La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hiroshima J.Lurçat LE NUCLEAIRE AU QUOTIDEN JEAN - CHARLES ABBE

Copies: 1
Hiroshima J.Lurçat LE NUCLEAIRE entre Peur et Espoir Fantasmes et réalités Fantasmes et réalités JEAN - CHARLES ABBE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hiroshima J.Lurçat LE NUCLEAIRE AU QUOTIDEN JEAN - CHARLES ABBE"— Transcription de la présentation:

1

2 Hiroshima J.Lurçat

3 LE NUCLEAIRE AU QUOTIDEN JEAN - CHARLES ABBE

4 Revue de presse – Janvier 2006 La curiethérapie appliquée aux cancers de la prostate à Angers LIran veut poursuivre son programme nucléaire denrichissement Nucléaire : lIran a bien le plan de la bombe Bush : « LAmérique est droguée au pétrole, elle doit revoir son programme nucléaire » Le Président de la République annonce la poursuite du programme nucléaire et le démarrage des recherches pour les réacteurs de 4 ième génération Les déchets nucléaires : des idées pour une loi

5 LES GRANDES DÉCOUVERTES 1895 W.RoentgenRayons X 1896H.Becquerel Radioactivité 1898P. et M. CuriePolonium et Radium 1902P. et M. CuriePremiers mg Radium 1919E.RutherfordNoyau atome 1932J.ChadwickNeutron 1934Fr.Joliot et Radioactivité artificielle I.Curie 1939 O.Hahn etFission F.Strassmann

6 CONSÉQUENCES 1942E.Fermi1 ière pile atomique 1944SeaborgPremier gr élément synthétique : plutonium 1945USAPremière bombe A (16.07) 1945USAHiroshima (6.08) 1952USAPremière bombe H (novembre)

7 HENRI BECQUEREL DÉCOUVRE LA RADIOACTIVITÉ EN 1896

8 HENRI BECQUEREL RÉALISE LA PREMIÈRE RADIOGRAPHIE

9 PIERRE ET MARIE CURIE DÉCOUVRENT LE RADIUM

10 DIGRESSION …. Nombre de minutes en 1950 ans ? 1 heure : 60 min 24 h : min 365 jours (1 an): Nombre de secondes en 32 ans ? 1950 ans : minutes 60 s x 60 min x 24 h x 365 j x 32 a = s

11 m Puce Cellule Molécule Atome Noyau Nucléon Quarks DE LA PUCE AU QUARK hydrogène oxygène H 2 O : eau

12 STRUCTURE DE LA MATIERE Matériau m 1Noyau m Atome m Nucléon m noyau électron protonneutronquarks

13 Latome, agrandi 1 milliard de 1 milliard de fois, à léchelle de Nantes

14 TABLEAU DE MENDELEEV

15 ATOMES ET ISOTOPES

16 LES DIFFERENTS TYPES DE RAYONNEMENT ou X ou X

17 DETECTION

18 LES BARRIERES DES RAYONNEMENTS IONISANTS neutron

19 LA DECROISSANCE RADIOACTIVE 100 % 50 % TEMPS % de radioactivité PERIODE (demi-vie) Quelques périodes:

20 LIMPORTANT, CEST LA DOSE

21 LES UNITES DE LA RADIOACTIVITE BqBECQUERELS Nombre de désintégrations par seconde X Energie de chaque désintégration désintégrationX temps de l exposition GyGray (Nombre/s) (Energie) X Effet selon le type de rayonnement SvSievert (Effet sur l homme)

22 EFFETS RADIOBIOLOGIQUES

23 CONSÉQUENCES DE L EXPOSITION AUX RAYONNEMENTS IONISANTS Gy0,3 AUCUN EFFET CONSTATE AUCUN EFFET CONSTATE BAISSE TEMPORAIRE DU BAISSE TEMPORAIRE DU NOMBRE DE GLOBULES BLANCS NOMBRE DE GLOBULES BLANCS NAUSEES, VOMISSEMENTS NAUSEES, VOMISSEMENTS HOSPITALISATION GROSSES PERTURBATIONS GROSSES PERTURBATIONS PRONOSTIC TRES SOMBRE

24 SOURCES NATURELLES DIRRADIATION

25 NUCLÉAIRE ET ÉNERGIE

26 LA REACTION EN CHAINE LA FISSION n U 235

27 DU MINERAI AU COMBUSTIBLE Extraction du minerai Séparation U (yellow cake) (yellow cake) Enrichissement Pastilles UO 2 Crayon UO 2 Panier combustible

28 URANIUM uranium naturel99,3 % 0,7 % uranium naturel 99,3 % 0,7 % U 238 U 235 uranium enrichi96,5 % 3,5 % uranium enrichi 96,5 % 3,5 % (fissile) « Enrichir luranium, enrichissement »

