La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MémoireS. LE NAZISME A Ce diaporama sinscrit dans un travail de mémoire pour que toutes les victimes de la barbarie nazie ne soient jamais oubliées. Nous.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MémoireS. LE NAZISME A Ce diaporama sinscrit dans un travail de mémoire pour que toutes les victimes de la barbarie nazie ne soient jamais oubliées. Nous."— Transcription de la présentation:

1 MémoireS

2 LE NAZISME A Ce diaporama sinscrit dans un travail de mémoire pour que toutes les victimes de la barbarie nazie ne soient jamais oubliées. Nous vous proposons de suivre à travers le destin tragique de ces enfants, de ces femmes et de ces hommes, les heures sombres de notre histoire collective :

3 Charlotte Delbo Déportée à Auschwitz à 30 ans Janusz Korczak Déporté à Treblinka à 54 ans Irène Némirovsky Déportée à Auschwitz à 39 ans Ossi Stojka Petit Tzigane Déporté à Birkenau à 5 ans Amzel Borensztajn Déporté à Auschwitz à 20 ans Simone Lagrange Déportée à Auschwitz à 13 ans Michel Grinberg Déporté à Auschwitz à 8 ans Dora Bruder Déportée à Auschwitz à 15 ans Samuel Chymisz Déporté à Auschwitz à 22 ans Hill et Pesa Pulvermacher Déportés à Auschwitz à 38 et 39 ans Zlata Wajsberg-Botie Déportée à Auschwitz à 37 ans

4 : l e s c a n o n s s e t a i s e n t. D a n s l e s t r a n c h é e s r è g n e l e s i l e n c e. M a i s p o u r c o m b i e n d e t e m p s ?... L e T r a i t é d e V e r s a i l l e s p o r t e d é j à e n l u i - m ê m e l e s g e r m e s d u n e n o u v e l l e h o r r e u r. P o u r t e n t e r d e c o m p r e n d r e, i l f a u t j u s t e r e m o n t e r e n 1918 Le traité de Versailles (1919), extraits et résumés de quelques articles essentiels : Article 231 : Les Gouvernements alliés et associés déclarent et l'Allemagne reconnaît que l'Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis par les Gouvernements alliés et associés et leurs nationaux en conséquence de la guerre qui leur a été imposée par l'agression de l'Allemagne et de ses alliés. Article 232 : Les gouvernements alliés exigent (...) et l'Allemagne en prend l'engagement, que soient réparés tous les dommages causés à la population civile des alliés et à ses biens.

5 Art. 231 : « l'Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis » C e T r a i t é d e V e r s a i l l e s e s t l e s y m b o l e d e l h u m i l i a t i o n d e l A l l e m a g n e : s e u l e j u g é e r e s p o n s a b l e, p l u s d a r m é e o u s i p e u, p l u s d e c o l o n i e s … E t d é j à l e b r u i t d e s b o t t e s d e s f u t u r s b o u r r e a u x m a r t è l e l e s o l p a r t o u t e n E u r o p e.

6 quelque part en France Charlotte Delbo a 5 ans. Petite robe à dentelle blanche qui danse à Vigneux sur Seine. A ce moment-là,

7 En 1918, A 15 ans. Elle vit à Kiev en Ukraine. Peut-être écrit-elle des poèmes damour ? Sa première histoire ? Quelle mettra dans sa valise ? Destination Paris Et Irène,

8 Déjà engagé A la vie à la mort Pour la cause des enfants Sans doute heureux De leurs rires. Et en Pologne, Janusz Korczak

9 Z l a t a W a j s b e r g a 1 3 a n s. E l l e h a b i t e R a d o m e n P o l o g n e. H i l l P u l v e r m a c h e r a 1 4 a n s P e s a D a v i d m a n a 1 5 a n s I l s v i v e n t d a n s u n p e t i t v i l l a g e d e P o l o g n e, i n s o u c i a n t s … M a l g r é d e s r e g a r d s h a i n e u x.

