La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questionnements sur limpact du changement climatique sur les ressources en eau en Tunisie. ELHAJRI JMAIEL Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questionnements sur limpact du changement climatique sur les ressources en eau en Tunisie. ELHAJRI JMAIEL Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités."— Transcription de la présentation:

1 Questionnements sur limpact du changement climatique sur les ressources en eau en Tunisie. ELHAJRI JMAIEL Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités 2010 Manouba, Tunisie. yahoo.fr

2 - Les ressources en eau de la Tunisie sont considérées parmi les plus faibles du bassin de la Méditerranée. - Elles sont en outre, convoitées et menacées: * une urbanisation en croissance rapide * une agriculture dont le secteur irrigué est en pleine expansion * une implantation touristique qui saccroît davantage * des périodes climatiques sèches qui sont de plus en plus fréquentes. leau est qualifiée comme un actif naturel de base des agro systèmes et des écosystèmes

3 Notre pays, dispose de ressources conventionnelles et non conventionnelles relativement limitées. Elles sont estimées à environ 4.920Mm³ (dont 2.700Mm³en eau de surface, 1.970Mm³ en eaux souterraines et 250Mm³en eau non conventionnelle). Notre pays, dispose de ressources conventionnelles et non conventionnelles relativement limitées. Elles sont estimées à environ 4.920Mm³ (dont 2.700Mm³en eau de surface, 1.970Mm³ en eaux souterraines et 250Mm³en eau non conventionnelle). La question qui se pose souvent, est comment le changement climatique affectera-t-il ces ressources en eau ? La question qui se pose souvent, est comment le changement climatique affectera-t-il ces ressources en eau ?

4 Lestimation des impacts du changement climatique sur la disponibilité et la qualité de leau nécessite la connaissance des éléments de la question : Lestimation des impacts du changement climatique sur la disponibilité et la qualité de leau nécessite la connaissance des éléments de la question : la situation de référence en matière hydraulique aspects des changements des éléments climatiques selon les différents scénarios principaux impacts sur les ressources en eau

5 Létat actuel de la question : Létat actuel de la question : potentialité, mobilisation et exploitation. potentialité, mobilisation et exploitation. Potentialité hydrique Potentialité hydrique Ressources Eaux de surface (Mm 3 Nappes phréatiques (Mm 3 Nappes profondes (Mm 3 ) Total des nappes (Mm³) Total général (Mm 3 ) Nord Centre Sud Total R.N. Répartition géographique du potentiel hydrique moyen annuel en Tunisie. Source : DGRE

6 Répartition géographique et taux des nappes phréatiques en Tunisie Répartition géographique et taux des nappes phréatiques en Tunisie Source : DGRE Source : DGRE Grande régionNombre des nappes % Nord6329,30 Centre9544,18 Sud5726,51 Tunisie215100

7 se répartit en : eau de surface (51%) eaux souterraines(49%). Différentes stratégies ont été appliquées pour une mobilisation maximale de leau : Leau mobilisée en Tunisie En 2005 on compte, 26 grands barrages en exploitation, contrôlant un bassin versant de km2 et mobilisant 1675 Mm3/an en moyenne avec une capacité de 2013 Mm3. Durant lannée hydrologique , lapport total est évalué à 2450 Mm3, réparti comme suit : En 2005 on compte, 26 grands barrages en exploitation, contrôlant un bassin versant de km2 et mobilisant 1675 Mm3/an en moyenne avec une capacité de 2013 Mm3. Durant lannée hydrologique , lapport total est évalué à 2450 Mm3, réparti comme suit : 2192 Mm3 pour les treize barrages du nord 2192 Mm3 pour les treize barrages du nord 195 Mm3 pour les sept barrages du centre 195 Mm3 pour les sept barrages du centre 64 Mm3 pour les six barrages du Cap Bon et Ben Arous 64 Mm3 pour les six barrages du Cap Bon et Ben Arous Quant aux barrages collinaires, la situation indique que plus de 110 barrages construits ont permis la mobilisation de près de 110 millions de m3. Quant aux barrages collinaires, la situation indique que plus de 110 barrages construits ont permis la mobilisation de près de 110 millions de m3. Les lacs collinaires réalisés, (situation Août 2005), sont au nombre de 732 dont un nombre de 497 unités est destiné à lexploitation et un nombre de 85 unités est destiné à la recharge. La capacité des lacs collinaires est évaluée à 58 millions de m3 pour un nombre de 628 unités. Les lacs collinaires réalisés, (situation Août 2005), sont au nombre de 732 dont un nombre de 497 unités est destiné à lexploitation et un nombre de 85 unités est destiné à la recharge. La capacité des lacs collinaires est évaluée à 58 millions de m3 pour un nombre de 628 unités.

8 Leau exploitée se répartit entre : les barrages (20%) les nappes phréatiques (33,2%) les nappes profondes (46,3%) Lusage actuel de leau se répartit comme suit : 81% pour lagriculture 14% pour les particuliers et les collectivités 4% pour lindustrie environ 1% pour le tourisme.

