La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Quelques Indicateurs sexués de santé au travail dans le secteur sanitaire et social  Effectifs du secteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Quelques Indicateurs sexués de santé au travail dans le secteur sanitaire et social  Effectifs du secteur."— Transcription de la présentation:

1 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Quelques Indicateurs sexués de santé au travail dans le secteur sanitaire et social  Effectifs du secteur : 3,2 millions de salariés en France métropolitaine (soit 13,4% de l’emploi salarié) (source Insee 2011)  salariés en Languedoc-Roussillon (15,7% de l’emploi salarié régional)  Secteur d’activité fortement féminisé (80% de femmes)  Composé de deux grands secteurs :  Activité pour la santé humaine (45% des salariés)  Hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement (55% des salariés).

2 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer  questionnaires principaux ont été remplis par des salariés du secteur sanitaire et social.  Ils représentent 2,6 millions de salariés, soit 85% des effectifs du secteur. Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels

3 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Au moins une contrainte physique intense* :  44% des salariés du secteur ressentent au moins une contrainte physique intense (soit 7 points de plus que la moyenne tous secteurs confondus).  Dans ce secteur, les femmes sont plus fortement touchées (46% le déclarent contre 36% chez les hommes).  Il n’y a pas de différence notable entre secteur privé et secteur public.  (auxiliaires puéricultrices, aides soignants, infirmiers, aides à domicile) * - Indicateur synthétique prenant en compte : position debout ou piétinement 20 h ou plus par semaine, manutention manuelle de charges 20 h ou plus par semaine, gestes répétitifs 10 h ou plus par semaine, vibrations transmises aux membres supérieurs 10 h ou plus par semaine, contraintes posturales 2 h ou plus par semaine (à genoux, bras en l’air, accroupi ou en torsion).

4 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Manutentions manuelle de charges 10h ou plus par semaine :  Pas de différence notable entre secteur sanitaire et social et l’ensemble des secteurs d’activité (12,3% contre 10,1%).  En revanche, dans ce secteur, cet indicateur est fortement ressenti chez les femmes du public. 17,5% le déclarent, contre 10% chez les hommes du secteur public, et 9,5 chez les femmes du secteur privé) (Aides soignant, infirmiers spécialisés, employés de la restauration)

5 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Travail de nuit (entre minuit et 5heures), même occasionnellement  19,1% des salariés du secteur ont travaillé de nuit (+4,5 points de plus que pour l’ensemble tous secteurs d’activité confondus).  Dans le secteur sanitaire et social, 28,7% des hommes ont travaillé de nuit (contre 19% des femmes). L’écart « homme/femme » est le plus important parmi les professions telles que agents hospitaliers (+21 pts), infirmiers spécialisés(+26pts), médecins hospitaliers(+38pts), ambulanciers(+30). Cet écart est plus faible chez les infirmiers en soin généraux (+5pts), et chez les aides- soignants(+8pts).

6 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Plus de 40h travaillées la semaine précédente:  13% des salariés du secteur ont travaillé plus de 40h la semaine précédente (soit 4 points de moins que la moyenne tous secteurs d’activité confondus).  Les femmes du secteur sont 11% à subir cette contrainte horaire (contre 21% pour les hommes).  Les femmes du secteur public sont 16,4% à avoir travaillé plus de 40h (contre 7% dans le secteur privé).

7 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Ne pas disposer d’au moins 48h consécutives de repos au cours d’une semaine :  19% des salariés du secteur ne dispose pas de 48h consécutives de repos au cours d’une semaine.(15% tous secteurs confondus)  Les femmes du secteur sanitaire et social et dans le public sont 22% à subir cette contrainte horaire (contre 12% pour les femmes du secteur public tous secteurs d’activité confondus).  (aides soignants, infirmiers, agents de services hospitalier, aides médico- psychologique)

8 Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Sumer (quelques indicateurs)  Influence de la structure des emplois sur les résultats Structure des emplois selon la profession et catégorie socioprofessionnelle et le sexe (en %) HommesFemmes Infirmiers en soins généraux, salariés 510,5 Aides-soignants (de la fonction publique ou du secteur privé) 5,914,6 Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales 1,812,9 Agents de service hospitaliers (de la fonction publique ou du secteur privé) 1111,5 Personnels administratifs de catégorie A des collectivités locales et hôpitaux publics (hors Enseignement, Patrimoine) 6,12,7 Médecins hospitaliers sans activité libérale 2,30,7 source : sumer  Les professions les plus sensibles aux différentes contraintes (physiques ou horaires) sont souvent celles où la population féminine est surreprésentée (infirmier, aides-soignants, aides à domiciles, etc.).  Cette sur – représentation a évidemment une influence sur les résultats par sexe de ce secteur.


Télécharger ppt "Préfecture de la région Languedoc-Roussillon Quelques Indicateurs sexués de santé au travail dans le secteur sanitaire et social  Effectifs du secteur."

Présentations similaires


Annonces Google