10 Naissance du P arti National Socialiste Allemand Février 1920 Mais,

11 Ghetto qui nest pas encore synonyme de Cette même année, Samuel Chymisz, aujourd'hui 86 ans, voit le jour. Journée sans doute ensoleillée à Varsovie. En Pologne. Dans le ghetto. mort.

12 Cest aussi le métier quapprend Hill : Amzel Borenstajn voit le jour à Lipsko en Pologne. Il a un frère et une sœur. Son père est tailleur.

13 Extrait de Mein Kampf "Un groupe mène la lutte avec franchise, audace, et conscience de sa supériorité raciale. C'est le groupe des races de Seigneurs et de Guerriers. Elles affrontent la nature pour lui arracher sa nourriture et trésors du sol. (...) Mais elles savent aussi prendre le glaive en main si l'on menace leur liberté ou si les races inférieures refusent à leur descendance un espace vital (...). De ces races, la plus grande de toutes est la race allemande. (...). Une fraction restreinte, mais puissante, de la population mondiale a choisi le parasitisme. Feignant intelligemment de s'assimiler, elle cherche à s'établir parmi les peuples sédentaires, à priver ceux-ci du fruit de leur travail, à prendre le pouvoir. L'espèce la plus dangereuse de cette race est la juiverie." Le parti national socialiste obtient 12 députés :

14 Dora Bruder a 2 ans. Elle vit avec ses parents dans un petit hôtel à Clignancourt, Boulevard dOrnano… Cheveux bouclés, petit air malicieux...

15 Samuel a 8 ans hors du ghetto de Varsovie peut être entend-il « Sales juifs, yupins… »

16 Charlotte a 15 ans Déjà un seul rêve: Le CINÉMA

17 KRACK de Wall Street Crise économique mondiale 1929

18 Pendant ce temps-là, Irène donne naissance à Denise, sa première petite fille. Hill et Pesa ainsi que la famille du petit Amzel émigrent en France; pour une vie meilleure?...

19 députés nazis élus au Parlement Allemand par le peuple

20 Naissances de la petite Simone et du petit Léon. Moments magiques sans doute chez les Kadoshe et les Pulvermacher. Mais, carnet rose à Lyon et Metz

21 Janusz a 52 ans, toujours avec ses enfants. Zlata a 25 ans; elle déménage souvent… la peur peut-être ? Le temps passe en Pologne…

22 1932 : Hitler passe en revue la S.A(Section dAssaut) de Bavière

23 Lantisémitisme se déchaîne en Allemagne.

24 Pendant ce temps là en France, Charlotte Delbo milite aux jeunesses communistes. Elle a toujours le même rêve: Le CINÉMA

25 Peut-être que les parents du petit Michel Grinberg après avoir croisé leur regard pour la première fois, pensent à leur avenir …

26 30 Janvier 1933 Le Fürher, acclamé par la foule… Hitler devient chancelier.

27

28 1933 Chez Hill et Pesa, il y a larrivée de la petite Sarah mais ils la surnomment Raymonde… « cela fait moins juif »…

29 En France, Dora a 7 ans. Peut-être a-t-elle peur dune voix, celle entendue à la radio ce jour fatidique de 1933… Où Hitler affirme sa toute puissance.

30 1933 : Suppression des libertés fondamentales en Allemagne. J. Goebbels dans son journal « Der Angriff », avait écrit : « utiliser les armes de la démocratie pour la détruire».

31 Son plan a parfaitement fonctionné les citoyens ont voté: la dictature est démocratiquement mise en place. Le bruit des bottes résonne toujours et encore plus fort…

32 23 Mars 1933 : Ouverture de Dachau, premier camp de concentration Mesures anti-juives Boycott des magasins juifs Les Juifs sont chassés de la fonction publique.

33 13 juillet 1933 : Le parti nazi devient le parti unique.

