La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Je sais, vous allez me dire que j’ai souvent de drôles de conclusions. Cela vient de mon étourderie ! Lorsque je prie, que je réfléchis, que je médite,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Je sais, vous allez me dire que j’ai souvent de drôles de conclusions. Cela vient de mon étourderie ! Lorsque je prie, que je réfléchis, que je médite,"— Transcription de la présentation:

1

2

3 Je sais, vous allez me dire que j’ai souvent de drôles de conclusions. Cela vient de mon étourderie ! Lorsque je prie, que je réfléchis, que je médite, mes idées vont sur une autre route que je n’avais cer- tes pas prévue ! Ce jour-là, comme le plus sou- vent, je commençais par présenter à mon Père et votre Père ma famille, mes amis, mes internau- tes, toutes les personnes que je connais, tout ça en bloc, rassurez- vous ! Et, comme aussi le plus sou- vent, je terminais en lui deman- dant, puisqu’Il veut que tout pas- se par nous, en lui demandant…

4 À ce stade, je suis toujours un peu embarrassée pour formuler ma demande, même si je sais que Dieu comprend ma demande avant même que je la dise. Enfin, je finis par lui demander d’en- voyer, en ce jour, un peu, une étincelle de bonheur, ou de bien- être, ou d’allègement à chacun de ses enfants sur la terre. Je sais que Dieu, dans son amour, nous veut entièrement libres. Il n’impose rien, ni le malheur, ni le bonheur. Je sais aussi la force de la prière d’intercession. Je sais que d’une façon ou d’une autre, il nous exauce.

5 Là, je me suis complètement per- due, et je suis, une fois de plus, partie dans mes rêveries. J’ai pensé que, pour Dieu qui était Dieu, c’était si peu ! - Tout de même, seigneur, pour toi, c’est bien plus facile que pour un scout ou un éclaireur de faire sa B.A. (Bonne action)! Ne pourrais- tu le faire tous les jours, comme eux font leur B.A. ? Mais pourquoi te le demander à toi, si nous ne faisons rien, ou pas grand-chose, nous-mêmes ? Un petit bout de prière de temps en temps, ce n’est pas cela qui peut changer le monde…

6 Chacun de nous devrait faire une B.A. par jour. Déjà, ce serait un début, cela montrerait à Dieu no- tre bonne volonté. Une B.A., une bonne action, c’est quoi ? C’est, c’était un effort con- senti par amour de Dieu mais tourné vers les hommes : un ser- vice, un sourire… Mais est-ce vraiment "une bonne action" que tu nous demandes ? Quelque chose que l’on fait parce qu’il faut le faire, en somme… Et, comme nous faisons une bonne action, nous sommes un peu fiers de nous, en somme…

7 Où est l’amour, dans tout cela, je me le demande. Cet amour que le père répand sur nous, pour que nous le reportions sur nos frères ? J’imagine parfois l’humanité comme ces pyramides de ver- res à champagne qui se rem- plissent par effet de cascade lorsqu’on vide la bouteille dans le verre du haut. Une cas-cade d’amour ! Quelle belle image ! Quelle différence avec une "Bonne Action" que l’on fait pour se conformer à un règlement !

8 Vous ne voyez pas bien la différence ? Cela m’a fait réfléchir aussi. Je pense que, si l’on verse de l’argent à une association humanitaire, on fait une bonne action. Une B. A. qui libère notre conscience. Nous avons fait ce que nous avons pu, nous avons fait notre devoir, nous sommes tranquilles ! Mais, si nous faisons, ne serait-ce que quelques heures, du bénévolat, si, au lieu de prendre simplement sur notre argent, nous prenions de notre temps pour une visite, pour aider le petit voi- sin à ses devoirs, que sais-je ? Alors, nous faisons un acte d’amour (A. A.).

9 Je ne méprise pas, je ne diminue pas la B.A. La pratique de cette coutume a certainement sensibilisé beaucoup de jeunes aux besoins des personnes qui les entouraient. Et je suis sûre qu’ils en ont gardé une ou- verture d’esprit et une sensibilité accrues. Je suppose aussi, bien que je ne connaisse pas vraiment le milieu scout, que des expli- cations leurs étaient données pour qu’ils aillent plus loin.

10 Alors, si chacun de nous, qui nous disons chrétiens et som- mes surtout prompts à criti- quer ou colporter quelque mé- disance, si chacun de nous, faisait un acte d’amour, un vrai, un acte désintéressé, et peut- être justement en faveur de la personne que nous al-lions critiquer ? Non pas une B.A. mais une A.A., une vraie action d’amour, pour être vraiment fils et filles de ce Dieu d’amour qui nous a aimés le premier…

11 Nous sommes emplis d’idées sublimes. Nous serions prêts à souffrir le martyre pour dire à Dieu notre amour. Et accessoirement pour montrer notre héroïsme à la face du monde !!! Mais une petite action sans éclat apparent, un acte d’amour tout simple, tout bête, qui ne nous vaudra même pas l’admiration de notre entourage et qu’il faudra réitérer encore et encore, car l’amour de Dieu est inépuisable, et nous sommes faits à son image. Alors, où est notre amour pour nos frères ?

12 Aimer nos frères. Les aimer en ac- tes, et non plus en paroles ou en vagues prières. Faire preuve d’in- vention, d’imagination, pour al-ler à la rencontre de leurs besoins sans heurter leur sensibilité… Ne serait-ce pas le meilleur moyen de nous montrer dignes fils de ce Dieu qui a eu assez d’audace et d’amour pour nous dire que nous étions ses enfants bien-aimés ? Un acte d’amour, gratuit, anony- me, désintéressé mais qui nous donne tant en partage… Alors, on y va… tous ensemble et dans l’Amour du Père ?

13 Broderies trouvées sur Internet Masques offerts par Françoise Mastin, mis avec PhotoFiltre Musique : Les plus eaux airs de chorale : Tece voda, tece Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Je sais, vous allez me dire que j’ai souvent de drôles de conclusions. Cela vient de mon étourderie ! Lorsque je prie, que je réfléchis, que je médite,"

Présentations similaires


Annonces Google