La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SGBD orientés Objet Standards : OMG et ODMG. Object Management Group Eléments fondamentaux : Consortium industriel à but non lucratif fondé en 1989 Objectif.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SGBD orientés Objet Standards : OMG et ODMG. Object Management Group Eléments fondamentaux : Consortium industriel à but non lucratif fondé en 1989 Objectif."— Transcription de la présentation:

1 SGBD orientés Objet Standards : OMG et ODMG

2 Object Management Group Eléments fondamentaux : Consortium industriel à but non lucratif fondé en 1989 Objectif : gérer les normes relatives aux objets. Composition : plus de 400 membres dont Sun microsystems, Borland, Hitachi, Unisys, Oracle etc. Contrairement à l’ISO, ANSI et IEEE, OMG n’est pas une organisation de normalisation reconnue, Son but : développer des recommandations sous formes de standards de fait, qui pourrait éventuellement déboucher sur des normes.

3 Les domaines de standardisation Objets d’applicationUtilitaires communs Traitement de texte Feuille de tableur Aidecourriel Navigateur CAO OBJECT REQUEST BROKER Services d’objets Stockage Gestion de transactions Requêtes Gestion de versions Sécurité

4 Le modèle objet de l’OMG Le modèle Objet OM: modèle abstrait portable fonctionnant comme suit : Demandeur Object Request Broker Fournisseur1 Fournisseur2 Demande Message

5 OMG : ORB : courtier de requêtes d’objet, le service d’objets, les utilitaires communs L’ORB est une voie de communication distribuée: il gère la distribution des messages parmi les objets d’application, vers les fournisseurs de services. Objectif : mettre en place une interopérabilité parmi les applications en environnement distribué et interconnecter les objets multiples Les services d’objets : ils fournissent les fonctions essentielles qui réalisent les fonctionnalités fondamentales de l’objet. Les utilitaires communs : ils comprennent un ensemble de taches que de nombreuses applications doivent accomplir: utilitaires en domaines horizontaux, et en domaine verticaux ( affichage, agent mobile, etc.)

6 CORBA: Common Object Broker Architecture Objectif : Définit l’architecture des environnements qui se fondent sur ORB. Plusieurs versions : CORBA 2.0 en 1994, CORBA 2.1 en 1997, CORBA 2.2 en 1998, CORBA 2.3 en Composantes : Un langage de définition d’interface IDL, Un modèle de type Un annuaire d’interface Un adaptateur d’objets etc.

7 CORBA: Common Object Broker Architecture ORB Client Objet ciblé Tickets en IDL Dynamic invocation interface (DII) Annuaire d’Interfa ce Squelette en IDL Dynamic squeleton Interface(DSI) Adaptateur d’objet

8 CORBA IDL : permet la description d’interfaces de classes indépendantes de tout SGBD et de tout langage de programmation. Il existe un compilateur IDL pour chaque langage de programmation: un compilateur IDL génère trois fichiers : Un entête (header) qui se place à la fois chez le client et sur le serveur Un fichier source destiné au client contenant les tickets (stubs: liste des services publiés) de l’interface qui servent lors d’envoi de requêtes au serveur.(voir invocation statique) Un fichier source destiné au serveur contenant les squelettes complétés sur le serveur de manière à fournir le comportement exigé. Un annuaire d’interface (Interface repository) : toute application cliente peut interroger l’annuaire d’interfaces pour obtenir toute la description des interfaces de tous les objets inscrits.

9 CORBA CORBA propose deux mécanismes pour déposer des requêtes auprès des objets: Les invocations statiques à l’aide de tickets et de squelettes spécifiques à une interface Les invocations dynamiques à l’aide de la DII. Invocation dynamique: Le client n’est autorisé à identifier les objets et leurs interfaces que lors de l’exécution et donc à construire et invoquer ces interfaces par le biais de l’annuaire d’interfaces qui remferme les spécifications de tous les objets et services qu’ils fournissent. Du coté serveur, le DSI qui va livrer les requêtes à l’ORB alors que lors de la compilation il ne disposait d’aucune connaissance de l’objet apr un mécanisme de substitution de la spécification de l’interface IDLpar une interface qui assure l’accès aux paramètres de l’opération grâce aux informations présentes dans l’annuaires d’interfaces.

10 CORBA Adaptateur d’objets: Il constitue la principale voie par laquelle l’implémentation d’un objet côté serveur accède aux services fournis par l’ORB. Fonctionnalités: inscription des implémentations des objets, génération et interprétations des références aux objets, des invocations statiques et dynamiques des méthodes, etc.

11 Norme de données OBJET ODMG ODMG : Object Data Management Group: constitué de SUN Microsystems, eXcelon Corporation,Objectivity Inc.,,POET Software, Computer Asociates et Versant Corporation Les composants essentiels de l’architecture de l’ODMG pour un SGBDOO comporte : Un modèle objet (OM) Un langage de définition d’objet équivalent au LDD des SGBD conventionnels (ODL) Un langage de requêtes objet avec une syntaxe semblable à SQL (OQL) Les liaisons avec les langages C++, Java et Smaltalk.


Télécharger ppt "SGBD orientés Objet Standards : OMG et ODMG. Object Management Group Eléments fondamentaux : Consortium industriel à but non lucratif fondé en 1989 Objectif."

Présentations similaires


Annonces Google