La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dominique TRISTANT CEREOPA / AGROPARISTECH Le Bilan énergétique: outil de conduite ? Exemple du projet Grignon Énergie Positive.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dominique TRISTANT CEREOPA / AGROPARISTECH Le Bilan énergétique: outil de conduite ? Exemple du projet Grignon Énergie Positive."— Transcription de la présentation:

1 Dominique TRISTANT CEREOPA / AGROPARISTECH Le Bilan énergétique: outil de conduite ? Exemple du projet Grignon Énergie Positive

2 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre 33 chantiers, avec chacun un Comité Opérationnel Comop 14 : Agriculture biologique ( 6 % SAU en 2012, 20% en 2020) Comop 15-1 : Ecophyto 2018 (réduire de moitié l’usage des pesticides en 10 ans) Comop 15-2 Certification des exploitations Comop 15-3 Performance énergétique des exploitations (30% à faible dépendance) Grenelle

3 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Objectifs annoncés: –50% des exploitations certifiées d’ici 2012 HVE : 3 niveaux –Conditionnalité et bilans –Articulation avec démarches existantes (certification collective ou individuelle) –HVE : performances environnementales mesurées (certification individuelle) Contexte réglementaire

4 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Stratégie phytosanitaire Préservation de la biodiversité Gestion des engrais Gestion quantitative de l’eau Consommation énergétique de l’exploitation Domaines concernés

5 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Faible dépendance énergétique, qu’est ce que ça veut dire ? Quels outils de diagnostics et qui les fera ? Quels indicateurs pour HVE ? Quel niveau demandé pour chaque indicateur ? Contexte réglementaire

6 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Le Bilan énergétique: outil de conduite ? Exemple du projet Grignon Énergie Positive

7 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre La ferme expérimentale de Grignon CULTURES 550 hectares sur trois sites (Grignon, Bois-d’Arcy et Palaiseau) ● Céréales : 275 ha ● Maïs : 82 ha ● Colza : 30 ha ● Prairies et cultures fourragères : 148 ha ● Jachère : 12 ha ● Cultures énergétiques : 3 ha ELEVAGE ● 120 vaches laitières ( litres de quota) ● 500 brebis TRANSFORMATION LAITIERE litres de lait transformés (yaourts, lait en bouteille et fromage) ACCUEIL DU PUBLIC visiteurs/an dont 4000 scolaires VENTE DIRECTE

8 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Une plateforme sur les enjeux énergie et gaz à effet de serre en agriculture pour…  Axe 1 : Expérimenter et innover  Axe 2 : Informer et former  Axe 3 : Communiquer et transmettre Professionnels Grand public Scolaires

9 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre LE CHALLENGE ENVIRONNEMENTAL Axe 1 : « expérimenter et innover »

10 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Le diagnostic Planète (données 2005) Total : 14 millions MJ 1900 t.éq. CO 2

11 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Quelques ordres de grandeur… …mais produit assez d’aliment (céréales, lait et viande) pour nourrir environ 8000 personnes. La ferme de Grignon consomme autant d'énergie fossile que 100 habitants et émet autant de gaz à effet de serre que 300 habitants...

12 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Outils de diagnostic et de suivi Besoin d’aller plus loin pour améliorer la comptabilité analytique environnementale Pose de compteurs divisionnaires (eau, électricité, gaz,…) Carnets dans les engins pour suivre précisément les consommations de fuel D’une manière générale, suivi de tous les flux

13 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Un suivi analytique continu (1/3) Pour voir les variations interannuelles, qui nécessitent un suivi sur le long terme

14 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Bilans Planète (2006 / 2005) - 25% - 23%

15 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Un suivi analytique continu (2/3) Pour voir les variations interannuelles, qui nécessitent un suivi sur le long terme Pour étudier la sensibilité des choix d’allocation entre ateliers

16 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Impact des choix d’allocation

17 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Un suivi analytique en temps réel Pour voir les variations interannuelles, qui nécessitent un suivi sur le long terme Pour étudier la sensibilité des choix d’allocation entre ateliers Pour voir l’effet des changements de pratiques

18 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Un suivi analytique en temps réel

19 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Consommation d’énergie par litre de lait (cumul mobile)

20 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Évolution des consommations

21 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Les actions faciles à mettre en oeuvre Les outils d’optimisation technique classiques: –Analyse de sol, de reliquats azotés et des effluents pour le pilotage de la fertilisation –Analyses des fourrages et ajustement des rations aux besoins => Exploiter le potentiel sans gaspiller les intrants

