La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dépistage VIH/VHB/VHC en médecine générale Docteur Bertrand RIFF Président du COREVIH Nord Pas de Calais 24 – 25 mai 2013 – AMIENS - ICÔNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dépistage VIH/VHB/VHC en médecine générale Docteur Bertrand RIFF Président du COREVIH Nord Pas de Calais 24 – 25 mai 2013 – AMIENS - ICÔNE."— Transcription de la présentation:

1 dépistage VIH/VHB/VHC en médecine générale Docteur Bertrand RIFF Président du COREVIH Nord Pas de Calais 24 – 25 mai 2013 – AMIENS - ICÔNE

2 POURQUOI UN DÉPISTAGE CONJOINT? co-infections fréquentes modes de transmission communs même publics un sous-dépistage important

3 LES ENJEUX DU DÉPISTAGE DÉPISTER PLUS POUR TRAITER PLUS éviter les dépistages tardif impact préventif sur les transmissions

4 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE VIH EN FRANCE

5 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE EN FRANCE 1/3 des découvertes en médecine de ville 37% des HSH ont été Diagnostiqués par un Médecin de ville 30% des Hétéros nés à L'étranger ont été Diagnostiqués par un Médecin de ville 28% des Hétéros nés En France ont été Diagnostiqués par un Médecin de ville

6 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE VHB EN FRANCE DEPISTAGE VHB PROPOSITION Systématiquement SouventParfoisJamais (% MG) Usagers drogues IV ou nasale 73,1%17,9%7,5%1,5% Situation de précarité 14,3%32,1%45,2%8,4% Originaires dun pays à forte endémie 38,6%35%22,9%3,5% Comportements sexuels à risque 55,9%28,9%13,9%1,3% Entourage porteur AgHBs + 61,8%20,9%13,4%3,9% Source – Enquête BAROMÈTRE SANTÉ MÉDECINS GÉNÉRALISTES 2009 Proposition fréquente du dépistage VHB chez les Usagers de Drogue (91%) Proposition peu fréquente pour les personnes en situation de précarité ou originaires d'un pays à forte endémie

7 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE VHC EN FRANCE DEPISTAGE VHC PROPOSITION Systématiquement SouventParfoisJamais (% MG) Usagers drogues IV ou nasale 76,6%16,1%5,8%1,5% Asthénie importante durable 28,4%35,8%32,2%3,6% Transfusion avant ,5%22,3%14%4,2% Acte chirurgical invasif 17,6%29,8%39,5%13,1% Tatouage, Piercing 21,7%29,2%34,7%14,4% Source – Enquête BAROMÈTRE SANTÉ MÉDECINS GÉNÉRALISTES 2009 Proposition fréquente du dépistage VHC chez les Usagers de Drogue (93%) Proposition moins fréquente pour les personnes tatouées ou percées, celles ayant subi un acte chirurgical invasif

8 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE VIH DANS ICONE

9 L'ACTIVITÉ DE DÉPISTAGE DANS ICONE NORD PAS DE CALAIS : 76/hab 77% en ville – 33% à l'hôpital 38% des découvertes en ville 62%HSH - 36% Hétéro 29% au stade sida PICARDIE : 56/hab 72% en ville – 38% à l'hôpital 39% des découvertes en ville 31%HSH - 69% Hétéro 25% au stade sida ALSACE : 78/hab 80% en ville – 20 % à l'hôpital 46% des découvertes en ville 44%HSH - 55% Hétéro 33% au stade sida FRANCHE COMTÉ : 59/hab 67% en ville – 43% à l'hôpital 0% des découvertes en ville? 25%HSH - 75% Hétéro 53% au stade sida Source :lnVS, LaboVIH 2011, mise à jour décembre 2012 / Insee, population légale au 01/01/2009, mise à jour janvier 2012 CLA : 73/hab 78% en ville –32 % à l'hôpital 23% des découvertes en ville CLA : 73/hab 78% en ville –32 % à l'hôpital 23% des découvertes en ville 38%HSH - 59% Hétéro 32% au stade sida BOURGOGNE : 56/hab 68% en ville –42% à l'hôpital 23% des découvertes en ville 31%HSH - 63% Hétéro 35% au stade sida

