La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Comment écrire un texte ? Quelques conseils… Jean-Noël JOFFIN 8 mars 2003 révision 29 octobre 2005/1 mars 2006/25 sept 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Comment écrire un texte ? Quelques conseils… Jean-Noël JOFFIN 8 mars 2003 révision 29 octobre 2005/1 mars 2006/25 sept 2007."— Transcription de la présentation:

1 1 Comment écrire un texte ? Quelques conseils… Jean-Noël JOFFIN 8 mars 2003 révision 29 octobre 2005/1 mars 2006/25 sept 2007

2 2 CONSEILS TYPOGRAPHIQUES On se reportera évidemment à des ouvrages spécialisés pour une approche plus complète de problèmes dune grande complexité.

3 3 Majuscules accentuées et autres caractères spéciaux Contrairement aux affirmations de « mauvais français », les majuscules en français sont accentuées depuis les débuts de limprimerie. Cela évite des ambiguïtés gênantes : UN POLICIER TUE LES ENFANTS LEGITIMES DE LOUIS XIV Il en est de même pour dautres caractères particuliers comme dans : MACONNERIE É Ê È Ë Í Ñ Ç

4 4 Majuscules accentuées Pour faire les majuscules accentuées, il suffit, en théorie, de taper laccent puis la majuscule : È É Í Ñ Sur Macintosh, en bloquant les majuscules, laccès à la majuscule accentuée est immédiat. Cest le cas aussi sous (certains) Linux. Sous Windows, la situation est très complexe et dépend du logiciel. Entre Excel et Word les choses sont différentes ! On peut obtenir laccent aigu en faisant CONTROL + 4 puis MAJ et la majuscule souhaitée. (sur Mac, laccent aigu est lié à ALT + MAJ + 1). La seule solution est parfois de faire appel au code ANSI : É est obtenu en faisant ALT (sous Windows). On peut aussi Faire appel à « Insertion > caractère spéciaux » Mettre en majuscules la lettre accentuée minuscule (mais encore faut-il que loption Majuscules accentuées soit choisie !)

5 5 Table des codes ANSI Caractères normalisés Caractères non normalisés (ici macintosh) Pour obtenir le code décimal du caractère ajouter le nombre de la colonne et celui de la ligne Ex : A = = 65

6 6 Table des codes ANSI Caractères non normalisés (ici windows ANSI) Caractères normalisés

7 7 Lespace Lespace (au féminin en typographie, au masculin en informatique et langage courant) est utilisé pour séparer les mots. Les signes de ponctuation viennent compliquer son usage. De plus, la variation de la largeur de lespace est utilisée lors de la justification dun texte. Ce texte étant justifié, la machine utilise les espaces pour équilibrer chaque ligne. Pour anticonstitutionnellement.

8 8 Lespace Plusieurs types despaces peuvent être utilisés : lespace insécable non dilatable et non « coupable » (= espace imposé, liant ou hard space). lespace fine (fraction despace) utilisé en typographie et de plus en plus en microédition.

9 9 Où mettre un espace ? Pas despace avant et un espace après : (en général…) la virgule le point et les points de suspension les symboles (° (degré), (minute dangle)…) La fin des opérations. Certains symboles, comme degré, sécrivent 20°C.

10 10 Où mettre un espace ? Espace insécable avant, espace après les signes de ponctuation à deux éléments ( ; : ? ! %) les signes arithméti- ques (+ - = ÷ …) les symboles dunités les signes accolade {}, crochets [], §, & Est-ce bon ? Et oui ! 15 * 6,55957 = 15 mmol.dm -3

11 11 Où mettre un espace ? Pas despace avant ni après : la barre oblique / lapostrophe le trait dunion (mots composés) 15/34, cest-à-dire, daujourdhui.

12 12 Où mettre un espace ? Un espace insécable à lextérieur, pas despace à lintérieur des parenthèses () des guillemets ou des tirets tenant lieu de parenthèses (la tendance actuelle étant de mettre un espace à lintérieur…) Un espace (en typographie traditionnelle une espace) ou « blanc ».

