La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XML Nicolas Singer Maître de conférence, université Champollion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XML Nicolas Singer Maître de conférence, université Champollion."— Transcription de la présentation:

1 XML Nicolas Singer Maître de conférence, université Champollion

2 XML ? Langage de description de documents électroniques : Pour représenter et structurer de l'information Afin d'échanger cette information Et donc écrire des applications informatiques

3 Doù vient XML ? Du SGML Standard Generalized Markup Language langage de balisage standard généralisé Standard de 1986 pour les documents électroniques quelconques complexe à apprendre et à utiliser quotidiennement.

4 Doù vient XML ? Du HTML (1991) Hypertext Markup Language langage de balisage hypertexte Dérivé du SGML pour la publication de documents Web Retour vers SGML avec le XHTML Champ daction limité car dédié au Web. Surtout basé sur la présentation (peu de description du contenu)

5 Pourquoi XML ? exemple HTML Slogan François Jacques Vers un avenir meilleur porteur despoir Votez pour moi

6 Naissance dXML XML (1998) Dérivé du SGML qui tente de se servir des principes de simplicité du HTML et de la souplesse SGML. Se focalise sur la structuration des données et pas sur leur mise en forme. tout document XML peut être basé sur une DTD ou un schéma afin de figer cette structuration.

7 Exemple XML François Jacques photoJacques.jpg Vers un avenir meilleur porteur despoir Votez pour moi

8 Principe de XML Séparation forme et fond. Pour afficher un document XML, il faut donc Un fichier contenant les données à mettre en forme (XML). Un fichier informant sur la mise en forme souhaitée (XSL). Optionnel : un fichier peut définir les balises auxquelles le document XML pourra avoir recours. Cest la DTD (Document Type Definition)

9 Principe de XML Un document XML est bien formé s'il respecte les règles syntaxiques du XML Un document XML est valide s'il est bien formé et respecte la structure définie dans sa DTD Un document XML sans DTD est dit "standalone" On ne précise donc pas quels sont les balises qui peuvent y figurer et leur imbrication Il n'y a donc pas de notion de validité pour un tel document.

10 Structure XML Dans un document XML on trouve : Un prologue Déclaration XML Des éléments optionnels Déclaration de type de document (DTD) Déclaration de traitement (feuilles de style, etc.) Un élément racine Un arbre déléments

11 Structure XML Les Misérables Victor Hugo 3 L'Assomoir Émile Zola David Copperfield Charles Dickens 3

12 Décodage de lexemple Cette déclaration nous indique la version du XML, et lencodage des caractères …. Constitue lélément racine du document Les Misérables Ici lélément titre contient du texte L'Assomoir Émile Zola Ici lélément livre contient dautres éléments.

13 Décodage de lexemple Un élément est constitué d'une balise ouvrante et fermante …. Si le contenu de l'élément est vide, on peut écrire : ou

14 Décodage de lexemple Lélément livre contient un attribut lang dont la valeur est "en". Les attributs ne peuvent être présents que dans la balise ouvrante d'un élément. La valeur des attributs est toujours entre guillemets. On ne peux pas avoir deux fois le même attribut mais on peut avoir plusieurs attributs différents.

15 Structure XML (suite) Un document XML peut contenir des entités Il s'agit de notations qui sont remplacées par leur valeur lors de l'analyse du document Elle peuvent être prédéfinie par le standard XML Elles peuvent être définies dans la DTD Elles s'utilisent encadrées par les caractères & et ; Par exemple voici quelques entités: < correspond à < " correspond à " &aquot; correspond à ' é correspond à é

16 Structure XML (suite) Cet élément n'est pas bien formé en XML 2x + 3 < 2x (équation &1) Il doit être remplacé par : 2x + 3 < 2x (équation &1)

17 Structure XML (suite) Un document XML peut contenir des sections littérales Il s'agit d'une section qui débute par la notation Par exemple :.]]> Le contenu d'une section CDATA n'est pas analysé par le parseur XML

18 Structure XML (suite) Un document XML peut contenir des commentaires Ils suivent la même syntaxe qu'en HTML

19 Écrire du XML Comment utiliser éléments et attributs ? Exemple : Un document listant les étudiants de licence avec leur groupe, sous-groupe, nom, et prénom…

20 Les DTDs Elles permettent de spécifier (et d'imposer) la structure d'un document XML Elles peuvent définir des entités Un document XML qui est bien formé et respecte sa DTD est dit valide.

