La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion parents-professeurs, Terminale ES-2, Jeudi 7 octobre 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion parents-professeurs, Terminale ES-2, Jeudi 7 octobre 2014."— Transcription de la présentation:

1 Réunion parents-professeurs, Terminale ES-2, Jeudi 7 octobre 2014

2 I- Les Sciences Economiques et Sociales en Terminale ES

3 Remarques générales : - 5 heures de cours - 1 heure de TD (AP) par semaine en demi- groupe - coefficient 7 (et 9 pour les spécialistes : Economie approfondie ou Sciences sociales et politiques)

4 Evaluations : -Une interrogation écrite par semaine (le mardi) -Des DM de manière ponctuelle (application des exercices faits en TD dans l’optique de la préparation aux évaluations proposées au BAC) -Des DS sur la plage horaire du vendredi après- midi (13h10- 14h40)

5 Travail personnel : -Chaque cours doit être revu le soir même (on en profite pour revoir les formulations des phrases d’interprétation des données, on refait les schémas et les exercices, pour s’assurer de leur bonne compréhension et de leur maîtrise). -Le cours doit être fiché et mémorisé -Le lexique doit être à jour

6 La classe de T ES-2 et les SES : Après un mois de cours et 3 interrogations, un DS et un DM, je note du sérieux et un bon apprentissage des notions. La moyenne générale de la classe est de 12,88. Quatre points sont à relever : ●Bonne participation en cours, les élèves posent des questions et participent activement. ●Les interrogations montrent en général une bonne maîtrise des notions abordées au cours de la dernière semaine. Les moyennes sont toujours supérieures à 6/10. Néanmoins, la classe a perdu un point depuis le début septembre. ●Les DM sont rendus dans les temps par une grande majorité d’élèves. ● Les élèves semblent déjà maîtriser les codes formels des épreuves de type bac.

7 Le site de SES des T ES-2: -C’est un cahier de texte où les élèves trouvent le cours, les documents distribués en classe et le travail à faire pour le prochain cours. -Mais c’est plus qu’un cahier de texte puisqu’ils ont la possibilité de me poser des questions. -C’est pour nous (parents/profs) un bon moyen de communiquer rapidement si vous souhaitez simplement me contacter ou me rencontrer.

8 L’existence du cahier de texte en ligne me permet d’attendre des élèves absents qu’ils rattrapent leur cours dans les plus brefs délais. Les interrogations sont prévues tous les mardis, les élèves le savent et ils doivent être prêts même s’ils ont été absents.

9 II – Le BAC

10 Horaires des enseignements obligatoires de la série ES Classe terminale Horaire par élève Philosophie 4h Histoire-géographie 4h Langues vivantes 1 2h Langues vivantes 2 2h Education physique et sportive 2h Education civique, juridique et sociale 0h30 Mathématiques 4h Sciences économiques et sociales 5h Un enseignement de spécialité au choix : Mathématiques, ou Sciences sociales et politiques, ou Economie approfondie 1h30 Accompagnement personnalisé (1h de SES/sem + 1h HG ou maths/ quinzaine) 2h Total 27h

11 Les épreuves du BAC en Terminale ES Intitulé de l'épreuveCoefficientNature de l'épreuveDurée Histoire et Géographie5écrite4 heures Mathématiques5 ou 5+2 (1)(1)écrite3 heures Sciences Economiques et Sociales7 ou 7+2 (1)(1)écrite4 heures ou 4 heures+ 1heure Langue vivante 1 (Anglais)3écrite et orale (2)(2)3 heures (partie écrite) Langue vivante 2 (Espagnol)2écrite et orale (2)(2)2 heures (partie écrite) Philosophie4écrite4 heures Education physique et sportive2 CCF (contrôle en cours de formation) Notes : (1) :lorsque le candidat a choisi cette discipline comme enseignement de spécialité. (2) : l'évaluation orale est effectuée en cours d'année (compréhension orale : 10 minutes ; expression orale : 10 minutes) Source : EDUSCOL

12 Epreuve de spécialité (une au choix du candidat) et autre type d’épreuve Intitulé de l'épreuveCoefficientNature de l'épreuveDurée Economie approfondie2écrite 1 heure Ou Mathématiques2 écriteintégrée à l'épreuve obligatoire Ou Sciences sociales et politiques 2 écrite1 heure Education physique et sportive de complément (1) 2CCF (contrôle en cours de formation) (1) : épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l'enseignement d'EPS complémentaire Source : EDUSCOL

