La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

République du Sénégal Un peuple – un But – une Foi Ministère de la Santé et de la Prévention Direction de la Santé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "République du Sénégal Un peuple – un But – une Foi Ministère de la Santé et de la Prévention Direction de la Santé"— Transcription de la présentation:

1 République du Sénégal Un peuple – un But – une Foi Ministère de la Santé et de la Prévention Direction de la Santé

2 Sénégal: Population, Planification Familiale et Développement Contribution à Latteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) 2 Février 2009

3 Ministère de la Santé et de la Prévention Ministère de la Santé et de la Prévention Direction de la santé Direction de la santé Division de la Santé de la Reproduction COORDINATION Futures Group International Health Policy Initiative REALISATION Gouvernement du Sénégal U.S.A.I.D. FINANCEMENT

4 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation Démographique III.Interrelations entre population et développement économique IV.Impact de la croissance démographique sur le développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 4

5 Vision du Sénégal Le Sénégal aspire à devenir un pays émergent grâce à une croissance économique forte et durable.

6 6 Améliorer la qualité de la vie et favoriser linstauration dun bien être pour toutes les couches de la population Photo source: R. Nyberg / USAID Déclaration de Politique de Population, Avril 1988 DECLARATION DE LA POLITIQUE DE POPULATION

7 Objectifs Généraux Réduire la morbidité, la mortalité, en particulier celles des mères et des enfants, Réduire le taux de fécondité et le rythme de croissance démographique, Assurer un meilleure répartition spatiale de la population, Améliorer sans cesse la connaissance des problèmes de population. DÉCLARATION DE LA POLITIQUE DE POPULATION

8 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation démographique III.Interrelations entre population et développement économique IV.Impact de la croissance démographique sur le développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 8

9 9 Évolution de la population, En milliards de Fcfa (en millions) Source:ANSD

10 Photo source: USAID Taux de fécondité 5,3% soit : 5 enfants par femme environ Femmes en âge de procréer : 49% des femmes Population très jeune : 53,4% ont moins de 20 ans Source:ANSD Etat actuel de la population Sénégalaise

11 Photo source: USAID Taux de mortalité maternelle : 401 pour naissances vivantes cest-à-dire 5 décès par jour Taux de mortalité infantile : 61 pour mille ( (dont 50 nouveaux- nés: 41 décès par jour ) Taux de mortalité infanto-juvénile : 121 pour mille Source:ANSD

12 12 Objectifs du Millénaire pour le Développement FEUILLE DE ROUTE

13 OMD & FEUILLE DE ROUTE OMD 4 : Réduire de deux tiers (2/3), entre 1990 et 2015, le taux de mortalité de enfants de moins de 5 ans. OMD 5 : Réduire de trois quart (3/4), entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle. FEUILLE DE ROUTE Réduire le ratio de mortalité maternelle de 401 à 200 pour naissances vivantes FEUILLE DE ROUTE Réduire la mortalité néonatale ; de 34,9 à 16 pour mille

14 14 PROJECTION DE LA POPULATION 2002 à 2032

15 15 Le rythme dutilisation actuelle de la contraception reste constant jusquen Projection de la Population de 2002 à 2032 Trois hypothèses HYPOTHESE I : Maintien des tendances : LIndice Synthétique de Fécondité (ISF) serait de 4,85 La prévalence contraceptive atteindrait 21%

16 16 Lindice synthétique de fécondité (actuel 5,3) baisse lentement jusquen 2032 Projection de la Population de 2002 à 2032 Trois hypothèses HYPOTHESE II : ANSD: LIndice Synthétique de Fécondité (ISF) serait de 3,59 La prévalence contraceptive atteindrait 42%

17 17 Lutilisation actuelle de la contraception (10,3%) saccélére pour atteindre : Projection de la Population de 2002 à 2032 Trois hypothèses HYPOTHESE III : Feuille de Route : 45% (objectif de la feuille de Route en 2015) et 60% en 2032 LIndice Synthétique de Fécondité (ISF) serait de 2,5

18 La population future serait de :

19 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation démographique III.Interrelations entre Population et Développement Economique IV.Impact de la croissance démographique sur le développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 19

20 20 De létat actuel des connaissances on tire deux messages importants : Results of analyses Population et Développement Economique Une croissance lente de la population ouvre la voie à une croissance macro économique forte et durable. 2-Une baisse rapide de la fécondité au niveau du pays permet de tirer beaucoup de familles des griffes de la pauvreté.