10 EXPÉRIENCE DU COREVIH AVEC LES MG

11 1 – FLYERS DE SENSIBILISATION 2 – ÉTUDE INSERM SUR DÉPISTAGE GÉNÉRALISÉ 3 – LES FORMATIONS SFLS/SPILF/CNGE Un projet global autour de la médecine Générale qui débute en

12 SENSIBILISER LES MG AU DÉPISTAGE POUR EVITER LES DIAGNOSTICS TARDIFS POUR UNE PRISE EN CHARGE EFFICACE ET PRECOCE POUR REDUIRE LES NOUVELLES CONTAMINATIONS PROPOSONS UN DÉPISTAGE A TOUS NOS PATIENTS personnes sont infectées par le VIH sans le savoir personnes sont infectées par le VHC sans le savoir personnes sont infectées par le VHB sans le savoir Dépistons-les! Recommandations HAS 2010 En exemplaires diffusés 6 CH participants 12 MG formés au niveau 2 En exemplaires diffusés - 1° décembre 9 CH participants + 1 réseau Biologistes 2 MG ont pris contact avec le COREVIH

13 ÉTUDE INSERM SUR DÉPISTAGE GÉNÉRALISÉ Objectif : Évaluer la faisabilité du dépistage généralisé du VIH et des Hépatites B et C par un échantillon de médecins généralistes de Gironde et du Nord sur une semaine. 39 MG du Nord ont participé à l'étude durant semaine du 10 décembre 2012 Principaux résultats : Proposition des tests dans la moitié des cas Prescriptions des tests à : Un plus dun tiers des patients consultés Trois quart des patients à qui le test a été proposé Augmentation de la prescription de test : de 2 par MG avant létude à 17 par MG pendant létude (médiane) Évolution des pratiques de dépistage (propositions plus fréquentes de tests dans certaines situations)

14 LES FORMATIONS SFLS/SPILF/CNGE Suite à proposition de SFLS, SPILF, CNGE : 6 binômes formateurs (MG + Infectiologues) 1 kit de formation créé (diaporama + outils) 5 soirées de formation réalisées + 1 FMC Soutien de l'URPS : annuaire FMC+ envoi aux MG 59/62 50 MG formés en formation à venir en 2013 via une FMC Budget de sur excédent COREVIH

15 ET DANS LES COREVIH ICONE?

16 NORD PAS DE CALAIS - OUI 5 soirées + 1 FMC Financement COREVIH Kit Formation créé avec les binômes 50 MG Formés en 2012 ALSACE FRANCHE COMTÉ OUI 1 soirée + 2 journées Aucun financement Diaporama créé 25 MG formés PICARDIE – OUI 1 soirée + 1 FMC Financement COREVIH Diaporama 2 MG formés (17 inscrits) CLA – NON BOURGOGNE - NON Faute de financement et réponse FMC Nouvelle formule en réflexion

17 ÉCHEC ? Les soirées FMC de moins en moins prisées Kit proposé par la SFLS, SPILF et CNGE pas adapté 60% des MG ne reçoivent de l'info que par l'industrie VIH/VHB/VHC n'apparaissent pas comme une Préoccupation

18 Difficulté à proposer un dépistage VIH pour le médecin de famille Peu de PVVIH parmi leur patientèle Ne se sent pas concerné Manque de temps Aborder la question des IST en général et de leur recrudescence Vaccination VHB, HPV Affiches en salle d'attente Proposition plus aisée lors de Certaines consultations : grossesse, contraception, syndrome grippal,... FREINS IDENTIFIÉSLEVIERS POSSIBLES


Télécharger ppt "Dépistage VIH/VHB/VHC en médecine générale Docteur Bertrand RIFF Président du COREVIH Nord Pas de Calais 24 – 25 mai 2013 – AMIENS - ICÔNE."

Présentations similaires


Annonces Google