La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Saint-Cloud, 22 octobre 20071 TYPOLOGIE DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES EN FRANCE - LA POLITIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Avignon,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Saint-Cloud, 22 octobre 20071 TYPOLOGIE DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES EN FRANCE - LA POLITIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Avignon,"— Transcription de la présentation:

1 Saint-Cloud, 22 octobre TYPOLOGIE DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES EN FRANCE - LA POLITIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Avignon, BM, ms 6733, f.55. Cliché IRHT-CNRS Thierry CLAERR Direction du livre et de la lecture Ministère de la culture et de la communication

2 Saint-Cloud, 22 octobre Plan de lintervention 1.La politique du ministère de la culture et de la communication en matière de numérisation - Patrimoine numérique - Catalogue des fonds culturels numérisés - Portail Collections – Guichet unique d'accès aux collections numérisées 2. La numérisation dans les bibliothèques : état des lieux et exemple des bibliothèques municipales 3. Enjeux et perspectives des bibliothèques numériques - articulation des politiques de numérisation - mise en ligne des fonds numérisés - conservation numérique Conclusion

3 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 La Direction du livre et de la lecture - La DLL est une direction sectorielle (livre et bibliothèques) du ministère de la culture et de la communication - La DLL propose et met en œuvre laction de lEtat pour favoriser le développement de la lecture publique, ainsi que la conservation et l enrichissement du patrimoine écrit. Son action s exerce aussi en faveur de la création, de l édition, de la librairie, de la promotion du livre français à l étranger. Au titre de ses missions, elle assure la tutelle de la BnF, de la Bpi et du Centre national du livre. Elle suit aussi, avec le ministère chargé de la recherche, l activité de la médiathèque de la Cité des sciences et de l industrie. - La DLL est organisée en trois départements : Département de léconomie du livre Département des bibliothèques publiques et du développement de la lecture Département des politiques documentaires et patrimoniales

4 Saint-Cloud, 22 octobre La Direction du Livre et de la Lecture et la numérisation en bibliothèque (www.culture.gouv.fr) Évaluation et expertise - participation au Comité scientifique pour la documentation informatisée et le multimédia - recensement et signalement des projets - coordination avec la BnF Conseil –veille technologique –veille juridique –recommandations aux bibliothèques –fourniture de documents types

5 Saint-Cloud, 22 octobre Le plan national de numérisation du ministère de la culture : - depuis 1996, piloté et coordonné par la Mission de la Recherche et de la Technologie - fonctionnement par appels à projet annuel Objectif : numériser les contenus culturels pour les diffuser gratuitement Orientations : - des documents de préférence libres de droits, - des documents au minimum inventoriés, - des documents « dintérêt national », corpus utile à la recherche. Depuis 2005, la valorisation des fonds numérisés est devenue une des priorités. Les bases documentaires nationales (Enluminures, Joconde…), la Bibliothèque numérique Gallica et le projet de bibliothèque numérique européenne Les recommandations sur les normes documentaires et techniques La politique de numérisation du ministère de la culture et de la communication

6 Saint-Cloud, 22 octobre Patrimoine numérique (www.numerique.culture.fr) Le Catalogue des fonds culturels numérisés création : 2001, à linitiative du comité scientifique pour la documentation informatisée et le multimédia /comité de pilotage « numérisation » Objectifs - donner une vision densemble des projets de numérisation dans le domaine culturel - aider au pilotage de la politique de numérisation - permettre un accès unifié aux collections réparties dans les institutions patrimoniales développement dans le cadre du programme européen MICHAEL (inventaire multilingue du patrimoine culturel européen) :

7 Saint-Cloud, 22 octobre Archives Bibliothèques Musées Patrimoine Etc. impliquant les institutions de lEtat et des collectivités locales Un catalogue à vocation patrimoniale et pluridisciplinaire Champ couvert

8 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 Panorama de la numérisation en France Patrimoine numérique. Catalogue des collections numérisées