34 Le destin de tous est scellé

35 Près de Lyon, comme toutes les semaines, la famille Kadoshe se rend à la synagogue et « comme le veut la tradition, jour du Shabbat, la maison est toujours ouverte pour les gens de passage.»

36 Bal populaire. Charlotte samuse à Paris. Son daccordéon. Elle valse, rayonnante, belle, tellement belle, tellement heureuse. 14 juillet 1933

37 Et peut-être, Irène emmène-t-elle Denise à son premier feu dartifice ?

38 A la même époque, Samuel découvre la France. Trop de haine, là-bas à Varsovie. Et seule, Zlata reste en Pologne.

39 Pendant ce temps-là, lAllemagne se nazifie…

40 En août 1934, Hitler concentre tous les pouvoirs entre ses mains: chancelier, chef détat du IIIème Reich et titre de Führer.

41 15 Septembre 1935: lois de NUREMBERG …tout mariage entre aryens et juifs est interdit…Le non respect de cette loi entraîne les travaux forcés. …est citoyen allemand exclusivement le ressortissant de sang allemand ou apparenté.

42 Le petit Michel Grinberg a 1 an. Il doit sûrement faire ses premiers pas, Ses parents le promènent peut-être, Tout fiers, aux Jardins du Luxembourg…

43 Mais lAllemagne nazie se prépare…

44 …au pire Equipement et armement modernisés Pas attendre plus longtemps

45 A LA GUERRE

46 Pendant ce temps,1936, en France Même époque, Zlata fuit la Pologne, rencontre M. Botie, lépouse… Ils arrivent à Montceau les Mines… là où habitent également Hill et Pesa. Le Front Populaire Grèves. Espoir dune vie meilleure … Tous fiers de devenir français.

47 FRONT POPULAIRE toujours… Les accords de Matignon Liberté dadhérer à un syndicat Augmentation des salaires Délégué du personnel…

48 … Les congés payés A i r d e f ê t e E s p o i r

49 1936 toujours Mussolini En Espagne, la république meurt … En Italie, les bottes fascistes exultent Mais ailleurs … Franco

50 Chez les Kadoshe, les réfugiés espagnols, les républicains sont accueillis avec générosité: « Chez eux, lentraide et la solidarité ne sont pas des mots en lair… »

51 Ossi, petit enfant tzigane, vient de naître entre Vienne et Salzbourg. 1936, toujours Il est bercé par le roulis de la roulotte, inconscient de la tragédie à venir.

52 1938 LAnschluss : invasion et annexion de lAutriche par Hitler Ossi, 2 ans et toute sa famille entament une fuite éperdue vers la France, « la France des droits de lhomme ». Sans doute sent-il quil y a quelque chose. Sa famille et lui seraient-ils trop différents …

53 …de « la famille aryenne » ? DANGER pour Ossi…

54 1938: Conférence de Munich Chamberlain Hitler Daladier Cèdent les Sudètes à

55 Samuel 18 ans Irène 35 ans Dora 12 ans Charlotte 25 ans Janusz 60 ans Sans doute, attendent-ils le résultat de la conférence de Munich à la radio ?... Hill et Pesa 34 et 35 ans Amzel 16 ans Zlata 33 ans Et les petits, Simone Ossi Michel

56 Certains y croient, dautres non… Vive la paix !

57 Il est possible que ces accords de Munich viennent assombrir son rêve de toujours, enfin réalisé : Charlotte, elle, ny croit pas ! le cinéma et travailler avec Louis Jouvet.

58 « quil y a quelque chose de bizarre dans lair », que même Morgan et Gabin narrivent pas à faire oublier… 1938 en France Simone se souvient :

59 9 novembre 1938 : nuit de cristal en Allemagne … La guerre est imminente Dernier acte

60 Bientôt, les barbelés à Auschwitz, Treblinka…

61 Dora a 12 ans. « Elle porte une robe et des socquettes blanches ». « Une autre photo : Dora et sa mère. Elles portent toutes les deux une robe noire à col blanc ». Noir comme la mort… leur avenir

62 1 er septembre 1939 : les nazis envahissent la Pologne. Cavalerie Polonaise Chars - Tanks Allemands

63 En Pologne, Janusz et ses enfants subissent les persécutions des nazis. Mais pour ses enfants, il refuse dimmigrer en Palestine. Il refuse de les abandonner.

