La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

VIH/SIDA, Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Comprendre et faire face Stuart Gillespie Institut International de Recherche sur la Politique Alimentaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "VIH/SIDA, Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Comprendre et faire face Stuart Gillespie Institut International de Recherche sur la Politique Alimentaire."— Transcription de la présentation:

1 VIH/SIDA, Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Comprendre et faire face Stuart Gillespie Institut International de Recherche sur la Politique Alimentaire Washington D.C.

2 Le choc du VIH/SIDA Incurable et mortel Incurable et mortel Tue les membres les plus productifs dune société, riches ou pauvres, en ville ou à la campagne, homme ou femme. Tue les membres les plus productifs dune société, riches ou pauvres, en ville ou à la campagne, homme ou femme. « Onde de choc » à effets retardés « Onde de choc » à effets retardés Maladie souvent invisible, cachée (stigmates) Maladie souvent invisible, cachée (stigmates) Gestion du choc souvent insurmontable pour le foyer Gestion du choc souvent insurmontable pour le foyer Rompt le transfert du savoir et des connaissances Rompt le transfert du savoir et des connaissances Erode la capacité des gouvernements à réagir Erode la capacité des gouvernements à réagir

3 Onde de choc... VIH DECES SIDA MORTS NATUREL LES

4 Conséquences macro Infection VIH 2. Infections opportunistes ( surtout TB) 3. Malades et morts du SIDA 4. Aggravation de la pauvreté, de linsécurité alimentaire, plus dorphelins, risque de famine 5. Troubles sociaux et politiques ?

5 Conséquences pour un foyer et réactions face à la maladie Un adulte devient malade Un adulte devient malade Réduction de son temps de travail Réduction de son temps de travail Importation de main-dœuvre de remplacement Importation de main-dœuvre de remplacement Autres adultes travaillent heures supplémentaires Autres adultes travaillent heures supplémentaires Augmentation coûts santé(médicaments, transport) Augmentation coûts santé(médicaments, transport) Foyer mange moins Foyer mange moins Passage à des cultures et systèmes peu exigeants en main dœuvre Passage à des cultures et systèmes peu exigeants en main dœuvre Détérioration de l état nutritionnel Détérioration de l état nutritionnel

6 Aggravation des conséquences … Ladulte ne peut plus travailler Ladulte ne peut plus travailler il requiert plus de soins il requiert plus de soins baisse des revenus du foyer ; moins de temps consacré aux enfants baisse des revenus du foyer ; moins de temps consacré aux enfants Biens du foyer vendus Biens du foyer vendus Augmentation des dettes Augmentation des dettes Les enfants ne vont plus à lécole Les enfants ne vont plus à lécole Ladulte décède Ladulte décède Coûts des obsèques Coûts des obsèques

7 Conséquences à large échelle… Foyer peut se désintégrer Foyer peut se désintégrer Terre moins cultivée, plus de jachère Terre moins cultivée, plus de jachère Épuisement des ressources naturelles Épuisement des ressources naturelles Intensification des retombées de la perte de savoir Intensification des retombées de la perte de savoir Accès à la terre et à la propriété plus difficiles Accès à la terre et à la propriété plus difficiles Réseaux de solidarité mis à lépreuve, seffondrent Réseaux de solidarité mis à lépreuve, seffondrent le partenaire devient malade à son tour le partenaire devient malade à son tour La chute continue…. La chute continue….

8 Susceptibilité/Vulnérabilité intrinsèques des moyens de subsistance, Stigmatisation et Discrimination Csq sur institutions Dans la communauté, Offre de services, Participation Résultats Nutrition, sécurité alimentaire, Éducation, Cohésion communautaire, Revenus, Groupes vulnérables : foyers dont le chef est soit : personne âgée, jeune, orphelin VIH/SIDA Csq sur biens Humains, Sociaux, Financiers, Physiques, Naturels Réponses stratégiques Individuelles, du foyer, de la communauté

9 VIH/SIDA détruit les moyens de subsistance Capital humain Capital humain Mortalité, perte de main dœuvre liée à la morbidité Mortalité, perte de main dœuvre liée à la morbidité Perte de transfert du savoir Perte de transfert du savoir Moins de temps pour la production, plus de temps pour les malades Moins de temps pour la production, plus de temps pour les malades Capital financier Capital financier Dépenses élevées (ex: santé, obsèques) Dépenses élevées (ex: santé, obsèques) Vente des biens Vente des biens Accès au crédit réduit Accès au crédit réduit