9 Saint-Cloud, 22 octobre Accès unique aux ressources culturelles numérisées du ministère de la culture et de la communication : le Guichet unique - Portail « Collections »

10 Saint-Cloud, 22 octobre Les programmes et projets nationaux La numérisation des manuscrits médiévaux enluminés - la base Enluminures en partenariat avec lInstitut de recherche et dhistoire des textes (CNRS)lInstitut de recherche et dhistoire des textes - plus de images consultables gratuitement en ligne Statistiques : - Louvrage et le dévédérom Le Moyen Âge en lumière (Fayard et Nouveau monde éditions) ainsi que le cédérom Explorer le Moyen Âge - Rapprochement avec les bases Liber Floridus et Mandragore par une page commune Manuscrits enluminés : FloridusMandragorewww.manuscritsenlumines.fr

11 Saint-Cloud, 22 octobre La numérisation dans les bibliothèques Les bibliothèques sont impliquées dans la numérisation. La Bibliothèque nationale de France,Bibliothèque nationale de France, une centaine de bibliothèques municipales, des bibliothèques relevant de lenseignement supérieur (bibliothèques universitaires ou de grands établissements) pratiquent la numérisation. Dans le secteur des bibliothèques, en septembre 2007, 326 projets sont portés par 147 établissements, dont 119 médiathèques et bibliothèques municipales.

12 Saint-Cloud, 22 octobre Panorama de la numérisation dans les bibliothèques municipales (1) Contenus : les documents patrimoniaux sont les plus représentés Typologie des documents : majoritairement des documents iconographiques (55 %) le texte est peu représenté le mode image est largement privilégié peu de véritables bibliothèques numériques Objectif avant tout de conservation et de valorisation patrimoniales

13 Saint-Cloud, 22 octobre La numérisation dans les bibliothèques Typologie des documents numérisés Contenu du stage

14 Saint-Cloud, 22 octobre Deux exemples : la médiathèque Louis Aragon (Le Mans) et la bibliothèque municipale dOrléans. Au Mans, définition de thématiques dintérêt local pour constituer : des bases documentaires Personnalités du Maine (répertoires biographiques locaux, portraits et notices biographiques), Classiques du régionalisme, Lieux du Maine, Presse locale. un parcours « Trésors de la bibliothèque » à destination du grand public A Orléans, priorité aux documents uniques, libres de droit et dintérêt local. Des thématiques nont finalement pas pu être retenues dans un premier temps : la presse locale : microfilms de mauvaise qualité, problème de complétude, collections reliées et volumétrie importante. le fonds littéraire Max Jacob : microfilms de mauvaise qualité avec des feuillets inversés et droits patrimoniaux jusquen 2034.

15 Saint-Cloud, 22 octobre « Un mode de numérisation et de consultation adapté à chaque fonds » à la Bibliothèque municipale dOrléans « Un mode de numérisation et de consultation adapté à chaque fonds » à la Bibliothèque municipale dOrléans

16 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 Principales caractéristiques de la numérisation dans les bibliothèques municipales (2) numérisation en interne et par prestataire(s) des sources de financement divers (collectivités locales, plan national de numérisation, DRAC, Pôles associés...) mise en place progressive de politiques de numérisation ambitieuses et cohérentes, principalement dans les BM importantes, avec le soutien de leur collectivité et de lEtat des besoins en stockage dimages numériques en progression constante (choix des formats, résolution, couleur…)

17 Saint-Cloud, 22 octobre Quel corpus ? collections le plus souvent liées à lhistoire locale collections phares de la bibliothèque collections iconographiques de préférence aux textes émergence de projets fédératifs, parfois régionaux ou interrégionaux Numériser pour quels usages ? offrir un substitut pour la consultation fournir un outil de recherche sur un corpus / une collection proposer un service de reproductions animer des ateliers auprès de publics spécifiques mettre en œuvre une muséographie diffuser auprès du grand public communiquer autour de la bibliothèque La numérisation dans les bibliothèques municipales