64 La France en guerre Débâcle Exode

65 Hill sengage comme volontaire étranger pour défendre la France, son pays comme beaucoup dautres.

66 Juin 1940 : Dora est pensionnaire au Saint Cœur de Marie. « Les élèves et les sœurs quittent Paris et se réfugient en Maine-et-Loire. Elles ont suivi le long cortège des réfugiés sur les routes. » Michel a 6 ans. Comprend-il ce qui se passe ?

67 17 juin 1940, Pétain demande larmistice qui sera signé le 22 juin. Philippe Pétain Car selon lui : « depuis 1918 lesprit de jouissance la emporté, on a revendiqué plus quon a servi, on a voulu épargner leffort ».

68 Simone raconte : « Mes parents me rassurent : lEtat Français nous protégera, puisque nous sommes français. »

69 Lappel du Général De Gaulle le 18 juin 1940… Charlotte Delbo sans doute, est en colère. Mais peut-être entend-telle à la radio depuis Londres…

70 18 Juin 1940 Appel du Général De Gaulle « Quoi quil arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas séteindre et ne séteindra pas. »

71 En France, le 10 juillet 1940 : LAssemblée Nationale vote les pleins pouvoirs à Pétain… « Fin de la Troisième République et de la démocratie en France. »

72 Trahison du symbole de la France, terre dAsile, terre daccueil : Pétain Hitler Poignée de main de Montoire trahison des Tziganes trahison des réfugiés espagnols trahison des populations de confession juive… trahisons qui conduisent au crime contre lhumanité, au GENOCIDE.

73 La France de Vichy diffuse sa haine « Haine du juif » « Haine de létranger » « Haine du communisme » « Haine du parlementarisme »

74 Loi anti-juives en France « Relative à lapposition de la mention Juif sur les titres didentité délivrée aux Israélites français et étrangers. » « Le nombre des étudiants juifs admis dans les établissements denseignement supérieur ne peut excéder 3 % des étudiants non Juifs. » « Internement des juifs étrangers » « Port de létoile jaune » « Exclusion de certaines professions » « Exclusion des lieux publics » « Haine du juif »

75 « Parc à jeux Interdit aux juifs »

76 « Les juifs sont votre malheur »

77 Hill et Pesa : « Tous les jeudis, signalaient leur présence à la police. Un jour, on leur demanda de donner leur poste de radio ; et ils lont donné. Surtout ne pas se mettre hors la loi. » Avec le statut des juifs, créé par le gouvernement de Vichy, le rouage français de la Shoah est mis en place.

78 La collaboration et lantisémitisme se déploient toujours plus Rafles dont la rafle du 25 août 1941, à Paris

79 Amzel, convoqué au commissariat est interné au camp de Beaune La Rolande, puis à celui de Pithiviers. Samuel, suite à un examen de situation est envoyé au camp de Pithiviers Camp dinternement de Beaune la Rolande Camp dinternement de Pithiviers

80 Septembre 1941 C harlotte, révoltée par lassassinat dun de ses amis résistants est de retour en France. Elle sengage dans la résistance avec son mari. REFUS DE LA COLLABORATION FRANCAISE ET DE LOCCUPATION NAZIE QUI VONT EN SAMPLIFIANT…

81 Dora fugue, couvre-feu, froid glacial, « juive et mineure en cavale » Ses parents qui avaient caché son existence pour la protéger lancent un avis de recherche et préviennent la police. Dimanche 14 Décembre 1941

82 1942 Simone se souvient : « Un jour de 1942, il faut passer à la mairie, pour faire tamponner le mot JUIF sur nos papiers didentité. » Février 42 : Dora est raflée un soir de février, envoyée au camp des Tourelles à Paris, pour « infractions légères aux ordonnances en vigueur »

83 Lettres de dénonciation contre des « Juifs » « Sa présence dans ladministration est des plus suspectes » « aplomb insolent» « une enquête sévère demandée » « insigne « JUIF » »

84 « Ami, si tu tombes, un soldat sort de lombre » 1942 : Charlotte et son mari sont arrêtés en mars. Lui est fusillé au Mont Valérien le 23 mai Elle, est envoyée à la Prison de la Santé à Paris.

