La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ma maison et le changement climatique Cadre global et mesures fédérales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ma maison et le changement climatique Cadre global et mesures fédérales."— Transcription de la présentation:

1 Ma maison et le changement climatique Cadre global et mesures fédérales

2 Protocole de Kyoto adoption en 1997, entrée en vigueur le 16 février 2005 objectif: réduire les émissions de gaz à effet de serre tels que le dioxyde de carbone (CO 2 ), le méthane (CH 4 ), le protoxyde dazote (N 2 O) et les gaz à effet de serre fluorés (HFC, PFC, SF6) établit des quotas démission pour la période (quantités de gaz à effet de serre que chaque pays peut émettre au cours de cette période) Belgique: dici à 2012, les émissions annuelles moyennes doivent chuter de 7,5% par rapport à 1990.

3 Emissions de gaz à effet de serre en Belgique Evolution des émissions (GES et CO2) depuis 1990 émissions totales en 2003: 147,5 Mt CO 2 eq, dont 85,5 % de CO 2 Source : Inventaire national des émissions de GES, 2005

4 Emissions de gaz à effet de serre en Belgique Distribution sectorielle (2003) et évolution Source : Inventaire national des émissions de GES, 2005

5 Evolution dans le secteur des transports Parc de véhicules : Kilométrage parcouru : Répartition par modes de transport : Source : Commission européenne – DG Energie et Transport

6 Evolution dans le secteur des bâtiments Bâtiment: 22% des émissions de gaz à effet de serre (2003) augmentation / 1990 : +14% (2003); +20% en 2010 (?) Emissions de CO2 par rapport à 1990

7 Consommation énergétique totale dans les logements Remarque : consommations ajustées à des conditions climatiques européennes moyennes. Chauffage par m2 : Belgique deuxième plus grand consommateur (double des consom- mations des pays nordiques) ! Source : Bosseboeuf et al. (2005) in Energy-efficiency monitoring in the EU (to be published)

8 Consommation énergétique du chauffage dans les logements Remarque : consommations ajustées à des conditions climatiques européennes moyennes. Source : Bosseboeuf et al. (2005) in Energy-efficiency monitoring in the EU (to be published)

9 Mesures fédérales Décisions du Conseil des ministres extraordinaire : (Raversijde, mars 2004) E.a. prendre des mesures qui réduiront les émissions de 4,8 million tonnes déquivalents CO 2 : utilisation durable de lénergie dans les SPF et les organismes publics et parastataux; renouvellement du parc automobile, mobilité (abonnements de train, RER, Campagne « rouler plus propre »…), biocarburants, production déléctricité verte, extension du système de labellisation des appareils électroménagers, et… bâtiments

10 Mesures fédérales Des bâtiments économiques en énergie 2005: réduction dimpôts de 40% sur les investissements permettant déconomiser lénergie Construction: max. 500 indexé à 620 pour lexercice 2006 Rénovation: max. 600 indexé à 750 pour lexercice 2006

11 Réduction des impôts Pour des travaux exécutés par des entrepreneurs reconnus: remplacement dune vieille chaudière chauffe-eau solaire panneaux photovoltaïques pompes à chaleur géothermiques vitrage à haut rendement isolation du toit robinets thermostatiques sur radiateurs thermostat programmable audit énergétique de la maison

12 Réduction des impôts 1. remplacement dune vieille chaudière : pas pour les nouvelles constructions ! rendement des nouvelles chaudières supérieur de 20 à 25% épargne annuelle de 200 à types de chaudières: chaudières à basse température chaudières à condensation pompes à chaleur installations individuelles de co-génération (chaleur-électricité) chaudières à bois

13 Réduction des impôts 2. Installation de chauffe-eau solaires : pour la production deau chaude (sanitaire et/ou chauffage) orientation des panneaux: ouest - sud - est inclinaison par rapport à lhorizon: ° protection contre légionellose primes supplémentaires ! gestionnaires de réseaux communes Source: IZEN

14 Réduction des impôts 3. Installation de panneaux photovoltaïques : pour la production délectricité prix très élevé, mais subsides importants (régions et gestionnaires de réseaux) prendre au préalable dautres mesures économiques comme lisolation, vitrage à haut rendement, etc. Source: IZEN

15 Réduction des impôts 4. installation dune pompe à chaleur géothermique : utilisation de la chaleur du sol (dans le sol, à un mètre de profondeur, la température est denviron 10°C) concentration de cette chaleur (système inverse du frigo) conditions: - bonne isolation - chauffage à basse température (chauf- fage du sol ou des murs) Source: IZEN

16 Réduction des impôts 5. Installation de vitrage à haut rendement : isole 5 x mieux que le vitrage simple, 2-3 x mieux que du double vitrage confort plus élevé (pas de courant dair) économie importante (> 10 /m²/année) TEMPERATURE EXTERNETEMPERATURE INTERNE 1 - Simple vitrage 2 - Double vitrage 3 – Vitrage à HR 1,5 4 – Vitrage à HR 1,1

17 Réduction des impôts 6. Isolation du toit : mesure la plus importante pour une maison économique en énergie épaisseur minimale 8 –10 cm, mieux > 15 cm surisolation nexiste PAS ventilation nécessaire Source: RockwoolSource: Isover

18 Réduction des impôts 7. Installation déquipements de régultation thermique : thermostat avec programmateur robinets thermostatiques sur les radiateurs 8. Audit énergétique: où sont les grands consommateurs ? où, combien et comment économiser ? recherche de solutions recherche spécifique au niveau de lisolation, du chauffage, lutilisation de lénergie solaire, léclairage,…

19 Freins pour économiser de lénergie La facture énergétique peut baisser grâce à des investis- sements pour une efficacité énergétique plus élevée, mais: coût dinvestissment trop élevé manque de connaissance pas de suivi de lénergie linvestisseur lutilisateur (payant la facture) –P.ex.: je veux du vitrage à haut rendement, regagné en 5 ans, mais je nai pas

20 TPF, cest quoi ? Third Party Financing - Principe du tiers investisseur une Energy Service Company soccupe de : étude énergétique planning financement investissement exécution des travaux suivi des économies

21 TPF, cest quoi ? les économies remboursent dabord les investissements après, lutilisateur bénéficie dune économie garantie sur sa facture

22 Exemple de TFP: Fedesco Lautorité belge crée la Federal Energy Service Company (FEDESCO) : SA de droit publique 1,5 million de capital public + 5 million privé Requis : partenaires fiables et experts contrats solides et transparents de préférence une comptabilité énergétique

23 Fedesco gère lapprovisonnement dénergie mais ne vend pas déléctricité ou de gaz Fedeco garantit de lespace éclairé, le chauffage, la climatisation,… Fedesco garantit des coûts énergétiques plafonnés Avantages: FEDESCO livre le capital pour linvestissement FEDESCO coordonne tout et prend les riques un confort plus élévé et une facture énergétique plus basse moins de pollution et démissions de CO 2 Exemple de TFP: Fedesco

24 Conclusions le secteur du bâtiment contribue fortement aux émissions de CO 2 et au réchauffement du climat les solutions techniques existent, sont efficaces, financièrement abordables et rentables à terme leur utilisation à grande échelle est nécessaire rôle important du secteur professionnel: - informer les clients de leur existence - inciter les clients à investir - réflexe au moment de loffre (construction neuve + rénovation)


Télécharger ppt "Ma maison et le changement climatique Cadre global et mesures fédérales."

Présentations similaires


Annonces Google