18 Saint-Cloud, 22 octobre La diffusion des collections numérisées le catalogue multimédia la base de données dédiée à un type de collection l'exposition virtuelle les supports pédagogiques le cédérom, le DVD, les supports muséographiques l'édition traditionnelle 45 % des fonds numérisés sont consultables à distance et 12 % sont diffusés par un produit éditorial (cédérom et DVD) La numérisation dans les bibliothèques municipales

19 Saint-Cloud, 22 octobre Bilan Les collections numérisées sont le plus souvent liées à lhistoire locale et aux documents patrimoniaux Les collections iconographiques sont préférées aux textes imprimés : un équilibre serait à trouver entre la numérisation de limage et celle du texte. Respect de la législation sur la propriété littéraire et artistique Peu de véritables bibliothèques numériques en France Une grande disparité selon les régions, différente selon les secteurs culturels : - Des régions phares : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Aquitaine, Champagne-Ardenne, sont les régions qui numérisent le plus dans le domaine du patrimoine culturel, –Viennent ensuite les régions : Pays-de-Loire, Bretagne, Franche-Comté, Picardie, Provence-Alpes-Côte dAzur, Centre, Bourgogne, Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie - Des régions moins concernées : Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Basse-Normandie, Limousin, Lorraine, Auvergne

20 Saint-Cloud, 22 octobre La numérisation à la BnF Loffre numérique de la BnF : 1. Les expositions virtuelles et les dossiers pédagogiques 2. La Bibliothèque numérique de la BnF : GallicaGallica BibUsages : étude sur les pratiques La charte documentaire Gallica Numérisation partagée (pôles associés, programme des publications des sociétés savantes, collections de Dunhuang…) 3. Le projet de Bibliothèque numérique européenne (BNUE) 4. Le projet SPAR (système de préservation et d'archivage réparti) et l'archivage du Web. 5. Participation aux projets de recherche internationaux (projets européens METAe et MACS ; e-Content+)

21 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 Le projet de Bibliothèque numérique européenne Gallica continue de s'enrichir, notamment grâce à la numérisation de la presse (en mode image et texte), grâce à : - la conversion (OCR) en mode texte de la plus grande partie des documents actuellement disponibles - deux marchés de numérisation (l'un de nouveaux ouvrages, l'autre de nouveaux ouvrages en 3 ans) qui produiront leurs premiers résultats en La maquette Europeana a été mise en ligne à la fin 2006 (http://maquette.bnf.fr/labs/scenario/Europeana.html ).http://maquette.bnf.fr/labs/scenario/Europeana.html En mars 2007, ouverture du prototype donnant accès à un sous-ensemble d'environ documents auxquels s'ajoutent des ouvrages issus des bibliothèques nationales de Hongrie et du Portugal.

22 Saint-Cloud, 22 octobre Différents modes de numérisation Bibliothèques numériques qui offrent les documents en mode image : –Exemples : Gallica, CNUM, bibliothèques numériques issues de BM, Nordnum, PôLib, Normannia, Grisemine, Bibliothèque virtuelle de la Maison de lOrient et de la Méditerranée… Bibliothèques numériques qui offrent les documents en mode texte : –Exemples : Colisciences, ABU, bibliothèque électronique de Lisieux, Cornucopie

23 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 RAPPEL Les modes de numérisation : mode image et mode texte – le mode image Une simple « photo » du document Avantage : véritable fac-similé de loriginal Inconvénient : pas de recherche « plein texte », possibilité de recherche limitée, capacité nécessaire de stockage importante – le mode texte Équivaut au résultat dun traitement de texte Deux techniques : saisie au clavier ou reconnaissance optique de caractère (OCR) à partir dun document scanné en mode image Avantage : recherche en plein texte ou automatisée possible, faible coût de stockage Inconvénient : perte de la mise en page (sauf format PDF), fiabilité limitée de lOCR, coût de lOCR et surtout du contrôle. En fonction du mode de numérisation choisi, les traitements sur les documents numérisés diffèrent. Critères Critères

