La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STRATEGIE DONNEES MARINES Les données in situ Catherine Maillard, IFREMER/TMSI/IDM/SISMER SISMER Table Ronde RIO 29/11/2000 SISMER Systèmes dInformations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STRATEGIE DONNEES MARINES Les données in situ Catherine Maillard, IFREMER/TMSI/IDM/SISMER SISMER Table Ronde RIO 29/11/2000 SISMER Systèmes dInformations."— Transcription de la présentation:

1 STRATEGIE DONNEES MARINES Les données in situ Catherine Maillard, IFREMER/TMSI/IDM/SISMER SISMER Table Ronde RIO 29/11/2000 SISMER Systèmes dInformations Scientifiques pour la Mer

2 RIO Importance stratégique des données marines in situ ã L exploitation de la mer l Télécommunication - pose de câbles sous-marins l Prospection pétrolière off-shore l Suivi des pêches l Gestion du domaine littoral - le suivi de la qualité des eaux ã Recherche et Modélisation l Changement climatique et prévision océanique l Hydrothermalisme profond l Génétique et Évolution des espèces marines ã Étalonnage des nouveaux capteurs l Chaque nouvelle série de mesures doit être validée

3 RIO Les données marines sont d une grande diversité ã mesures physiques : température, salinité, courant, vitesse du son, propriétés optiques, houle, niveau de l eau/marée, glace de mer.. ã mesures chimiques minérales et organiques : composants principaux (oxygène dissous, nitrate, phosphate, silicate) et éléments trace (métaux), matière organique dissoute et particulaire (cycle du carbone) ã mesures biologiques : poissons, phytoplancton, zooplancton, benthos... ã mesures géologiques et géophysiques : trait de cote, profondeur du fond, gravité, magnétisme, morphologie du fond ã informations générales : inventaire des données, des campagnes océanographiques, données économiques l Organisées différemment selon qu elles ont collectées en route, en station, au point fixe, par des flotteurs dérivants l Souvent volumineuses

4 RIO Diversité des capteurs et des paramètres mesurés

5 RIO Rareté des longues séries temporelles

6 RIO Dispersion des Sources de Données en France l dispersées dans les laboratoires de la communauté scientifiques l surs des formats différents l sur des supports ou des calculateurs qui ont une durée de vie limitée

7 RIO Les Challenges â Assurance Qualité : Il est important dassurer la cohérence et la comparabilités de données issues des différentes sources par des Contrôles de qualité automatiques et visuels conformes aux Normes internationales ã Accès rapide et aisé aux données : La prévision de l océan nécessite d assimiler des données récentes dans les modèles numériques ã Multidisciplinarité : les paramètres collectés en routine sont de plus en plus nombreux ã Capacité à gérer de Gros volumes Un service centralisé et professionnel est nécessaire pour assurer la gestion des données

8 RIO Le réseau des Centres Nationaux de Données IODE La Commission Océanographique de l UNESCO a instauré la création d un réseau de Centres Nationaux de Données Océanographiques (CNDO) et de Centres Mondiaux En France, le CNDO est le service SISMER de l IFREMER Plus dinformation sur le Centre National de Données Océanographiques :

9 RIO Gestion des Données des Programmes Européens ã PCRD IV : MAST Code on data Management l « Data management Plan » de chaque projet l Plan d exploitation des données à cours et moyen terme l volonté de renforcer les structures européennes de gestion de gestion de données ã PCRD V : l La gestion des données et la diffusion doivent apparaître explicitement dans les contrats l Le renforcement des infrastructures de soutien à la recherche est un thème ã Catalogues Communs Sea-Search

10 Conclusion Un archivage centralisé et opérationnel est nécessaire pour : ne pas perdre les données : des études récentes ont montré quavant 10 ans, 30% des données non archivées dans un centre de données sont perdues. Une fois perdues, les observations collectées dans un environnement variable ne peuvent plus jamais être refaites. ä avoir accès aisément à des données de même type : la compilation des données dispersées à des format hétérogènes provenant de sources différentes ne doit pas être refaite par chaque utilisateur; ä assurer une certaine cohérence et compatibilité aux jeux de données collectées par différents capteurs et différentes équipes via la normalisation des formats et des QC; ä développer et maintenir la capacité de gestion de gros volumes de données fournies par les nouveaux capteurs et la mise en place de locéanographie opérationnelle; ä préparer des produits de synthèse utiles à des utilisateurs non spécialistes Chaque grand programme national ou international se dote d une structure d archivage, normalement basée sur les structures existantes


Télécharger ppt "STRATEGIE DONNEES MARINES Les données in situ Catherine Maillard, IFREMER/TMSI/IDM/SISMER SISMER Table Ronde RIO 29/11/2000 SISMER Systèmes dInformations."

Présentations similaires


Annonces Google