La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Répondez à chaque question sur la feuille. En 2001, on comptait 130 190 personnes qui sidentifiaient comme étant autochtones. Cela représente 13,5% de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Répondez à chaque question sur la feuille. En 2001, on comptait 130 190 personnes qui sidentifiaient comme étant autochtones. Cela représente 13,5% de."— Transcription de la présentation:

1

2 Répondez à chaque question sur la feuille.

3 En 2001, on comptait personnes qui sidentifiaient comme étant autochtones. Cela représente 13,5% de la population de la Saskatchewan. On prévoit que rendu à lannée 2045, les peuples autochtones composeront 33% de la population de la province. S ource:

4 - De 2006 à 2009, environ 4450 immigrants de 5 à 19 ans se sont ajoutés dans les écoles de la Saskatchewan. Source : Cormier, J. (2010) Who is that student coming through the classroom door? Regina, SK : Saskatchewan Ministry of Education.

5 Quelle est votre définition du mot culture ?

6 Avec quelle culture identifiez-vous? Quelles sont les traditions ou coutumes que vous suivez? Appartenez-vous à une religion? Laquelle? Quelle est votre situation familiale? Que faites-vous pour vous divertir? Quest-ce que vous célébrez? Comment la célébrez-vous?

7 Les membres de la culture dominante ne sont pas toujours conscients du fait queux aussi appartiennent à une culture puisque leur culture nest pas considérée comme étant « autre. » Lactivité proposée offrait aux élèves en salle de classe la chance de devenir experts dans leurs cultures avant dentreprendre létude dune autre culture. Source: Adapté de « Cultural Bag Activity » et tiré de

8 La définition de lUNESCO : « La culture est l'ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe les modes de vie, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ». Source:

9 « Létude des représentations constitue un noeud central pour la compréhension de la nature des liens sociaux qui unissent et désunissent- dans et par leurs discours- les individus et leur permettent de donner un sens à leur vécu, à la fois individuel et collectif » Source :Dagenais, D. et Moore, D. (2008). Représentations des littératies plurilingues, de limmersion en français et des dynamiques identitaires chez les parents chinois. Revue canadienne des langues vivantes, 65 (1),

10 Quelle est lhistoire de la Saskatchewan?

11 Le curriculum promeut la dominance et le privilège de la culture dominante Le narratif (ou lhistoire) de la province est imaginé et construit à partir de lhistoire des pionniers: Source : Tupper, J.A. et Cappello, M. (2008). Teaching treaties as (un)usual narratives: Disrupting the curricular commonsense. Curriculum Inquiry (38)5,

12 « [The pioneer narrative is constructed] as the only story worth telling. Consider that the goals of colonialism included cultural genocide and the physical separation of Aboriginal peoples onto reserves. Now consider that cultural genocide can be achieved through the erasure of disparate worldviews, unique histories and knowledge traditions. The role of schools has helped to ensure that Aboriginal ontologies are never part of the mainstream... [equal dignity and essential worth] is an impossible aspiration unless foundational social structures, particularly education and schools, engage more actively in a process of re-valuing Aboriginal knowledge, understanding and experiences. » (p. 562) Source : Tupper, J.A. et Cappello, M. (2008). Teaching treaties as (un)usual narratives: Disrupting the curricular commonsense. Curriculum Inquiry (38)5,

13 Ce qui a rapport avec la culture autochtone (les traités, le cours de Native Studies ) devrait être intégré avec les autres matières. On risque de marginaliser encore plus les vies et les expériences des Premières nations si on continue à enseigner le contenu autochtone de façon isolée. La construction du savoir devrait aussi se faire en employant des moyens de connaître venant de la culture autochtone ( ways of knowing )

14 « One important reason for teaching treaties is to disrupt the way in which curricula are connected to the production of the dominant culture. » (p.566) « The telling of other stories, particularly from the perspective of non-whites, is necessary if we are to interrupt the commonsense understandings... Treaties as (un)usual narratives function in at least two significant ways. First, they function as corrective to dominant stories... Second, they function to question that dominance: (un)usual narrative as interrogative. » (p. 570) Source : Tupper, J.A. et Cappello, M. (2008). Teaching treaties as (un)usual narratives: Disrupting the curricular commonsense. Curriculum Inquiry (38)5,

15 «... (un)usual narratives can also produce a classroom that more honestly reflects the lived reality of students. » (p.574) Source : Tupper, J.A. et Cappello, M. (2008). Teaching treaties as (un)usual narratives: Disrupting the curricular commonsense. Curriculum Inquiry (38)5,

16 « A requirement to learn of the other challenges students self images as ones who are already knowledgeable and sympathetic to difference. » (p.310) Source : Schick, C. et St Denis, V. (2005). Troubling national discourses in anti-racist curricular planning. Canadian Journal of Education, 28(3),

17 Égalitaire : Traiter tous les élèves de la même manière en ignorant leurs différences. Équitable : Sassurer que tous les élèves ont les mêmes chances de réussite en dépit de leur différences. Inclusif : Sassurer que chaque élève a sa place dans lécole. Source: Cyr, L.-A. (2008). Intégration scolaire de personnes immigrantes. Edmunston, NB : Diversis.

18 Quelles sont les avantages de chaque approche nommé dans le diapo précédent? Quelles sont les limites de ces derniers?

19 « French immersion programs can no longer support any form of exclusivity and elitism. They must be accessible to all students, no matter their cognitive and physical abilities, socio-economic status, or linguistic and cultural background. » (p. 1). Source : Pellerin, M. (2009). Inclusive practice in French immersion. Canadian parents for French Newsletter (Alberta Branch). Disponible en ligne :

20 « We must recognize that inclusion in French immersion education is one aspect of inclusion in our bilingual country. Every child in Canada is entitled to the best education possible, and every child should have the right to a bilingual education which will allow him to participate fully in his countrys economy, governance and society. » (p. 3) Source: Pellerin, M. (2009). Inclusive practice in French immersion. Canadian parents for French Newsletter (Alberta Branch). Disponible en ligne :

21 « Cest ce bagage culturel québecois et francophone que je transporte avec moi et que jexprime quand je parle français ainsi que lorsque jutilise les mots anglais à la française. Ce bagage me suit, me définit et fait partie de moi. Je suis imbriqué dans mon bagage langagier culturel et historique. Ce bagage culturel et historique est incarné en moi et je personnifie ce même bagage par mes actions et ma façon dêtre et de communiquer à lintérieur de mon activité langagière qui mest propre » (p. 167) Source : Proulx, J. (2004). « Enactivism » ou la théorie cognitive de la « Personnifi action » : Une tentative pour mieux comprendre notre activité langagière. Journal of the Association for Curriculum Studies, 2 (1),

22 Puisque nous sommes imbriqués dans notre bagage culturel (comme dit Proulx), comment nous en sortir pour pouvoir offrir un enseignement inclusif? Comment pouvons-nous assurer une pédagogie antiraciste?


Télécharger ppt "Répondez à chaque question sur la feuille. En 2001, on comptait 130 190 personnes qui sidentifiaient comme étant autochtones. Cela représente 13,5% de."

Présentations similaires


Annonces Google