La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation SIG (06/05/2004) Applications Web basées sur les Géodatabases Mickael TREGUER IFREMER TMSI/IDM/ISI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation SIG (06/05/2004) Applications Web basées sur les Géodatabases Mickael TREGUER IFREMER TMSI/IDM/ISI."— Transcription de la présentation:

1 Présentation SIG (06/05/2004) Applications Web basées sur les Géodatabases Mickael TREGUER IFREMER TMSI/IDM/ISI

2 Présentation SIG (06/05/2004) Architecture 1- ORACLE (stockage) 2- ArcSDE (passerelle) 3- ArcIMS (diffusion)

3 Présentation SIG (06/05/2004) Oracle spatial Les informations géographiques existent mais ne sont pas structurées pour faire des SIG Exemple Table Plan de PositionTable Plan de Position Exemple Table BaseTable Base Utilisation dOracle Spatial (SDO) Permet le stockage des données géographiquesdonnées géographiques

4 Présentation SIG (06/05/2004) Avantages SGBD : Niveau de fiabilité et de disponibilité dun niveau bien supérieur à celui fourni par de simples fichiers, multi- utilisateurs … Mise à disposition de requêtes SQL enrichies de fonctions spatiales, il devient possible aux utilisateurs deffectuer des requêtes spatiales (recherches, calculs) dans un langage qui leur est familier (SQL) En utilisant un modèle de rangement conforme aux normes (OpenGIS) il sera possible à tout outil SIG supportant ces normes dexploiter les informations spatiales dans la base Oracle

5 Présentation SIG (06/05/2004) Création des tables géographiques SDO Les tables géographiques sont des tables comme les autres et sont donc créées de la même façon : ORACLE entretient des métadonnées qui permettent de définir le système de coordonnée, le cadre spatial dans lequel les données doivent être comprises. Elle doit être initialisée pour que les outils ORACLE soient opérationnels: CREATE TABLE SIG_TEST( GID NUMBER(38) PRIMARY KEY, NAME varchar2(20), DAT _FIN DATE NOT NULL, DAT_MAJ DATE NOT NULL, GEOMETRY MDSYS.SDO_GEOMETRY); INSERT INTO USER_SDO_GEOM_METADATA VALUES('SIG_TEST','GEOMETRY', MDSYS.SDO_DIM_ARRAY( MDSYS.SDO_DIM_ELEMENT('X', -180, 180, ), MDSYS.SDO_DIM_ELEMENT('Y', -90, 90, )), 8307);

6 Présentation SIG (06/05/2004) Chargement des données Java (utilisation de lAPI SDO) PL-SQL Indexation Spatiale : (Rtree ou Quadtree) Cet index est indispensable pour pouvoir effectuer des requêtes spatiales CREATE INDEX SIG_TEST_IX ON SIG_TEST (GEOMETRY) INDEXTYPE IS MDSYS.SPATIAL_INDEX; INSERT INTO SIG_TEST VALUES( 1, 'campagne 1, to_date('06-JUL-1998','DD-MON-YYYY'),to_date('22-SEP-1998','DD-MON-YYYY'), MDSYS.SDO_GEOMETRY( 2006, -- 2-dimensional multipolylignes 8307, -- SRID:wgs84 NULL, -- SDO_POINT MDSYS.SDO_ELEM_INFO_ARRAY(1,2,1), MDSYS.SDO_ORDINATE_ARRAY(-4,48,-5.3,47,-3.5,46,-2.5,44.7,-5.5,44, -8,43.5)));

7 Présentation SIG (06/05/2004) Index spatial Quadtrees : lespace de la couche est décomposé récursivement en tuiles de taille uniforme ou variable. R-trees : les rectangles dencombrement de toutes les géométries sont calculés puis groupés récursivement en rectangles plus grands jusquà obtenir une structure arborescente.

