La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ahmed Amina Andrianaonitsoa Vonifanja Rahaingo-Razafimbelo Marcelline Rakotoarindrasata Mina Ravaozanany Noro.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ahmed Amina Andrianaonitsoa Vonifanja Rahaingo-Razafimbelo Marcelline Rakotoarindrasata Mina Ravaozanany Noro."— Transcription de la présentation:

1 Ahmed Amina Andrianaonitsoa Vonifanja Rahaingo-Razafimbelo Marcelline Rakotoarindrasata Mina Ravaozanany Noro

2 1.Introduction 2.La force des mouvements des femmes 3.Linclusion des jeunes dans les mouvements des femmes 4.Les femmes peuvent et doivent faire la différence en politique 5.Leçons tirées et résolutions pour laprès AWID

3 AWID Forum 2008 Messages forts du forum

4 Association pour les droits de la F et le développement Membres : chercheurs, universitaires, étudiants, éducateurs, F et H daffaires, responsables politiques, praticien-nes du développement, bailleurs de fonds, etc. Principale mission : amplifier voix, renforcer impact et influence des organisations, mouvements défenseurs droits de la F pour renforcer leur promotion

5 Initiatives stratégiques : – Appui mobilisation ressources – Résistance fondamentalisme religieux – Renforcement capacités mouvements et organisations promouvant droits des F – Développement TIC sur droits de la F – Sensibilisation et amplification voix jeunes F – Organisation forum tous les 3 ans

6 2200 participant-tes (80 francophones) avec présence importante jeunes F pour: – Partager visions et expériences – Étudier moyens de renforcer leur activisme – Édifier stratégies afin d interpeller aînées pour continuation et redynamisation mouvement (relève) Diversités dactivités : 4 sessions plénières, 146 sessions interactives, 22 caucus, forum bailleurs, marche, etc.

7 Différentes thématiques abordées dont : – Genre, féminisme et mouvements sociaux en Afrique : différences et synergies entre les approches francophone, anglophone et lusophone ; – Changement climatique et légalité des sexes ; – La violence contre les femmes : la nouvelle grande revendication

8 TIC et droits de la F : – Comment aborder la technologie en tant quactivistes des droits de la femme? – Où se situent les droits à la communication dans le cadre des mouvements des femmes? – Comment tirer profit des TIC pour favoriser lautonomisation des femmes?

9 «Si les femmes sorganisent, elles peuvent transformer le monde pour le rendre vraiment égalitaire » «La construction des mouvements est comme une course relais, vous devez tenir le témoin fermement pendant que vous courez et savoir quand le passer à une autre coéquipière et à qui il faut le remettre » «Les femmes peuvent et doivent faire la différence en politique »

10

11 5 points marquent les mouvements sociaux : – sentiment dinjustice inégalité de genre, rapports sociaux inéquitables – compréhension de loppression comme une condition politique patriarcat dans toutes ses manifestations – désir de changer conditions politiques égalité entre les sexes, transformation relations, respect droits humains, non violence… – croyance dans le pouvoir collectif « Quand le combat devient collectif, ce qui, jusqualors, était inimaginable devient soudainement possible » – Implication active de ceux-celles qui nont pas de « pouvoir » femmes analphabètes, rurales, pauvres, jeunes, etc.

12 « CUNT » : symbole des mouvements des F – Créativité éviter de reproduire modèles patriarcaux contre lesquels nous combattons – Unité rester unies dans la lutte car tant quil y a des F opprimées, toutes les F le sont – Nombre Plus nous sommes nombreux-ses dans le mouvement, plus nos efforts porteront leurs fruits – Temps associer les jeunes à toutes nos actions pour assurer la continuité et la pérennité de nos mouvements

13

14 Le mouvement pour les droits des F est inclusif : – Chaque personne – Chaque organisation – Chaque mouvement de F doit intérioriser principes : diversité, pluralisme, interculturalisme, solidarité, Dialogue multigénérationnel Dans certains de nos mouvements ce sont encore la voix des plus forts qui prédominent Le défi pour construire un mouvement véritablement inclusif et multigénérationnel est encore grand