21 Les DTDs Elle se déclare en utilisant : où element désigne la racine du document auquel cette DTD s'applique. Une DTD peut être stockée dans le document lui-même ou dans un fichier externe

22 Les DTDs DTD externe locale : DTD externe publique :

23 Les DTDs DTD interne : ]>

24 Les DTDs Dans une DTD on trouve : Des déclarations d'éléments Des déclarations d'attributs (d'éléments) Des déclarations d'entités

25 Les DTDs : éléments Une déclaration d'éléments est de la forme : où nom est le nom de l'élément et type_element son type : Texte : (#PCDATA) Vide : EMPTY Séquence : (elt1,elt2,elt3,…) Choix : (elt1 | elt2 | elt3 | …) Quelconque : ANY

26 Les DTDs : éléments Les éléments texte : Utilisation : n'importe quel texte peut venir ici

27 Les DTDs : éléments Les éléments vides : Utilisation : ou

28 Les DTDs : éléments Les éléments séquence : Utilisation : … Mais pas : …

29 Les DTDs : éléments Les éléments choix : Utilisation : … Ou encore : …

30 Les DTDs : éléments Les modificateurs d'occurrence : Lors de la déclaration de séquence ou de choix d'éléments, à chaque élément enfant peut être attribuée une indication d'occurrence (?, + ou *). ? Signifie au maximum une fois + signifie au moins une fois * signifie zéro fois ou plus

31 Les DTDs : éléments Les modificateurs d'occurrence : exemple: ex1 doit apparaître une fois et une seule ex2 peut apparaître une seule fois ex3 doit apparaître au moins une fois ex4 peut apparaître zéro ou plusieurs fois

32 Les DTDs : éléments Les modificateurs d'occurrence : En choisissant bien ses modificateurs, on peut créer des éléments à contenu mixte. Par exemple : Utilisation : Un peu de texte Nicolas

33 Les DTDs : éléments Les éléments quelconques : Utilisation : ….

34 Les DTDs : attributs Les attributs se déclarent avec la syntaxe : Où nom_element désigne l'élément auquel s'applique l'attribut nom_attribut défini le nom de l'attribut type_attribut défini quelles valeurs peut prendre l'attribut déclaration_défaut défini la valeur par défaut de l'attribut On peut préciser autant d'attribut que l'on veut dans une ATTLIST

35 Les DTDs : attributs Chaque attribut peut être requis, optionnel ou fixe et avoir une valeur par défaut. Déclaration d'un attribut avec une valeur par défaut : Déclaration d'un attribut requis : Déclaration d'un attribut optionnel : Déclaration d'un attribut avec une valeur fixe :

36 Les DTDs : attributs Les types possibles pour un attribut Type chaîne de caractères (CDATA) Type Identifiant Unique (ID) Type énuméré (|)

37 Les DTDs : entités Les entités internes. Symboles définis dans une DTD et utilisés dans un document XML comme raccourcis d'écritur Dans le fichier XML, l'appel à &ADN; sera remplacé par "Acide désoxyribonucléique".

38 Les DTDs : entités Les entités externes Il s'agit de symboles définis dans un autre fichier, mais pouvant être utilisés dans un document XML. Dans le fichier XML, le contenu du fichier toto.xml sera inséré à l'appel de l'entité &Inclusion;


Télécharger ppt "XML Nicolas Singer Maître de conférence, université Champollion."

Présentations similaires


Annonces Google