8 Présentation SIG (06/05/2004) Exemple ORACLE spatial advisor

9 Présentation SIG (06/05/2004) ArcSDE ArcSDE est une passerelle entre les outils ESRI (ArcGIS, ArcIMS…) et la base de données 2 méthodes de connexion :

10 Présentation SIG (06/05/2004) Enregistrement des tables sous ArcSDE Les tables créées dans ORACLE doivent être déclarées dans ArcSDE. Ces déclarations se font sous UNIX, avec les commandes SDE Déclarer la couche SDO à SDE (type de géométrie et identifiant unique) sdelayer -o register -l SIG_TEST,GEOMETRY -u serveur -p serveur -s borneo -i sde83_idm -e s -c gid -C SDE Décrire la table qui vient dêtre déclarée sdelayer -o describe_long -l SIG_TEST,GEOMETRY -u serveur -p serveur -s borneo -i sde83_idm

11 Présentation SIG (06/05/2004) Exemple ArcGIS

12 Présentation SIG (06/05/2004) Création du site Web Objectif : Obtenir un système dinformation combinant les informations dites classiques (métadonnées) et géo- spatiales. Existe deux technologies pour la diffusion dun SIG sur le web : à client léger (ou à serveur cartographique) à client lourd (ou en mode vecteur)

13 Présentation SIG (06/05/2004) Technologie à client léger Léger, parce que la machine cliente ne nécessite qu'un navigateur (Netscape, Internet Explorer, etc.) Ce qui est affiché dans l'interface cartographique, cest une simple image au format jpeg ou png (peu volumineux). Cette image est générée par un serveur cartographique au moment où l'utilisateur fait une requête (zoom, pan, …)

14 Présentation SIG (06/05/2004) Client léger : fonctionnement RequêteTransmissionInterrogation Fabrication image Stockage image Rafraîchissement Cartes

15 Présentation SIG (06/05/2004) Technologie à client lourd Tout le contraire de la technologie à client léger : C'est le poste client qui va travailler, via un plug- in (ou viewer) Ce sont réellement des données vecteur qui sont affichées

16 Présentation SIG (06/05/2004) Client lourd : fonctionnement Le seul échange entre le client et le serveur se fait lors de la connection au site web : les cartes sont transférées du serveur vers le client. Ensuite, c'est le client et son plug-in qui gèrent l'affichage dans le navigateur Transfert de la carte Connexion au site

17 Présentation SIG (06/05/2004) Zoom sur ArcIMS 3 étapes : 1 – création d'une carte (Author) 2 – création d'un map service (Administrator) 3 – création d'un site web (Designer)

18 Présentation SIG (06/05/2004) Création d'une carte Une carte décrit, dans un format qui s'appuie sur XML (format ArcXML ou AXL), quelles données sont à afficher et comment il faut les afficher (sémiologie, échelles min et max de représentation, etc.) Dans la suite ArcIMS, un logiciel est dédié à la création de carte : Author Exemple …

19 Présentation SIG (06/05/2004) Création d'un map service Un map service est une carte dans un format binaire intelligible et optimisé pour le serveur cartographique Un map service décrit aussi dans quel format seront les images qui seront générées par le serveur cartographique (jpeg, ou png), à quel endroit elles seront stockées sur le serveur web, etc. Pour créer un map service : administrator Exemple …

20 Présentation SIG (06/05/2004) Création d'un site web ArcIMS permet de créer un site web "prêt à l'emploi". Le code source généré, à base d'HTML et de javascript, est très lourd, ce qui rend toute personnalisation sortant de l'ordinaire assez difficile. Pour créer un site web : Designer Exemple …

21 Présentation SIG (06/05/2004) Développement d'applications ArcIMS personnalisées Si le site "clé-en-main" proposé par ArcIMS ne convient pas, un kit de développement est livré avec le produit pour développer des sites personnalisés Utilisation des différentes API fournies par ArcIMS: Connecteur ASP Connecteur JSP

22 Présentation SIG (06/05/2004) Visualisation des campagnes

23 Présentation SIG (06/05/2004) Visualisation des emprises des bases BIO1MT et BOUL01

24 Présentation SIG (06/05/2004) Formats possible ORACLE permet de stocker différents types de données spatiales: Les géométries peuvent être complexes Polygones ou polylignes composés de segments droits et darc, avec des trous

25 Présentation SIG (06/05/2004) Table BAS : bases thématiques On peut définir une emprise (rectangle) pour chaque base

26 Présentation SIG (06/05/2004) Table PLP : plan de position PLP pour la campagne PLP pour la campagne


Télécharger ppt "Présentation SIG (06/05/2004) Applications Web basées sur les Géodatabases Mickael TREGUER IFREMER TMSI/IDM/ISI."

Présentations similaires


Annonces Google