24 Saint-Cloud, 22 octobre Exemple dune bibliothèque numérique réalisée en mode texte : La bibliothèque électronique de Lisieux oeuvres en version intégrale et en mode texte, 20 galeries d'images. 5 à 6 textes par mois (« nanar du mois », « fonds normand »...) Numérisation en mode texte et par saisie

25 Saint-Cloud, 22 octobre Exemple dune bibliothèque numérique qui offre le mode texte et le mode image : les bibliothèques virtuelles humanistes Centre détudes supérieures de la Renaissance (CESR, Tours) Collaboration avec l'IRHT (CNRS, section de l'humanisme) 2000 ouvrages prévus associe des textes en mode image (avec extraction des éléments figurés) et des ouvrages entièrement en mode texte

26 Saint-Cloud, 22 octobre Autres exemples, du côté des bibliothèques municipales : - La bibliothèque virtuelle de lagglomération troyenne - Les bibliothèques de Rouen - La médiathèque dOrléans - La médiathèque de Nantes : fonds Jules Verne et manuscrit médiévalLa bibliothèque virtuelle de lagglomération troyenneLes bibliothèques de RouenLa médiathèque dOrléansfonds Jules Vernemanuscrit médiéval

27 Saint-Cloud, 22 octobre Enjeux et perspectives des bibliothèques numériques a) Mieux articuler les politiques de numérisation : au niveau local, régional et national, voire européen b) améliorer laccès aux documents numérisés c) assurer la conservation numérique

28 Saint-Cloud, 22 octobre a) Mieux articuler les politiques de numérisation : au niveau local, régional et national, voire européen Mise en place de portails fédératifs : permettant laccès à des ressources hébergées sur des plates-formes techniques hétérogènes au moyen dun langage de communication commun (le plus prometteur est actuellement le protocole OAI-PMH). Les mêmes ressources peuvent ainsi être rendues accessibles de plusieurs manières (sur un site local et sur un ou plusieurs sites portails). Exemples : BNSA : Nomina (généalogie) : La France en Amérique (dossier Gallica) :

29 Saint-Cloud, 22 octobre lamélioration des programmes dOCR et de reconnaissance automatique de lécriture manuscrite (BVH), Exemple : les Bibliothèques virtuelles humanistes du Centre détudes supérieures de la Renaissance (CESR, Tours) Bibliothèques virtuelles humanistes la reconnaissance de structures, de formes et de couleurs lindexation partagée, la normalisation des formats et linteropérabilité des systèmes, des logiciels libres pour la mise en ligne et la diffusion, la conservation à long terme des contenus. b) Améliorer laccès aux documents en ligne Des programmes de recherche pour une meilleure exploitation

30 Saint-Cloud, 22 octobre Equilibre (charte documentaire) et accroissement des contenus dans le respect de la propriété intellectuelle et artistique à partir d études sur les publics et leurs pratiques Accessibilité des bibliothèques numériques par les moteurs de recherche (généralistes ou spécialisés) Favoriser le mode texte pour la recherche dans les documents numérisés Améliorer lexposition des données dans les bibliothèques numériques pour quelles soient bien référencées Développer les fonctionnalités et les services des bibliothèques numériques

31 Saint-Cloud, 22 octobre Acteurs traditionnels et nouveaux partenaires les bibliothèques, propriétaires des fonds les éditeurs les lecteurs à distance - internautes les laboratoires de recherche : –pour mettre en place des programmes de numérisation répondant aux attentes de la communauté scientifique en terme de contenu –pour bénéficier des compétences technologiques de laboratoires susceptibles de faire émerger de nouveaux types d exploitation des documents numérisés (travail en particulier sur les images et sur le mode image)

32 Saint-Cloud, 22 octobre c) La conservation des documents numérisés La numérisation dans les bibliothèques, les archives et les musées a débuté depuis une dizaine dannées : - Un investissement important à sauvegarder - Certains documents nexistent que sous forme numérique Trois risques majeurs : 1. Lobsolescence des applications informatiques et des formats de fichiers ; 2. La fragilité et la durée de vie relativement faible des supports ; 3. La difficulté de retrouver des fichiers informatiques sils nont pas été bien décrits à lorigine et bien suivis. Un double enjeu : - la conservation du support - l'accès aux données en fonction des formats, de la structuration du document, de l'encodage de l'information numérique.