22 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Apports d’intrants Apports moyens minéraux en Unités/ha céréales hiverOPmaïscolzaMoyReliq Mesure reliquats azotés en sortie hiver + méthode des bilans + pilotage par GPN pour le dernier apport sur céréales => Effet important du climat hivernal sur les quantités d’engrais azotés minéraux apportés

23 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Marge économique Personnes nourries Bilan énergie et GES

24 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre 1 : LES CULTURES 2 : L’ELEVAGE Vente animaux 3 : LA FERME Quel assolement ? Quelle stratégie alimentaire ? (Fourrages, concentrés, etc.) Quel taux de renouvellement? Quel niveau d’intensification ? Quelle politique d’investissement ? (DAC, mélangeuse, silo, etc.) Comment optimiser mon temps de travail ? Quels impacts environnementaux? Énergie, GES, N et P PerfAgro : Une approche de la performance par l’optimisation Exemple d’utilisation à l’échelle de l’exploitation agricole Quelle stratégie de fertilisation ?

25 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre

26 Quels intérêts ? Cerner les interactions entre ateliers Mettre en relief des opportunités techniques Faire des hypothèses et tester leur sensibilité Comprendre les liens entre challenges économique, environnemental et nourricier

27 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Augmentation pâture des génisses vaches taries Augmentation Productivité en paille Modification des rations Diminution des besoins en paille Diminution des des exportations De fumier Diminution des Coûts de récolte Échange paille/fumier Surface épandage limitée Intérêt du compostage Diminution des Coûts de Transport du fumier Moins d’exportation d’éléments fertilisants Moins d’achat d’engrais minéraux Épandage Sur prairie Part de légumineuses en augmentation dans les pâtures Moins de fuel, de ficelles d’utilisation de machines PerfAgro

28 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Nécessité de veille Hypothèses de travail de ces outils nécessite une veille: –Sur les coefficients utilisés –Sur les scenarii que l’on peut tester

29 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Génisses et vaches taries au pâturage Augmentation des surfaces en légumineuses Simplification du travail du sol Utilisation de variétés plus tolérantes aux carences et maladies Adaptation des rations avec introduction du tourteau de colza gras Les transformations effectuées sur la ferme de Grignon

30 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Les transformations effectuées sur la ferme de Grignon (suite) Ramassage de la menue paille : Désherbage des champs, facilité pour TCS et SD, moins de produits phytosanitaires et production d’énergie renouvelable si valorisation en chaudière

31 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Les transformations effectuées sur la ferme de Grignon (suite) Plantation de switchgrass et miscanthus sur 3 ha pour étudier les cultures énergétiques à bas niveau d’intrants

32 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Méthanisation des déjections animales Économies d’électricité sur la transformation laitière (centrale à eau glacée) Réflexion sur l’alimentation énergétique du campus Les pistes à explorer…

33 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Compléter cette approche avec des méthodes classiques de gestion Profit actualisé : Somme des économies réalisées sur la durée du projet moins investissement initial Choix des investissements les plus rentables –Profit (MJ)/Investissement (MJ) –Profit(MJ)/Investissement (€) Temps de retour sur investissement

34 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Exemple sur deux choix d’investissement

35 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre  Chambres + plateforme de CPG pour les émissions de GES des cultures > mis en place cette année sur blé, orge, maïs, colza et luzerne = 2700 analyses/an.  Colliers pour les émissions de méthane entérique > en test sur une vache, objectif installation sur 20 individus.  Émissions de méthane des bâtiments > Prélèvements réalisés début mai 2008 par une personne de l’institut de l’élevage. Les outils de mesure

36 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Quelques résultats

37 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Une variabilité forte

38 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Une variabilité forte

39 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Coûts de production

40 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Coûts de production

41 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Coûts de production

42 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Coûts de production

43 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Coûts de production

44 Université des Métiers 4 & 5 décembre 2008 au Havre Modifications des rations Lait produit kg/mois T.B. g/L T.P. g/L Matière utile (kg/mois) Matière utile (kg/vache/jour) stade moyen lactation production kg/VL présente production kg/VL en lactation qté MS /Kg de lait kg MS / Kg MU MAT ingéré /kg de lait kg MAT / kg MU


Télécharger ppt "Dominique TRISTANT CEREOPA / AGROPARISTECH Le Bilan énergétique: outil de conduite ? Exemple du projet Grignon Énergie Positive."

Présentations similaires


Annonces Google