9 Aspects des changements des éléments climatiques Aspects des changements des éléments climatiques Les projections climatiques pour la Tunisie aux horizons 2020 et 2050 ont été construites sur la base des résultats du modèle Had CM3. Cest un modèle britannique récent proposé pour la Tunisie par le Tyndall Centre. Il est développé par le« Hadley Centre », basé sur la circulation générale et couplé atmosphère océan. Cest un des modèles les plus utilisés au sein IPCC (2001) (Intergovernmental Panel on Climate Change). Ce modèle utilise des grid-data (des maillages) de 0,5°x 0,5° soit pour la Tunisie, un maillage de 55kmx55km et un ensemble de 56 mailles. Deux scénarios moyens et plus probables de ce modèle (A2 et B2) ont été privilégiés par rapport à la période de référence , période marquée déjà par une variabilité forte du climat.

10 Dans le sc é nario A2, la population mondiale atteint 15 milliards d'individus en 2100, sans cesser de cro î tre apr è s. La croissance é conomique et la p é n é tration de nouvelles technologies peu consommatrices d' é nergie sont tr è s variables selon les r é gions. De mani è re g é n é rale, le monde é volue de fa ç on tr è s h é t é rog è ne, et les tr è s fortes disparit é s de niveau de vie et d' é volution d é mographique se maintiennent. Dans la famille B2, la population mondiale atteint plus de 10 milliards d'individus en 2100, sans cesser de cro î tre. L' é conomie devient de plus en plus locale, et les probl è mes é conomiques, sociaux et environnementaux constituent, comme pour la famille B1, un souci majeur des politiques publiques. L à encore, aucune initiative particuli è re explicitement destin é e à faire baisser les é missions de gaz à effet de serre n'est pr é vue. La dispersion entre les revenus par tête est inf é rieure à celle du sc é nario A2, mais sup é rieure à celle du sc é nario A1, et les nouvelles technologies se d é veloppent de mani è re in é gale et moins rapidement que dans B1 ou A1.

11 Élévations des températures (C°) moyennes annuelles du modèle HadCM3 (scénario A2) par rapport à la période de référence à lhorizon 2020 (gauche) et à lhorizon 2050 (droite).

12 Quant aux précipitations, le modèle montre une tendance générale à la baisse des précipitations moyennes. Cette baisse est modérée à lhorizon 2020, saccentue à lhorizon 2050 pour le scénario B2. Elle varie de -10% au Nord Ouest à -30% à lextrême sud. Quant aux précipitations, le modèle montre une tendance générale à la baisse des précipitations moyennes. Cette baisse est modérée à lhorizon 2020, saccentue à lhorizon 2050 pour le scénario B2. Elle varie de -10% au Nord Ouest à -30% à lextrême sud. A léchelle saisonnière lhiver connaît la plus faible diminution des précipitations. Par contre lété connaît la baisse la plus accentuée (du moins 8% à moins 40% du Nord à lextrême Sud). A léchelle saisonnière lhiver connaît la plus faible diminution des précipitations. Par contre lété connaît la baisse la plus accentuée (du moins 8% à moins 40% du Nord à lextrême Sud).

13 Baisses (%) des précipitations moyennes annuelles du modèle HadCM3 (scénarioA2) par rapport à la période de référence à lhorizon 2020 (gauche) et à lhorizon 2050 (droite).

14 Les principaux impacts sur les ressources en eau : Les principaux impacts sur les ressources en eau : Situation hydrique Désignation Poten.Mobi.Exploi.Poten.Mobi.Exploi.Poten.Mobi.Exploi. G.barrages N.phréatiques N.profondes Total E.C Eaux traitées E. déssalées Total E.N.C Total général Evolution des ressources en eau globales en Mm³ aux différents horizons sous CC. Source :MARH (2005).

15 Quant à la demande en eau, elle connaîtra sans doute une augmentation perpétuelle due essentiellement à: lélévation de la température laugmentation de lévapotranspiration potentielle (ETP) la diminution des précipitations La demande en eau dirrigation augmentera en conséquence. Cependant, certaines études prévoient une régression ou dans les pires des cas une stabilité de la demande en eau dans le secteur agricole. Elles justifient cette prévision par des économies dans ce secteur qui seront réalisées par une tarification plus adaptée et une généralisation des techniques dirrigation localisées.

16 Bilan R./B. 1 ère hypothèse : B.R. /B.B.2 ère hypothèse :M.R./M.B.3 ère hypothèse :B.R./H.B. R. exploitablesBesoinsR. exploitablesBesoinsR. exploitablesBesoins Projections des hypothèses des bilans R. /B. (Mm³) Source :MARH (2005).

17 La diminution significative du potentiel en eau Augmentation de terme la demande en eau Dégradation de la qualité des eaux Le dérèglement dans le temps des régimes pluviométriques Les crues sporadiques Labandon des zones arides

18 Hajri Jmaiel, département de géographie, faculté des Lettres, des Arts, et des Humanités 2010 Manouba, Tunisie. Hajri Jmaiel, département de géographie, faculté des Lettres, des Arts, et des Humanités 2010 Manouba, Tunisie. Tél. : Tél. : Fax : Fax :


Télécharger ppt "Questionnements sur limpact du changement climatique sur les ressources en eau en Tunisie. ELHAJRI JMAIEL Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités."

Présentations similaires


Annonces Google