13 Au regard de ces tableaux, il faut retenir plusieurs choses : 1- Le volume horaire et le coefficient des SES sont très importants (9 pour les spécialistes !), d’où la nécessité de vraiment s’investir dans la discipline car un échec à l’épreuve compromet fortement l’obtention du diplôme ; 2- Le poids des mathématiques est aussi très important (encore plus si on a choisi sa spécialité en maths), mais c’est aussi ce qui fait l’un des intérêts du bac ES ; de nombreuses orientations post bac sont plus accessibles aux titulaires d’un bac ES parce qu’ils ont suivi un enseignement dans cette discipline d’un certain niveau (par exemple, des études dans les domaines de la gestion, du commerce, de la finance, de la banque, de l’assurance, etc.) ; 3- Le poids important des langues vivantes (coefficient 5 au total), ce qui est là-encore un atout puisque de nombreux métiers, dans une économie de plus en plus ouverte sur l’extérieur, nécessitent la maîtrise de l’anglais et d’autres langues étrangères (le commerce, la gestion, le droit, la communication, l’enseignement,...); 4- L’équilibre des coefficients, qui rend l’obtention de mentions « bien » et « très bien » sans doute plus difficile que dans d’autres séries, mais qui permet de former des élèves « complets » et qui favorise la réussite des élèves qui font des efforts dans l’ensemble des disciplines.

14 Dans ce contexte (nous sommes bien conscients que le BAC ES est sans doute le plus exigeant des trois séries de l’enseignement général), nous attendons des élèves : ● 2 heures de travail personnel chaque jour. Il y a toujours quelque chose à faire (exercices, DM, fiches à préparer). C’est ce que l’on appelle : approfondir le travail personnel. ● Qu’ils nous sollicitent s’ils rencontrent des difficultés.

15 III – L’orientation post-bac

16 Source : ONISEP (Office national d'information sur les enseignements et les professions) Les études supérieures en France

17

18 Université : plus de la moitié des bacheliers ES optent pour un parcours universitaire. Ils s’inscrivent dans un premier temps en licence générale (pour 3 ans d’études), avant de se spécialiser dans le cadre d’un master (pour 2 ans encore). Plusieurs domaines leur conviennent : ● Droit, Sciences politiques : la filière juridique qui mène en 5 à 8 ans aux métiers de la justice, du notariat, du conseil aux entreprises, des ressources humaines… Les études de droit requièrent un esprit méthodique, de bonnes capacités de synthèse et d’analyse, des qualités d’expression en français. Les spécialisations à choisir en licence : droit privé, droit pénal, droit public, droit des affaires, droit international, science politique… préfigurent les orientations de master. La formation professionnelle se déroule en école ou en institut, après réussite à un concours. Recrutement à différents niveaux : bac + 2 (pour être greffier), bac + 3 (attaché de la fonction publique), bac + 4 (avocat, magistrat, huissier) ou bac + 5 (commissaire de police). ● Economie et gestion : Les bacheliers ES sont nombreux dans ces filières qui forment en 5 ans (licence puis master) à la gestion des entreprises, aux ressources humaines, au commerce, au marketing, à la banque, à la finance… Curiosité intellectuelle, esprit ouvert sur le monde contemporain et l’actualité économique y sont exigés. Seuls les plus matheux peuvent suivre en licence générale de sciences économiques orientée vers la modélisation mathématique des phénomènes économiques. Les autres suivront plutôt une licence générale d’administration économique et sociale (AES). Pluridisciplinaire, celle-ci est structurée autour de quatre pôles : droit, économie, gestion, sciences humaines. De nombreuses spécialisations sont proposées en master.

19 ● Lettres et langues : Les plus littéraires des bacheliers ES peuvent choisir une licence générale de lettres, en vue de poursuivre en master ou en école, s’ils envisagent une carrière d’enseignant ou un métier du journalisme ou de la communication. Les qualités qu’ils devront mettre en oeuvre : savoir hiérarchiser les informations, s’exprimer clairement en français, organiser une argumentation, etc. Avec un très bon niveau dans deux langues vivantes, les ES peuvent opter pour une licence générale de langues étrangères appliquées (LEA). Basé sur l’étude de deux langues appliquées au droit, à l’économie, à la gestion, à l’informatique… ce cursus offre des débouchés en entreprise. Autre possibilité : la filière langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) davantage tournée vers les métiers de l’enseignement, de la traduction ou de l’interprétariat. Débouchés à bac + 5. ● Sciences humaines et sociales : Les bacheliers ES représentent plus du tiers des étudiants de ces filières, où le master (bac + 5) est un minimum pour trouver un emploi. Ils ont le choix entre philosophie, psychologie, sociologie, histoire, géographie… Des domaines qui requièrent une solide culture générale, des qualités d’expression, et parfois une aisance à manipuler des données chiffrées ou des représentations graphiques : courbes, camemberts, histogrammes, cartes... (sociologie, géographie, psychologie). Les débouchés sont variables : enseignement, documentation, journalisme, aménagement, urbanisme, ressources humaines… Une autre compétence peut alors s’avérer utile, par exemple en gestion ou en informatique. ● Sciences : Certains bacheliers ES entreprennent une licence générale de mathématiques appliquées et sciences sociales (MASS) en vue d’un projet dans l’ingénierie financière, le marketing, les assurances… Cette licence est réservée aux forts en maths.