21 Population et Développement Economique... Taiwan Singapour Corée du Sud Hong Kong Thaïland

22 La Thaïlande est devenue un pays émergent à revenu intermédiaire en lespace dune génération... Source: World Bank Development Indicators.

23 Taux de fécondité et prévalence contraceptive en Thailande 23

24 Taux de fécondité et prévalence contraceptive une comparaison 24

25 25 Le cas du RWANDA (en pourcentage) Source:DHS Rwanda

26 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation démographique III.Interrelations entre population et développement économique IV.Impact de la croissance démographique sur le développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 26

27 La population croîtra lentement si la baisse de la fécondité sopère dans les décennies à venir

28 B. Niang/BASICS/USAID Impacts de la croissance démographique sur le développement économique et social du Sénégal AgricultureÉconomie Santé Education EnvironnementUrbanisation B. Niang/BASICS/USAID Ray Witlin/World Bank R. Nyberg/USAID Ray Witlin/World Bank

29 29 Agricultural Sector IFAD Photo by Robert Grossman Photos source: Ray Witlin/World Bank Economie

30 PIB par Tête (Hypothèse 7% taux de croissance économique) 30

31 Population économiquement dépendante (0-14 ans et 65 ans et plus) 31

32 Besoins en nouveaux emplois 32 1,062,942 emplois en moins

33 33 Agricultural Sector IFAD Photo by Robert Grossman Photos source: Ray Witlin/World Bank Agriculture

34 Agriculture au Sénégal 34 Le secteur agriculture joue un rôle stratégique dans le développement du Sénégal. Il occupe 30 % de la population active (2007). Sa contribution au PIB est estimé à 5,2 % (2007). Photo source: Ray Witlin/World Bank Source : DSECN/ANSD

35 Besoins et Production de Riz (millions de tonnes)

36 Besoins & Production de Riz (Hypothèse Réalisation GOANA 2015 ) Source : Document introductif au Conseil Interministériel du 4 janvier 2008

37 37 Agricultural Sector IFAD Photo by Robert Grossman Urbanisation & Environnement Photo source: KaBa

38 Saint-Louis Louga Diourbel Dakar 35% de la population Thiès Kolda Ziguinchor Matam La répartition de la population Dakar et Thiès 3,6% du territoire Kédougou Kaffrine Kaolack Sédhiou Tambacounda Fatick Source:ANSD

39 Population de Dakar 39

40 Production de déchets à Dakar

41 Déforestation Les deux causes principales de la déforestation au Sénégal sont : lexpansion agricole lexploitation forestière pour la production de charbon de bois Dakar et sa banlieue qui ne produisent pas de charbon de bois consomment la plus grande partie de la production (environ 50%). Source :DEFCCS Photo source: R. Nyberg/USAID

42 42 Education Photo source: Mingo.

43 Enfants en âge daller à lécole élémentaire

44 Nombre dEnseignants Requis pour réaliser la scolarisation universelle

45 Dépenses de fonctionnement de lenseignement élémentaire, Économie cumulée milliards Francs Cfa

46 Santé Photo source: H. Robinson/USAID

47 Nombre de Médecins Requis Norme Carte sanitaire : 1 médecin pour Hbts En 2002: 1 médecin pour hbts

48 Nombre de Sages Femmes Requis Norme Carte sanitaire : 1 sage femme FAR En 2002: 1 sage femme pour FAR

49 Nombre de Centres de Santé Requis Norme Carte sanitaire : 1 centre de santé pour Hbts En 2002: 1 centre de santé pour hbts

50 Dépenses publiques de santé, Économie cumulée 157 Milliards Francs Cfa

51 Décès Maternels évités Nombre de décès évités 25,176

52 Décès dEnfants de moins de 5 ans évités Nombre de décès évités: 1,292,131

53 LEspacement des Naissances Améliore la Santé de lEnfant Source :: Enquête Démographique et de Santé Sénégal 2005 (EDS-IV)

54 Faible Utilisation de la Contraception Moderne 54 En 2005 seules 12% des femmes en union utilisent des méthodes de contraception, dont 10.3% pour les méthodes modernes. Photo Source: Curt Carnemark/World Bank

55 Evolution de la prévalence contraceptive moderne

56 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation démographique III.Interrelation entre population et développement économique IV.Population et développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 56

