La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pierre Michel ATTALI Directeur d’étude 04 67 14 44 45 Thomas CALDIRONI Consultant 04 67 14 44 65 Observatoire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pierre Michel ATTALI Directeur d’étude 04 67 14 44 45 Thomas CALDIRONI Consultant 04 67 14 44 65 Observatoire."— Transcription de la présentation:

1 Pierre Michel ATTALI Directeur d’étude Thomas CALDIRONI Consultant Observatoire 2014 des entreprises intervenant dans les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) Enquête réalisée pour la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique Avril 2014 © FIRIP

2 Sommaire 1.Méthodologie mise en œuvre et taux de réponse à l’Observatoire 2.Descriptif de l’écosystème des RIP 3.Filière RIP : combien d’emplois ? 4.Filière RIP : quel chiffre d’affaires ? 5.Informations sur les RIP / Indicateurs de production 6.Perception des entreprises vis-à-vis du contexte national THD 7.Conclusion et prospective Copyright © IDATE 20142

3 Chiffres clés de l’Observatoire  Un total de 257 entreprises contactées dont 101 entreprises pertinentes soit 39% de l’ensemble des entreprises  Les 93 membres de la FIRIP à la date de réalisation de l’enquête représentent 36% des entreprises susceptibles d’être impliquées dans les RIP et correspondent à plus de 51% des entreprises pertinentes 1 – Méthodologie mise en œuvre et taux de réponse A) Etablissement d’une liste d’entreprises impliquées dans les RIP  Etablissement d’une liste d’entreprises susceptibles d’être impliquées dans les RIP Prise en compte des 229 entreprises contactées lors de l’Observatoire FIRIP 2013 Actualisation et ajout d’entreprises susceptibles d’être impliquées dans les RIP  Filtre appliqué sur cette liste pour déterminer une deuxième liste d’entreprises considérées comme réellement pertinentes pour les RIP, sur les critères suivants : Positionnement national sur les RIP Antériorité sur le secteur des RIP Part de marché significative et acteur de référence sur les RIP Copyright © IDATE 20143

4 1 – Méthodologie mise en œuvre et taux de réponse B) Ventilation des entreprises en 12 catégories d’acteurs  Actualisation de la ventilation des entreprises en catégories d’acteurs par rapport à l’Observatoire FIRIP 2013 afin de mieux identifier les différentes activités dans les RIP : Distinction entre les cabinets de conseil et les bureaux d’études Création de 2 nouvelles catégories générant du chiffre d’affaires sur les RIP : o Les opérateurs de Datacenter et de services Cloud o Les organismes de formation  Ventilation des entreprises en 12 catégories d’acteurs : Cabinets de conseil (technique, financier, juridique) Bureaux d'études et Maitrise d'œuvre Entreprises intervenant dans la réalisation de génie civil Fabricants de câbles et de fourreaux de communications électroniques Intégrateurs, sociétés assurant la conception, l'exploitation et la maintenance des réseaux Equipementiers télécoms Opérateurs de gros assurant l'exploitation et la commercialisation des RIP Opérateurs télécom de détail client potentiel ou effectif des RIP Fournisseurs d'infrastructure Opérateurs de Datacenter et de services Cloud : Organismes de formation Autres secteurs d’activités Total entreprise Entreprise pertinente 4 2 0

5 1 – Méthodologie mise en œuvre et taux de réponse C) Un taux de retour élevé  88 réponses obtenues (contre 78 réponses pour l’Observatoire 2013) au total sur les 257 entreprises contactées, soit un taux de retour global de 34%, élevé pour ce type d’enquête  L’effectif total des entreprises ayant répondu à l’Observatoire est d’environ salariés pour un chiffre d’affaires de plus de 45 milliards d’euros  Le taux de retour monte à 67% pour les entreprises pertinentes (contre 59% pour l’Observatoire 2013), avec 68 réponses obtenues sur 101 entreprises contactées Copyright © IDATE 20145

6 2 – Les entreprises impliquées dans les RIP A) Une localisation géographique sur l’ensemble de la France  Les sièges sociaux des répondants sont globalement répartis sur l’ensemble du territoire français, avec cependant une forte présence en Ile de France (49% des répondants) et en Rhône-Alpes (16% des répondants)  Une répartition des effectifs RIP sur l’ensemble du territoire  Prés de la moitié des entreprises ont une activité RIP répartie sur plusieurs sites en France 48% des entreprises ont une activité RIP répartie sur plusieurs sites en France En moyenne sur une dizaine de sites X Nombre de répondants ayant leur siège social sur la Région concernée 1 Copyright © IDATE Région% des effectifs Ile-de-France48% des effectifs Rhône-Alpes15% des effectifs Bourgogne9% des effectifs Haute-Normandie7% des effectifs Picardie4% des effectifs Reste de la France17% des effectifs

7 2 – Les entreprises impliquées dans les RIP B) Une filière qui promeut le « made in France » …  Concernant l’activité RIP, la très grande majorité des fournisseurs et des sous- traitants (83%) sont français  Plus de 9 entreprises sur 10 ont la totalité de leurs effectifs RIP exclusivement en France et au total 97% des effectifs RIP sont localisés en France Copyright © IDATE 20147