20 Chance de réussite et spécialité requise Formations universitairesChances de réussite (1)Spécialités recommandée Economie et gestion * * *Maths AES (Administration Economique et Sociale) * * * EA / SSP Droit * * *SSP Sciences humaines * * *SSP STAPS *Maths Lettres * * * Langues * * * (1) Adaptation de la filière au bac ES : *** bonne, ** moyenne, * faible. L’étudiant.fr - Document présenté dans « Que faire avec un bac ES, le guide ».

21 BTS ou DUT : vers lesquels s’orientent 23% de nos élèves. ● Les brevets de technicien supérieur (BTS ) : 10,5 % de bacheliers ES préparent un BTS, en lycée ou en école. Les spécialités adaptées sont : assurance ; banque ; communication ; commerce international ; économie sociale et familiale; notariat ; professions immobilières. ● Les diplômes universitaires de technologie (DUT) : 12 % des bacheliers ES s’inscrivent à l’IUT, pour préparer un DUT. Une moyenne qui varie en fonction des spécialités. Les spécialités dans la suite logique du bac sont : carrières juridiques ; carrières sociales ; gestion administrative et commerciale (GACO) ; gestion des entreprises et des administrations (GEA) ; gestion logistique et transport ; infocom ; statistique et informatique décisionnelle (SID) ; techniques de commercialisation...

22 Chance de réussite et spécialité requise Formations courtesChances de réussite (1)Spécialités recommandée DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) * * *EA DUT techniques de commercialisation * * * DUT carrières juridiques * * *SSP BTS information - communication * * * BTS MUC (management des unités commerciales) * * * BTS communication des entreprises * * *SSP/EA BTS économie sociale et familiale * * * BTS assistant de gestion PME - PMI * * *EA BTS assistant de manager * * *SSP/EA BTS informatique de gestion * Maths BTS commerce international * * *EA BTS banque * * *EA BTS assurance * * *EA (1) Adaptation de la filière au bac ES : *** bonne, ** moyenne, * faible. L’étudiant.fr - Document présenté dans « Que faire avec un bac ES, le guide ».

23 Écoles : 13 % des bacheliers ES font le choix d’une école spécialisée qui leur permet de préparer, en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines : commercial, santé, social... Accès sur concours. Inscription en début d’année. ● Commerce, gestion, comptabilité : Une quarantaine d’écoles supérieures de commerce recrutent dès le bac pour 4 ou 5 ans d’études. Certaines d’entre elles, spécialisées dans le commerce international, exigent deux langues vivantes (écoles du concours Sésame, notamment). D’autres écoles forment en 2 ou 3 ans à la vente (instituts de force de vente, écoles du commerce et de la distribution...). Les écoles de la filière expertise comptable dispensent des formations à différents niveaux, menant à des diplômes spécifiques. Le premier est le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), que l’on peut aussi préparer en lycée (3 ans d’études). ●Sciences politiques : Les 9 IEP recrutent sur épreuves post-bac, pour 5 ans d’études. Les formations concernent divers domaines : économie, gestion, relations internationales, communication... ●Santé, sociale : Les écoles du secteur social préparent en 3 ans après le bac au diplôme d’État (DE), obligatoire pour exercer : assistant de service social, éducateur… Accès sur concours. Les écoles du secteur paramédical préparent en 3 ans au DE ou en 4 ans au certificat de capacité, des titres obligatoires pour exercer : infirmier, orthophoniste... Accès sur concours. La plupart des autres métiers de santé (kinésithérapeute, pédicure…) requièrent le bac S.

24 ● Arts, architecture : tout bachelier peut postuler dans une école d’architecture en vue d’obtenir le DE d’architecte en 5 ans. Les bacheliers S sont néanmoins majoritaires parmi les admis. Les écoles d’art recrutent souvent les bacheliers sur concours. Une préparation de 1 an est recommandée.