33 Saint-Cloud, 22 octobre L es supports passent L es supports passent (site de la bibliothèque de l'université Cornell -USA) L es supports passent

34 Saint-Cloud, 22 octobre 2007 Résultats des tests de CD-R conservés dans des services publics darchives enquête lancée en 2005 par la DAF et le LNE Echantillonnage limité : un peu plus de 200 CD testés Plus de 20 % présente un risque important ou très élevé quant à leur lisibilité future Résultats « relativement préoccupants » Les CD sont de qualité variable et nécessitent des précautions indispensables : - vérification de la qualité des disques gravés en interne et éventuel renouvellement de léquipement des ateliers de numérisation - mise en place dune stratégie de recopie et de transferts de supports Les BM sollicitées dans une enquête DLL 2006 nont pas identifié de fichiers défectueux ou illisibles dans leurs collections de CD

35 Saint-Cloud, 22 octobre Laction du ministère (Direction des Archives de France) sur les CD-R - En 2005 : Recommandations sur la gravure, la conservation et la surveillance des CD-R ndations.pdf - En 2005 : étude sur létat de conservation des CD-R conservés par les services publics darchives en ligne sur le site de la DAF - En 2006 : étude sur les CD-R du marché (analyse des couples CD/graveurs) - Mise en place dun observatoire permanent de la qualité des CD-R du marché.

36 Saint-Cloud, 22 octobre une couche métallique réflective (or, argent ou aluminium selon la qualité du support) une couche plastique à base de polycarbonate Ces deux éléments sont immuables et servent à rendre le CD lisible, en réfléchissant la lumière du laser de lecture et à solidifier le support en le rendant plus épais. la zone des données : - pour les données pressées : CD-Rom, DVD-rom, CD-audio - pour les CD-R et DVD-R : couche de teinture réagissant à un type précis de laser Composition du CD-R

37 Saint-Cloud, 22 octobre Amélioration du soutien à la conservation à long terme des documents numérisés Objectifs : apporter une aide aux bibliothèques pour leur permettre de conserver leurs CD dans de bonnes conditions et de les tester encourager la mise en place de plateformes darchivage numérique au niveau local et la coopération au niveau régional et national Des signes encourageants : - prise de conscience de limportance de la conservation numérique, au moins au niveau des collectivités importantes - partage des rôles et des compétences requises entre la bibliothèque et les services informatiques de la collectivité, les informaticiens spécialisés ou un prestataire

38 Saint-Cloud, 22 octobre En matière de conservation numérique Il ny a pas de format ni de support idéal Dans le cahier des charges, définition de la qualité des CD et des contrôles et distinction supports de livraison et de conservation Lessentiel est de savoir ce quon a et de le surveiller : mise en place dune politique de conservation numérique à son niveau. Une politique claire de nommage, de formats, de stockage, de migration. Un outil de suivi. Lémergence de plates-formes mutualisées ?

39 Saint-Cloud, 22 octobre Conclusion La numérisation est un outil de conservation, de diffusion et de valorisation des collections, qui se développe avec : un nombre croissant de programmes et de nouveaux contenus numériques, un besoin de coordination (élaboration dune programmation régulièrement mise à jour) et de formation, des perspectives de nouvelles coopérations entre établissements, aux niveaux régional et européen.


Télécharger ppt "Saint-Cloud, 22 octobre 20071 TYPOLOGIE DES BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES EN FRANCE - LA POLITIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Avignon,"

Présentations similaires


Annonces Google