57 Le Besoin Non Satisfait Au Sénégal 32% des femmes mariées ont exprimé un besoin non satisfait Le besoin non satisfait est le pourcentage des femmes mariées qui veulent espacer ou limiter leurs grossesses mais qui nutilisent pas la planification familiale. EDS IV 2005

58 Utilisation Future de la contraception chez les non utilisatrices Raisons évoquées 9%Opposition du mari 22%Veulent beaucoup denfants 11% Interdits religieux 11% Peur des effets secondaires 6%Problèmes de santé 7%autres raisons 66% Incertaine 8% N'a pas l'intention EDS IV 2005 A lintention dutiliser 26%

59 Leçons apprises Dans cet optique: le gouvernement a initié des politiques hardies: –La Stratégie de Croissance Accélérée (SCA) –La Grande Offensive pour lAgriculture, la Nourriture et lAbondance (GOANA ) –Le Programme Décennal de lEducation et la Formation (PDEF) Le Sénégal sest résolument engagé dans la voie de lémergence économique

60 Leçons apprises –Le Programme National de Développement Sanitaire (PNDS) la Feuille de Route Multisectorielle de lutte contre la Morbidité et la Mortalité Maternelles et Néonatales la nouvelle Initiative Badjenu Gokh Le gouvernement a aussi alloué énormément de ressources à lagriculture, à léducation, à la santé et à lemploi entre autres.

61 Leçons apprises la lutte pour léradication de la pauvreté nest pas a labri des effets de la crise financière mondiale ; Lagriculture ne réussit pas encore à nourrir les populations et lenvironnement continue de subir une dégradation infernale ; Cependant la croissance démographique rapide risque dannihiler ces efforts réalisés pour atteindre cet objectif.

62 Leçons apprises Léducation, en dépit des efforts constatés, connait encore des déficits ; La Santé souffre encore dune insuffisance de personnels qualifiés, dinfrastructures et déquipements, malgré les énormes investissements consentis ; Les taux de mortalité maternelle et infantile élevés sont inacceptables.

63 En définitive Lexistence de forts besoins non satisfaits en PF accroît les risques : - de grossesses précoces, rapprochées ou tardives, - davortements provoqués La fécondité non désirée qui en résulte alimente laugmentation rapide de la population.

64 La satisfaction des 32% de besoins devrait permettre de réduire : de 20 à 30% les décès maternels, de 12 à 20% la mortalité infantile et, De ralentir la croissance démographique. En définitive

65 Plan de la Présentation I.Vision du Sénégal II.Situation démographique III.Interrelations entre population et développement économique IV.Impact de la croissance démographique sur le développement économique et social au Sénégal V.Contraintes de la planification familiale au Sénégal VI.La réponse politique 65

66 Il faut redynamiser la Planification Familiale comme stratégie de réduction rapide de la mortalité maternelle et infantile par : Quelle Réponse ? une amélioration de lenvironnement législatif et réglementaire en faveur de la planification familiale ; une allocation de ressources plus importante pour la planification familiale ; un plaidoyer public pour la planification Familiale par les plus hautes autorités.

67 Plaidoyer Ce plaidoyer public par : Autorités gouvernementales, Parlementaires, Personnalités de la société civile constitue un gage de succès pour la Planification Familiale comme stratégie de réduction de la Mortalité Maternelle et Infantile.

68 « La Planification et lEspacement Idéal des Grossesses pour la Santé (PEIGS) aide les femmes et les familles à retarder ou à espacer leurs grossesses afin de réduire les risques pour la santé maternelle, périnatale et infantile dans le contexte dun choix libre et informé. » © 2006 Richard Nyberg, Courtesy of Photoshare Conclusion

69 MERCI DE VOTRE ATTENTION Février

70 Le Ministère de la Santé et de la Prévention Remercie lUSAID pour le financement de cette analyse Le Projet Health Policy Initiative du Futures Group International les représentants des ministères de lEconomie et des Finances, de lEmploi, de lEducation, de lEnvironnement, de lAgriculture LAgence Nationale de la Statisque et de la Démographique Les partenaires Techniques et financiers OMS, UNFPA REMERCIEMENTS


Télécharger ppt "République du Sénégal Un peuple – un But – une Foi Ministère de la Santé et de la Prévention Direction de la Santé"

Présentations similaires


Annonces Google