La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réseaux internationaux de recherche sur la sécurité : le Global Futures Forum Jean-Louis Tiernan Coordonnateur principal, Liaison-recherche Service canadien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réseaux internationaux de recherche sur la sécurité : le Global Futures Forum Jean-Louis Tiernan Coordonnateur principal, Liaison-recherche Service canadien."— Transcription de la présentation:

1 Réseaux internationaux de recherche sur la sécurité : le Global Futures Forum Jean-Louis Tiernan Coordonnateur principal, Liaison-recherche Service canadien du renseignement de sécurité

2 Quest-ce que le GFF? Recherche Prospective Expertise Un réseau mondial dexpertise Lancé conjointement par le Canada et les É.-U. Coordonné par les gouvernements participant Comprend une quarantaine de pays Sert les besoins en matière de renseignement et de sécurité Évite à dessein les recommandations politiques Se penche sur des enjeux de sécurité transnationale

3 Quest-ce que le GFF? A multinational, multidisciplinary network led by intelligence and security agencies to gain better understanding of global security issues Works exclusively in the unclassified domain Engages in strategic-level dialogue and research aimed at enhancing common capabilities for foresight and insight (avoiding blind spots) Includes experts from a wide range of professional sectors and disciplines, both governmental and non-governmental Features self-organising communities of interest focussed on specific global security issues, on methodologies for making sense of these issues, and on ways to transform organisations to better cope with them Involves collaboration, both virtuallyon a password-protected web site and in regular face-to-face meetings at locations around the world

4 Que fait le GFF? Profiter de la collaboration en réseau aux fin de la pratique et de lanalyse du renseignement… Remise en question des hypothèse de travail et des conceptions actuelles; élargissement du champ de possibilités associées à létude dune problématique précise; élaboration de nouvelles questions; Complément à lanalyse du renseignement conventionnel en renforçant la compréhension du contexte pour tirer plein parti de linformation classifiée; Diffusion de perspectives inédites grâce à la collaboration et détection de signes précurseurs à des menaces ou des occasions que le seul recours au renseignement traditionnel ne permettrait pas; Apprentissage rapide en temps réel; Facilitation du partage et de « lélaboration conjointe » de connaissance; intégration de nouvelle méthodologies; Établissement de liens inhabituels entre gouvernements, universités, milieu de la recherche et monde des affaires

5 Le GFF et les méthodes de renseignement conventionnelles Global Futures ForumRenseignement conventionnel Pensée collaborative Diversité dopinion Recherche organique Perspectives mondiales Échanges non-classifié, stratégiques, axées sur des problèmes à long terme Analyse et cueillette Évaluations consensuelles Analyse répondant à des instructions hiérarchiques Perspectives davantage nationales Échanges classifiée, tactiques, axées sur des problèmes à court terme Complémentarité

6 An evolving idea: history of the GFF The GFF is the outcome of three international conferences: Rome 04 For the first recorded time after WWII, heads of assessments from over 30 countries meet in an unclassified environment to discuss global issues. The need for innovative Collaboration is recognised. Washington 05 Building on the exchange in Rome, the CIAs Global Futures Partnership proposes the GFF as a collaborative model; 34 countries join, each defining their level and mode of participation Prague 06 A year after the GFF was launched, existing and new members meet to take stock of the initiative. Topic-specific working groups (communities of interest) discuss early results; other joint initiatives are proposed Vancouver06 A year after the GFF was launched, existing and new members meet to take stock of the initiative. Topic-specific working groups (communities of interest) discuss early results; other joint initiatives are proposed

7 Évolution dun concept: histoire du GFF Le GFF est né dune séries de conférences internationales : Rome 2004 Washington 2005 Prague 2006 Vancouver 2008 Singapour 2010

8 Fonctionnement du GFF Réunions générales Les grandes conférences sont devenues des points de repère interactifs pour pour lanalyse du renseignement transnational. Comparées à de « petits Davos », elles sont tenues dans divers pays et donne ton et direction au GFF, tout en permettant de discuter de problématiques mondiales. Communautés dintérêt et autres activités dexpertise Des communautés dintérêt lancées et nourries par divers pays, se penchent sur des sujets précis entre les réunions générales. Exemples de communnautés actuelles et passées : radicalisation, santé mondiale, trafic illicite, réseauc sociaux, surprise dite technologique, prévention du génocide, prolifération, pratique et organisation du renseignement, sécurité économique, prospective et veille. Collaboration en ligne Entre réunions générales et autres ateliers, les quelque 1500 utilisateurs du GFF poursuivent leur échange grâce à un site Web interactif, protégé à laide dun mot de passe. Ressources, blogues, forums, wikis, etc.

9 Rôle du SCRS et du Canada Planifier et promouvoir la participation de la collectivité S&R au sein du Forum; Présider les rencontres du Groupe conseil informel du Canada pour le GFF (BCP, SCRS, MDN, ASFC, MAECI, GRC) pour coordonner les contributions; Soutenir la collectivité S&R aux États-Unis dans la gestion du Forum à léchelle mondiale; Déterminer la position du Canada à légard des enjeux administratifs du GFF; Présider le Groupe conseil international du GFF; Agir comme facilitateur : le Canada est aujourdhui le pays le plus actif au sein du réseau.

10 Des résultats Sur le plan du contenu… Communauté dintérêt au sujet de la radicalisation (lac Meech, Bruxelles, Ottawa, La Haye, Singapour). Les ateliers et conférence ont permis de saisir les éléments dune problématique caractérisée par une surdose dinformation. Méthodologies innovantes pour explorer la radicalisation, y compris des scénarios. Modèle systémique dinterprétation des acteurs et motivations expliquant le trafic illicite (petites armes, drogues, personnes). … et de la forme Réseau de veille : réseau professionnel éprouvé dont le Canada profite. Mises à jour inattendues provenant de diverse capitales et de centres de recherche; Vancouver 2008 : la Canada est perçu comme un acteur original du renseignement; Coup de pouce extrêmement utile au lancement du programme de liaison- recherche du SCRS en 2008.

11 Lavenir Quelques activités prévues Renforcer le rapport entre prospectives et analyse (É.-U.) – mars Prospérité et sécurité : les conséquences dun climat économique incertain (Canada) – 8 mars et 15 avril Pratique et organisation du renseignement (Danemark) – juin Pratique et organisation du renseignement (Suisse) – début 2011 Sécurité alimentaire (Canada) – début 2011

12 Utlisation de réseaux : quelques conseils Rendre les réseaux efficaces Prospective : importante, mais peut être mal perçue en labsence de bonne planification Détermination des besoins (que cherche-t-on à trouver?) Gestion de ses attentes, à titre de participation on de gouvernement; établir des objectifs Projets : commencer à petite échelle et avec précision Le GFF comme laboratoire dentrepreneurship

13 Comment participer Janelle Boucher Jean-Louis Tiernan


Télécharger ppt "Réseaux internationaux de recherche sur la sécurité : le Global Futures Forum Jean-Louis Tiernan Coordonnateur principal, Liaison-recherche Service canadien."

Présentations similaires


Annonces Google