8 2 – Les entreprises impliquées dans les RIP C) … et une filière ouverte sur le monde et exportable  Pour une majorité des entreprises ayant répondu au questionnaire (84%), l’activité RIP concerne uniquement le territoire français, avec cependant une activité significative dans les autres pays de l’Union Européenne et en Afrique Uniquement la France (84%) Pays de l’Union Européenne (7%) Amérique du Nord (3%) Asie (3%) Afrique (9%) Reste du monde (4%) Copyright © IDATE  Savoir faire technique mais aussi savoir faire en matière d’intervention conjointe publique et privée : les clés pour la réussite à l’export de la filière d’excellence française dans le domaine des RIP !

9 3 – Une filière RIP qui crée de l’emploi A) Les effectifs mobilisés sur les RIP en 2013  emplois équivalents temps pleins mobilisés sur les RIP en 2013, hors prise en compte des opérateurs de services nationaux  Le cœur des effectifs est représenté par les opérateurs de gros, qui totalisent emplois mais qui par leurs activités génèrent plus de emplois dans les entreprises intervenant à différents niveaux de la chaîne de valeur pour concevoir, construire, exploiter, commercialiser les RIP  En évaluant à 300 personnes les effectifs mobilisés chez les opérateurs de services nationaux, on peut évaluer à environ 4300 emplois équivalents temps plein mobilisés par l’ensemble de la filière des entreprises impliquées dans les RIP Copyright © IDATE 20149

10  Un secteur extrêmement dynamique en matière d’emplois avec plus de 84% des entreprises qui pensent recruter dans les trois ans à venir  Seulement 2% des répondants prévoient une diminution des effectifs mobilisés sur les RIP 3 – Une filière RIP qui crée de l’emploi B) Des effectifs en forte croissance sur 2012 / 2013  L’Observatoire 2013 évaluait à environ emplois (hors opérateurs intégrés), le nombre d’emplois en équivalent temps plein mobilisé sur les RIP en 2012  L’Observatoire 2014 évalue à environ le nombre d’emplois mobilisé sur les RIP en 2013 soit une augmentation de près de 50% en un an Copyright © IDATE % + 50% + 52% + 35%

11 3 – Une filière RIP qui crée de l’emploi C) Des emplois très qualifiés et du recrutement direct  Des emplois très qualifiés mobilisés dans les entreprises avec une forte proportion de techniciens (33%) d’ingénieurs/cadres techniques (29%), et commerciaux (16%)  9 entreprises sur 10 recrutent en direct grâce à leurs réseaux de contacts  37% des entreprises font appel à des organismes spécialisés privés et 36% font appel à Pôle emploi  29% des entreprises recrutent à l’issue des formations initiales Copyright © IDATE

12  Une offre de formation jugée moyenne ou insuffisante pour près des trois quarts des entreprises : Formation technique de base correcte mais nécessité d’effectuer des formations en interne pour l’ensemble des embauches, y compris pour les cadres et ingénieurs pour les métiers de la fibre optique et des RIP Pour pallier les manques de formations spécifiques aux métiers de la fibre optique et des RIP, les entreprises réalisent des formations en interne ou travaillent avec des centres de formations pour adapter les formations : par exemple, plusieurs entreprises travaillent avec des organismes privés pour améliorer l’adéquation entre les formations et les besoins « Difficultés pour trouver des salariés ou des responsables qualifiés dans les métiers des RIP : de plus, il y a un risque de pénurie de main d’œuvre qualifiée pour les métiers de raccordements des clients finaux »  Pour les 3 année à venir, une forte augmentation des besoins de techniciens et de cadres qualifiés : Besoins de techniciens qualifiés notamment pour les raccordements finaux des usagers à la fibre optique Besoins d’ingénieurs, de cadres techniques, de commerciaux ayant une bonne connaissance des réseaux et de la fibre optique 3 – Une filière RIP qui crée de l’emploi D) Mais une offre de formation encore insuffisante face à des besoins grandissants Copyright © IDATE

13 4 – Les RIP, une filière en forte croissance A ) Le chiffre d’affaire réalisé dans l’activité RIP en 2013  Un chiffre d’affaires 2013 réalisé dans l’activité RIP de 1,04 milliard d’euros, hors prise en compte du chiffre d’affaires réalisé via les RIP par les opérateurs de services nationaux qui n’ont pour la plupart pas répondu à l’enquête de la FIRIP  Une forte croissance du chiffre d’affaires, supérieure aux prévisions effectuées pour l’Observatoire 2013 (920 M€ prévus)  Le cœur du chiffre d’affaires est réalisé par les opérateurs de gros avec plus de 586 M€ de chiffre d’affaires, générant eux-mêmes plus de 400 M€ de chiffre d’affaires dans les entreprises qui interviennent dans la conception, la construction, l’exploitation et la commercialisation des réseaux  En estimant à 350 M€ le chiffre d’affaires 2013 réalisé par les opérateurs nationaux en s’appuyant sur les RIP (Sources Avicca, opérateurs et estimations IDATE), on peut évaluer à environ 1,4 milliard d’euros le chiffre d’affaires généré par l’ensemble de la filière des entreprises impliquées dans les RIP Copyright © IDATE