10 Capital social Capital social moins dincitations pour actions collectives moins dincitations pour actions collectives Exclusion en raison des stigmates liées à la maladie Exclusion en raison des stigmates liées à la maladie Capital physique Capital physique Vente d équipement Vente d équipement Droits de propriété (veufs/veuves) Droits de propriété (veufs/veuves) Capital naturel Capital naturel baisse de lutilisation des terres baisse de lutilisation des terres Transition vers des cultures peu exigeantes en main- d œuvre et à faible rendement Transition vers des cultures peu exigeantes en main- d œuvre et à faible rendement Épuisement des ressources naturelles Épuisement des ressources naturelles

11 …les moyens de subsistance influencent également le VIH/SIDA Peuvent créer des risques et augmenter la vulnérabilité Peuvent créer des risques et augmenter la vulnérabilité Pénurie de travail à la campagne peut conduire à émigrer Pénurie de travail à la campagne peut conduire à émigrer Insécurité alimentaire peut aboutir relations sexuelles en échange de nourriture etc. Insécurité alimentaire peut aboutir relations sexuelles en échange de nourriture etc. Développement agricole peut générer des riques (ex : marchés, centres dechanges) Développement agricole peut générer des riques (ex : marchés, centres dechanges) Risques au sein et à l extérieur des institutions Risques au sein et à l extérieur des institutions

12 Nouvelle variante de la famine : quelle est la différence? Ratios de dépendance accrus Ratios de dépendance accrus Conséquences spécifiques pour les femmes Conséquences spécifiques pour les femmes Double fardeau des soins (le « gagne-pain » de la famille rentre au village se faire soigner) Double fardeau des soins (le « gagne-pain » de la famille rentre au village se faire soigner) serrage de ceinture non viable serrage de ceinture non viable Stratégies mortelles de survie Stratégies mortelles de survie Expérience de vie réduite : Expérience de vie réduite : les enfants héritent de dettes et non pas de biens les enfants héritent de dettes et non pas de biens Source: De Waal and Whiteside 2003

13

14 Deux questions importantes : Rôle des moyens de subsistance pour déterminer : Rôle des moyens de subsistance pour déterminer : susceptibilité de contamination au VIH ou transmission susceptibilité de contamination au VIH ou transmission vulnérabilité face aux retombées post-infection au VIH ? vulnérabilité face aux retombées post-infection au VIH ? Ainsi, comment doit-on modifier les politiques et programmes afin de renforcer la résistance et la résilience des foyers et communautés ? Ainsi, comment doit-on modifier les politiques et programmes afin de renforcer la résistance et la résilience des foyers et communautés ? Faut-il « faire plus et plus vite » ? Faut-il « faire plus et plus vite » ? ou….faut-il « faire différemment » ? ou….faut-il « faire différemment » ?

15 Pourquoi adopter une approche intégrale? Pour élargir lampleur, la profondeur et léchelle de la prise daction globale pour mieux répondre aux proportions de la pandémie VIH/SIDA. Pour élargir lampleur, la profondeur et léchelle de la prise daction globale pour mieux répondre aux proportions de la pandémie VIH/SIDA. Car les causes et les conséquences de lépidémie de VIH sont multi-sectorielles Car les causes et les conséquences de lépidémie de VIH sont multi-sectorielles La lutte sectorielle directe contre le VIH/SIDA est nécessaire pour atteindre les objectifs sectoriels fixés dès le départ. La lutte sectorielle directe contre le VIH/SIDA est nécessaire pour atteindre les objectifs sectoriels fixés dès le départ.

16 La nutrition est intégrale... Prévention Prévention nutrition maternelle et transmission mère à l enfant nutrition maternelle et transmission mère à l enfant Soins Soins la nutrition prolonge la vie la nutrition prolonge la vie Traitements Traitements malnutrition et traitement antirétroviral? malnutrition et traitement antirétroviral? Atténuation Atténuation la nutrition dune communauté peut atténuer limpact de la maladie la nutrition dune communauté peut atténuer limpact de la maladie

17 Approche interdépendante et à multiples facettes Prévention, soins, traitements et atténuation sont tous : a) essentiels, b) liés. Prévention, soins, traitements et atténuation sont tous : a) essentiels, b) liés. Atténuation = prévention ( pour les générations futures si susceptibilité réduite) Atténuation = prévention ( pour les générations futures si susceptibilité réduite) Soins = prévention (prise en charge des orphelins) Soins = prévention (prise en charge des orphelins) Traitement = prévention ( charge virale) Traitement = prévention ( charge virale) Atténuation augmente capacités de prise en charge/ soins Atténuation augmente capacités de prise en charge/ soins