85 « Trois gendarmes français tambourinèrent à la porte pour me demander de dire au revoir à mes parents. Des gares, jen avais déjà vu, des trains aussi. Mais là, tout était différent. Je me souviens seulement de la paille qui séchappait des wagons à bestiaux... Soudain je les ai vus, Papa et Maman… Les adieux nont pas duré plus de cinq minutes. » « Et puis arrive le mois de juillet 1942 » Zlata est arrêtée également, et part en direction du camp de Pithiviers par le même train. A Montceau-les-Mines, Sarah Pulvermacher se souvient :

86 Denise, la fille dIrène se souvient : « Ce matin de juillet 1942, je me rappelle quil faisait très beau; Jai entendu devant la maison, une voiture sarrêter, et des bruits de bottes… Mes parents sont venus me chercher... Je revois leurs visages très pâles, et jai vu que maman avait une petite valise à la main. Maman ma dit quelle partait en voyage quelques jours. Il y a eu un baiser léger, léger …Puis jai entendu encore les bottes, la porte, la portière de la voiture, et puis plus rien, plus jamais rien. » Direction Pithiviers D e r n i e r b a i s e r l é g e r P o u r D e n i s e S i l é g e r … s o u v e n i r ?

87 16 Juillet 1942 Des milliers de « juifs étrangers » arrêtés. Certains iront prendre la place de Samuel, Irène, Pesa, Hill avant de les rejoindre derrière « les barbelés de la mort ». Rafle du Vel dHiv, à Paris, et dautres rafles ailleurs

88

89 Destination AUSCHWITZ par le convoi n°6. Samuel, Irène, Hill, Pesa, Amzel… Leur sort est réglé. Il faut faire de la place dans les camps dinternement de Pithiviers, de Drancy… Pour la première fois, des enfants de moins de 15 ans sont déportés ! 17 juillet 1942…

90 Et en Pologne, à Varsovie, dans le ghetto. Janusz Korczak et « ses » enfants sont déportés. Destination « Les enfants ne pleuraient pas, car Janusz était à leurs côtés » Treblinka 12 août 1942

91 18 septembre 1942 : déportation de Dora Bruder convoi n°34 Encore et toujours Destination AUSCHWITZ

92 21 septembre 1942 : déportation du petit Michel Grinberg, avec sa mère. Convoi n°35 : ils ont été arrêtés, lui et sa mère, en voulant franchir la ligne de démarcation. Destination AUSCHWITZ

93 Convoi du 30 juin 1944 : déportation de Simone Kadoshe et de ses parents. Dénoncés. Mais avant, rencontre funeste avec Klaus Barbie dans les prisons lyonnaises… Destination AUSCHWITZ Convoi du 24 janvier 1943 : déportation de Charlotte Delbo

94 Et Ossi, : aucune date, plus rien. Simplement déporté à lâge de 7 ans, en 1943, enfant tzigane. Vie volée, plus de passé, barbarie nazie.

95 AUSCHWITZ II-BIRKENAU Charlotte Delbo : « ils attendent le pire, ils nattendent pas linconcevable »

96 Wagons à bestiaux surpeuplés, voyage interminable. Rien à boire, rien à manger ou si peu. Le voyage vers « linconcevable » commence

97 Tous y arrivent, à un moment ou à un autre, sauf Janusz et « ses » enfants, déportés à Treblinka, au nord de la Pologne.