29 ENRICHISSEMENT PAR DIFFUSION GAZEUSE ( Eurodif, Pierrelate) PAR CENTRIFUGATION PAR LASER

30 SCHEMA DUN REACTEUR NUCLEAIRE

31 ASSEMBLAGE DU COMBUSTIBLE

32 AU CŒUR DE LA CENTRALE (CUVE)

33 BARRIERES ET CONTROLES DE SECURITE Gaines de combustible Cuve du réacteur Enceinte du réacteur Barres de sécurité Adjuvant à leau de refroidissement Coefficient de température négatif

34 LE RÉACTEUR : UNE MACHINE THERMIQUE

35 LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE PALUEL

36 LA HAGUE : TRAITEMENT DU COMBUSTIBLE

37 CYCLE DU COMBUSTIBLE

38 VOLUME DÉCHETS RADIOACTIFS

39 STOCKAGE EN SURFACE DES DÉCHETS FMA

40 CENTRE DE STOCKAGE DE L AUBE

41 MAQUETTE DUN LABORATOIRE SOUTERRAIN

42 LE NUCLÉAIRE EN FRANCE

43 PRIX DE REVIENT DE LELECTRICITÉ

44 PRODUCTION ELECTRIQUE EN EUROPE

45 PART DU NUCLEAIRE DANS LA PRODUCTION NATIONALE DELECTRICITE 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% LITUANIE FRANCE BELGIQUE SUISSE JAPON ALLEMAGNE USA RUSSIE ITALIE

46 FORMATION DE PU 239. SURRÉGÉRATEUR (réserve énergétique multipliée par 60 !) U 238 U 239 Np 239 Pu 239 neutron FertileFissile U : Uranium, Np : Neptunium, Pu : Plutonium

47 EPR (ou REP) : European Pressurized Reactor Développement franco allemand des REP :. Sécurité accrue. Rendements améliorés (donc relativement moins de déchets). Durée de vie prolongée (Rentabilité accrue) Les réserves duranium, bien reparties sur terre, seront épuisées dans 40 à 50 ans, sauf à mettre en œuvre les surrégénérateurs (facteur 60).

48 LA FUSION

49 UNE APPLICATION DE LENERGIE NUCLÉAIRE LE SOLEIL Diamètre: kms Vitesse: 216 km/s Energie rayonnante : 4 kW/cm² (9,7 *10 23 kW) Température: de 4500 à 14 millions de °C Distance: 8 mn.lumière Durée de vie: 5 milliards d années:géante rouge puis naine blanche

50 ITER : INTERNATIONAL THERMONUCLEAR EXPERIMENTAL REACTOR (Cadarache)

51 MEDECINE NUCLEAIRE DIAGNOSTIC METABOLISME TRAITEMENT IMAGERIE

52 « GAMMA CAMERA » Principe de la « GAMMA CAMERA »

53 LIMAGERIE MEDICALE RADIOISOTOPIQUE PRODUCTION DE LA SUBSTANCE RADIOACTIVE PREPARATION DE LA SOLUTION A INJECTER ANALYSE DE LA REPARTITION DU PRODUIT RADIOACTIF DANS L ORGANISME DETECTION ET ENREGISTREMENT

54 « Vache » à Technétium

55 Cellule blindée

56 Seringue avec blindage de plomb

57 GAMMA CAMERA

58 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE

59 IMAGES DE SCINTIGRAPHIE THYROÏDE Marqueur Iode SCINTIGRAPHIE OSSEUSE Marqueur: sels qui se comportent comme le calcium

60 Détection de métastases osseuses

61

62 CYCLOTRON PRÉPARATION DE RADIO-ISOTOPES : CYCLOTRON 18 F p 18 O (positon)

63 CAMERA A POSITON (Tomographie par Emission de Positon, TEP)

64

65 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Repos Audition musique

66 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Repos Pensée

67 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Repos Excitation visuelle

68 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Repos Saut pied droit

69 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Examen du fonctionnement du cœur

70 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP)

71 RADIOTHERAPIE

72

73 Aiguilles radioactives pour traitements localisés

74 PROTON THÉRAPIE

75 Le carbone 14 est présent partout, y compris dans les organismes vivants. y compris dans les organismes vivants. Il est renouvelé par les échanges avec l extérieur. Quand les organismes vivants meurent, il n y a plus d échange. Le Carbone 14 disparaît alors peu à peu. Sa proportion donne l époque à laquelle l organisme est mort. DATATION AU CARBONE 14

