La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

École d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL La ductilité et la dissipation Principes Capacity design Rendre ductile.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "École d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL La ductilité et la dissipation Principes Capacity design Rendre ductile."— Transcription de la présentation:

1 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL La ductilité et la dissipation Principes Capacity design Rendre ductile –Modes de sollicitation : la chasse au cisaillement Poteaux courts, niveaux décalés descentes en baïonnette Systèmes poteaux-dalles –Matériaux et dispositions constructives Coefficient de comportement

2 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Principes Accommoder les déplacements La force d origine sismique dépend de la structure (raideur, masse, seuil de plasticité, hystérésis matériau). En réalité, il s agit plutôt pour la structure d être capable de dissiper ou d évacuer l énergie transmise par le séisme. La qualité majeure à développer est donc la capacité à accommoder des déformations non-linéaires importantes sans perte de résistance. Écrêter les efforts pour dissiper l énergie FeFe FdFd Le lieu et l ordre d apparition des non-linéarités doivent être maîtrisés, avec objectif de protéger les éléments cruciaux, et de distribuer les déformations non-linéaires.

3 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Capacity design Des éléments précis du système de contreventement latéral sont sélectionnés, conçus et dimensionnés pour dissiper l énergie sous des déformations imposées sévères. On les appèle rotules plastiques. Dimensionnement pour un niveau de résistance et une ductilité. Protéger contre les modes de ruine fragiles : cisaillement, perte d ancrage, instabilité. Les autres éléments sont protégés de la ruine en leur conférant une résistance supérieure à l effort correspondant à l atteinte de l effort maximal des rotules plastiques. Ces zones doivent rester élastiques quelle que soit l intensité du séisme : on leur applique donc des dispositions constructives conventionnelles.

4 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Capacity design Il faut Choisir un mécanisme cinématique par le développement d un certain nombre de rotules plastiques. Ce mécanisme est choisi de sorte à obtenir une ductilité d ensemble (déplacement global, par exemple) avec une demande de ductilité locale la plus faible possible. AÏE ! << 2

5 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Capacity design - voiles La France Les Autres

6 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Rendre ductile Modes de sollicitation : la chasse au cisaillement: –poteaux courts, niveaux décalés –descentes en baïonnette –Systèmes poteaux-dalles Matériaux et dispositions constructives

7 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Poteaux courts Les poteaux courts travaillent et ruinent en cisaillement, et sont donc intrinsèquement fragiles. Pas de plateau plastique Boucles pincées: peu d énergie dissipée Déplacement Force

8 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Poteaux courts PB n°1 : elles sont plus courtes, donc plus raides et attirent plus de forces PB n°2 : elles sont courtes, donc travaillent en cisaillement et sont fragiles

9 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Dispositions constructives Maçonnerie –Chaînages Béton –Confinement latéral –Ancrages suffisants –Chaînages des angles Portiques

10 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Le confinement pour accroître la ductilité Ruine du premier étrier Déformation contrainte Béton confiné Béton non confiné

11 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Portiques en béton armé : le noeud Le nœud est la zone critique des portiques. Un soin particulier doit être apporté à son dimensionnement. Mêmes exigences que les colonnes en plus sévère, plus la condition d ancrage des aciers de flexion.

12 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Dégradation sous chargement monotone Nœud intérieur Nœud extérieur

13 école d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL Ferraillages typiques


Télécharger ppt "École d architectu re de l yon les grands ateliers de lisle dabeau F. Fleury - EAL La ductilité et la dissipation Principes Capacity design Rendre ductile."

Présentations similaires


Annonces Google