La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

12/01/2014 1 Les consortiums documentaires en France et dans le monde : de nouveaux acteurs au service des chercheurs pour laccès aux publications scientifiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "12/01/2014 1 Les consortiums documentaires en France et dans le monde : de nouveaux acteurs au service des chercheurs pour laccès aux publications scientifiques."— Transcription de la présentation:

1 12/01/ Les consortiums documentaires en France et dans le monde : de nouveaux acteurs au service des chercheurs pour laccès aux publications scientifiques Colloque Académie des Sciences 14 mai 2007

2 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 2 Coopération entre bibliothèques et publications en ligne Depuis le milieu des années 1990 : constitution de consortiums pour mutualiser les ressources électroniques émergentes Essor rapide de la documentation numérique, notamment pour les publications scientifiques et universitaires Nécessité pour les bibliothèques de mettre en place les budgets et les infrastructures techniques pour y donner accès Volonté des utilisateurs davoir accès sur leur poste de travail où quils soient Soutien politique et financier des pouvoirs publics au développement de laccès à Internet Volonté des éditeurs et fournisseurs dinformation de négocier avec des groupes dinstitutions plutôt quavec chacune, moyennant des remises et de meilleures conditions daccès. Négociations collectives de licences pour les consortiums avec un bon rapport coût-efficacité, accès des utilisateurs à de vastes ensembles de contenu électronique (revues, bases de données, livres électroniques)

3 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 3 La coopération internationale entre consortiums : lICOLC (International Coalition of Library Consortia) Dès 1997, un « Consortium des Consortia » réunissant 30 consortiums US et des observateurs dautres pays, devenu rapidement lICOLC LICOLC se réunit 2 fois par an (au printemps en Amérique du Nord – en 2007 à Montréal, à lautomne en Europe – en 2007 à Stockholm) Environ 200 consortiums, selon les cas : à léchelle dune grande université ou dune ville, dun réseau disciplinaire, dune région dune communauté linguistique dans un pays, dun pays, aussi des associations internationales (la Ligue de Bibliothèque Européennes de Recherche, LIBER) ou des ONG. LICOLC a une couverture internationale, sur tous les continents (y compris Afrique du Sud, Botswana, Chili, Argentine, Chine, Inde) En Europe, une 40aine de consortiums membres de lICOLC, souvent plusieurs dans le même pays – 3 en Espagne, 7 au RU, 1 seul en France – Couperin. Aussi un consortium pour lEurope du Sud – SELL Southern Europe Libraries League (Espagne, Portugal, Italie, Grèce, Turquie, la France est observateur depuis 2007)

4 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 4 Activités de lICOLC Echanges entre consortiums et avec les éditeurs, mais pas de négociation entre ICOLC et éditeurs Déclarations ayant une grande importance pour les partenaires Guide pour les mesures statistiques de lutilisation des ressources dinformation en ligne (octobre 2006) Déclaration en faveur dune action urgente de préservation des revues électroniques académiques (novembre 2005) Déclaration sur les perspectives actuelles et les pratiques privilégiées pour la sélection et lacquisition de documentation électronique - inclut des prises de positions sur la tarification et des considérations économiques (octobre 2004) Guide pour la protection des données personnelles à lattention des fournisseurs dinformation (juillet 2002)

5 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 5 Consortiums et éditeurs ou fournisseurs dinformation Les consortiums, pas agents des éditeurs, mais représentent leurs membres et organisent les négociations collectives de licences avec ces éditeurs Effet de ces négociations collectives, accords favorables à la fois aux bibliothèques et aux éditeurs Condition du succès : représenter les intérêts de lensemble, solidarité et confiance mutuelle entre les membres Champ des négociations : le service, les modes daccès et darchivage, le prix, la facturation, les statistiques, notamment Certains éditeurs (notamment les plus grands) sont diffuseurs exclusifs de leurs publications – ce qui limite les marges de négociation Pour un certain nombre de bases de données proposées par plusieurs fournisseurs, mise en concurrence

