La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 CIGOS 2010 Philippe BISCH Conception et construction parasismiques des immeubles de grande hauteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 CIGOS 2010 Philippe BISCH Conception et construction parasismiques des immeubles de grande hauteur."— Transcription de la présentation:

1 1 CIGOS 2010 Philippe BISCH Conception et construction parasismiques des immeubles de grande hauteur

2 2 CIGOS 2010 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES Situation réglementaire en France : Lois du 22 juillet 1987 et du 2 février 1995 Décret du 22 octobre 2010 modifiant le décret du 14 mai 1991 Décret « zonage » du 22 octobre 2010 Arrêté bâtiment du 22 octobre 2010

3 3 CIGOS 2010

4 4 Nouvel Arrêté « bâtiment » : En France, les immeubles de hauteur supérieure à 28m sont classés en catégorie III et doivent être justifiés avec l’Eurocode 8 dans les zones 2 à 5

5 5 CIGOS 2010 LA NORMALISATION PARASISMIQUE SAN FRANCISCO 1906 MESSINE 1908  CODES DE PREMIERE GENERATION ACCELERATIONS HORIZONTALES DE L’ORDRE DE 0,1g LONG BEACH 1933  0,5g  DISSIPATION D’ENERGIE  CODES DE SECONDE GENERATION (PS69 EN FRANCE) AMPLIFICATION DUE AU COMPORTEMENT DYNAMIQUE DES OUVRAGES PRISE EN COMPTE DE LA DISSIPATION D’ENERGIE PAS DE DIFFERENCIATION DE COMPORTEMENT DES DIFFERENTS MATERIAUX ET DIFFERENTS TYPES DE CONTREVENTEMENT

6 6 CIGOS 2010 EL ASNAM 1980  INSUFFISANCES DES PS69 (DETAILS CONSTRUCTIFS)  ADDENDA DE 1982  CODES DE TROISIEME GENERATION (PS92 EN FRANCE) APPROCHE SEMI-PROBABILISTE DE VERIFICATION DE LA SECURITE (« DIRECTIVES COMMUNES » DE 1979) PRISE EN COMPTE DE LA DISSIPATION D’ENERGIE SELON LE TYPE DE CONTREVENTEMENT ET LE TYPE DE MATERIAU UTILISE ELARGIR LE CHAMP D’APPLICATION DES REGLES : GEOTECHNIQUE, DIFFERENTS ELEMENTS STRUCTURAUX

7 7 CIGOS 2010  L’EUROCODE 8 EST A LA JONCTION ENTRE LES CODES DE 3 EME GENERATION ET LES CODES DE 4 EME GENERATION PLUS FIABILISTES PLUS PERFORMANCIELS MEILLEURE MAITRISE DES DIFFERENTES COMPOSANTES DU COMPORTEMENT SISMIQUE (DISSIPATION D’ENERGIE) METHODES DE JUSTIFICATION EN DEPLACEMENT ETC !

8 8 CIGOS 2010 LES OBJECTIFS DE COMPORTEMENT  DEFINIR UN NIVEAU DE PERFORMANCE DE SECURITE QUI PROCURE UNE SECURITE SUFFISANTE POUR LES PERSONNES VIS-A-VIS D’EVENEMENTS SISMIQUES APPROPRIES  DEFINIR UN NIVEAU DE PERFORMANCE ECONOMIQUE QUI PROCURE UNE PROTECTION SUFFISANTE DES BIENS VIS-A- VIS D’EVENEMENTS SISMIQUES APPROPRIES  DEFINIR UN NIVEAU DE PERFORMANCE FONCTIONNEL QUI PERMETTE LA CONTINUITE DE L’USAGE DU BATIMENT VIS-A- VIS D’EVENEMENTS SISMIQUES APPROPRIES

9 9 CIGOS 2010 L’ACTION SISMIQUE Une accélération au rocher définie par zone Des spectres normalisés par zone

10 10 CIGOS 2010 LE COMPORTEMENT DYNAMIQUE DES IMMEUBLES DE GRANDE HAUTEUR Bon comportement lors des séismes de Loma Prieta, en 1989, de Northridge, en 1994 (par exemple) Approximation de la période fondamentale : T  0,05 h 3/4

11 11 CIGOS 2010 MÉTHODES DE CALCUL Linéaires équivalentes (classiques) avec coefficient de comportement Multimodale spectrale Forces latérales ► insuffisante pour un IGH Chronologique Modèle de calcul d’IGH par IOSIS INDUSTRIES Non linéaires Chronologique Poussée progressive ► intéressante

12 12 CIGOS 2010 LE COMPORTEMENT DUCTILE Un bon dimensionnement vise à assurer la résistance des matériaux constitutifs et à maintenir leur ductilité et un comportement stable au cours des cycles ESSAI CSTB + IOSIS

13 13 CIGOS 2010 Types d’éléments Types de structures COEFFICIENT DE COMPORTEMENT Classe de ductilité Régularité Dispositions constructives

14 14 CIGOS 2010 CLASSES DE DUCTILITÉ POUR LE BÉTON ARMÉ Mur en béton armé3 à 4 Portique en béton armé 4,5  u /  1 Maçonnerie porteuse chaînée2 à 3 Croix de St André métallique4 Cadres métalliques 5  u /  1 Charpente en bois2 à 4

15 15 CIGOS 2010 LE DIMENSIONNEMENT EN CAPACITÉ  objectifs : imposer la position des zones dissipatives empêcher les ruptures fragiles Photo Philippe Bisch empêcher la formation de mécanismes instables

16 16 CIGOS 2010  moyens : dimensionnement des éléments non-dissipatifs prenant en compte la capacité résistante des zones dissipatives

17 17 CIGOS 2010 Quelques aspects d’une bonne conception Maîtrise de la stabilité d’ensemble Maîtrise des comportements d’ensemble Maîtrise de la ductilité d’ensemble Maîtrise de la résistance des éléments Maîtrise de la stabilité locale Maîtrise de la ductilité locale Maîtrise des comportements de niveaux particuliers

18 18 CIGOS 2010 Maîtrise de la stabilité d’ensemble

19 19 CIGOS 2010

20 20 CIGOS 2010 Maîtrise des comportements d’ensemble

21 21 CIGOS 2010 LA REGULARITE EN PLAN Photo Philippe Bisch

22 22 CIGOS 2010

23 23 CIGOS 2010 Maîtrise des comportements de niveaux particuliers

24 24 CIGOS 2010

25 25 CIGOS 2010 LA REGULARITE EN ELEVATION

26 26 CIGOS 2010 Maîtrise de la résistance et de la ductilité

27 27 CIGOS 2010 Maîtrise de la stabilité locale

28 28 CIGOS 2010 Une conception non ductile mais efficace

29 29 CIGOS ,5 mm 1 MN 1,52 s 0,05 g Système d’isolation 4,6 mm 4,7 MN 0,1s0,25 s 1,96 g SaSa 0,25 g 0,1g T

30 30 CIGOS 2010 La bonne conception de détail

31 31 CIGOS 2010


Télécharger ppt "1 CIGOS 2010 Philippe BISCH Conception et construction parasismiques des immeubles de grande hauteur."

Présentations similaires


Annonces Google