La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LEXICO3. ANDRE Marine DABIN Julie WATERLOT Amandine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LEXICO3. ANDRE Marine DABIN Julie WATERLOT Amandine."— Transcription de la présentation:

1

2 LEXICO3. ANDRE Marine DABIN Julie WATERLOT Amandine

3 Sommaire Introduction à LEXICO. 1°) Concordance. 2°) Segments répétés. 3°) Statistiques par parties. 4°) Carte des sections. 5°) Groupe de formes. 6°) Mosaïque. 7°) Déplacer vers une feuille. 8°) Créer une nouvelle feuille. 9°) Ajouter au rapport. 10°) Options. Informations supplémentaires.

4 Introduction LEXICO est un Outil de statistique textuelle. Cest un logiciel conçu pour le traitement lexicométrique de textes comportant plusieurs centaines de milliers d´occurrences. Il a d´abord été développé par André Salem (ILPGA - Paris 3) au sein du laboratoire Lexicométrie & textes politiques " de l´E.N.S. de Fontenay-Saint-Cloud. Il est désormais maintenu par l´équipe CLA2T. Ce logiciel est gratuit pour les chercheurs isolés Une contribution est demandée aux laboratoires de recherche. Cest un utilitaire fonctionnant en français. Il permet danalyser et de générer des textes. Deux icônes sont disponibles afin de démarrer Lexico3 : L icône permettant louverture dun texte, formaté pour Lexico, qui sert de base. Le logiciel nouvre pas la base sous forme textuel mais sous forme de dictionnaire classant les mots selon leur occurrence. Cependant la ponctuation est classée à la fin et selon un code interne au logiciel En fin de chargement le dictionnaire est affiché dans la partie gauche de linterface générale. L icône permettant le chargement dune base déjà utilisée. Au lancement de Lexico 3, l'interface qui souvre est composé d une barre de boutons, d une fenêtre de navigation (avec au départ 2 onglets : rapport et navigation) et un zone destinée à recevoir des graphiques issues des modules disponibles.

5 Exemple

6 Concordance Le pivot est le terme mis en valeur dans le texte par le logiciel. Pour chaque lettre, les lignes de concordance sont triées sur le pivot, en gras.Par contre, au sein des contextes d'un pivot donné, il n'y a pas de tri. Par ailleurs, le tri n'est pas le tri lexicographique,celui des dictionnaires : les lettres accentuées sont après les lettres non accentuées "correspondantes". La lettre é vient après e, par exemple. L utilisateur a le choix entre trois possibilités de tri : -aucun, cest-à-dire que le logiciel ne tient pas compte du contexte du pivot. -tri avant, cest-à-dire que le logiciel tient compte du mot précédent le pivot.Chaque pivot est présenté en fonction du classement alphabétique du mot qui le précède. -tri après, cest-à-dire que le logiciel tient compte du mot qui suit le pivot. Chaque pivot est présenté en fonction du classement alphabétique du mot qui le suit. Licône de la concordance:

7 Exemple

8 Après avoir activé le bouton "Segments répétés", LEXICO produit un "dictionnaire" des segments dans la partie gauche. On peut manipuler les formes contenues dans le dictionnaire et par exemple les "jeter" sur des graphiques (clic gauche maintenu du segment vers le graphique) Segments répétés Licône de segments répétés :

9 Exemple

10 En activant le bouton "Statistiques par parties", LEXICO propose un choix de partie(s) parmi celles correspondant au codage intégré dans le texte. Après sélection, un graphique associé à cette partition est intégré. On peut ensuite manipuler les formes et les intégrer dans ce graphique pour visualiser leur comportement. Statistiques par parties Licône de statistiques par parties :

11 Exemple

12 Carte des sections Cette action ne peut se faire quà la suite de louverture de licône « SR » et donc de louverture du dictionnaire des segments dans la partie gauche. On peut alors projeter les mots seuls ou les formes se trouvant dans ce dictionnaire sur un graphique ou sur une carte de section. Pour faire apparaître cette carte, il suffit de sélectionner loccurrence choisie puis avec un clic gauche maintenu, de la déplacer sur le graphique. On peut aussi visualiser le texte grâce à la carte des sections à condition de sélectionner au préalable le bouton « section ». Cette sélection aura été faite antérieurement par le découpage des partitions intégrés dans le codage du corpus et du texte lui-même. Licône de la carte des sections :

13 Exemple

14 Groupe de formes Il est possible deffectuer des requêtes sur plusieurs formes à la fois en basant les requêtes sur des préfixes, suffixes, des expressions régulières, ou des suites de caractères graphiques. Pour sa mise en œuvre on entre dabord le nom du groupe de formes choisies. Puis on clique sur rechercher. Lobjet résultant peut ensuite être manipulé comme une forme « normale ». En cliquant sur le flèche rouge du groupe( clic gauche maintenu), on « glisse » le groupe sur la carte de la partition. On peut ajouter une nouvelle recherche qui se joindra automatiquement à celle précédemment faite. Licône de groupe de formes :

15 Exemple

16 Mosaïque En cliquant sur cet icône on réorganise plusieurs application sur la même feuille. Licône de mosaïque :

17 Exemple

18 Déplacer vers une feuille Pour déplacer une application vers une nouvelle feuille, il faut sélectionner la nouvelle feuille en Cliquant sur licône puis enfin sélectionner lapplication désirée. Licône de déplacer vers une feuille :

19 Créer une nouvelle feuille La création de nouvelles feuilles permet déviter la superposition des différentes applications en cours. Les feuilles de travail se réunissent sur la droite de la feuille principale. Les onglets comme par exemple « feuille 1 » permettent de passer dune feuille à lautre. Licône de créer une nouvelle feuille :

20 Exemple

21 Ajouter au rapport Toutes les fenêtres produites au cours dune exploration textuelle peuvent être intégrées dans un rapport au format HTML. Pour sauvegarder lapplication en cours, il faut cliquer sur « ajouter au rapport » et dans longlet rapport cliquer sur « enregistrer ». Le répertoire « rapport » se crée automatiquement, il contient le fichier « rapport.html »où on trouve sous forme de lien hypertexte, toutes les données sauvegardées. Licône dajouter au rapport :

22 Exemple

23 Options Ce bouton permet de fixer des seuils lors du traitement de gros corpus, il permet aussi d'indiquer si le corpus traité a été préalablement étiqueté. Ces options seront documentées plus tard. Licône doptions :

24 Lexico3 entreprises (licence simple)600 Lexico3 entreprises (licence multipostes <= 5)1200 Lexico3 entreprises (licence multipostes >5)3000 Lexico3 université (licence simple)300 Lexico3 université (licence multipostes <= 5)600 Lexico3 université (licence multipostes >5)1200 Lexico3 particuliers (enseignant, étudiant)150 Lexico2 version PC (1998)gratuit Lexico1 version Mac (1995)gratuit Informations supplémentaires Lexico3 est proposé aux entreprises à divers tarifs (TTC en ) : Voici un lien Internet :


Télécharger ppt "LEXICO3. ANDRE Marine DABIN Julie WATERLOT Amandine."

Présentations similaires


Annonces Google