaires


Annonces Google