13 13 Tirets de mots composés Une tendance de la langue est de lier les mots composés. Écrire par exemple microorganisme au lieu de micro-organisme, Diiode au lieu de Di-iode… Un problème avec « oi », qui se prononce « oua » : on doit séparer le o du i pour léquivalent de oï comme dans bio-industrie (que lon pourrait écrire bioïndustrie). Toutefois, les trois lettres ioi ne présente pas dambigu ï té. Rien nexclut donc décrire bioindustrie… Il reste malheureusement des cas où le tiret simpose, notamment avec « au » (extra-utérine ne peut être extraut é rine). Remarquons qu extraordinaire n a pas de tiret …

14 14 Abréviations Les sigles (abréviation dun terme complexe) et acronymes (sigle prononcé comme un nom, devenant souvent un nom comme sida) sont écrits soit avec un point suivant chaque lettre, soit sans point, tendance actuelle. SNCF ou S.N.C.F., AFNOR ou A.F.N.O.R. …

15 15 Abréviations « anglaises ou américaines » Les sigles et acronymes sont, tout particulièrement en sciences, souvent dorigine anglaise (américaine). En anglais, ladjectif est inversé par rapport au français… On dit donc HIV (human immunodeficienty virus) pour VIH (virus de limmunodéficience humaine). Deux attitudes possibles : on francise systématiquement et on dit VIH, ADN, … on conserve la dénomination américanoanglaise comme dénomination internationale et on dit HIV, DNA… on fait à la française cest-à-dire aléatoirement ! Ex : VIH FIV (felin), FSH et non HSF, etc…

16 16 Guillemets Plusieurs types de guillemets coexistent : les guillemets français :« » les guillemets anglais :" " etc… Difficile de donner une règle dutilisation !

17 17 Tirets Tiret cadratin : Tiret demi-cadratin : – Trait dunion conditionnel : Trait dunion non conditionnel et signe « moins » : - Trait dunion insécable : Lutilisation des deux premiers est du domaine du puriste. Le trait dunion conditionnel apparaît avec les césures. Le trait dunion insécable est particulièrement utile dans les unités ! Comme dans dm -3, en fin de ligne.

18 18 On doit bien sûr faire les vérifications de grammaire et dorthographe. Toutefois, les règles ne sont pas toujours évidentes car toute langue est évolutive : lusage peut fixer la règle et plusieurs règles contradictoires peuvent sappliquer. Se méfier des propositions des logiciels ! Attention aux vérifications automatiques conduisant toujours à des erreurs parfois graves. Orthographe

19 19 Un texte doit, en général, être justifié, cest-à-dire aligné des deux côtés. Cet alignement est obtenu par variation de la largeur des espaces quand cela est possible. Si le nombre de caractères de la ligne est faible, cela peut conduire à des effets disgracieux. Justification Voici un cas particulier où la justification est discutable

20 20 FAIRE UN RAPPORT, AU ARTICLE…

21 21 faire la saisie au plus vite, donc sur le lieu de stage à laide dun PC ou un Macintosh sans se préoccuper de la mise en pages. Le travail sera sauvé dans le format du logiciel et dans un format permettant la récupération ultérieure (pdf, rtf, doc). Penser aux SAUVEGARDES. Attention, la saisie est faite « au kilomètre », cest-à- dire sans se préoccuper des fins de ligne, gérées par le texteur. Faire un rapport (suite)

22 22 Prévoir un plan qui sera tapé en « Mode PLAN » ou qui sera intégré après la frappe si elle a été faite avant (voir plus loin). Une table des matières pourra alors être réalisée automatiquement (table qui sera automatiquement à jour, sur demande, en cas de changement de pagination, de caractères...). Faire un rapport (suite)

23 23 N'utiliser que les polices True Type ou équivalent, c'est-à-dire donnant à l'impression une bonne qualité dans toutes les tailles et permettant de mettre des majuscules accentuées. De nombreuses polices sont utilisables, mais elles doivent être installées dans le système de l'ordinateur utilisé. Dans tous les cas, Helvetica (ou Arial), TimesNewRoman le sont (la première donne des formes rondes, la deuxième des empattements). Ces polices permettent les majuscules accentuées (É,Ê, Ç,…) quil convient dutiliser systématiquement. Faire un rapport (suite) Observer les effets de la modification de taille : h h h h h h h h