25 Classes préparatoires : 6 % des bacheliers ES s’inscrivent en prépa en vue de réussir le concours d’entrée dans une grande école, après 2 ou 3 ans. Accès à ces classes sur dossier. Les voies économiques et littéraires sont les plus adaptées. ●Les prépas économiques : Près de 5 % des bacheliers ES choisissent de s’inscrire dans une classe prépa économique. Deux voies au choix : Les prépas économiques et commerciales option économique sont destinées aux bacheliers ES. Pour y être admis, il faut un bon dossier, équilibré entre les maths, les disciplines littéraires et économiques. Ces classes donnent accès aux écoles supérieures de commerce. Si l’accès aux écoles jugées les plus prestigieuses est difficile, l’option économique offre des chances sérieuses d’intégrer une bonne ESC de province. Les prépas économiques Cachan, qui mènent principalement à l’ENS de même nom, sont également accessibles aux bacheliers ES. L’option « droit, économie et gestion » convient au profil sciences économiques et sociales ; l’option « économie et gestion », au profil maths appliquées. ● Les prépas littéraires : rares sont les bacheliers ES à s’inscrire en prépa littéraire. De fait, le nombre de places au concours des ENS est faible. Néanmoins, on y reçoit une excellente formation. l Les prépas ENS lettres s’adressent aux passionnés de littérature, de langues, de philo, d’histoire. Les ES représentent un élève sur cinq. Ces classes ouvrent l’accès aux écoles normales supérieures (ENS) d’Ulm, de Lyon et de Cachan, et aux écoles de commerce via l’option lettres et sciences humaines des concours. Les prépas ENS lettres et sciences sociales s’adressent aux mordus de sciences économiques et sociales désireux de les enseigner. Réservées aux forts en maths, ces classes mènent aux ENS d’Ulm, de Lyon et de Cachan et aux écoles nationales de statistique.

26 Chance de réussite et spécialité requise Autres formations Chances de réussite (1)Spécialités recommandée Ecole de commerce après BAC * * * Maths / EA Prépa commerciale, voie économique * * *Maths Prépa lettres B/L * * *Maths Prépa lettres A/L * *SSP/EA IEP (Institut d’études politiques) * * *SSP/EA Ecoles du secteur social (assistant de service social, éducateur spécialisé, etc...) * * * SSP IFSI (institut de formation en soins infirmiers) * (1) Adaptation de la filière au bac ES : *** bonne, ** moyenne, * faible. L’étudiant.fr - Document présenté dans « Que faire avec un bac ES, le guide ».

27 Le calendrier du logiciel d’admission post-bac Les élèves vont recevoir une formation par Monsieur Delville (Groupe 1 le 19/11 de 8h à 9 h et Groupe 2 le 19/11 de 9h à 10h) et tout au long de l’année, on leur rappellera les dates importantes. Formuler ses vœux, constituer/modifier ses dossiers Lundi 1er décembre2014 Ouverture du site admission-postbac.fr version 2015 pour les candidats au supérieur : informations sur les formations présentes sur APB.admission-postbac.fr Du mardi 20 janvier au vendredi 20 mars 2015 Inscription des candidats et sélection des formations. Formulation des vœux par les candidats À partir du 20 janvier 2015 Phase d’orientation active Jeudi 2 avril 2015 Date limite de modification des dossiers (saisie de notes, lettres de motivation…), de validation et d’impression des fiches de candidature. Date limite de l’envoi des dossiers papier. Du mardi 5 mai au vendredi 8 mai 2015 Consultation, par les candidats, de la réception par les établissements destinataires de leur(s) dossier(s) de candidature. (L’information est donnée avant cette date pour les saisies déjà effectuées par les établissements) Jusqu’au dimanche 31 mai 2015 Classement des vœux des candidats

28 Phase d’admission: à partir du lundi 8 juin 2015 Première phase : lundi 8 juin 14h Réponse des candidats avant le 13 juin 14h Démission des candidats sans réponse le 15 juin 14h Deuxième phase : jeudi 25 juin 14h Réponse des candidats avant le 30 juin14h Démission des candidats sans réponse le 2 juillet 14h Troisième phase : mardi 14 Juillet 14h Réponse des candidats avant le 19 juillet 14h Démission des candidats sans réponse le 21 juillet 14h


Télécharger ppt "Réunion parents-professeurs, Terminale ES-2, Jeudi 7 octobre 2014."

Présentations similaires


Annonces Google