6 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 6 Les consortiums et laccès libre aux publications scientifiques Les consortiums portent un grand intérêt à lévolution des publications scientifiques, et aux nouveaux équilibres entre lédition commerciale et la publication en accès libre Soutien à linitiative de SPARC – Scholarly Publishing and Academic Resources Coalition, de SPARC Europe et SPARC Japan - encourageant le publication de revues en open access – accès libre et laccès public aux publications de recherche financées sur fonds publics et luttant contre les situations de monopole des grands éditeurs. Soutien à la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance en sciences exactes, sciences de la vie, sciences humaines et sociales (22 octobre 2003) – 227 signataires à ce jour, soutenue par de nombreux consortiums Idem, pétition auprès de la Commission européenne début 2007 pour le libre accès à la connaissance scientifique ( signataires), une pétition identique a été lancée en mars 2007 aux USA.

7 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 7 Le consortium français : Couperin Créé en 1999 par 4 universités, a connu un essor rapide : au 31/12/06, 204 membres, dont : 160 relevant de lenseignement supérieur public (131 MENESR, 29 Agriculture, Industrie, Défense, Equipement, Economie, Santé) 13 relevant de lenseignement supérieur privé 26 organismes de recherche 5 organismes de soins Son originalité : pas un consortium de bibliothèques, mais détablissements Réunit des universités et INP (81), des grands établissements (12), mais aussi des grandes écoles (55) Réunit des établissements denseignement supérieur, mais aussi des EPST et des EPIC

8 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 8 Activités de Couperin Mutualisation, engagement bénévole de ses membres, très peu de permanents (3) Les instances : AG, CA avec représentants de la CPU, de la CGE et de la CDEFI, Bureau professionnel Associe expertise et négociation Département Coordination des Négociations Documentaires, organisé en pôles par grand secteur disciplinaire (47 négociateurs dont 7 responsables de pôle) Département Etudes et Prospectives Archivage des ressources négociées (notamment Elsevier et Springer) Evaluation de lusage : participation à COUNTER, autres études Outils de gestion des ressources électroniques (ERM) : élaboration dun cahier des charges Groupe de travail Archives ouvertes (49 membres, journée détudes le 21 mai)

9 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 9 Ressources négociées par Couperin (bilan 2005) Souscriptions dans le cadre d'un groupement de commandes (1 seule facture du fournisseur et refacturation interne) : 334 Souscriptions en dehors d'un groupement de commandes existant : 31 Souscriptions directes auprès du diffuseur ou d'un intermédiaire : 980 Total souscriptions : 1345 Une moyenne de 9 contrats par membre Les groupements de commande sont subventionnés (de 20% à 30 %) par la DGES Projet de licence-type élaboré par un groupe de travail en 2006 Réflexion en cours sur notre politique dacquisition : quelles priorités ? quel noyau dur pour chaque communauté scientifique ? quelle politique pour les abonnements papier ? comment traiter les besoins en archives électroniques ? Un frein au passage au e-only : la TVA (19,6 % sur lélectronique seul, 2,1% pour la presse, 5, 5 % pour le livre)

10 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 10 Les groupements de commandes aujourdhui Collection Freedom – 2462 titres - via ScienceDirect (Elsevier), , porté par lABES : 123 contrats (126 avec CNRS, INSERM et INRA), Cell Press (Elsevier) : 6 contrats(Extension GC Collection Freedom) Wiley – 491 titres-, , porté par Lyon 1 : 46 contrats Chadwyck-Healey, PCI, Lion (Proquest), , porté par lABES : 26 contrats CNRC – 16 titres-, annuel : 15 contrats (pas de GC en 2007, prévu pour 2008, porteur INPL) SpringerLink, titres, dont ex-Kluwer , porté par Nancy 1 : 77 contrats Jurisclasseur Lexis Nexis, , porté par lABES : 55 contrats Business Source Premier + Econlit (EBSCO), , porté par lABES : 43 contrats ACS, , porté par Lyon 1 : 45 contrats Cairn, , porté par ABES : 61 conrtrats SciFinder (CAS), , porté par lABES, anciennement négocié par SDBIS : 36 contrats IOP, , porté par Nice : 43 contrats (dont 38 Couperin) JSTOR, , porté parlABES : 41 contrats WoS (Thomson), , porté par CNRS : 47 contrats (dont 42 Couperin) – des négociations en vue dune licence nationale nayant pu aboutir Lamyline, , porté par l'Abes : 45 contrats Dalloz, : 38 contrats