18 Exemple : UWESO Ouganda Uganda Womens Effort to Save Orphans Uganda Womens Effort to Save Orphans Développement capacités/ formation Développement capacités/ formation Microcrédit, projets à petite échelle Microcrédit, projets à petite échelle Évaluation en 1999 a montré amélioration de la consommation alimentaire, maintien des effectifs scolaires, amélioration revenus, diversifications des moyens de subsistance. Évaluation en 1999 a montré amélioration de la consommation alimentaire, maintien des effectifs scolaires, amélioration revenus, diversifications des moyens de subsistance.

19 Le « prisme du VIH » Le « prisme » signifie que lon considère un problème sous un autre angle (ex :linsécurité alimentaire) du point de vue de ses liens avec dautres problèmes (ex : le VIH/SIDA) Le « prisme » signifie que lon considère un problème sous un autre angle (ex :linsécurité alimentaire) du point de vue de ses liens avec dautres problèmes (ex : le VIH/SIDA) Le point focal du prisme dépend de son contexte Le point focal du prisme dépend de son contexte Il fonctionne à double sens (ex : peut être appliqué au VIH et/ou aux prgs de sécurité alimentaire) Il fonctionne à double sens (ex : peut être appliqué au VIH et/ou aux prgs de sécurité alimentaire) Il sera redéfini dans le temps Il sera redéfini dans le temps Nous ne pouvons ni ignorer les retombées du VIH/SIDA ni nous laisser aveugler par celles-ci Nous ne pouvons ni ignorer les retombées du VIH/SIDA ni nous laisser aveugler par celles-ci

20 Utilisation du prisme VIH/SIDA Objectifs 1. Mieux comprendre les interactions dynamiques dune infection au VIH et de limpact du SIDA sur divers secteurs 2. Identifier les modifications adéquates des politiques et programmes face à la réalité du VIH/SIDA 3. Faciliter les approches intégrales (audits sur le AIDS)

21 Domaines dutilisation du prisme

22 Réseau régional sur le VIH/SIDA, les moyens de subsistance en milieu rural et la sécurité alimentaire

23 Objectifs 1.Comprendre les points critiques suivants : la relation à double-sens entre le VIH/SIDA et linsécurité alimentaire la relation à double-sens entre le VIH/SIDA et linsécurité alimentaire le rôle des politiques et programmes dans la prévention du VIH et/ou l atténuation de limpact du SIDA le rôle des politiques et programmes dans la prévention du VIH et/ou l atténuation de limpact du SIDA 2.Permettre aux pouvoirs publics dagir par le biais de priorités réalistes en partenariat avec les communautés

24 Structure et Contenu Réseau recherche-politique-programme Réseau recherche-politique-programme IFPRI et ISNAR jouent rôle de co-facilitateurs IFPRI et ISNAR jouent rôle de co-facilitateurs Développement des capacités, communication, et recherche Développement des capacités, communication, et recherche Malawi et Ouganda en cours Malawi et Ouganda en cours Zambie et Afrique du Sud prévues pour 2003 Zambie et Afrique du Sud prévues pour 2003 Comités directeurs nationaux Comités directeurs nationaux Réseau national de coordinateurs Réseau national de coordinateurs Fonds de recherche daction locale (ARFs) Fonds de recherche daction locale (ARFs) Études de recherche dactions liées, basées sur consensus et priorités locaux Études de recherche dactions liées, basées sur consensus et priorités locaux

25 Common Activities Principes de base IFPRI/ISNAR Activités de base Zambie Afr. Sud Réseau Ouganda t Réseau Malawi

26 Priorités des recherches daction Utilisation du prisme VIH pour réévaluer les politiques et programmes existants en matière de nutrition afin didentifier les possibilités damélioration de la prévention et de latténuation Utilisation du prisme VIH pour réévaluer les politiques et programmes existants en matière de nutrition afin didentifier les possibilités damélioration de la prévention et de latténuation Identifier et soutenir les innovations Identifier et soutenir les innovations Optimiser le capital social (solutions alternative de coopération ?) Optimiser le capital social (solutions alternative de coopération ?) Identifier modalités de ciblage Identifier modalités de ciblage


Télécharger ppt "VIH/SIDA, Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Comprendre et faire face Stuart Gillespie Institut International de Recherche sur la Politique Alimentaire."

Présentations similaires


Annonces Google