76 les grottes Cosquer et Chauvet Le saint suaire

77

78 Stérilisation, décontamination bactériologique, polymérisation

79 Préservation des œuvres dart

80 Neutronographie (Principe) n incidentsn transmis Objet à étudier Film sensible

81 Neutronographie : examen des racines de plante

82 Neutronographie : fleur de lys

83 Neutronographie et cliché X

84 Neutronographie (contrôle de chargement, de valises, …) n incidentsn transmis Objet à étudier Film sensible

85 Quand la folie des hommes se déchaîne...

86

87

88

89

90

91

92

93

94 Exigez là, cette transparence, également des associations qui vous manipulent en agitant les spectres de langoisse et de lapocalypse « Gens de toute la France, exigez la transparence de vos industries et des décisions des pouvoirs publics. Exigez là, cette transparence, également des associations qui vous manipulent en agitant les spectres de langoisse et de lapocalypse. Exigez un débat scientifique et médiatique sérieux, équilibré, éthique.. En attendant, protégez votre santé physique, morale et mentale contre tous ceux qui lagressent vraiment, pas de manière imaginaire, amplifiée par la propagande, protégez votre travail, votre niveau de vie, seuls garants de votre liberté ». Professeur Charles SOULEAU

95 Fréquence des cancers de la thyroïde

96 Cancers de la thyroïde (Pr A.Aurengo, Pitié-Salpétrière) Age moyen : 45/ 50 ans Trois fois plus fréquent chez les femmes 2,7 / chez lhomme et 9,1/ chez la femme nouveaux cas en Entre 7,5 et 17,8 % daugmentation chez les femmes sur la période Les départements de lOuest ont enregistré les augmentations les plus importantes. Trois sur quatre ne sont pas des cancers agressifs Taux de guérison entre 85 et 90 % « aucun effet pathologique du nuage de Tchernobyl na été actuellement mis en évidence »

97 Conséquences sanitaires de Tchernobyl (1996) J.Cl.Nénot, Directeur de recherche à l IPSN L accident de Tchernobyl est une catastrophe énorme, mais qui a fait et fera peu de victimes. Dix ans après laccident, on peut affirmer avec certitude que 31 personnes sont décédées des suites directes de laccident (sauveteurs), dont 28 des suites de lirradiation, une de brûlure thermique, une de la chute dune dalle en ciment. En ce qui concerne les effets à long terme des rayonnements, la seule conséquence qui ait été mise en évidence est un excès de cancer de la thyroïde chez l enfant. La conséquence principale, à savoir les effets psychologiques, est due à la catastrophe et non aux rayonnements. A lheure actuelle, on dénombre 800 cas de cancers de la thyroïde chez les enfants, dont une dizaine ont entraîné le décès. Il pourrait y avoir quelques milliers de cas avec un taux de mortalité relativement faible (2 à 10%).

98 SUPERPHENIX / COÛT

99 SUPERPHENIX : FONCTIONNEMENT

100 Effet des faibles doses

101 Barre de pilotage Barre de sécurité Puissance Arrêt Fonctionnement CONTRÔLE DU REACTEUR

102 CombustibleCaloporteurModérateur RéacteurTurbineEchangeur FILIERE

103 CombustibleCaloporteurModérateurFILIERE Graphite/ gaz U naturel Graphite CO 2 Eau lourde U naturel Eau lourde Eau lourde Eau U enrichi Eau Eau PWR - BWR Neutrons rapides Plutonium + Sodium Surrégénateur Uranium Filière

104 Kyshtym (1957) Three miles Island (1979) 7 ACCIDENT MAJEUR 6 ACCIDENT GRAVE 5 ACCIDENT ENTRAINANT UN RISQUE EN DEHORS DU SITE 4 ACCIDENT N ENTRAINANT PAS DE RISQUE EN DEHORS DU SITE L échelle INES Échelle Internationale des évènements Nucléaire 3 INCIDENT GRAVE 2INCIDENT 1ANOMALIE INCIDENT ACCIDENT Tchernobyl (1986)

105 Eau refroidissement Soufre (SO 2 ) Oxyde azote (NO 2 ) Combustible 27 tonnes. 2.3 millions de tonnes 1.5 million de tonnes Oxygène 3.4 milliards m milliards m millions m millions m millions m 3 Rejets thermiques Eau refroidissement : 4 mlliards de kWh Eau refroidissement : 8 milliards de kWh Cheminée : 2.4 milliards de kWh Cheminée : 2.5 milliards de kWh Eau de refroidissement + cheminée : 12.3 milliards de kWh Activité Bq Bq Bq Déchets solides négligeable tonnes Déchets haute activité : 14 m 3 0 Gaz carbonique 3 milliards m milliards m tonnes tonnes millions m millions m 3 0


Télécharger ppt "Hiroshima J.Lurçat LE NUCLEAIRE AU QUOTIDEN JEAN - CHARLES ABBE"

Présentations similaires


Annonces Google