24 24 Mettre les accents dès la frappe ! Le français ne peut pas être lu sans eux. En cas de besoin de caractères particuliers, la police Symbol, toujours installée, peut être utilisée. Elle est importante pour les caractères grecs en particulier, sauf les quelques caractères comme µ qui existent dans les polices standards, et sont alors préférés. Par contre, les titres peuvent utiliser des polices plus exotiques ( Mistral, Zapf Chancery pour lesquelles on parle de « titraille » ) Ne pas confondre, comme nombre déditeurs, le ß allemand du grec… Faire un rapport (suite)

25 25 ne jamais mettre d'enrichissements (gras, italique…) avant d'avoir défini les styles utilisés. Le mode PLAN facilite considérablement le travail à condition d'avoir bien compris son fonctionnement. Faire un rapport (suite)

26 26 Pas de paragraphes vides ! Utiliser lespacement des paragraphes et noubliez pas de lier les paragraphes pour éviter leur coupure. Le texte ne doit pas contenir deux espaces successifs. Pas de paragraphes vides ! Utiliser lespacement des paragraphes et noubliez pas de lier les paragraphes pour éviter leur coupure. Le texte ne doit pas contenir deux espaces successifs. Faire un rapport (suite)

27 27 ne pas numéroter les chapitres : mieux vaut utiliser la fonction de numérotation automatique SI ELLE FONCTIONNE CORRECTEMENT CE QUI EST PEU PROBABLE ! Faire un rapport (suite)

28 28 pour les tableaux : prévoir le contenu en colonnes puis taper dans une structure de tableau Word. Il est possible d'utiliser EXCEL, le transfert permettant de garder les enrichissements apportés dans EXCEL. Un texte peut être transformé en tableau : les différents éléments doivent être séparés, par exemple par la marque de tabulation (soit dans Word soit dans Excel). Faire un rapport (suite)

29 29 Pour les schémas : prévoir les schémas qui méritent d'être numérisés pour être transformés ensuite par un logiciel de dessin. Attention : mieux vaut ne pas y passer trop de temps : il est parfois plus simple de les préparer sur papier pour les intégrer en photocopies, mais il faut alors être très soigné. Conseil de dessin : Éviter dutiliser le logiciel de dessin Microsoft car lexport sera délicat et contraignant. Faire un rapport (suite)

30 30 STYLES ET MODE PLAN

31 31 Styles Un style concerne un PARAGRAPHE. Un paragraphe cest lensemble des mots et autres signes contenus sur plusieurs lignes entre deux validations (« retour chariot »), visualisé par ¶ Le style du paragraphe, cest lensemble des contraintes typographiques appliqué : police, taille de la police, retrait, couleur, encadrement…

32 32 Structurer un document Un chapitre contient des parties, contenant éventuellement des sous-parties, elles-mêmes contenant des sous-sous- parties… Un document contient des CHAPITRES. Cette structure doit se voir et être cohérente en terme de présentation.

33 33 exemple Les Bacilles Gram négatifs Entérobactéries Morphologie Habitat Pouvoir pathogène Isolement et identification Traitement Vibrionaceae et Aeromonadaceae Pseudomonas et apparentés

34 34 exemple Les Bacilles Gram négatifs Entérobactéries Morphologie Habitat Pouvoir pathogène Gastroentérites peste Isolement et identification Traitement Vibrionaceae et Aeromonadaceae Pseudomonas et apparentés

35 35 Comment faire ? On utilise par exemple le mode plan. Il permettra dimposer, à une partie du texte sélectionner un style de titre cette partie : par exemple : Titre 1 pour le grand titre Titre 2 pour le 1°/ Titre 3 pour le 1.1 etc…

36 36 Bibliographie sommaire

37 37

38 38

39 39 Problèmes liés au transferts dordinateurs

40 40 Transfert dordinateur ATTENTION : les polices utilisées doivent être pr é sentes sur les deux ordinateurs (sinon une police de remplacement est utilis é e avec des probl è mes d'affichage) lordinateur utilisé doit disposer du logiciel utilisé pour créer limpression ou la présentation. Un ordinateur est utilisé pour créer, modifier le document. En général, un autre est utilisé pour imprimer ou projeter la présentation.

41 41 Bon courage !


Télécharger ppt "1 Comment écrire un texte ? Quelques conseils… Jean-Noël JOFFIN 8 mars 2003 révision 29 octobre 2005/1 mars 2006/25 sept 2007."

Présentations similaires


Annonces Google