98 A larrivée, le tri pour eux, qui ont survécu et tous les autres

99 Tri, encore et toujours … Les hommes Les femmes Par cinq ein, zwei, drei, vier, fünf… plus facile à compter

100 Tri encore, Les valides, dun côté De lautre, les autres, hommes et femmes affaiblis, jugés inaptes au « travail », les enfants…

101 Tout est en ordre, organisé, rationalisé

102 Nouveau tri à lentrée dAuschwitz II- Birkenau. Pour Ossi, camp B-II e, celui des tziganes Camp B-IId :celui des hommes. Camp B-IIc : celui des femmes juives hongroises Tout est toujours bien organisé : rationalisation

103 Charlotte, matricule « » Simone, matricule « A 8624 » Samuel matricule … Déshumaniser, tatouer les hommes comme des bêtes, et toujours organiser, rationaliser…

104 AUSCHWITZ I- AUSCHWITZ II-BIRKENAU, AUSCHWITZ III- MONOWITZ Auschwitz I Auschwitz II- Birkenau Camps de concentration et dextermination Travaux forcés Chambres à gaz et crématoires

105 Franchir les grilles dAuschwitz I : pour durer…un peu plus longtemps? Malgré le Mur de la Mort, lunique chambre à gaz, le crématoire, et le Bloc 11 Bloc 11 : septembre 1941 Premiers essais du gaz Zyklon B qui permet …

106 …lextermination massive des Juifs mise au point en 1942 et décidée à la Conférence de Wannsee… La solution finale, voulue par Hitler RECHERCHE DE LA PRODUCTIVITE DANS LA DESTRUCTION MASSIVE « DES INDESIRABLES ». CHAMBRES A GAZ DISSIMULEES EN DOUCHE CREMATOIRES Travaux forcés

107

108

109

110

111

112

113

114 Combien ont survécu ? Janusz, mort en déportation Irène, morte en déportation Ossi, mort en déportation Michel, mort en déportation Hill et Pesa, morts en déportation Zlata, morte en déportation Dora, morte en déportation Amzel, mort en déportation

115 3 seulement ont survécu

116 Charlotte, libérée le 23 avril 1945 à Ravensbrück, par la Croix Rouge, écrira de retour de déportation : A la dernière page de son livre, on peut lire : « aucun de nous naurait dû revenir. »

117

118 Seulement 3% des déportés français sont revenus 6 millions de Juifs assassinés

119 « Le monde est trop dangereux pour quon y vive ; non à cause des gens qui font le mal, mais à cause de ceux qui les laissent faire sans bouger. » Albert Einstein, physicien et militant des droits de lhomme

120 Ce diaporama a été réalisé par les élèves de Première Bac Pro Secrétariat, avec quelques textes délèves de Terminale Bac Pro Industriel du Lycée Professionnel Emilien Maillard dAncenis. Il a nécessité beaucoup dinvestissement et de temps de leur part. Nous les en remercions vivement, nous sommes fières de leur travail. Léquipe pédagogique Mai 2006

121 Avertissement Les textes de ce diaporama ont été rédigés par les élèves et leurs professeurs : nous tenons à préciser que la trame historique est véridique, alors que les textes sur les martyrs déportés ont été inspirés de leur histoire, en fonction des informations que nous avons pu trouver. Toute erreur, sur la trame historique, sur les biographies, toute atteinte à la personne seraient totalement involontaires de notre part, et seraient évidemment soumises à correction. Le but de ce diaporama est de participer et de sensibiliser au devoir de mémoire et en aucun cas, de porter atteinte à la dignité des personnes mentionnées. Sa diffusion ne répond à aucune visée commerciale. Il est destiné à un usage interne à la Cité Scolaire et à ses partenaires autour dAncenis (Loire-Atlantique).