11 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 11 Ressources hors groupements de commande : parmi les plus demandées (chiffres 2005) Encyclopedia Universalis : 51 contrats Europresse : 35 contrats AIP/APS : 29 contrats Pack Inist (Pascal+Eric+Francis+Medline+Silverlinker : 29 contrats Blackwell : 22 contrats Nature : 22 contrats (projet de négociation conjointe avec les EPST en 2008) MathSciNet : 19 contrats

12 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 12 Les modèles économiques des éditeurs Revues : accès électronique en plus du papier : un supplément en % du CA papier ( de 10 à 15 %), un plafonnement de laugmentation de labonnement papier (+ 5,5% par an pour Elsevier), un plafonnement global daugmentation (+7 % pour Elsevier) Revues : accès électronique seul : une réduction en % du CA papier (de 5 à 10 %) qui ne compense pas actuellement le différentiel de TVA Bases de données : coût calculé selon les effectifs (selon les cas étudiants ou enseignants-chercheurs) et remise selon le nombre de contrats ou le CA global En évolution : le modèle de lACS en 2008 prend en compte le niveau de développement économique du pays, les effectifs, le niveau dutilisation de la ressource, le niveau de publication des chercheurs,…..

13 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 13 Laccès des chercheurs aux ressources Niveau de consultation sans comparaison avec la situation antérieure (par exemple, 0, 7 M prêts entre bibliothèques dans les BU il y a 10 ans, à peu près autant à lINIST) Articles téléchargés en 2005 en France : ACS, 1,3 M ; Blackwell, 0,3 M ; Elsevier, 10,2 M ; IOP, 0,14 M ; Springer, 0,36 M ; Wiley, 0,76 M, soit 13,06 M pour ces 6 ressources La consultation dElsevier en France = 1/6e de celle en Europe (60,5 M en 2005) Accès non seulement à son bureau, mais aussi accès distant Services : alertes sur profils, mise à jour de bibliographies, etc…

14 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 14

15 Colloque 14 mai 2007 Les consortiums en France et dans le monde 15 Les évolutions majeures au plan international Contexte en évolution forte : Concentration accrue des éditeurs et fournisseurs dinformation : après Springer/Kluwer, Wiley/Blackwell, CSA/Proquest, etc... Lien de plus en plus fort entre publication de contenus et fourniture de services Essor de la recherche et des publications scientifiques dans certains pays (Chine, Inde, Brésil...) – de nouveaux marchés De nouveaux modèles tarifaires (CAS), dans le cadre du passage au e-only Développement parallèle de l open access et des archives ouvertes La question de laccès aux publications scientifiques est de plus en plus un enjeu majeur pour la recherche : elle fait lobjet détudes, de conférences (et de recommandations) au niveau de lUnion européenne (conférence de Bruxelles les 15 et 16 février 2007) elle doit faire lobjet de débats (et de décisions) au niveau des Etats membres Vers un nouvel équilibre entre accès libre et édition commerciale Laccès pérenne via larchivage et la préservation, enjeu majeur


Télécharger ppt "12/01/2014 1 Les consortiums documentaires en France et dans le monde : de nouveaux acteurs au service des chercheurs pour laccès aux publications scientifiques."

Présentations similaires


Annonces Google