14 4 – Les RIP, une filière en forte croissance B ) Une forte croissance du CA …  Une croissance qui s’accélère !  Une progression en terme de CA de plus de 120% en 3 ans  Des prévisions de Chiffres d’affaires extrêmement favorables sur la période : 96 % des répondants prévoient une croissance du chiffre d’affaires RIP pour les 3 années à venir Pour 58% d’entre eux cette croissance devrait être supérieure à 20 % Seulement 4% des entreprises prévoit une stabilité du chiffre d'affaire sur l’activité RIP dans les 3 années à venir  Aucun répondant n’envisage une décroissance du chiffre d’affaire dans les RIP sur la période Copyright © IDATE % + 30% + 36% + 38% + 40% + 35%

15 4 – Les RIP, une filière en forte croissance C ) … mais une rentabilité encore insuffisante pour une majorité d’acteurs  Une contribution de l’activité RIP dans l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) de l’entreprise qui reste inférieure à 10% pour 42% des entreprises  Une perception globalement négative de l’EBE réalisé sur l’activité RIP, jugé moyen ou insuffisant pour près des 74% des entreprises  Cela peut s’expliquer par : Une pression à la baisse des prix, supportée notamment par des PME qui se retrouvent en face de gros donneurs d’ordres publics ou privés Une phase d’investissement importante des entreprises qui n’a pas encore porté tous ses fruits Copyright © IDATE

16 5 – Informations sur l’activité RIP A ) Indicateurs de production  Un total de volume d’achat de câble optique en 2013 de 14.5 millions d’euros pour 9 entreprises ayant répondu à la question dont 12.5 millions dans le cadre de l’activité RIP  Le linéaire total de pose de câble optique en 2013 est de plus de km pour 11 entreprises, dont km dans le cadre de l’activité RIP de ces entreprises  Plus de prises FTTH/FTTO/FTTB réalisées en 2013 par 14 entreprises dont dans le cadre de l’activité RIP) Copyright © IDATE

17 6 – La perception du contexte national en matière de THD A ) Des fusions pressenties chez les poids lourds du secteur  La majorité des répondants pensent qu’il va y avoir des fusions chez les opérateurs de gros, les opérateurs de télécoms et les intégrateurs car le développement de la fibre optique nécessitera des moyens financiers importants et une taille critique  Ces acteurs susceptibles de fusionner pèsent lourds en termes de Chiffre d’affaires et d’effectifs Copyright © IDATE

18 6 – La perception du contexte national en matière de THD B ) Un coup d’accélérateur grâce au programme France THD / RIP  Pour les entreprises intervenant dans les RIP, le programme France THD RIP va dans le bon sens même il y a des éléments perfectibles : Le programme France THD a permis une prise de conscience de la part d’une majorité de collectivités sur les enjeux du THD Le programme France THD rentre dans une phase opérationnelle avec l’octroi des premiers cofinancements depuis quelques mois ce qui permet le lancement des projets RIP et donc de l’activité pour les entreprises Néanmoins, la procédure est jugée lente, complexe, lourde, pas claire, avec beaucoup d’interlocuteurs  63% des entreprises pensent qu’il ne faudrait qu’un seul interlocuteur dans le programme France THD RIP  79% des entreprises estiment que l’Appel à projet France THD RIP aura un impact positif sur leur chiffre d’affaire sur les 3 années à venir Copyright © IDATE

19 7 – Conclusion A ) L’écosystème de la filière RIP en 2013 Copyright © IDATE Copyright © IDATE 2014 OPERATEURS DE GROS 586 M€ salariés CABLIERS 26 M€ 100 salariés FOURNISSEURS D’INFRASTRUCTURES 34 M€ 45 salariés ENTREPRISES DE GENIE CIVIL 65 M€ 600 salariés OPERATEURS DE DETAIL (hors opérateurs nationaux) 79 M€ 720 salariés EQUIPEMENTIERS 76 M€ 250 salariés CABINETS DE CONSEIL 16 M€ 85 salariés INTEGRATEURS 154 M€ 950 salariés BUREAUX D’ETUDES 8 M€ 85 salariés ORGANISMES DE FORMATION 0.4 M€ 12 salariés

20 7 – Conclusion B ) Prospective de la filière RIP à ,15 milliard € d’investissement en année pleine emplois pour la conception et la construction des réseaux 850 M€ de chiffre d’affaires pour l’exploitation et commercialisation des réseaux emplois pour les opérateurs de gros et de détail* Environ emplois pour la filière RIP et un chiffre d’affaires total de 2 milliards d’euros à l’horizon 2015 * Hors opérateurs de services nationaux


Télécharger ppt "Pierre Michel ATTALI Directeur d’étude 04 67 14 44 45 Thomas CALDIRONI Consultant 04 67 14 44 65 Observatoire."

Présentations similaires


Annonces Google