122 Remerciements Merci à la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, présidée par Madame Simone Weil, ainsi quà la Région Pays de la Loire qui ont financé ce voyage détude. Merci au Mémorial de la Shoah à Paris, ainsi quaux membres de son personnel, qui nous ont accueillis, qui ont organisé les visites, les rencontres et qui ont veillé au bon déroulement de ces deux journées. Merci à lAssociation « Mémoires du Convoi n°6 », qui nous a permis de concrétiser notre projet en nous autorisant à mettre des noms et des visages sur des martyrs, parmi tant dautres, jusqualors inconnus. Merci à Samuel Chymisz davoir accepté de témoigner ce lundi 13 mars Merci à Jacques Zylbermine, déporté à Auschwitz et à Waldeck, notre guide polonais pour cette journée du 23 mars 2006.

123 Bibliographie * Informations historiques : Plusieurs manuels scolaires ont été utilisés dont : Histoire Géographie 3 ème Jean-Michel Lambin, Christian Bouvet Hachette Education, 1993 Histoire Géographie Seconde BEP Jacques Chapon, Michel Corlin Hachette Technique, 1998 Histoire Géographie Seconde BEP Jacques Bodineau, Frédéric Chauvaud Foucher, 1998

124 * Les principaux sites web consultés : * Plus particulièrement, des ouvrages sur Auschwitz, la Shoah, la déportation : REVUES « La Shoah » Hors-série Les Clés de lActualité Milan Presse « Les Français dans la déportation » TDC 244 du 29/05/1980 « La déportation » Les dossiers de lHistoire Décembre 1988 – N°67 LHumanité : le numéro du centenaire, Hors série

125 DOCUMENTAIRES Auschwitz : lhistoire dun camp dextermination nazi Clive A. Lawton Gallimard Jeunesse « Jai vécu les camps de concentration » Véronique Guillaud Bayard Jeunesse De la discrimination à lextermination : histoire de la Shoah Clive A. Lawton Gallimard Jeunesse « Dites-le à vos enfants : histoire de la Shoah en Europe » Stéphane Bruchfeld, Paul Levine Pocket LAllemagne nazie : la haine au pouvoir Corinne Maier Milan, Les Essentiels

126 SITE WEB site qui permet de retrouver des documents sur les déportés (n° de convoi, dates, photos…) De la Resistance à la déportation Agence Technique Culturelle Régionale de Bretagne Fédération Nationale des Déportés et Internés, 1968

127 Pour les témoignages ou les informations personnelles : * Charlotte Delbo Pour les citations : Aucun de nous ne reviendra Charlotte Delbo Les Editions de Minuit, 2003 Le convoi du 24 janvier Les Editions de Minuit, 1995 Pour les photos et pour sa biographie : * Simone Lagrange, née Kadoshe Pour son témoignage et les photos de la famille Kadoshe : « Jai vécu les camps de concentration » Véronique Guillaud Bayard Jeunesse * Dora Bruder Pour son histoire et son parcours reconstitué : « Dora Bruder » Patrick Modiano Gallimard * Michel Grinberg Lhistoire du petit Michel Grinberg est racontée dans le livre « Le secret » Philippe Grimbert Grasset

128 *Janusz Korczack Pour sa biographie et les photos : * Ossi Stojka Pour sa biographie et sa photo * Samuel Chymisz, Hill et Pesa Pulvermacher, Amzel Borenstajn, Irène Némirovsky, Zlata Wajsberg Pour les photos, leurs témoignages ou celui de leur famille : « Convoi n°6, destination Auschwitz 17 juillet 1942 » Association Convoi n°6, Antoine Mercier Editions Le Cherche-Midi Merci à Alexandre Boricki qui nous a autorisé à exploiter dans ce livre les documents nécessaires à la construction de ce diaporama. Merci au témoignage de Sam.

129 Fin


Télécharger ppt "MémoireS. LE NAZISME A Ce diaporama sinscrit dans un travail de mémoire pour que toutes les victimes de la barbarie nazie ne soient jamais oubliées. Nous."

Présentations similaires


Annonces Google