La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.cosmosbay.com Thierry CAZENAVE www.cosmosbay-vectis.com Conclusion Le 24 Novembre 2003 S chéma D irecteur des E spaces numériques de T ravail Groupe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.cosmosbay.com Thierry CAZENAVE www.cosmosbay-vectis.com Conclusion Le 24 Novembre 2003 S chéma D irecteur des E spaces numériques de T ravail Groupe."— Transcription de la présentation:

1 Thierry CAZENAVE Conclusion Le 24 Novembre 2003 S chéma D irecteur des E spaces numériques de T ravail Groupe de Travail Interopérabilité Les Web Services

2 2 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Enjeux et modèle partenarial Focus sur cœur de métiers Mutualisation de moyens Adresse différents canaux Haute personnalisation Intégration dun grand nombre de partenaires dans le business model : Chacun peut garder une part dindépendance Chacun se focalise sur son cœur de métier Un contrat est établi ( interface du Web Service ) Mutualisation de : Moyens commerciaux ou stratégiques Moyens techniques, Référentiels Approche multi-canal généralisée : Internet, Intranet, Extranet Service en marque blanche ou en ASP Canaux techniques : client riche, léger, mobilité Canaux commerciaux : communautés, catégorie de clients, distributeurs, … Contrat de service nest pas que technique ! ! ! Responsabilité dans le cadre de moyens mutualisés ?

3 3 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Métier et Existant Fonctionnel largement formalisé Capitalisation Annuaires de services Rester dans le cadre dune modélisation des processus métiers Formalisé par un contrat de service Un processus est un assemblage orchestré de services Intégrer lexpérience acquise au travers des actifs de lentreprise : Pratiques normalisées Systèmes existants ( hétérogènes ) Services existants ( hétérogènes ) Exposer lexistant comme Service Web Découplage métier / technique Découplage système / système Workflow Applicatif ( orchestration, transactions ) Vision « Black Box » des services ?

4 4 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Méthodologie Un projet piloté par des besoins « métiers » Réponse plus directe aux enjeux du projet Conduit à une démarche durbanisation du SI La technique encapsulée redonne une place centrale : Aux experts métier A la modélisation des processus Modèle des 4 cadrans : Modèle de collaboration et partenarial Processus métiers organisés Objets métiers et contenus échangés Cartographie applicative, flux échangés Meilleure visibilité sur la mise en œuvre : Le projet peut être découpé en lots fonctionnellement cohérents et opérationnels Bottom-up, Top-down, Middle-out, … etc Phase dintégration nécessaire Interface Métier / Technique Méthodologie ? Modèle ? Outils ? Focalisé sur la valeur ajoutée ?

5 5 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Normalisation Des applications ouvertes sur le reste du système dinformation. Des entreprises ouvertes sur leurs clients et partenaires. Rendre plus transparent la technique En sappuyant sur un seul standard structurant les échanges Au delà de lentreprise Les données sont immédiatement échangeables avec : Toutes les applications Tous les partenaires Exploitant les Web Services comme standard déchange Démarche de normalisation pas nécessaire si pas déchanges avec lextérieur : XML/HTTP + protocole « maison » SOAP/HTTP+documents XML « maison » Implémentation des normes et standards ( qualité ? niveau ? coût ? )

6 6 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Évolutivité Une technologie souple, adaptée à lavancement progressif du chantier Web Services et urbanisation du SI Permettent une intégration progressive et sans couplage : XML fournit des mécanismes dextension et de transposition Une architecture orienté service introduit des découplages technique/métier mais aussi système/système Étendre ou transposer les schémas de données pour accompagner : Les évolutions fonctionnelles Lintégration de nouveaux système Lintégration de nouveaux partenaires XML apporte précision et évolutivité Enveloppe SOAP : Cadre technique commun XML Schema : Cadre métier commun Niveau de spécification du contenu et du format des documents échangés + Granularité des services et documents échangés

7 7 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Implémentation Choix de partenaires et dun outillage dans un secteur ouvert Plusieurs partenaires : Société de conseil Éditeurs / Société des service Hébergeurs Plusieurs plates-formes : J2EE (Java).NET (Microsoft ) Open Source Connexe à limplémentation : Serveurs dapplication et portails, Middleware (EAI, MOM ) Connecteurs ( ERP, Legacy ), Workflow applicatifs Outils de modélisation Environnement de développement Parser, framework, … etc … Interopérabilité + Maturité des outils et partenaires + Intégration de Middleware

8 8 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 CONCLUSION – Infrastructure Des couches bas niveau banalisées Très haute disponibilité technique Accès immédiat au réseau IP mondial et utilisation des protocoles standards ( HTTP, SMTP, … ) Capacité dhébergement en ASP sur une infrastructure banalisé : Mise en œuvre, Hébergement, Maintient en conditions opérationnelles Extensions pour répondre à des besoins précis : HTTPR / HTTPRS, … WS-Encrypt, WS-Routing, … Liés le plus souvent à la qualité de service Défauts liés aux protocoles de lInternet ( garantie et qualité de service ) Maturité des extensions

9 9 SDET – Groupe de travail interopérabilité – 24 Novembre 2003 Thierry CAZENAVE


Télécharger ppt "Www.cosmosbay.com Thierry CAZENAVE www.cosmosbay-vectis.com Conclusion Le 24 Novembre 2003 S chéma D irecteur des E spaces numériques de T ravail Groupe."

Présentations similaires


Annonces Google