15 Reconnaître la place particulière de chacune dentre nous au sein du mouvement des F : – jeunes filles, jeunes femmes – femmes moins jeunes – femmes plus âgées – etc. Relever le défi de la création de mouvements vraiment intergénérationnels : – aller vers les jeunes filles, jeunes F – les écouter, sintéresser à leur travail dactivisme – apprendre de leurs expériences : lexpérience na pas dâge et non nous contenter de les inviter dans notre espace – travailler au-delà des groupes dâge, – partager la connaissance et le pouvoir de manière dynamique et créative, – encourager la diversité

16

17 Aucun changement significatif dans relations inégales F – H sans implication et actions concrètes des F pour défendre leur cause F à des postes électifs ou de décision doivent : – rester fidèles à la cause féminine, – montrer quelles ont autant de capacités que les H – mériter la confiance quon leur a témoignée, – et quon gagne à leur faire confiance Elles doivent montrer quon peut faire de la Politique autrement pour : – préserver limage avantageuse dêtre « propres » en Politique, – réconcilier la population avec le Politique et la Politique

18 ENGAGEMENT & ACTIVISME : – Eviter dattendre que les H leur donnent la chance daccéder à un poste de décision, – Mais sapproprier de ce droit, cest-à-dire sengager et traduire cet engagement par des actions concrètes EMPOWERMENT : – Actions de renforcement de capacités des F doivent être systématiques afin quelles aient les capacités, la confiance en soi et lassurance nécessaires pour se porter candidates et assumer ultérieurement leur fonction de manière efficace SOLIDARITE & INCLUSION : – Solidarité féminine et soutien mutuel doivent être acquis pour les femmes candidates, – Inclusion de toutes les catégories de F et surtout des H dans la lutte pour la cause féminine est primordiale

19

20 Approches francophone, anglophone et lusophone: – Rôle important contextes socio-économique, politique et historique dans le développement mouvement des F avancée relative mouvements des F dans certains pays anglophones – Absence réels mouvements féminins dans les pays francophones – Mot « féminisme » demeure un terme à connotation négative ou vieillot chez certain-es militant-es francophones

21 « Féminisme » renvoie à la défense et à la promotion : – des droits humains de la F -Principes dindivisibilité, dinaliénabilité et duniversalité des droits de la F, -Droits à une vie sans oppression patriarcale, sans discrimination et sans violence, -Droits à laccès à des moyens dexistence durables et légitimes, -Réseautage dans le but dinstaurer des changements, -Non violence, -etc. – de légalité entre les sexes, y compris sa dimension politique -transformation des relations sociales, économiques, politiques (pratiques du pouvoir, cas résolution Afrique du Sud) Être « féministe » = mivoy ny « miralenta » (être pro- genre)

22 Nécessité solidarité soranelle pour renforcer nos mouvements: – Notre lutte est à la fois personnelle et politique – Défendons les droits de nos co-activistes, – Partageons le pouvoir entre activistes de différentes générations – Cessons de nous juger les unes les autres, de nous faire du tort – Si nous sommes unies dans la lutte, nous surmonterons les obstacles et atteindrons nos objectifs – Ne cherchons pas à changer les comportements des autres, adaptons plutôt nos réponses – Travaillons sur un agenda commun – Documentons nos processus afin de tirer profit de nos acquis et de laisser un héritage aux générations suivantes (ex : El Salvador)

23 Nous trouverons et développerons des mécanismes plus efficaces pour : – cultiver la solidarité nécessaire à la construction dun agenda politique commun, – renforcer et promouvoir nos mouvements, – effectuer des exercices dautocritique et sattaquer aux problèmes internes qui fragilisent nos mouvements (fragmentation, discrimination à lintérieur, stress et fatigue) – prendre du temps pour examiner/réfléchir sur: la manière dont nous nous organisions dans le passé, et comment dautres mouvements autour de nous sorganisent en gardant présent à lesprit que le meilleur moyen pour nous inspirer, cest à travers lespoir et non la peur

24


Télécharger ppt "Ahmed Amina Andrianaonitsoa Vonifanja Rahaingo-Razafimbelo Marcelline Rakotoarindrasata Mina Ravaozanany Noro."

Présentations similaires


Annonces Google